Partagez | 
 

 [En pause] L'identité de la princesse à fourure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sora..
avatar
Messages : 89
Localisation : à Fantasia

MessageSujet: [En pause] L'identité de la princesse à fourure Ven 31 Oct - 0:43

Aujourd'hui Sora est maussade, ses yeux n'expriment rien et sa pensée est vide, quelque chose l'a perturbé par le passé et ce mystère le turlupine encore aujourd'hui. Miki qui grignotait des cookies à la fraise à côté de lui sur le tatamis de sa chambre l'observe de ses grands yeux jades. Le rouquin est allongé par terre et regarde le plafond en soupirant.

Miki: Quelque chose ne va pas?
Sora: Hum...Pas tellement.
Miki *s'allongeant à son tour*: On peut en parler si tu veux!
Sora: Pas de refus.

Miki s'allongea à son tour près de du fennec et celui-ci lui raconta son tracas. Petit, Sora avait une petite soeur dont il ne se souvint plus du nom. Il avait de vagues souvenirs d'elle et il ne se souvenait même plus de son apparence. Pour des raisons politiques ils ont du être séparés afin que Sora devienne roi, quand à sa soeur elle avait été confiée à une tante. Pourtant même en étant couronné prince, Sora ne trouva plus sa soeur chez sa tante et il tomba dans une profonde mélancolie. Des recherches lancées par le roi avaient été effectuées dans tout Fantasia et même dans Black Rose mais sans succès, la petite princesse de Fantasia était portée disparue depuis des années.
Miki ouvrit la bouche en grand, abasourdie de la révélation qu'elle venait d'entendre.

Miki: Ouaaah! Tu m'as jamais dit que t'avais une petite soeur!
Sora *souriant*: Je ne préfère pas en parler mais cette fois je veux la revoir et partir à sa recherche moi-même. En sachant que vous êtes de la même année vous devriez avoir le même âge toutes les deux, vous devriez bien vous entendre!
Miki: Et ta tante? Introuvable aussi?
Sora *hochant la tête*: Aussi. Disparue également...

Voir boule de poils dans cet état mis Miki dans une profonde mélancolie et se releva pleine d'ambitions en levant le poing en l'air.

Miki: Et bien dans ce cas je t'y aiderais!! Partons à la recherche de ta frangine!!
Sora *surpris*: Qu-Quoi?!
Miki: Ben quoi? Je veux rencontrer ma belle soeur!
Sora *soupirant*: Dans ce cas je n'ai pas le choix.

La petite elfe noire tira le rouquin du tatamis pour le relever et le gratifia d'un tendre baiser avant de monter sur son dos en signe qu'il était temps de voler.

Miki: Allez vole!!
Sora: Pour aller où?
Miki: Chez Meiko! Et après on viendra voir Okinou!
Sora: On est partis alors!

Attrapant fermement les genoux de Miki, Sora couru jusqu'à son balcon pour prendre son apparence de renard. Il couru dans les nuages jusqu'à la tanière de la jeune louve...


Pacifisme, gloire et loyauté
Telles sont les règles dont les kitsunés sont si fiers.
Les renards restent des prédateurs, ne l'oublie pas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meiko..
avatar
Messages : 113
Localisation : je me suis perdu ... :(

MessageSujet: Re: [En pause] L'identité de la princesse à fourure Ven 31 Oct - 18:17

Miki sur le dos de Sora, parcourait à tout allure les villages et les plaines jusqu'à arriver à la tanière de Meiko. Et comme d'habitude elle n'était pas là.
 
Sora : -Si elle n'est pas la on fait comment pour la trouver ??
Miki : -T'inquiète pas, elle doit surement être avec les esprits de la forêt comme d'habitude.
Sora : -Les ... Les esprits ?!
Miki : -Oui pourquoi, sa t'étonne ? On parle de Meiko la.
Sora : -Oui je sais mais bon.
 
Miki entraina Sora dans la forêt, marchant entre buisson et feuillage, Sora senti l'odeur de Meiko. Celui-ci la vit sur de dos sur une roche. Elle était couverte de bandage sur tout le corps, on la voyait qui serrer un des bandages de son bras gauche avec sa main droite et ses crocs bien aiguisés de toutes ces forces. On pouvait aussi distingué une silhouette devant elle à genoux.
 
