Partagez | 
 

 Fic Miki: L'enfant des ténèbres [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MikiAA
avatar
Messages : 512
Localisation : Aucune idée, je suis perdue

MessageSujet: Fic Miki: L'enfant des ténèbres [terminé] Dim 25 Mai - 13:54

Chapitre 1: Savoir renoncer à son destin     



Dans une salle baignée de noir et de silence, le vent se fait entendre en sifflant.
L'hiver est déjà présent, le froid s'installe dans la chambre noire. Une voix d'enfant fluette et hésitante se fait entendre où ses plaintes criait à l'aide.

?: Papa...Maman...laissez-moi sortir s'il vous plaît...j'ai peur du noir...

Dans la brume, une gamine n'ayant pas plus de trois ans murmurait du secours en grattant à la porte de la sortie comme un chaton qui désire rentrer chez lui. 
Une petite elfe aux cheveux blonds sales n'ayant pas été entretenus depuis trop longtemps serrais des dents de peur. 
La nuit la terrassais de peur depuis toujours et pourtant ses parents le savaient pertinament, c'est pour la "punir" qu'il avait enfermé la petite depuis trois jours sans eau ni nourriture dans les ténèbres. 
Bientôt, la porte s'ouvrit lentement laissant la lumière du jour pénétrer dans la salle, pouvant enfin rassurer la petite qui avait les yeux verts jades enfin éclairés. Un homme au regard froid l'observait de toute sa hauteur, cherchant à se montrer supérieur à elle.

Père: Miki. J'espère que tu as eu le temps de réfléchir à ton comportement.
Miki *tremblotante*: Papa...j'ai peur du noir...je veux sortir s'il te plaît! 
Père: Dans ce cas cesse de te comporter en enfant gâtée et suis-moi sans faire d'histoire. 

Le père attrapa la chevelure de Miki et la traîna au sol restant impassible des gémissements de sa fille qui criait de douleur.

Miki: Papaaaa! Arrête!! J'ai maaaal! 
Père: Tais-toi Miki! Tu suivras les ordres de tes parents un point c'es tout! 
Miki: Naaan! Je veux paaaas! Tu vas me faire mal encore une fois!!
Père: Si tu veux nous rendre fiers, tu souffrira autant qu'il le faudra.

L'homme arriva finalement dans un vaste laboratoire rempli de cages où des tas de personnes attendaient leur tour. Vampires, bookmen, anges, toutes les espèces étaient rassemblées, tous ces merveilleux cobayes pour le père de Miki...
Il balança sa fille dans une des cages et la referma aussitôt à clefs puis retourna au travail, à savoir faire des expériences sur ses "souris de laboratoire". 
Dans la cage, Miki hurlait de pitié et chercha par tous les moyens d'y sortir. Sa soeur jumelle, Niki qui fut également dans la même cage qu'elle restait calmement assise dans un coin en attendant son heure.

Niki: Miki, calme-toi... Si tu continue à t'exciter de la sorte, père va encore t'enfermer...
Miki: Mais je veux pas moi!! Je veux ni être en cage ni dans le noir!! 
Niki: Moi non plus...Mais le choix est interdit chez nous...

Miki finissait par se taire sous les conseils de sa soeur et observa donc son père qui prenait une sirène de force pour l'accrocher à sa table d'opération. Mettant ses gants et préparant ses outils d'opération, l'homme parlait à sa victime.

Père: Allons ma chère, cessez de crier ainsi vous aurez tout le loisir de le faire plus tard lorsque la douleur sera plus intense. Vous serez d'autant plus belle.
Sirène *pleurant*: LACHEZ-MOI!! JE NE VEUX PAS, JE NE VEUX PAS!! JE VEUX RETOURNER CHEZ MOI VOIR MA FAMILLE!! 
Père: Chht...Ne vous inquiétez pas, votre fils et mari sont également présents ce soir pour ce magnifique spectacle que vous allez nous offrir...

La sirène chercha dans la salle de ses yeux inquiets et vit avec affolement qu'effectivement son homme et son enfant étaient en cage où le petit criait le nom de sa mère en pleurant. 

Sirène: NIKOLA, XILIA!! LAISSEZ-LES TRANQUILLES!!! 
Père: Oh que non! Je veux que votre fils voit votre beauté à travers vos yeux sans vie et votre peau peinte de sang! Ce sera un spectacle fantastique dont beaucoup de spectateurs sont venus voir en cette splendide nuit! 
Sirène: NOOOOOON!!!

Le père de Miki prit immédiatement un scalpel et y trancha la langue en premier sous les cris de la sirène qui se débattait, laissant tous les autres cobayes horrifiés autant que la famille de cette femme. Sortant ensuite quatre cordes, il les attacha fermement à la table aux poignées et chevilles de la femme qu'il écartela celle-ci avec un mécanisme. Le silence régnait dans la salle...
Miki qui avait vu une fois de plus les horreurs émises par son paternel, elle eu un haut de coeur de dégoût avant de finalement vomir dans la cage en pleurant, Niki vint vers elle à quatre pattes pour lui tapoter le dos d'encouragement.

Niki: Courage...Ferme les yeux si tu veux Miki...
Miki: Naan...J'entendrais toujours!
Niki: Dans ce cas je te boucherais les oreilles pour que tu ne puisse entendre...
Miki: Mais je vais encore m'en souvenir! 
Niki: Alors je te chanterais une chanson pour ne plus que tu y pense...
Miki: J'aurais encore peur!
Niki: Je te ferais un câlin pour que tu puisse te blottir contre moi...

Miki regardait sa grande soeur jumelle de ses grands yeux verts jades et finit par esquisser un léger sourire.

Miki: Tu es gentille Niki! Qu'est-ce que je peux faire moi pour t'aider?
Niki: Continue juste de sourire comme tu le fais toujours. C'est le plus beau des cadeaux pour moi...


Un gâteau? C'est bien!
Un gâteau à la fraise? C'est mieux!
Tu veux que j'abrège tes souffrances? Aucun soucis!
-Miki Nadeshiko-



Dernière édition par Miki le Mer 4 Juin - 23:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MikiAA
avatar
Messages : 512
Localisation : Aucune idée, je suis perdue

MessageSujet: Re: Fic Miki: L'enfant des ténèbres [terminé] Lun 26 Mai - 1:15

Chapitre 2: Un sang impur, une origine différente
 
Plusieurs jours s'étaient écoulés dans ce laboratoire sanguinaire où les deux jumelles passaient leurs heures dans les cris et la souffrance dans leur cage. Petit à petit Miki s'était habituée aux hurlements des victimes et se contentait désormais de juste les regarder se faire massacrer en affichant des yeux neutres, sans aucunes expressions. 
Elle ne parlait plus, n'exprimait plus ses émotions.
Elle était devenue une enfant fantôme dépourvue de sentiments...
 
Niki: Miki...tu ne me parle plus.
Miki: ...
Niki: Je sais que c'est cruel mais on n'y peut rien, on n'a pas choisi nos parents...
 
Le père avait encore une fois finie une de ses expériences en explosant de rires et de joie. Son attitude psychopathe laissait à désirer. Après s'être débarrassé du corps de manière brutale simplement en poussant sèchement le cadavre dans une poubelle à organes, il soupira d'ennui se demandant à quel jeu il pourrait faire ensuite.


Père: Allons bon, j'ai vraiment bien travaillé aujourd'hui! Il me faudrait une récompense de taille à mon travail acharné! 


L'homme scruta du regard tous ses cobayes de ses yeux verts jades un par un cherchant un nouveau moyen de s'amuser. Mais les deux billes vertes s'arrêtèrent soudain sur le visage d'une petite fille...sa fille pour être exacte...
Il esquissa un sourire sadique du bout de ses lèvres et regarda Miki par-dessus ses lunettes.


Père: Mikiii...Ma fille joliiiie... que dirais-tu d'un traitement de faveur toi aussi?
Miki *bégayant*: Que...uh...non.
Père: Ma chérie, ma fierté. Je veux que toi également tu resplendisse de beauté comme l'avait fait cette charmante sirène, qu'en dis-tu? Magnifique n'est-ce pas? 
Miki: Non, non! Je veux pas! 
Père: Ne dis pas ça, tu sera la plus belle de mes poupées! 


Ne laissant pas le temps à sa fille de répliquer, Le père ouvrit sa cage dans un mouvement furtif et balança sa progéniture sur la table à dissection entendant les cris de ses deux filles en coeur.


Niki: NOON!! MIKI! PERE NE FAITES PAS CELA!!! S'IL VOUS PLAIT!! 
Miki *pleurant de terreur*: NIKI!! J'AI...J'AI PEUR!! AIDE MOI!
Père: Taisez vous mes chères poupées!! Vous méritez une beauté absolue pour l'éternité! 


