Partagez | 
 

 One short Halloween

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AyaelInvitéavatar

MessageSujet: One short Halloween Mar 30 Oct - 23:35

Elle ignorait comment elle s’était retrouvé à Mila, mais les faits étaient là. Elle était coincée au beau milieu de nulle part, une légère brume obscurcissait sa vision et elle avait mal aux jambes. Chancelante elle tenta de se lever mais ses jambes la lançaient trop. Rampant sur quelques centimètres pour atteindre un rocher non loin, ses mains rencontrèrent un liquide poisseux et encore chaud. Elle eu la nausée en voyant la flaque de sang qui s’étalait tel un ruisseau miniature sur les pierres froides. Réprimant un haut le cœur elle continua sa progression et pris appuie sur une pierre plus élevé pour se redresser. Ses jambes la faisait souffrir horriblement et elle dérapait sur la tache de sang mais avec beaucoup d’effort elle finit par tenir debout.
Ce qu’elle vit à ce moment là la glaça d’effroi. Ligoté contre une pierre se trouvait un cadavre de vampire atrocement mutilé et brulé. Un peu plus loin se trouvait le corps de plusieurs loup garou gisaient inertes, leurs fourrures marquées de profondes plaies sanguinolentes.
Fermant les yeux elle tenta de calmer les battements de son cœur. Le sang était encore frai, l’auteur de ce carnage ne devait pas être loin. Et si elle voulait restait en vie, elle devait faire en sorte de ne pas croiser son chemin.

Désormais capable de tenir debout elle se redressa et fit demi tour pour ne plus contempler le macabre spectacle de toutes ces créatures mutilés. Elle marcha droit devant pendant quelques instants avant d’entendre le crissement d’une lame qu’on aiguise. Affolée elle se mit à courir droit devant, cependant la désagréable impression d’être suivit la poursuivit. Elle savait que cela allait la ralentir alors elle ne tourna pas la tête et accéléra malgré la douleur lancinante dans ses jambes et les multiples blessures qui s’accumulait sur la plante de ses pieds. Elle courrait, elle courait à en perdre haleine, mais cette présence était toujours là dans son dos, affreusement menaçante. Elle courut encore mais finis par jeter un œil derrière elle. Elle n’aperçu qu’une ombre décharnée. Cela la motiva et elle couru encore jusqu’à ce que ses jambes la lâche et qu’elle s’effondre à nouveau. La poitrine prête à exploser elle releva la tête et s’appuya sur ses bras pour se relever mais elle n’avait plus de force. Soudain elle sentit une main puissante se saisir de son cou et la soulever comme si elle ne pesait rien. Etouffant elle s’agrippa de toutes ses forces au bras de l’inconnu, le griffant avec ses ongles pour qu’il la libère. Elle eu juste le temps d’apercevoir d’envoutant yeux rouge avant que sa vue ne commence à se troubler et que des petits papillons sombre se mettent à danser dans ses iris, tétanisée de douleur et de peur elle lâcha prise et se laissa aller. Elle pensait mourir dans ce lieu sordide mais soudain la pression se relâcha et elle tomba lourdement à terre. Elle crachota et pris plusieurs grande bouffé d’air avant de lever les yeux vers son agresseur en se redressant lentement.
C’était un homme, plutôt grand et intégralement vêtu de noir. Son visage était tellement placide qu’il réinventer le sens du mot « glaciale ». Mais au-delà de ça il possédait une incroyable prestance, une allure à la foi effrayante et fascinante.
Assise sur les pierres glacées elle reprenait à peine ses esprits lorsqu’elle sentit des doigts calleux mais doux saisir avec fermeté son menton pour lui relever la tête.

- Qui êtes-vous ?
Demanda-t-il d’une voix particulièrement profonde mais inexpressive. Vous n’êtes ni un ange, ni un loup-garou, ni un vampire… Ajouta-t-il sur le même ton, mais elle ignorait s’il lui parlait vraiment, ou s’il disait à voix haute ce qu’il pensait.
Comprenant le danger de la situation, elle s’empressa de lui répondre. Du moins elle essaya. Cependant malgré tout ses efforts aucun son ne sortait de sa bouche, sa gorge la faisait trop souffrir, elle était encore trop essoufflée.

Bien que rien ne l’indiquait sur son visage, il finit rapidement par perdre patience et décida de la secouer un peu. Il l’attrapa de nouveau – par les épaules cette fois-ci – et la souleva pour la mettre à sa hauteur.

- Qui êtes-vous. répéta-t-il toujours imperturbable cependant elle comprit qu’il s’agissait d’une menace lorsqu’il accentua la pression sur ses épaules manquant de peu de les lui briser.
- Personne. Réussit-t-elle finalement à articuler en grinçant des doigts.

Ses doigts tremblés nerveusement sous l’effet de la peur, mais elle teint bon. Elle soutint son regard flamboyant et ils se regardèrent avec intensité pendant ce qui lui sembla être une éternité. Elle se sentait comme transperçait par son regard, comme s’il pouvait lire dans son âme, dans son esprit. Rapidement, la peur fur remplacé par une sorte de gène. Il faut dire qu’ils étaient désormais très proches, et qu’au-delà des effluves de sang, il dégageait un étrange parfum. Avalant sa salive avec difficulté elle continua de soutenir son regard si ensorcelant. Les deux rubis de ses yeux formaient un contraste saisissant avec la pureté des lignes de son visage complètement vierge d’expression.
Après ce qui lui sembla être une éternité il finit par la reposer lentement au sol avant de la lâcher. Dénué de toute force elle trébucha et se raccrocha à lui par réflexe. Regrettant immédiatement son geste elle s’attendit au pire, mais il ne se passa rien. Par sécurité elle préféra quand même le lâcher. Elle était persuadée qu’il était l’auteur du massacre qu’elle avait vu précédemment, mais étrangement cela ne l’inquiétait qu’à moitié. Chancelante elle s’appuya de nouveau sur lui, et cette fois-ci il caressa délicatement son bras. Etonné elle releva la tête et rougit devant la proximité de leurs lèvres. Elle s’éloigna de nouveau et il rompit tout contact.

« Et vous qui êtes vous ? » murmura-t-elle pour briser cette étrange atmosphère qui s’était installé entre eux.

« Gabriel » répondit-il d’une voix plus froide que la mort avant de lui tourner le dos pour reprendre sa route. Immobile, elle le regarda silencieusement s’éloigner. Son attention fut retenue par un très long katana accroché dans son dos d’où gouttait des perles ensanglantées. Elle fut parcourue par un long frisson d’angoisse accentué par un hurlement au loin qui lui rappela qu’elle devait survivre.
Revenir en haut Aller en bas
 

One short Halloween

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Let's go for Halloween ! [tous invités à participer !]
» Halloween event !!!
» L'event d'halloween sur FR
» UN AMI D'UN SOIR (conte pour Halloween)
» Automne, Halloween, sécheresse.. ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. ::  :: Geai :: Mila.-