Meiko (criant) : -AIEEE !!!
??? : -Fait attention! Ne sert pas trop fort sinon tes plaies risque de se rouvrir.
Meiko : -Je sais mais si je ne sert pas assez fort le sang ne s'arrêtera pas
??? : -C'est pas malin, heureusement que je suis arrivé à temps sinon il te découper en petit morc...
 
Meiko se retourna net avec un regard à glacer le sang. Miki se montra alors suivie de Sora et accourue pour sauter dans les bras de Meiko quand celle-ci vit dans l'état qu'elle était : Bandage sur tout le buste, la cheville et les poignet et quelque égratignures sur le visage.
 
Miki (inquiète) : - MAIS !! qu'est-ce qui c'est passer ??
Meiko (souriant) : -Rien d'important t'inquiète pas.
Miki : -Mais tu es blessé de partout.
Meiko : -Je vais bien, je t'assure Miki
Sora : Mais pourquoi tes blessures ne guérissent pas ??
Meiko : -Ils ont utilisé des armes en argent, donc sa va guérir très lentement
??? : -Tu as de la chance que tes blessures ne soie pas trop profonde.
 
Miki regarda derrière Meiko et vu cette succube qui lui était si familière. Elle sauta de joie alors dans ces bras.
 
Miki : MAHODJA !!!!
Mahodja : Sa fait longtemps petite elfe
Meiko : -Mais pourquoi vous êtes ici ??
Sora : je voudrais que vous m'aidiez à retrouver ma petite sœur qui a disparue quand j'était tout petit. Malheureusement je n'ai jamais réussi à la retrouver, je ne me souvient ni de son odeur, ni de son visage et encore moins de son prénom.
Mahodja : -Sa ne me pose pas de problème je veut bien t'aider.
Meiko : -Moi aussi je veut bien t'aider sii tu veux 
 

Il allait se mettre en route quand ils entendirent des cries provenant du lac d'à côté ....


Bouille d'ange au coeur endiablé 
Je vous rendrai fou à en tomber
Et après y avoir gouté, vous en redemanderai,
Alors, attention à ne pas vous faire croquer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ariel..
avatar
Messages : 6
Localisation : "Sous l'océaaaan, sous l'océaaaan..."

MessageSujet: Re: [En pause] L'identité de la princesse à fourure Ven 31 Oct - 23:08

Ariel s’amusait dans les profondeurs d’un lac qu’elle connaissait bien, y venant depuis toute petite. Regorgeant de poissons d’eau douce et faune aquatique qu’elle ne pouvait voir dans la mer, elle aimait y venir quand l’ennui ou la lassitude la prenait. La jeune sirène ne tenait jamais en place, et plus elle grandissait, plus elle rêvait d’aventure. L’eau était son domaine de prédilection, mais la terre l’attirait indéniablement. Les humains ainsi que les autres êtres magiques l’habitant étaient assez mystérieux pour elle, attisant d’autant plus sa curiosité. Pourquoi ? Elle ne saurait le dire. Peut être que le goût de l’inconnu la ravissait plus que tout autre chose. En tout cas, il était force de dire qu’elle se servait de ses deux jambes et non de sa queue de poisson à outrance, poussant ses pouvoirs de transformation à leur limite. Mais qu’importe ? Autant se servir de ce que la nature lui offrait.
Revitalisant tout son corps, l’eau venant chatouiller chaque pore de la peau laiteuse de la jolie rousse, elle ne cessait de penser à milles choses tandis que son corps vagabondait dans les profondeurs aquatiques, à la recherche d’un quelconque objet de distraction. Mais rien n’arrivait à satisfaire la demoiselle et elle fut vite lassée de sa petite ballade sous marine. Alors qu’elle s’apprêtait à remonter à la surface, un bruit sourd la surprit, comme quelqu’un rentrant dans l’eau. Tiens donc, aurait-elle une quelconque compagnie venant tuer la lassitude qui chaque jour prenait un peu plus le dessus sur son corps frêle ? Tenant à vérifier de ses propres yeux qu’il y avait bien quelqu’un qui s’était immiscé dans son élément, elle se dépêcha de remonter vers la surface.
Bien vite, elle aperçue quelque chose qui ressemblait à une forme humaine et, toute contente, sortie de l’eau sans prévenir, un sourire adorable au coin des lèvres. Un cri apeuré jaillit du gosier du jeune homme qui venait sans doute prendre un bain en tenue d’Eve, et, aussi vite qu’il était venu, reparti en courant, ses affaires à bout de bras.  N’ayant pu décrocher un mot tant la surprise avait prit possession de son corps au moment du cri, elle affichait désormais une mine boudeuse, déçue d’avoir laissé filer un « aussi gros poisson ». Il est vrai qu’elle n’avait pas fait dans la dentelle, mais qu’importe, elle ne tentait actuellement pas de séduire quiconque. Juste discuter un instant… N’y avait-il aucune amitié possible entre une sirène et un homme ? Ariel se refusait d’y croire. Certes, elle aurait pu arriver doucement et faire preuve de plus de tact, mais quand même, on ne criait pas à la vue d’une si belle jeune fille…