Attachée de toutes parts, Miki se débattais comme un beau diable et criait de tous ses poupons d'enfant qui cédaient sous la pression, la peur et la fatigue. 
Sans sentiments, son père prit une paire de ciseaux à couture et la planta dans la cuisse droite de la petite qui se retrouvait avec une entaille longue de plus d'une vingtaine de centimètres.


Miki: HIIIIIIIHAAAAAAAAAA!!!!
Père *rigolant*: C'est bien! Cris! Cris encore plus fort! Arrache toi les cordes vocales de deséspoir! Démontre à ton père la puissance de ta voix!!
Niki: PERE!! JE VOUS EN PRIE LAISSEZ LA!! 
Père *s'arrêtant* ...Hum?
Niki *curieuse*: Que...Père? Vous...vous cessez?
Père: Miki...ta voix quand elle est amplifiée par le martyre...elle dégage quelque chose de si horrifiant! Tes cordes vocales sont comparables à celles d'un loup! C'est splendide! 


Le père cessa immédiatement le massacre en jetant la paire de ciseaux ancrée de sang au sol et couru vers une machine tout près en tapotant sur plusieurs boutons. Il prit une seringue amplie d'un liquide de la même couleur que celui de la machine et piqua sa fille. Sa folie dépassait l'entendement, il bavait par son résonnement fou et ses pupilles étaient aussi vides qu'effrayantes. Miki hurlait encore plus de douleur et sentit progressivement son corps changer petit à petit...
Bientôt, des poils poussèrent sur le corps de l'enfant puis une queue, des oreilles et son visage s'allongeait en laissant place à une sorte de museau. 
Ses canines grandissaient à vue d'oeil comme celles d'un animal tendis que ses ongles prenaient plus l'apparence de griffes aiguisées...


Père: SPLENDIDE! Mon génie scientifique à encore crée quelque chose de génial! Réussir à transformer une elfe en loup-garou avec la force de la génétique artificielle!! Tout simplement grandiose je me surprend moi même! Farah! Viens vite voir!
Mère: J'ai déjà tout vu...


Une femme elfe magnifique aux longs cheveux blonds observait la scène impassible levant les yeux sur Miki qui souffrait le martyre sous sa nouvelle forme, son expression représentait clairement de l'antipathie. 
Prenant la femme de ses bras, le père l'embrassa et montra sa créature d'un ton fier.


Père: N'est-ce pas...merveilleux? Nos filles sont vraiment incroyables n'est-ce pas?
Mère: Quel génie! Et je suppose que cette petite peste n'a pas voulu se laisser faire. 
Père: Comme tu le dis! Je crois bien que nous avons éduqués Miki d'un façon un peu trop laxiste! Quelle enfant gâtée, même pas capable d'éprouver de la reconnaissance pour son père qui l'as rendue aussi belle... 
Mère: Fuh, fuh, fuh... J'en suis presque jalouse. 
 
Prenant du mal à respirer, Miki tentais tant bien que mal de survivre courageusement sa nouvelle transformation de bête féroce. Elle était désormais un monstre, crainte par tous... 

Niki: Miki... Tu...tu m'entend? Est-ce que tu es en vie? 
Miki: ...Ni...Niki. J'ai...mal. 
Niki: Tu, ça va aller! Je vais te sortir de là promis!

Et une fois la nuit tombée alors que les parents des jumelles étaient partis se coucher, Niki avait trafiqué sa serrure avec une de ses agrafes à cicatrice qu'elle avait retiré péniblement en se mordant les lèvres. Elle avait faite une promesse à sa soeur, elle se devait de la tenir. 
Discrètement, elle se dirigea vers la cage de sa soeur qui peinait à essayer de fermer l'oeil tellement la douleur était grande. 
Tremblotante et ayant des tics des épaules, Miki ressemblait à un fantôme à qui on lui aurait retiré tous ses rêves...

Niki *chuchotant*: Ma soeur! Viens vite nous partons de cet endroit!
Miki *chuchotant*: Mais...on irons-nous? Il paraît que le monde extérieur est super dangereux si on n'est pas accompagné par un adulte! Et...personne ne nous attend...
Niki *chuchotant*: Je sais...nous sommes seules et possédant absolument rien...mais on ne peut pas rester en ce lieu indéfiniment! Sortons d'ici sans tarder et allons explorer le monde! Je veux sortir à tout prix! 
Miki *relevant la tête*: Explorer...le monde? On a le droit de faire ça? 
Niki *souriant*: On aura tout le loisir de le faire! 

Lui tendant une main, Miki hésita un instant en se mordant la lèvre mais la prit immédiatement tendis que sa grande soeur jumelle lui faisait un sourire chaleureux.

Niki: Allons-y Miki! Allons découvrir la liberté!


Un gâteau? C'est bien!
Un gâteau à la fraise? C'est mieux!
Tu veux que j'abrège tes souffrances? Aucun soucis!
-Miki Nadeshiko-



Dernière édition par Miki le Mer 4 Juin - 23:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MikiAA
avatar
Messages : 512
Localisation : Aucune idée, je suis perdue

MessageSujet: Re: Fic Miki: L'enfant des ténèbres [terminé] Lun 26 Mai - 16:10

Chapitre 3: Il y avait un homme tout noir


Courant dans la neige pieds nus, main dans la main du mieux qu'elles pouvaient, les deux jumelles avaient quitté la demeure de leur père pour rejoindre la prochaine ville et chercher un travail qu'elles pourraient accomplir malgré leur jeune âge. 
Habillée seulement de leur petite robe blanche en lambeaux, Miki et Niki tremblaient de froid, manquant de geler à la moindre occasion. 
L'aînée prit enfin la cadette dans ses bras et tenta de la réchauffer en la frottant vigoureusement en lui affichant un sourire radieux. 
Au loin, elle montrait du doigt une cité.

Niki: Regarde ma soeur! La ville est droit devant! Encore un petit effort et nous seront enfin autonomes, prêtes à travailler! 
Miki *claquant des dents*: Oui! Allez dêpéchons-nous! 

Miki prit le bras de sa soeur et se mit à courir encore plus vite, souhaitant en finir vite fait avec cette histoire. L'aînée fut étonnée de la réaction de celle-ci et la regarda de ses grands yeux couleur rubis.

Niki *souriant*: Toi alors! Même dans la pire des situations tu essai de l'affronter avec courage! Tu m'impressionne... 

Les deux jumelles arrivèrent finalement dans la ville de Yuli, capitale du monde des elfes où grouillaient de toute parts des personnes pressées. De leurs grands yeux, elles observaient cette cité si grande et si habitée par tant de gens. 
Marchant prudemment dans les rues en ne se lâchant pas la main, elles regardaient les marchés, les boutiques, les parcs et tout ce dont elles n'avaient jamais vu dans leur petite vie coupée du monde où elles étaient restées dans des cages et cachots. 
Alors que les deux moitiés parcouraient les étalages curieusement, la cadette s'arrêta net devant un magasin de friandises qui exposait fièrement dans la vitrine tendis que l'aînée fut coupé dans son élan. 
Bavant d'envie devant les sucettes multicolores, les fils piquants, les oursons de guimauve recouverts de chocolat et toute autre sorte de bonbons qui sortaient les yeux de la tête de l'enfant. 
Collant sa figure sur la vitrine en se léchant les babines, elle se rappela cruellement le nombre de jours où elle n'avait pas mangé...

Niki *soupirant*: On n'a pas d'argent Miki...
Miki: Laisse moi rêver! Un jour je me marierais avec un millionaire et je pourrais en manger autant que je le voudrais! 
?: Tiens, tiens voilà que je balaye ma boutique et deux petites souris viennent occuper ma vitrine!

Un homme âgé caressant sa longue barbe regardait d'un air amusé les deux petites filles en rigolant. S'époussetant ses mains sales sur son tablier il vint les voir lentement en croisant un bras derrière son dos.

Vendeur: Si l'envie de déguster une de mes merveilles vous prend n'hésitez pas à rentrer mes mignonnes! Il y en a pour tous les goûts! 
Miki et Niki *faisant la moue*: ...

Le viellard les examina d'un peu plus près en rajustant ses petites lunettes rondes au bout du nez et constatais par un soupir la pauvreté des vêtements et le corps maigre de celles-ci. Posant son balai sur le mur il rentra dans son magasin en poursuivant par un: "Attendez-moi un instant". Sortant quelques minutes plus tard, il posa dans les petites mains des enfants un sachet de bonbons de toute sorte pour chacune. 
Devant le regard pétillant d'étoiles des jumelles, le tenancier souriait. 

Miki et Niki *ébahies*: ...! Merci vieux monsieur!! 
Vendeur *souriant*: Je vous en prie mes mignonnes! Allez, rentrez vite chez vous, la neige est particulièrement rude cette année! 
Miki et Niki: ...On n'a plus de chez-nous. 
Vendeur *ayant de la pitié*: Orphelines c'est cela? C'est récurent à Yuli, beaucoup d'enfants son laissés à l'abandon dès l'arrivée de l'hiver avec leurs parents qui ne veulent pas dépenser trop d'argent pour leurs gamins...
Miki et Niki: On voudrait un travail monsieur pour réussir. On peut faire quelque chose?
Vendeur: Vous êtes trop jeunes pour travailler voyons! Ce serait criminel de vous engager surtout par un froid pareil! Mais si vous voulez survivre, allez dans l'orphelinat le plus proche et essayez de vous faire adopter, vous aurez une nouvelle famille. 