« Mal élevé va ! » murmura-t-elle pour elle-même.

Sortant de l’eau en bougonnant, la jeune fille au physique de déesse retrouva ses deux jambes. Essorant lentement sa chevelure longue et flamboyante, ses yeux bleu océan vinrent se poser sur le rocher où elle avait laissé sans aucune honte ses habits et dessous. Encore mouillée, cela ne la dérangea pas et elle s’habilla en vitesse, replaçant le poignard dans sa jartelle qu’elle cachait sous sa robe, au niveau de sa cuisse droite. Puis, sentant la présence de quelqu’un derrière elle, elle se retourna vivement.

« Qui êtes vous ? »

Son ton était distant et quelque peu froid. Si dans l’eau elle se sentait en sécurité, sur terre, c’était tout de même loin d’être le cas…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sora..
avatar
Messages : 89
Localisation : à Fantasia

MessageSujet: Re: [En pause] L'identité de la princesse à fourure Sam 1 Nov - 19:02

En voyant une sirène se jeter ainsi sur le garçon de tout à l'heure, Miki avait grogné sur elle, suivie par Sora, Meiko et Mahodja. 

Sora: Qu'est-ce qui te prend de l'agresser comme ça? 
Miki: C'est une sirène et elle a fait peur au garçon de tout à l'heure!
Mahodja *soupirant*: Et alors? T'aime pas les sirènes? 
Miki: Pas spécialement non mais comme Okinou les aiment pas alors je l'écoute. 

Les trois autres s'échangèrent des regards dédaigneux, quelque part ils en étaient certains. 

Meiko: Et tu comptes toujours écouter ses préjugés? 
Miki: Je le fais toujours, et j'écoute Shana aussi. 
Sora *soupirant*: Ce sont les pires éducateurs qu'on puisse donner à une gamine comme elle... 

La sirène était, elle bien embêtée pendant ce dialogue car elle craignait que la petite elfe noire ne l'agresse une nouvelle fois. Elle se recroquevilla donc sur elle-même le temps qu'ils finissent de parler. Finalement Mahodja s'agenouilla devant la jeune rousse et lui offrit un sourire chaleureux.

Mahodja: Elle est un peu bourine mais elle n'est pas méchante, tu veux bien nous dire ton nom ma jolie? 

Celle-ci hocha timidement la tête en disant dans un souffle. 

Ariel: Je m'appelle Ariel...
Mahodja: Et bien enchanté Ariel, je suis Mahodja. La gamine s'appelle Miki, le poil de carotte à côté se nomme Sora et enfin la petite poilue c'est Meiko. 
Meiko, Miki et Sora *râlant*: Merci pour les surnoms! 

La sirène pouffa timidement en se disant que finalement ils n'avaient pas l'air bien méchants.


Pacifisme, gloire et loyauté
Telles sont les règles dont les kitsunés sont si fiers.
Les renards restent des prédateurs, ne l'oublie pas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akura..
avatar
Messages : 150
Localisation : Principalement vers Mizuki

MessageSujet: Re: [En pause] L'identité de la princesse à fourure Sam 1 Nov - 21:40