Après avoir remercié le vendeur de friandises, Miki et Niki cherchaient donc parmi la foule l'écriteau d'un orphelinat pendant que l'une inspectait le haut sur les épaules de sa soeur.

Niki: Alors? T'as vu quelque chose qui ressemble à un orphelinat?
Miki: Nan...C'est nul de pas savoir lire! On aurait du demander au vieux monsieur! 
Voyou: Hé les mecs venez voir! Y'a deux gosses qui font un numéro de cirque!

Se retournant immédiatement, Miki et Niki virent une bande de loups-garou parcourant la rue se moquant d'elles. La cadette grondait de colère en elle mais l'aînée fit preuve de sagesse en les ignorant. 
Les loups s'approchaient d'elles dont l'un d'entre eux tira Niki par le col en la soulevant du sol tendis qu'elle se débattait. La plus jeune tapait du pied d'énervement en les soumettant de la relâcher au plus vite. 

Voyou *en agitant Niki*: C'quelle est légère! On dirait une poupée!
Voyou: Et puis elles ont un joli visage! On pourrait en tirer du bénéfice si on les vendaient toute les deux dans un marché à esclaves qu'est-ce que t'en dis? 
Voyou: Ouais carrément! Celle qui as les yeux rouges à l'air hyper soumise! T'as vu comment elle est calme? Elle pourrait être une super petite domestique qui obéit les ordres au doigt et à l'oeil! Par contre faudra éduquer l'autre, déjà un peu plus virulente. 
Miki: Dégageeez!! 

Sous la colère, Miki avait ouvert des yeux rouges exactement les mêmes que ceux de sa soeur et ses crocs s'étaient allongés ainsi que ses griffes. 
Elle avait repris la même forme de loup-garou que son père lui avait injecté l'autre jour. 
Plus que surprise, Miki regardait son corps retransformé une seconde fois alors que les autres loups-garous lâchait Niki ébahis, jamais de leur vie ils n'avaient vu un tel phénomène: une gamine elfe tout à fait banale qui avait développé ses capacités physiques de loup. S'enfuyant à toute allure, ils partirent en courant, hurlant dans les rues qu'ils avaient vu un "monstre". 
Niki se précipita vers sa soeur louveteau, essayant de la rassurer. 

Niki: Miki! Calme-toi ça va aller! C'est fini! 
Miki: Ou...Oui. Mais j'avais vraiment peur pour toi! 
Niki *la serrant dans ses bras*: Merci Miki, tu as su me protéger.
?: Quel incroyable phénomène scientifique! De toute ma vie je n'avais encore jamais eu l'occasion de voir un "elfe noir"! 

Tournant la tête, elles virent un homme tout de noir vêtu, le visage caché par une grande capuche. On pouvait distinguer clairement un sourire sous la pénombre. 
Niki trembla soudainement, ayant les dents qui claquent, elle avait peur de cet homme mais Miki ne ressentait rien, elle pencha la tête d'incompréhension.

Niki: Cet homme...possède un esprit si obscur! Son aura est baignée dans les ténèbres! Même notre père ne possède pas un esprit aussi sanguinaire! 
? *supris*: D'autant plus surprenant. Tu es donc capable de voir les auras pures et impures! Ta capacité de détection et encore plus rare et pourtant tu ne sais même pas qui je suis! Vous êtes épatantes toutes les deux... 

L'homme s'approcha d'elles et se baissa à leur niveau alors qu'elles étaient assises au sol. Découvrant son visage, ce fut la figure d'un jeune homme aux cheveux noirs qui s'y montrait. Il souriait aux petites qui se prirent dans leurs bras, de peur que cet individu soit une mauvaise personne. 

Gabriel: Mon nom est Gabriel et je souhaite que vous fassiez parti de mes rangs de très puissants apôtres.
Niki *méfiante*: C'est...quoi un apôtre? 
Gabriel: Et bien, c'est une personne qui exécute des missions auquel je lui confis et en échange je lui offre un toit et une famille. 
Miki: C'est vrai monsieur Gabriel?
Gabriel *souriant*: C'est exact petite! D'après ce que j'ai entendu vous cherchez des parents c'est cela? Accepteriez-vous de faire ce marché avec moi? 

Gabriel tendis une main aux deux enfants qui ne savaient que dire. 
C'était trop beau pour être réel...


Un gâteau? C'est bien!
Un gâteau à la fraise? C'est mieux!
Tu veux que j'abrège tes souffrances? Aucun soucis!
-Miki Nadeshiko-



Dernière édition par Miki le Mer 4 Juin - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MikiAA
avatar
Messages : 512
Localisation : Aucune idée, je suis perdue

MessageSujet: Re: Fic Miki: L'enfant des ténèbres [terminé] Mar 27 Mai - 12:26

Chapitre 4: Je veux payer




Entrant dans un immense palais sombre, les jumelles observaient tous les recoins de cette bâtisse furtivement. Gabriel qui marchait près d'elles eu un sourire en coin, voyant la réaction des deux moitiés totalement stupéfaites. Elles ne savaient évidemment pas encore à qui elles devaient avoir à faire. 
Niki restait plus sur la défensive et percevais toujours l'aura maléfique de cet homme. Au début contre le fait de le suivre, elle s'est laissée prendre par Miki qui voulait plus que tout un toit et une famille, elle l'a suivit uniquement pour lui faire plaisir.
En revanche si cet homme s'apprêtais à faire quelque chose de mal...

Miki *ébahie*: On est où ici monsieur Gabriel? 
Gabriel: Cette salle est ma salle du trône, mon emblème si tu préfère.
Niki *méfiante*: Vous devez être quelqu'un d'important alors, pas vrai...? 

Gabriel regarda la jumelle noire du coin de l'oeil et souriait, voir une gamine de trois ans aussi méfiante par rapport à lui l'amusait. 

Gabriel: Jeune fille, je t'expliquerais tout ça plus tard...tu veux bien? 
Niki *méfiante*: ...
Miki *ébahie*: Niki, Niki regarde!! T'as vu toutes ces chambres dans ce couloir? On dirait le château d'un prince!! Oh! Et y'a une salle de bains pour chacune!! Encore plus fort! 
Niki *soupirant*: Calme toi Miki... 

La cadette trottait dans ce couloir comme un lapin en joie, s'extasiant devant le moindre détail. Dans sa petite tête d'enfant tout cela était nouveau, elle profitait de tout cela. 
Gabriel rigola et en ouvrit une vide mais très grande. Il invoqua un sort et fit de cette pièce une chambre toute rose remplie de peluches, de poupées et autre jouets aussi fantastique pour elles. 
Ouvrant la bouche jusqu'aux oreilles, Miki se jeta sur une pile de peluches en tas et se tortillait dessus tel une enfant au paradis.

Gabriel: Puisque vous allez rester ici durant un petit moment autant vous créer une chambre à la hauteur de vos rêves. 
Miki *sortant sa tête de la pile de peluches*: C'est vrai?! Ouah merci, merci, merci!! Vous êtes vraiment trop gentil monsieur Gabriel!! 
Gabriel *souriant*: Je t'en prie! Et toi, tu ne viens pas jouer? 
Niki *méfiante*: ...Nan! Vous ressemblez à la méchante sorcière dans le conte d'Hansel et Gretel! Vous nous couvrez de cadeaux et à la fin vous allez nous manger! Ma petite soeur est peut être tombée dans ton piège mais moi je vais la protéger!

Un silence s'installa dans la salle où Miki et Gabriel regardait incrédules l'aînée qui pointa le seigneur du doigt en grognant entre ses dents. Elle se fiait toujours à sa perception des auras depuis sa naissance, elle a vu l'aura de son père, de sa mère, de sa soeur et de beaucoup d'autre, elle sait reconnaître une bonne et mauvaise personne et de ce fait, Niki est devenue la plus sage des soeurs jumelles. 

Gabriel *ayant un sourire en coin*: ...Tu m'impressionne toujours Niki.
Niki: Taisez-vous! Encore un seul mensonge et je prendrais Miki de force s'il le faut mais je veux une explication maintenant, TOUT DE SUITE! Qui êtes-vous réellement?! 

L'homme soupira et s'asseya sur l'immense lit qu'il avait fait apparaître pour les jumelles. Il ne pouvait plus reculer, Niki était trop perspicace pour qu'il puisse lui cacher si longtemps.

Gabriel: Je m'appelle effectivement Gabriel cependant je ne suis pas un simple sorcier comme tu as pu t'en douter, je suis...le seigneur du mal. Je ne sais pas si vous en avez entendu parler où quoi que ce soit mais je suis craint par tous, je suis le mal incarné si vous voulez...
Niki *choquée*: "Le seigneur du mal"...Oui, ça me revient je sais ce que vous êtes! Un homme sans scrupules qui engage des personnes mauvaises pour tuer plein de gens! Vous êtes un personnage horrib...
Miki: NAN C'EST PAS VRAI!! 

L'aînée et le seigneur du mal se retournèrent à leur tour vers la cadette qui faisait la moue pour la première fois sur sa soeur. 

Miki: Monsieur Gabriel il est gentil d'abord! Il a voulu nous donner une maison et une famille! C'est ce qu'on voulait depuis toujours! En plus il nous a jamais fait mal!!
Niki: Mais...ma soeur je voit clairement une aura...
Miki: Nan! Tes auras elles sont fausses! Il est gentil un point c'est tout! 

Gabriel fit un sourire en coin des lèvres et vint frotter le crâne de la petite.

Gabriel: Non, ta soeur n'a pas tord, je suis effectivement un être corrompu par les mauvaises intentions. Cependant je n'ai pas toujours été comme ça tu sais? 
Miki: C'est vrai? T'étais méchant avant?
Gabriel *rigolant*: Hé non! C'était bien le contraire! 

Niki cessa son regard hautain et constata qu'effectivement cet homme n'avait pas l'air bien mauvais à bien y regarder. N'importe quel adulte serais vite agacé par l'attitude puérile de sa petite soeur alors que lui manifestait une grande patience naturellement. 
Gabriel cessa de gratouiller les cheveux de Miki et se posta devant les deux en prenant une mine plus grave. 

Gabriel: Votre mission est simple, je veux que vous effectuiez des quêtes que je vais vous transmettre, quelles soient bonnes où mauvaises vous, vous devrez de les faire. Ainsi, si vous acceptez de vous allier à moi je vous garantirais une protection maximale et un confort de vie bien meilleur. A vous de décider après cela...
Niki: Quel est le prix?
Gabriel *esquissant un sourire*: Le prix? Je l'ai mentionné.
Niki: Non. Il y a quelque chose d'autre à faire pas vrai? Je le voit aussi gros sur ton nez! 
Gabriel: C'est exact, je veux que vous m'offriez votre âme en échange...

Les deux enfants eurent un air éberlué, ne sachant pas quoi répondre. 
Mais c'est finalement Miki qui trancha rapidement.

Miki: Moi je veux!! 
Niki: Miki?! Attend! Tu ne sais pas comme c'est dangereux d'offrir son âme à quelqu'un! 
Miki: Oui mais moi je veux vivre avec monsieur Gabriel! Et toi tu viens?
Niki *ayant la tête pensante*: Je t'accompagnerais toujours. 
Gabriel *souriant*: Dans ce cas commençons sans plus attendre.

Il somma les deux jumelles de s'assoir sur les genoux en face de lui et de baisser la tête en fermant les yeux. Murmurant une incantation, il fit couler du sang sur son majeur de la main gauche et traça un petit pentagramme sur la joue gauche des deux jumelles. 
Curieusement, elles se sentaient petit à petit vidées de leurs forces et allaient sombrer dans le sommeil quand Gabriel les rattrapa sur le champ.

Gabriel: Ce n'est rien, juste les effets secondaires de l'absence d'une âme, la transition est en train de se faire. Dans quelques minutes toute traces du pentagramme et de la fatigue sera estompé. Comme vous êtes très jeunes il est normal que vous ressentiez ce rituel plus fortement qu'un adulte. 

Il disait vrai, peu de temps après où elles reprirent leurs esprits, elles étaient complètement sur pieds à l'exception d'un chose qui avait subitement changé...

Miki: Mais! Ma pupille! Elle s'est dilatée comme celle d'un chat! 
Gabriel: Et oui! Je reconnais tous mes apôtres à leurs yeux qui sont différents par la pupille que les autres. Ainsi je repère facilement les espions qui se font passer pour eux. 
Niki *impressionnée*: C'est...un système ingénieux! 
Gabriel: Je te remercie du premier compliment que tu viens de me faire Niki! Je suis touché! Mais passons, souhaitez-vous faire quelque chose de particulier à présent?

Les deux jumelles se regardèrent, elles avaient toute les deux un but précis puisque désormais elles étaient devenues plus fortes, plus protégées. En choeur, elles répondirent la même chose.

Miki et Niki: Monsieur Gabriel, nous souhaitons plus que tout la mort de nos parents!


Un gâteau? C'est bien!
Un gâteau à la fraise? C'est mieux!
Tu veux que j'abrège tes souffrances? Aucun soucis!
-Miki Nadeshiko-



Dernière édition par Miki le Mer 4 Juin - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MikiAA
avatar
Messages : 512
Localisation : Aucune idée, je suis perdue

MessageSujet: Re: Fic Miki: L'enfant des ténèbres [terminé] Mer 28 Mai - 13:54

Chapitre 5: La vengeance double 




Niki: ...Nous y sommes. 
Miki: ...Le manoir de nos parents. 

Les deux jumelles étaient revenues une toute dernière fois chez elle, accompagnées uniquement par Gabriel qui croisait les bras en observant l'imposante bâtisse. 
La cadette tremblait de terreur à l'idée d'y revenir, mais quelque part elle se disait qu'elle était encore moins seule qu'avant, avec sa grande soeur et Gabriel. 
Le seigneur des ténèbres posa une main sur une épaule de chaque soeur.

Gabriel: Je vais réveiller la puissance qui est en vous. Attendez-vous à ce qu'il y ait un vrai carnage après cela. Est-ce que c'est toujours ce que vous désirez? 
Miki et Niki *répondant en coeur*: Oui!

Il souriait et commença à parler la langue ancienne des elfes, celle qui se parlait au temps du commencement où chaque peuple conquis son territoire. 
Les jumelles avaient perdu leur pupille en un instant, elles n'avaient plus que des yeux vides, blancs et inexpressifs. Sur leurs bras, visage et jambes, des marques couleur rouille tigrées longeaient leurs membres. 
C'est avec un sourire sadique en coin que Gabriel chuchota à leurs oreilles:

Gabriel: Allez-y mes filles, démontrez à vos géniteurs la puissance des apôtres de Gabriel...

Aussitôt, les deux fillettes se jetèrent dans l'entrée du manoir cassant tout ce qu'elles retrouvaient sous leur main, tuant tous les domestiques qui s'opposaient à elles de manière barbare. Parfois même, l'une d'entre elle dévorais un serviteur tel un fauve n'ayant pas mangé depuis des jours. 
Mais là n'était pas leur but principal...non, elles se dirigeaient en trombe vers le sous-sol, là où leur père devait une fois de plus torturer une de ses victimes. 
Après que Miki et Niki eu défoncé la porte principale dans leur course, Gabriel entra quelques minutes plus tard admirant silencieusement les cadavres frais des serviteurs en rigolant. Il suivit les gamines en marchant tranquillement dans leur direction jouissant du calme total de leur traversée où chaque corps se jonchait. 
Enfin, Miki et Niki étaient désormais sans grande difficulté au sous-sol où leur père les avaient repéré depuis longtemps sous les cris effroyables des domestiques qu'il entendait. 
Il souriait sadiquement comme à son habitude et ouvrais les bras de bonheur.

Père: Mes poupées! Vous voilà enfin! Si vous saviez à quel point papa était inquiet et très, très en colère de ne plus vous voir! Mais vous êtes finalement revenues sous l'obligation mes chéries d'amour! Approchez, approchez! Venez donc voir pa...! 

Avant même qu'il puisse finir sa phrase, Niki l'avait achevé en le transperçant de son bras gauche de sang froid sans ressentir la moindre émotion. Même blessé de la sorte, au sol il tendait le bras vers elle en continuant à sourire, ignorant la douleur atroce qu'il ressentais. Il crachait son sang de fatigue.

Père *toussant son sang*: Korf! Glurrglg...! Nik...Niki, Miki! Ve..glerg..Venez! Venez...voir papa! Korf, korf...! Nous allons...créer un monde... de beauté ensemble! Glurrrglg! 
Niki *le fixant de haut*: ...Vous êtes pitoyable.

Elle écrasa le crâne de son paternel à coup de pieds vifs faisant couler le sang sous ses orteils d'enfants et faisant gicler les sang sur ses jambe et son visage. Le regardant froidement de ses yeux vides, ayant presque un sourire de satisfaction. 

Mère: OH MON DIEU!! DAVYD!!

Les deux moitiés se retournèrent immédiatement, voyant leur mère horrifiée par l'aspect si monstrueux de ses filles et le cadavre de son mari littéralement explosé par la rage. Claquant des dents, elle se glissa au mur se cachant le visage de ses avant-bras en pleurant la mort de celui qu'elle aimait.