Akura parcourait le continent pour trouver de quoi s'occuper, il venait de se chamailler avec Mizuki et attendait encore une fois qu'il se calme avant de retourner le voir. Etant donné qu'il ne pouvait pas quitter Cristal sans l'Ange, il était partit du côté de Fantasia. Là-bas il avait décidé de rendre visite aux gens du palais royal avec qui il avait passé la plupart de son enfance. Alors qu'il voulu voir Sora, il entendit du bruit dans la chambre. Il tendit son oreille à la porte et écouta. Il entendit alors que le prince parlait d'une petite sœur dont il avait oublié le nom, le visage et l'odeur.
La queue du chat remuait à ne plus en finir tellement il était content d'avoir entendu quelque chose de croustillant. Il se souvenait lui aussi vaguement de cette princesse mais tout était flou dans sa tête aussi... Quand les adolescents furent partis, il décida de retourner au palais de Mathaël pour attendrir le pupille et se débrouiller pour qu'ils accompagnent le Kistune dans sa quête. Quand il entra dans la chambre, il vit la Chouette allongée sur son lit regardant le plafond. Celui ci ne prit même pas la peine de tourner la tête pour voir Akura.
Le matou prit sa forme humaine normal avant de se coucher vers le pupille et de mettre ses bras sur son torse pour le fixer.

Akura : -Allez Mimi, fais pas la trogne...
Mizuki (énervé) : -Va au diable satané matou !
Akura : -Mimi t'es pas gentil ! C'est pas de ma faute si j'avais faim et que j'ai volé du poisson dans les cuisines...
Mizuki : -A cause de toi, Père m'a passé un savon monumental !
Akura : -C'était juste trois poissons...
Mizuki : -Mais c'était du vol quand même ! Je devrais te foutre sous la douche pour te punir !

Les poils du Neko se redressèrent quand il pensa à la douche qui l'attendait... Il soupira un grand coup avant de sortir le grand jeu. Il se transforma en chat et commença à se balader sur le corps de l'Ange, lui procurant une douce sensation de massage. Quand il arriva au niveau de la tête, il se frotta contre lui en ronronnant.

Akura : -Oh allez Mimi, je suis désolé...
Mizuki (boudant toujours) : -Tes excuses ne suffiront pas cette fois ci.
Akura : -Et si je te dis que j'ai une information concernant Sora... ?

Il ne voulait pas arriver à ce point là mais il se sentait obligé cette fois ci. Il prit le risque d'ouvrir une plaie tout juste cicatrisée... L'attention de l'Ange fut immédiatement attirée. Il se releva et lança un regard interrogatif au chat.

Akura : -J'ai entendu dire qu'il cherche sa petite sœur disparu... Tu ne voudrais pas l'aider ?
Mizuki : -Hum hum hum. Je vois pas pourquoi je l'aiderais.
Akura : -Peut-être que tu monteras dans son estime si tu le fais...
Mizuki : -Ça m'intéresse pas j'ai dit !
Akura : -Tu es sûr ?

L'Ange se leva avant de se diriger vers son armoire. Le Chat sut qu'il avait gagné à partir de ce moment là. Il sauta sur le dos de Mizuki et s'installa sur son épaule.

Mizuki : -Tu m'agaces de plus en plus toi !
Akura : -Moi aussi je t'aime Mimi !

Et ils partirent aussitôt à la rencontre du petit groupe qui se formait...

[Hors Rp : Ne me faite pas arriver maintenant s'il-vous-plait. Et aussi c'est quand que vous partez chercher Okinou ? xD]


Ron ron fais le chaton...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MikiAA
avatar
Messages : 512
Localisation : Aucune idée, je suis perdue

MessageSujet: Re: [En pause] L'identité de la princesse à fourure Sam 1 Nov - 23:28

Après avoir longuement discuté avec Ariel, le groupe commença à bien s'entendre avec la jeune sirène et Sora proposa finalement à celle-ci de l'accompagner faire la recherche de sa soeur, la jolie rousse accepta avec plaisir. Miki tapota du pied le sol et fit la moue au renard. 

Miki: Quand tu auras fini de lui faire la cour tu voudras bien nous accompagner chez Okita...? 
Sora *confus*: Hein? Ah! Que! Non, non, non!! C'est pas ce que tu crois Miki! 
Meiko: Fais gaffe à ce que tu dis toi sinon il pourrait t'arriver malheur...

Le rouquin eut juste le temps de se retourner qu'il vit Mahodja et Meiko le mépriser du regard. Il s'affola et se changea en kitsuné pour changer de sujet. 