Mère: Miki...Niki...! Ne...Ne me tuez pas!! S'il vous plaît! 
Niki *neutre*: Rassurez-vous, vous ne méritez même pas qu'on vous achève à deux... 
Miki *furieuse*: LAISSE-LA MOI NIKI!! JE VEUX LA TUER!! 
Niki: *neutre*: Ah oui...c'est vrai qu'elle s'est moqué de toi lorsque tu t'es faite torturer...
Mère *apeurée*: NON,NOON!! Miki! Ma petite fille!! Je...Je ne voulais pas...je t'aime!
Miki: MENTEUUUUSE!!! 

Folle de rage, la cadette avait arraché la langue de sa mère d'un coup sec sous ses hurlements. Elle riait également de satisfaction.

Miki *riant*: Comme ça tu ne pourra plus mentir sans langue...! 

Prenant la langue dans sa main, elle la broya et la jeta contre un mur pour ensuite en finir avec sa mère. Entre ses dents, elle lâcha un: "C'est fou tout ce qu'on faire sans arme..." avant de lui ouvrir le crâne. 
Toutes deux avaient soudainement perdu leurs marques et leurs yeux blancs. Regardant le cadavre frais de leur parents, elles réalisaient peu à peu leur crime presque honteuses.
Ne sachant pas quoi faire, elle se regardèrent paniquées. 

Niki: On...l'a vraiment fait? Je veux dire...tué nos parents? 
Miki: Ouais...J'arrive pas à y croire! Qu'es-ce qu'on va faire..?! 
Gabriel: Vous avez été tout simplement fabuleuses. 

Gabriel arrivait tranquillement d'un couloir en marchant, impassible devant ces deux massacres qu'il regardait en souriant, fier de l'oeuvre que ses nouvelles petites protégées ont accompli. 

Gabriel: Davyd Nadeshiko...Je me souviens de lui effectivement, il travaillait en service funéraire chez moi auparavant mais s'est lié à une activité libre chez lui a faire des expériences illégalement. C'était un excellent travailleur mais de là, sacrifier ses filles...
Miki: Monsieur Gabriel...vous le connaissiez?
Gabriel *souriant*: Je n'y ai jamais prêté attention à vrai dire. 
Niki: Et maintenant? 
Gabriel: Ne vous en faites pas pour le reste, je vais vous renvoyer chez moi et je vais faire disparaître toutes preuves d'attenta en ces lieux. 

Ainsi, il téléporta les jumelles dans leurs chambres tendis qu'il invoqua un sort qui fit disparaître tous les cadavres et tâches de sang suspectes...


Un gâteau? C'est bien!
Un gâteau à la fraise? C'est mieux!
Tu veux que j'abrège tes souffrances? Aucun soucis!
-Miki Nadeshiko-



Dernière édition par Miki le Mer 4 Juin - 23:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MikiAA
avatar
Messages : 512
Localisation : Aucune idée, je suis perdue

MessageSujet: Re: Fic Miki: L'enfant des ténèbres [terminé] Jeu 29 Mai - 13:37

Chapitre 6: Une nouvelle vie aux côtés du seigneur du mal



Retournées dans leur chambre, Miki et Niki prirent la peine d'explorer chaque recoin de cette pièce si gâteuse. Toquant à la porte, Gabriel prit la peine d'entrer.

Gabriel: Miki, Niki, je souhaite vous présenter aux autres apôtres qui me soutiennent. Ainsi vous pourrez développer des alliances avec eux si le coeur vous en dit.
Miki: Y'a d'autres gens comme nous ici? Où qu'ils sont?
Gabriel *souriant*: Allez d'abord vous préparez et rejoignez moi dans la salle du trône que je vous ai montré l'autre fois d'accord? Je vous y attend...
Miki: Euh m'sieur Gabriel! 
Gabriel *se retournant*: Hm? Quelque chose ne va pas?
Miki *regardant Niki*: Ben en fait...on sait pas comment faire pour se laver...alors on a besoin d'aide... 

Gabriel leva les sourcils de surprise, mais il comprenait vite qu'effectivement, passer sa jeunesse en cave où en cage n'a pas du les aider pour faire les tâches de tout les jours. Il soupira et passa une main dans ses cheveux.

Gabriel: Tss quelles petites gamines vous faites! Bon je vais m'en occuper pour aujourd'hui mais la prochaine fois je vous commanderais des domestiques! Je ne peux pas me permettre de faire ça où on me prendra pour un pédophile...
Miki *ouvrant des yeux ronds*: C'est quoi un pédophile m'sieur Gabriel? 
Niki: Laisse tomber ma soeur... 

Ainsi, les deux gamines passèrent un moment au bain, découvrant les joies de la propreté pour la première fois. Tendis que l'aînée se laissait frotter les cheveux en faisant la moue, la cadette s'amusait à éclabousser sa soeur et Gabriel en rigolant. 

Gabriel *soupirant*: Miki tiens-toi tranquille où je vais être mouillé moi aussi! 
Miki *plongeant dans l'eau*: Mais c'est trop marrant! Et c'est rigolo aussi la mousse! Regarde, regarde Niki ça fait des bulles!! 
Niki *souriant*: J'ai vu ça ma soeur! C'est joli! 

Gabriel les regardaient s'amuser dans un cadre si simple. Dans son esprit, il se disait qu'elles ont du enduré bien des choses pour finalement jouer dans un bain, l'activité la plus simple au monde si l'ont peut dire. 
Tendis qu'il décrassait les cheveux de la plus calme des soeur, la plus enjouée s'amusait à tirer les coins de la bouche de celui-ci pour lui faire un pseudo-sourire. 
Riant aux éclats, elle replongea dans la baignoire laissant le seigneur du mal avec un sourire bienveillant. 

Miki: Dis m'sieur Gabriel...j'peux vous appeler Gaby? 
Gabriel *étonné*: Pourquoi donc? C'est un surnom un peu simplet que tu me donne là...
Miki: Ben...au départ j'aurais voulu vous appeler "papa" parce que vous êtes aussi gentil qu'un papa. Mais...c'est assez malpoli alors...
Gabriel: De quoi est-ce que tu parle?
Miki *confuse*: Hein? Oh j'suis désolé je...
Gabriel *souriant*: Depuis que je vous ai rencontré toi et Niki je vous ai immédiatement adoptées en tant que filles. Je sais que vous avez besoin de parents pour vous guider malgré tout, vous êtes bien trop jeunes pour vivre sans. J'ai toujours été prêt à assumer cette tâche. Ainsi, si le coeur vous en dit, je vous autorise à m'appeler "papa" si vous le désirez.
Miki: Et Gaby?
Gabriel *riant*: Ah ça par contre je te demanderais de m'appeler de cette façon seulement lorsque nous seront seuls! 
Miki *riant aux éclats*: Hé hé hé! Okaaay!! 

Après avoir jeté les vielles guenilles des fillettes, Gabriel prit le soin de leur acheter de nouveaux vêtements plus chauds pour l'hiver et largement plus confortables où Miki privilligiait ceux évoquant beaucoup de rose, de motifs d'animaux et rubans tendis que Niki affectionnait ceux de couleur plutôt sombres montrant à plusieurs reprises des motifs de squelettes et de morts. 
Et pour marquer leur entrée chez les apôtres, Gabriel porta les deux jumelles dans ses bras triomphalement sans souci avec le poids plume de Miki et Niki. 
Entrant dans la salle du trône où énormément de personnes les attendaient déjà, les serviteurs étaient vers le fond tendis que les autres apôtres étaient en premières loges. 
De leurs grands yeux curieux, les jumelles analysaient les visages de tout ceux qu'elles voyaient sur leur chemin. 
Finalement Gabriel s'asseya sur son trône laissant les deux gamines assises sur ses genoux. Il commença à parler en toussant dans son point, sommant à tous de se taire. 

Gabriel: Mes amis, apôtres et fidèles, j'ai le plaisir de vous présenter aujourd'hui deux nouvelles recrues parmi nous que voici, Miki et Niki Nadeshiko. 

Il tapota l'épaule de celles-ci pour leur demander de se présenter à la foule. Ce qu'elles fit timidement, ne sachant pas quoi dire devant cette horde de barbares.
Ce fut finalement Niki qui prit la parole en premier...

Niki *timide*: Je...Je me nomme Niki Nadeshiko. Et je...je suis ravie de tous vous rencontrer. Je ferais de mon mieux...pour aider monsieur Gabriel. 

Dans la foule, chacun chuchotait à un autre en se posant des questions du style:"Pourquoi Gabriel a t-il engagé des gamines?" où encore "Tss...Elles ont l'air bonnes à rien". Ce que l'aînée des soeurs entendaient très bien avec ses oreilles. Confuse et rouge de timidité, elle laissa la place à sa petite soeur pour continuer.

Miki *pointant son pouce sur son torse*: SALUT!! Moi j'suis Miki Nadeshiko!! Et je vais tous vous castagner la gueule pour aider Gaby!! 