Sora: Qu-Qu'importe! Montez sur mon dos on va chez Okita! 
Mahodja: Chouette! Voler sur le dos d'un kitsuné doit être bien plus agréable qu'un dragon! Je ferais bien une petite sieste dans ton pelage boule de poils... 
Sora *soupirant*: Fais ce qu'il te plaît de faire...

La succube s'empressa de s'allonger sur le dos du canidé suivie par Miki et Meiko qui firent de même. Ariel quand à elle hésita un instant, impressionnée par ce changement. Miki sorti la tête des poils roux du renard et s'adressa à la sirène. 

Miki: Tu viens? On est pas pressés mais bon...
Ariel *confuse*: Ah, oui! 

Ainsi les quatre femmes voyagèrent dans les poils du renard qui courait à toute allure vers Finalo, prêt à descendre chez le domaine d'Okita. Le voyage fut long et après quelques heures de course dans les nuages Sora se posa enfin devant la demeure du dragon de ténèbres. Miki sauta du corps du rouquin et couru directement vers la cour du palais en hurlant comme une folle:

Miki: OKINOUUUUUU!!!! 
Sora: Cris pas comme ça!! Il va nous tuer! 
Miki: Si ça avait été le cas j'aurais été morte plus d'un millier de fois au moins...

L'attente ne fut pas longue car sautant d'une fenêtre à plusieurs étages, le dragon se relevait du sol en fusillant Miki du regard. 

Okita: T'es vraiment la reine des entrées surprises toi... Quand c'est pas par la fenêtre que tu rentre c'est en hurlant dans tout le continent que t'es arrivée... 
Miki *souriant radieusement*: Bonjour Okinou! Moi aussi je vais bien, merci de me poser la question!
Sora *confus*: On est désolé...


Un gâteau? C'est bien!
Un gâteau à la fraise? C'est mieux!
Tu veux que j'abrège tes souffrances? Aucun soucis!
-Miki Nadeshiko-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okita..
avatar
Messages : 773
Localisation : Dans une plaine lugubre

MessageSujet: Re: [En pause] L'identité de la princesse à fourure Dim 2 Nov - 18:14

Cette gamine allait le rendre dingue un jour ou l'autre. Jamais elle n'est arrivé chez lui discrètement en passant par la porte d'entrée. Cette fois ci elle avait fait fort, jamais il ne l'avait vu débarqué par les airs sur le dos de Sora. En plus il était paisiblement dans sa bibliothèque, cherchant à se cultiver un peu plus. Sa voix stridente avait agressé ses oreilles alors qu'il était concentré. Il soupira en fermant son livre puis sauta de la fenêtre pour 'accueillir' ses invités. Il examina le petit groupe et vit quelqu'un qu'il ne connaissais pas mais dont l'odeur lui déplaisait légèrement. Il la montra du doigt.

Okita : -Toi la Sirène, si j'en crois par ton odeur et ton aspect, tu as besoin d'eau. Il y a une petite fontaine assez profonde pour que tu t'y baignes un coup.

La femmes à la chevelure rousse ne dis rien et se contenta d'avancer vers le lieu indiqué par le Dragon. Il reporta ensuite son attention sur les quatre autres qui restaient. Il les dévisagea un par un avant de soupirer et de s'adresser à Miki et Sora.

Okita : -Alors les jeunes mariés vous allez bien ? Votre nuit de noce était bien ? J'ai pas eu de nouvelles depuis moi !
Miki : -Ça va très bien !
Sora : -Oui nous allons bien.
Okita : -Bon, qu'est ce qui vous amène cette fois ci ?

Le rouquin se frotta les cheveux avant de répondre. Il lui expliqua la situation rapidement avant de lui demander s'il acceptait de venir les aider. Le Dragon prit un air songeur avant de répondre.

Okita : -Non
Miki (étonnée) : -Pourquoi ?!
Okita (soupirant) : -T'es toujours aussi naïve toi... bien sûr que je viens... T'as une idée d'où on va aller boule de poils ?
Sora : -Et bien.... pas vraiment...
Okita (soupirant encore) : -Une belle équipe de bras cassés... Si c'est ta sœur elle devrait déjà avoir la même odeur que toi non ?

La petite assemblé se regardèrent un peu surpris par une révélation aussi simple..