Un silence fit place cette-fois là où les fidèles se regardaient avec des yeux énormes comme des assiettes, frustrés par l'attitude si ouverte et malpolie de la gamine. Mais c'est un éclat de rire général qui explosa dans la salle. 

Miki *fachée*: Hey!! C'est pas drôle! Et arrêtez de vous moquer de Niki!! 
?: Moi je suis pas d'accord...vous devriez arrêter de vous la jouer! Elles ont l'air costaudes! 
Homme: Qu'est-ce que ça peut te faire hein? Elles ont l'air si faibles! Tu vas pas me dire qu'elles sont balèzes quand même Shana? 

Une seule personne défendait la cause des fillettes. Assise nonchalement sur un siège en croisant les jambes, buvant un verre avec ce qui semblait être du...sang? Une jeune fille qui devait avoir dans les onze ans ayant de longs cheveux bleus foncés avait la tête posé sur son coude sur une table, accompagnée de près par un homme. 
Agaçée par les moqueries des autres, Miki grondait en son fort intérieur. 
La jeune fille qui semblait s'appeler Shana souriait chaleureusement aux deux petites et fit un bond de plusieurs mètres de hauteur pour atterrir en face de la cadette. 
Se baissant à son niveau, elle releva le menton de la petite avec son index.

Shana: Et ben dis donc c'que t'es petite toi! T'as pas la carrure d'une apôtre! Et c'est pareil pour ta soeur! 
Miki *fachée*: Hé! Me touche pas toi! J'tinterdit de te moquer de moi!! 
Shana *secouant la tête*: Ah là là quel caractère pourri tu as toi! Je plaisantais! 
Miki *faisant la moue*: ...T'es méchante? 
Shana *rigolant*: Je ne le suis qu'avec mes ennemies! Eux regrette de m'avoir vu! Mais toi tu vois bien que je ne le suis pas avec toi donc, je suis gentille, okay? 

Miki ne savait pas quoi dire, elle faisait horriblement la moue, vexée par le manque de respect des apôtres à son égard. Pourtant, elle ne ressentais pas de mauvaises pensées chez cette petite fille aux longs cheveux bleus.
Elle lui tendis une main amicalement en continuant à sourire.

Shana: Je m'appelle Shana Cross! Vu que vous êtes nouvelles toutes les deux je pourrait vous aider dans votre commencement en tant qu'apôtre! 
Miki et Niki: ...Merci. 

Cependant les autres apôtres continuaient à rire, ce qui continuait d'agacer les deux petites qui allaient répliquer. Pourtant, c'est Shana qui répondit en premier.

Shana *lançant un regard noir*: Fermez-là! Sous prétexte que se sont des gamines elles sont forcément faibles? Vous êtes pitoyables! 

Aussitôt l'assemblée se tut immédiatement devant l'autorité de la jeune fille. Miki se sentit rassurée quelque part que quelqu'un d'autre que Gabriel cherchait à les protéger...


Un gâteau? C'est bien!
Un gâteau à la fraise? C'est mieux!
Tu veux que j'abrège tes souffrances? Aucun soucis!
-Miki Nadeshiko-



Dernière édition par Miki le Mer 4 Juin - 23:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MikiAA
avatar
Messages : 512
Localisation : Aucune idée, je suis perdue

MessageSujet: Re: Fic Miki: L'enfant des ténèbres [terminé] Ven 30 Mai - 13:14

Chapitre 7: Leur vie me sont précieuses




Peu après cette présentation riche en mouvement, Gabriel s'était retrouvé seul avec une femme rousse magnifique en qui il débattait.

Gabriel: Shala, mon choix reste le même, je garde ces petites.
Shala: Mais voyons mon maître! Ce ne sont que des gosses de trois ans! Comment voulez-vous qu'elles accomplissent le moindre meurtre? Ce ne seront que des boulets pour les autres apôtres!
Gabriel: Est-ce que tu doute de moi?
Shala *se calmant aussitôt*: Ce n'est pas ce que je voulais dire...
Gabriel: Ecoute-moi bien Shala, ces deux fillettes sont de vraies perles rares, pas question de les laisser filer ce serait du gâchis.

La sirène pencha légèrement la tête d'incompréhension, ne sachant pas où le seigneur du mal voulait en venir. Mais elle se mit vite à penser qu'effectivement son maître n'adopterait pas quelqu'un sans une bonne raison, elle disait avec un soupir qu'elle avait peut être tord finalement. 

Shala: Où voulez-vous en venir?
Gabriel: La cadette est une elfe noire crée avec des gènes artificiels de loup-garou, l'aînée a le don de percevoir les auras de différentes personnes autour d'elle.

La sirène en eu le souffle coupé. Elle ne s'imaginait en aucun cas que ces deux gamines hautes comme trois pommes seraient des armes de guerre aussi intenables. C'est en baigaiement que Shala questionna plus en détails Gabriel.

Shala *confuse*: Je vois... Mais leur pouvoir sont sûrement instable, qu'allons-nous faire?
Gabriel *passant une main dans ses cheveux*: Là est justement le problème principal, étant encore très jeunes, elles ne peuvent utiliser leur don comme elles le veulent. Pour pouvoir les solliciter, il sera donc nécessaire de les élever de la manière la plus candide possible, loin des meurtres et de la souffrance pour qu'elles puissent grandir en saineté. Cependant je te demanderais de les entraîner au combat, que tu sois leur maître d'apprentissage pour qu'elles soit prêtes en quelconque situation.
Shala: Oui...c'est primordial. Je veillerais à cela et je préviendrais les autres apôtres de votre ordre. 

Alors que la sirène allais passer la lourde porte pour sortir de la salle du trône, Gabriel l'arrêta une dernière fois dans sa foulée avec des paroles bien distinctes.

Gabriel: Je compte sur toi Shala, leur vie me sont précieuses...

Elle pencha la tête en avant pour lui soumettre sa confiance et partit en direction de la chambre des fillettes. A peine eu t'elle toqué à leur porte qu'elle vit Shana jouer avec elles à la poupée.

Shala *soupirant*: Oh je t'en prie Shana...T'as quel âge sérieux? 
Shana: Oh ça va! J'ai le droit de retomber en enfance des fois non?
Miki et Niki: Ouais! Et puis Shana elle sait bien coiffer les poupées! Elle est super forte! 
Shala *confuse*: ...Enfin bref. Les filles je m'appelle Shala et je suis l'informatrice de Gabriel! C'est moi qui vais vous apprendre à trouver votre manière de vous battre. 
Miki: On va se battre déjà maintenant? 
Shala *souriant*: Ce n'est que de l'entraînement! Mais il est important que des enfants comme vous ai de bonnes bases pour que vous soyez prêtes. 
Niki: Vous êtes comme une maîtresse d'école en fait? 
Shala: Pas tout à fait! Je vais juste vous entraîner pour les combats! Ceci dit, vous êtes affiliées à l'école du palais où Shana vous montrera plus en détails.
Shana *soupirant*: Oh la barbe! Je veux pas retourner à l'école moi!
Shala *lui tirant une joue*: Oh que si! Tu vas le faire! 

Ainsi la sirène et la vampire se battait en fonction des responsabilités de chacune pendant que les jumelles les regardaient de leurs grands yeux sans rien réagir, continuant à coiffer leur poupée tranquillement. Ce fut Niki qui trancha le silence entre elles.

Niki: Bon...Et bien je crois qu'on va avoir des cours tout de même ma soeur...
Miki: Zut! Moi qui pensais qu'on allait vivre la vie de château! 
Shala: Les filles! Shana! Venez avec moi je vais vous montrer tout ça!
Shana *faisant la moue*: J'veux pas venir!
Shala *lui tirant la joue*: TU VIENS! Sale gamine! 

Marchant dans les couloirs avec les trois filles faisant la moue, la sirène s'arrêta finalement devant une lourde porte qu'elle poussa avec fracas. A l'intérieur, une petite salle de classe froide remplie de bibliothèques et de matériel de science et physique. D'après Shala, l'école regroupe les élèves de maternelle, primaire et même collège dont Shana en fait parti.  

Shala: C'est ici où tout les enfants des apôtres et de Gabriel se regroupent pour se cultiver. Bien sûr les cours se terminent avant le lycée à l'âge de quinze ans. 
Miki: Quoi?! Mais c'est dans hyper longtemps!! 
Shala: C'est déjà moins long qu'une scolarité normale jeune fille! 

Encore maintenant, où Miki a désormais quatorze ans, elle ne cesse de sécher ses cours avec Niki pour partir à l'aventure...