Cliquer sur la signature vous redirige sur mon AMV Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sora..
avatar
Messages : 89
Localisation : à Fantasia

MessageSujet: Re: [En pause] L'identité de la princesse à fourure Dim 2 Nov - 22:46

Sora *surpris*: On peut trouver une personne direct comme ça?
Miki *lui donnant un coup dans le crâne*: Crétin! C'est bien la peine que tu sois un renard si tu ne sais pas reconnaître l'odeur d'une personne! 

Sous les conseils d'Okita, Sora se concentra donc pour se souvenir de l'odeur de sa soeur et prépara son nez pour renifler l'air qui l'entourait. Le dragon, l'elfe noire, la succube et la louve le regardèrent tous avec des yeux confiants, attendant le verdict du rouquin qui ne répondait rien. 
Au bout d'un certain temps le fennec se relâcha et pris une mine de dépit qui découragea tout le monde.

Sora *dépité: Je ne me souviens plus de son odeur...
Mahodja: Bordel ça fait si longtemps que ça au point que tu n'ai rien d'elle dans ta petite tête?! 
Sora: Je suis désolé...
Miki: Arrête de te morfondre comme ça!! Tu dois avoir un esprit de combattant qui doit relever tous les défis!! 
Okita *soupirant*: On est pas mal barrés...

Meiko ne disait rien et se contenta de chercher pour avoir un moyen de trouver la soeur en question. Elle prit une mine pensive et s'adressa à Sora. 

Meiko: Ton nom est Tadase non? Et si on triait à partir de ton nom de famille? 
Sora: Hélas non... Une fois que nous avions été séparés ma soeur à pris le nom de ma tante et à donc coupé tout contact avec moi et mes parents...
Meiko *confuse*: Oh...je suis désolé. 
Sora *souriant*: Ce n'est rien, j'apprécie le fait que tu m'aide autant dans ma recherche. 

Le courire bienveillant du rouquin était tellement illuminé que Meiko en rougissait d'admiration. 

Meiko: Je...Je t'en prie. 
Miki: Non seulement tu drague l'autre sirène mais en plus tu veux Meiko pour toi? Tu me déçois boule de poils... 

Miki avait pris une mine tellement sombre qu'on pouvait lire toute la jalousie dans son coeur d'un seul trait. 

Miki *craquant ses poings*: Tu es plus infidèle que tu en à l'air...
Sora *confus*: Mais arrête de tout prendre au pied de la lettre aussi!! Tu me fais peur!
Okita: Cours, tu vas te faire bouffer. 
Mahodja: Bon c'est pas tout ça mais on va où maintenant? 
Sora: Je veux d'abord retourner chez ma tante, je veux être certain que de bonnes recherches aient été faites. 
Okita: Dans ce cas on récupère la sardine et on y va!

Appelant Ariel à les rejoindre, tous se dirigèrent à Fantasia vers la demeure de la tante de Sora à la recherche d'informations.


Pacifisme, gloire et loyauté
Telles sont les règles dont les kitsunés sont si fiers.
Les renards restent des prédateurs, ne l'oublie pas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MizukiPP
avatar
Messages : 143
Localisation : Au palais de Mathaël à Celestia..

MessageSujet: Re: [En pause] L'identité de la princesse à fourure Lun 3 Nov - 18:08

Mizuki avait décidé de choisir la voie des airs plutôt que la téléportation par simple soucis de vengeance. Les chats n'aiment pas décoller de la terre ferme et il le savait très bien. Akura avait les griffes planté dans la lanière de cuir qui passait sur les épaules de l'Ange, le maudissant de tous les nom possibles et inimaginables.

Akura : -Mizuki, petit enfoiré, j'aurai ta peau !
Mizuki (amusé) : -Oh ? J'ai plus le droit à mon adorable surnom ?
Akura : -Je te jure que je réduirai à la taille d'une puce jusqu'à la fin de tes jours une fois qu'on serra posé !

L'Ange profita de son petit plaisir sadique en faisant des pirouettes dans les airs à ne plus en finir. Alors qu'ils approchaient de Fantasia, il vit le petit groupe arriver. Les personnes étaient répartie sur le dos d'Okita et de Sora. La chouette s'arrêta avant de prendre un air pensif. Il se posa au sol et fit un petit sourire en coin. Il claqua des doigts pour faire apparaître le Renard devant lui. Il avait bien sûr mit ses passager sur le dos du Dragon afin de pouvoir être seul avec lui.
Sora ne comprit pas ce qui se passait et regardait partout complètement perdu.

Mizuki : -Eho c'est par ici que ça se passe.
Sora (se tournant) : -Hein ? Mizuki ? Qu'est ce que tu fiches ici ? Et où sont les autres ?
Mizuki (soupirant) : -Une question à la fois s'il-te-plait ! Les autres sont sur Okita et toi je dois te parler.
Sora (étonné) : -Me parler de quoi ?
Mizuki : -Tu cherches ta sœur n'est-ce pas ?
Sora : -Oui, comment tu le sais ?
Mizuki : -En s'en moque, je veux t'aider à la trouver.
Sora : -Hein ? Pourquoi ? Attends, ça fait beaucoup d'un coup la !
Mizuki (tournant le regard) : -A ton avis pourquoi je veux t'aider, idiot...

Le matou sauta de l'épaule de l'Ange après avoir repris ses esprits, reprit sa forme humaine normal avant de se pencher sur le dos de la Chouette, mettant les bras autour de son cou.

Akura : -C'est parce qu'il t'aime encore, c'est beau l'amouuuuuuuur.
Mizuki : -La ferme où je te fout en lévitation pendant deux jours !
Sora (étonné encore une fois) : -Akura ?! c'est bien toi ?
Akura (lui tirant la langue) : -Et oui boule de poil, c'est moi

En effet, ayant vécu au palais des Kistune, il a côtoyé assez souvent Sora quand il était plus jeune. Ils discutèrent un petit moment jusqu'à ce que Mizuki tape du pied, impatient.

Mizuki : -Bon t'acceptes mon aide ou pas ?
Akura (lui mordillant l'oreille) : -Rooo Mimi sois plus gentil je t'ai déjà dit...
Mizuki (soupirant) : -C'est pas à toi que je parle.
Sora : -Et bien heu... oui mais tu vas nous accompagner ?
Mizuki : -Je doute que je sois le bienvenu n'est-ce pas ?


Ma race s'est sacrifiée pour ce monde pourri, ce n'étaient que des idiots.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sora..
avatar
Messages : 89
Localisation : à Fantasia

MessageSujet: Re: [En pause] L'identité de la princesse à fourure Lun 3 Nov - 23:03

Sora était encore bien embêté de la situation et se frottait la tête en signe d'embarras. 

Sora: Il serait mauvais de dire ça, tu es le bienvenu parmi nous après tout, tu accepte de m'aider à chercher ma soeur alors que je ne t'ait fait aucune demande! 
Akura *souriant malicieusement*: Oh tu sais il n'a pas été très difficile à convaincre dès que j'ai parlé de toi... 
Mizuki *fusillant Akura du regard*: Fer-me-là!! 

Le renard regardait le chat et la chouette se disputer en silence. Savoir que Mizuki était toujours attaché à lui le rendait encore plus confus mais son visage ne le montra pas, à la place il poussa un soupir suivi d'un sourire. 

Sora: Merci Mizuki, j'apprécie ton aide. 
Mizuki *tournant les talons*: Tss... 
Akura: Bah quoi Mimi? Tu veux pas le regarder dans les yeux parce que t'as peur de tomber amoureux de son sourire? 
Mizuki: Je te tuerais un jour...
Sora *soupirant*: ...

Il souria à nouveau et se transforma à nouveau en kitsuné. 

Sora: Allez montez on rejoint les autres. 
Mizuki: Je peux te téléporter! Et puis je peux voler tu sais crétin?
Sora *souriant*: Je peux bien faire ça pour toi de temps en temps non? Je suis sûre qu'Arya ne te laisse jamais monter sur elle alors profite de ta première balade à dos de kitsuné! 
Mizuki *rougissant*: Pfff...

Sans dire un mot de plus l'ange pris place dans le pelage roux de Sora suivi par Akura qui prit tranquillement ses aises pour dormir un coup sur le renard. Ainsi le rouquin rejoignit les autres sans trop de mal bien qu'Okita soit plus rapide que lui au vol. 

Meiko *surprise*: Sora! On se demandait où tu étais! *voyant Mizuki et Akura* et... que font Mizuki et Akura avec toi? 
Okita *ironique*: Petit cachotier... 
Sora *soupirant*: Ne vous faites pas de films, ils veulent juste m'aider à retrouver ma soeur, toute aide est la bienvenue.
Mahodja *soupirant*: On était déjà bien niveau bras cassés mais si ils s'y mettent aussi on est encore plus mal...