Un gâteau? C'est bien!
Un gâteau à la fraise? C'est mieux!
Tu veux que j'abrège tes souffrances? Aucun soucis!
-Miki Nadeshiko-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MikiAA
avatar
Messages : 512
Localisation : Aucune idée, je suis perdue

MessageSujet: Re: Fic Miki: L'enfant des ténèbres [terminé] Ven 30 Mai - 14:49

Chapitre 8: La force de l'âge




Quatre ans furent passés à la vitesse de l'éclair...
Quatre années rythmées par les entraînements incessants de Shala et la culture de l'école qui pétrissaient peu à peu l'intelligence renforcée des jumelles. La gentillesse de Shana qui s'occupait chaque jours des petites en jouant avec eux. La bienveillance de Gabriel qui veillaient sur elle discrètement. 
Miki et Niki avaient grandis, bien sûr elles avaient toujours leur complexe de taille qui les rendaient plus petites qu'à la moyenne mais elles étaient déjà plus haute. 
La discrète Niki passait ses mois à se cultiver de la magie noire, à lire d'énormes grimoires de sorcellerie et apprenant à maîtriser son pouvoir lié aux auras. 
L'introvertie Miki grandissait dans la joie et bonne humeur, éduquée par sa soeur qui lui avait appris les valeurs des formules de politesse. Elle avait compris au fil du temps comment contrôler sa part de loup-garou.
Mais un jour qu'elles restaient tranquilles dans le jardin à jouer...

Miki *levant les yeux au ciel*: ...! Niki! Niki! Regarde!! T'as vu? Y'a un lézard volant!! 
Niki *levant aussi les yeux*: Hein? De quoi tu me...OUAH! Un dragon!! 

Les deux fillettes venaient de voir pour la première fois un dragon voler à pleine vitesse dans les cieux, trop rapide pour qu'elles puissent le contempler assez longtemps. Niki fut la plus stupéfaite et exposa son savoir à sa petite soeur.

Niki: J'ai lu dans un livre que les dragons avaient pourtant tous été exterminés! 
Miki *souriant de toutes ses dents*: Alors on n'a qu'a le suivre pour l'interroger! 
Niki *effarée*: QUOI?! N'y pense même pas je t'y empêcherais! Les dragons sont des créatures très dangereuses! Elles crachent du feu et ont une force incroyable! Alors tu n'as pas interêt à...MA SOEUR!! 

Furieuse, l'aînée constata que sa jeune soeur jumelle s'était déjà enfuie du jardin pour rattraper la bête volante. Courant après elle, Niki avait été déjà semée par la vitesse incroyable de sa moitié qui devait sûrement être déjà en dehors du palais.
Et malheureusement, il en été le cas...
Essayant d'aller le plus vite possible, Miki s'était transformée en louveteau pour lui galoper après, cherchant à courir aussi vite que le vent, aussi vite que lui. Entre ses crocs, elle murmurait:

Miki: ...Qu'elle chance il a de pouvoir voler celui-là. 

Après une course effrénée, elle arriva près d'un marécage très profond rempli de prédateurs et de ronces qui pourraient la blesser. Seulement, le dragon volait par-delà cette forêt, ce qui provoqua la détermination de la petite qui voulait toujours le suivre. 

Miki: C'est à croire qu'il le fait exprès! Il m'a vu où quoi pour m'embêter comme ça?! 

Seulement, la petite arriva sans grande difficulté à passer cet obstacle sans blessures, sortant de là tout de même un peu essoufflée par sa course. Reprenant peu à peu son souffle, le résultat en valais quand même la peine.
Juste en face d'elle, un immense château noir illuminé de flammes bleues et de gargouilles à l'entrée. Dans un souffle, la gamine lâcha un: "Ouah...Impressionnant!". Buvant un élixir de camouflage d'invisibilité qu'elle avait fabriqué à l'école, elle se faufila à l'intérieur en faisant attention au laps de temps et aux gargouilles qui guettaient. 
Un fois à l'intérieur, elle marcha tranquillement admirant les nombreux portraits de dragons aux murs et la hauteur du plafond réalisé pour la hauteur du dragon, s'imaginait-elle. 
Parcourant encore et encore les couloirs, elle tomba finalement tout près d'une grande salle où un homme qui ressemblait vaguement au dragon était accoudé à son trône, l'elfe noire pouffa en voyant cela.

Miki *s'esclaffant*: Prrf! On dirait Gaby! Ils sont tout les deux à ne rien faire sur leur trône tout le temps où quoi? Pourtant...c'est bien le dragon que j'ai vu qui...

Soudain l'homme tourna la tête, en voyant le visage de celui-ci, la fillette devint rouge pivoine. Ne bougeant plus, elle ne faisait que le regarder depuis une bonne dizaine de minutes dans l'entrebaîllement de la porte. 

Miki *rougissante*: Il...! Woah! 
? *entendant une voix*: Qui est là?
Miki *chuchotant*: Oh! C'est le moment où jamais! Sinon je vais passer un sale coup!

Ainsi, la gamine se jeta au cou du dragon.
La suite, chacun la connaît...


Un gâteau? C'est bien!
Un gâteau à la fraise? C'est mieux!
Tu veux que j'abrège tes souffrances? Aucun soucis!
-Miki Nadeshiko-



Dernière édition par Miki le Mer 4 Juin - 23:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MikiAA
avatar
Messages : 512
Localisation : Aucune idée, je suis perdue

MessageSujet: Re: Fic Miki: L'enfant des ténèbres [terminé] Dim 1 Juin - 23:54

Chapitre 9: Je suis moi




Postée sur le balcon de sa chambre en robe de chambre après son bain, Miki regardait le ciel étoilé par cette nuit si calme... 
Pas d'école en cette journée, pas de meurtres à faire, pas de bêtises de faites...
Cette journée était très calme. 
La brise du soir emportais les courts cheveux de l'elfe noire alors que son regard restait neutre de sérénité. Bientôt, Niki la rejoignait également en robe de chambre, resserrant son col par le léger froid du soir.
Elle souriait, paisible de voir sa petite soeur si calme pour une fois, elle portait un regard bienveillant sur Miki sans que celle-ci ne l'ai encore remarqué. S'approchant d'elle, elle s'appuya à son tour sur la bordure.

Niki: La lune est clémente de nous offrir une nuit aussi belle n'est-ce pas ma soeur?
Miki: Oui. Ce ciel étoilé est magnifique je dois dire. 
Niki: Est-ce cette beauté qui te rend aussi concentrée? 
Miki: Entre autre...

L'aînée refit un sourire chaleureux et tourna les talons pour repartir dans sa chambre mais fut arrêtée par sa cadette qui ne se retournait toujours pas.

Miki: Niki...Pourquoi est-ce que tu ne m'as jamais appelé par mon prénom? 

Cette simple question mit une grande surprise dans le coeur de la noire qui s'arrêta calmement laissant un temps de suspens. Cependant pour cette fois, Miki ne s'était pas impatienté et attendait sagement la réponse de celle-ci. 

Niki: Détrompe-toi, je t'ai appelée par ton nom de baptême une fois. Mais hélas c'est bien la dernière fois que je le ferais... 
Miki: Pourquoi? Je veux dire, on est soeurs non? Et jumelles en plus! Nous ne sommes pas étrangères! Au contraire nous avons vécu des situations pires que la mort et riche en bonheur! Pourquoi ne pas me considérer comme telle? Et puis d'abord, je ne me souviens plus de la dernière fois où tu m'as appelé!
Niki: ...Lorsque notre défunt père t'avais tortué. Je t'avais appelé de toute mon âme à te rejoindre pour t'aider... Mais j'ai compris un peu trop tard que de continuer à mentionner ton nom allais te faire du mal, te rappeler cette époque maudite.

La cadette se figea, n'ayant jamais pensé que sa grande soeur ait pu penser de telles choses à son sujet. Elle en venait presque à s'en vouloir d'avoir été aussi égoïste, elle resta silencieuse.

Niki: Demain, ce sera la célébration de notre quatorzième printemps... Père à dit que nous aurons une fête de la plus haute importance, de la plus grande fierté pouvant nous faire passer à l'âge adulte chez les apôtres. 
Miki: Oui. On dirait bien que ça va faire maintenant onze ans que nous avons rejoins Gaby au sein de son organisation. 
Niki *souriant chaleureusement*: Nous ne regrettons rien, ces années ont été les plus belles pour nous. 
Miki: Oui...

Miki entendait les pas de sa grande soeur se diriger vers leur lit, prête à dormir pour de bon. Comment pouvait-elle rester aussi calme la veille de son anniversaire? C'est pour cela que Miki ne pouvait somnoler, elle était bien trop impatiente, bien trop excitée et pourtant elle gardait une allure si sereine ce soir... 
Elle entendit finalement cette dernière qui disait avant de fermer les rideaux de son lit à baldaquin:

Niki: Fais de beaux rêves, Miki...


Un gâteau? C'est bien!
Un gâteau à la fraise? C'est mieux!
Tu veux que j'abrège tes souffrances? Aucun soucis!
-Miki Nadeshiko-



Dernière édition par Miki le Mer 4 Juin - 23:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MikiAA
avatar
Messages : 512
Localisation : Aucune idée, je suis perdue

MessageSujet: Re: Fic Miki: L'enfant des ténèbres [terminé] Mer 4 Juin - 22:40

Chapitre 10: Notre fête continue, ne perdons pas le fil


Shana *hurlant*: Miki, Niki!! Vous pouvez venir!!
Miki: Ouaiiiiiis!! Grouille toi vite Niki! 
Niki *rangeant ses affaires de classe en vitesse*: Oui, oui ma soeur! Je me dépêche! 

La cadette n'en avait que faire, elle avait saisi sa grande soeur jumelle par le bras, l'entraînant avec elle dans sa course dans les couloirs, laissant le cartable de la fillette à moitié préparé. Déboulant, elles ne prirent même pas la peine de s'excuser auprès des domestiques qu'ils avaient bousculé tellement leur impatience était grande.
Arrivées dans la salle du trône, elle défoncèrent presque la porte, laissant voir la salle remplie par tous les apôtres, les espions, les domestiques et évidemment Gabriel qui les attendait avec impatience en souriant. 

Gabriel: Et bien quelle énergie! Mais pour votre anniversaire s'en est normal pour vous.
Miki et Niki: Les cadeaux! Les cadeaux! 
Gabriel *riant*: Ah ah ah! Un peu de patience les enfants! 

Il les emmenèrent toutes deux près d'une grande table garnie de plats de toute sorte où tous les convives l'entouraient. Au-dessus, une bonne dizaine de lustres étaient suspendus par magie dont les bougies étaient allumées de flammes roses. Miki fut la première à se précipiter à table, saisissant ses couverts d'impatience devant les autres apôtres rigolant devant son attitude de petite fille émerveillée. Shala s'approcha d'elle et s'accouda à sa chaise.

Shala: Et bien petite elfe! Tu as bien grandie et pourtant tu reste toujours aussi puérile! 
Miki *souriant de toutes ses dents*: Je m'aime comme je suis Shala! 
Shana *venant également*: Et moi je n'aurais jamais cru qu'une si petite fille pouvait faire autant de prouesses chez les apôtres!
Miki: Héééé!

Niki s'approcha également pour s'assoir timidement, gênée qu'autant de personnes soit venues en cette soirée. Discrètement, elle rougissait de bonheur. Tous se réunissaient autour d'elles où leur gâteau d'anniversaire arriva très bientôt. La cadette s'apprêtais très vite à souffler sur ses bougies mais se fut Gabriel qui l'arrêta à temps. 

Gabriel: Pas si vite gamine! Nous on attend un discours de vous deux!
Miki et Niki: Quoiiiii?!! Mais c'est ringard! 
Gabriel *souriant*: Peut être bien mais en tant qu'apôtres vous pouvez bien faire ça!

Les invités rigolèrent devant les deux petites qui faisaient la moue d'ennui. Parler devant autant de monde n'était pas leur fort de toute façon: Miki était trop directe et Niki trop timide pour prononcer la moindre phrase plausible. 
Elles se regardèrent finalement en se mettant sur un accord commun. Se tenant la main, elles se levèrent de table et montèrent dessus pour s'adresser à la foule.

Niki: Parler n'est pas notre fort, nous n'avons pas de tact.
Miki: Et nous sommes tout simplement heureuses de vous avoir rejoint depuis! 
Niki: Cependant notre alliance est loin d'être terminée...
Miki: ...Car faire partie de cette famille, c'est comme une fête qui ne se finit jamais! 
Niki: Oui, cette fête est loin d'être finie!

Levant leurs mains, les fillettes appelèrent les autres à s'amuser en cette soirée qui suivirent rapidement par un éclat de joie général où les gamines se jetèrent sur la foule, se faisant porter. 
Toute la nuit, chacun buvait, chantait et se serrait les mains, ennemis et amis, chacun partageait son bonheur avec les autres. Domestiques et apôtres dansaient ensembles. Enfants et adultes, viellards et jeunes gens chantaient en la gloire des jumelles et de Gabriel. On en oubliait le quotidien, les meurtres et les tracas, ce soir était une énorme fête célébrée dans ton le palais où n'importe qui était invité. 
Sentant quelqu'un leur frottai les cheveux, les jumelles virent soudain avec beaucoup de joie Okita qui était venu discrètement leur féliciter leur quatorzième printemps. Gabriel l'avait bien sûr repéré.

Gabriel *esquissant un sourire*: Et bien mon cher Okita, tu n'as pas pu résister à l'appel de la bonne humeur cette nuit? 
Okita *surpris qu'il l'ai vu*: Que..! 
Gabriel *riant*: Rassure-toi ce soir on ne pense pas à nos tracas, libre à toi de nous rejoindre, tout les monde y est invité!
Miki et Niki: Ouaii! Viens danser aussi Okinou!
Okita *se faisant entraîner*: Hé hé! Attendez les petiotes j'arrive!

Ainsi cette soirée se termina comme il se devait, il était malheureusement l'heure d'aller dormir pour les fillettes où la fête avait déjà dépassé les six heures du matin. Frottant leurs yeux, elles baillaient de fatigue après avoir veillé aussi tard pour la première fois. Gabriel se chargea personnellement d'aller les coucher pendant que les autres continuaient à s'amuser. Leur passant le draps, il les regardaient, faibles comme elles étaient dans cet état. 

Gabriel *souriant*: J'espère au moins que ces demoiselles ont apprécié la fête que leur père à eu autant de mal à faire pour réunir tout ce beau monde! 
Miki *frottant son oeil*: Ouais..! T'as assuré Gaby!
Niki *baillant*: Père, nous avons été très honorées de ce privilège...! 
Gabriel: Oh j'allais oublier!

Le magicien noir les laissa dans leur lit pour ouvrir dans leur placard un tiroir secret qu'il ouvrit avec une petite clef d'argent, à l'intérieur deux cadeaux emballés y étaient dissimulés. Revenant s'assoir sur le lit, il en tendit un pour chacune. 
Niki l'ouvrit en premier où une peluche de chat blanc avec des yeux en boutons violets y étaient. Puis au tour de Miki, elle reçu, elle, une de lapin rose aux boutons verts jades.
Sur la patte droite des deux jouets y était inscrit le prénom des enfants. Pétillant des yeux, elles se jetèrent dans ses bras de Gabriel qui leur frotta la tête en souriant. 

Miki: C'est génial!! Merci beaucoup Gaby!!
Niki: Tous mes remerciements père!
Gabriel: Vous avez été sages, vous méritiez vos cadeaux! Je les aient achetées en fonction de l'animal que vous pourriez représenter, de plus j'ai demandé à ce qu'on leur couse des yeux semblables aux vôtres. 
Miki et Niki: Merci!! 

Après les avoir embrassées, Gabriel repartit à la salle du trône rejoindre les autres tendis que les deux jumelles se parlaient un peu avant de dormir. Tout en serrant leur nouvelle peluche contre elles, elles se collèrent toutes les deux sous la couette.

Miki: C'était génial! Je ne regrette pas du tout! Et y'avais tout le monde en plus! Même Okita est venu s'incruster pour venir le célébrer!
Niki *souriante*: Oh oui a soeur! Tout était parfait! 
Miki: Notre vie ici est simplement parfaite! ...Tu regrette d'avoir passé le pacte des apôtres toi? 
Niki: Non...Plus jamais. Pour rien au monde je ne regretterais de l'avoir mis en accord. 
Miki: Moi aussi.

Un silence s'installa entre elles puis elles se mirent à sourire puis à rire. 

Niki: ...Qu'est-ce qu'on serait devenues si on étaient restées là-bas?
Miki: Mortes évidemment. Gabriel nous a sauvé la vie comme il l'a fait à beaucoup d'autres. Et nous avons rencontré beaucoup de gens formidables en plus par son intermédiaire.
Niki: Petite soeur, peut-on dire désormais que nous avons découvert le monde?
Miki: ...*souriante* Bien plus, nous avons découvert notre univers. 

Ainsi sur ces mots, elles s'endormirent écroulées de fatigue.
Derrière leur porte, Gabriel les écoutaient. Esquissant un sourire sadique en coin des lèvres il marmonait.

Gabriel: Oui, vous avez bien raison...Cette fête est bien loin d'être terminée.




                                       La fin...de la fête                                 


Un gâteau? C'est bien!
Un gâteau à la fraise? C'est mieux!
Tu veux que j'abrège tes souffrances? Aucun soucis!
-Miki Nadeshiko-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Fic Miki: L'enfant des ténèbres [terminé]

Revenir en haut Aller en bas
 

Fic Miki: L'enfant des ténèbres [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Celui qui chuchotait dans les ténèbres [Terminé]
» Mazato, ou le maître des "ténèbres" [Terminé]
» Dans les Ténèbres de ma mémoire [Terminé]
» C'est un père sage celui qui connaît son propre enfant [Terminé]
» L'enfant et le mur. (acrylique 41cm X 51cm)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. ::  :: Fan fiction. :: Fiction Black Rose :: Texte Fic :: Fic Miki-