La traversée du ciel se poursuivit dans le même ton jusqu'à Fantasia où le groupe arriva finalement dans le domaine de la tante de Sora. Le lieu avait été dévasté, la maison n'était plus qu'une ruine. Le rouquin grinça des dents. 

Sora: C'est exactement l'état que les enquêteurs nous avait décris... Quel désastre...
Mahodja: Ils ont pas raté la baraque les types qui sont venus en tout cas! Ils avaient une raison de faire ça? 
Sora: Je pense qu'ils ont enlevé ma soeur pour la vendre au marché noir pour en tirer un bon prix, mais ce n'est qu'une hypothèse...

Meiko entra soudainement dans la maison et marcha lentement à l'intérieur, elle inspectait les lieux comme une enfant qui voulait le découvrir. 

Sora: Ah! Meiko attend nous! 
Meiko: Quel endroit étrange...

Elle s'empressa de monter à l'étage.


Pacifisme, gloire et loyauté
Telles sont les règles dont les kitsunés sont si fiers.
Les renards restent des prédateurs, ne l'oublie pas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akura..
avatar
Messages : 150
Localisation : Principalement vers Mizuki

MessageSujet: Re: [En pause] L'identité de la princesse à fourure Lun 3 Nov - 23:33

Akura s'était posé en boule dans le pelage du Rouquin et roupillait paisiblement en gardant un œil ouvert pour observer ce qu'il se passait.
Bien qu'il ne le montrait pas, il était extrêmement jaloux de la façon dont Mizuki regardait le Renard. Il voulait l'Ange rien que pour lui et rêvait de se débarrasser du Kistune pour s'emparer du cœur de son 'maître'. Dans un élan de possessivité, il se mit sur les jambes de la Chouette et planta machinalement ses griffes dans la cuisse, ce qui eut pour effet de raidir le corps de l'Ange qui se retenait de crier.

Mizuki : -Mais calme toi Aku ! T'es bien chiant ces temps ci...
Akura : -Moi ? Chiant ? C'est possible...

Il referma les yeux et s'endormit pour de bon dans la chaleur et l'odeur de l'Ange. Il avait beau être joueur et calin, il n'en reste pas moins manipulateur quand il veut quelque chose... Or il était confronté à un problème de taille; l'objet de son désir était captivé par autre chose... 'Je le veux rien que pour moi et je l'aurai.'
Lorsqu'ils se posèrent sur le domaine, il sauta par terre et s'étira pendant que Sora reprenait forme humaine. A peine avait-il finit ses étirement qu'il se sentit décoller du sol, c'était encore Miki qui avait profité d'un moment d'inattention pour l'attraper. Il soupira et se laissa faire cette fois ci.
Le petit groupe se rassembla avant d'avancer pour suivre Meiko. Mizuki était juste à côté de Sora en tête, suivit de Miki et Akura puis d'Okita et Mahodja. La sirène quant à elle restait un peu à l'écart, ne disant pas un mot. La petite apôtre ne quittait pas son mari du regard et le matou faisait de même pour son 'maître'.
Alors qu'ils entraient à leur tour dans les ruines, le reptile vit cette petite scène de jalousie commune et se mit à pouffer de rire.

Okita : -Si c'est pas mignon la jalousie... Y'en a pas un pour rattraper l'autre !
Miki : -Mais...que... Raaaaa la ferme toi !
Akura : -Mizuki est mon maître, c'est normal que je le suive !
Okita (pouffant encore) : -Oui oui oui, ne vous énervez pas !

Il suivirent Meiko qui visitait seule dans son coin...


Ron ron fais le chaton...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meiko..
avatar
Messages : 113
Localisation : je me suis perdu ... :(

MessageSujet: Re: [En pause] L'identité de la princesse à fourure Mar 4 Nov - 22:11

Meiko était monté directement à l'étage attirer par un forte odeur qui la dérangeait fortement. Elle prit le col de sa chemise et le mis sur son museau pour essayer de dissimuler l'odeur. Mais même avec sa, son odorat été beaucoup trop développer pour que cela empêche l'odeur d'arriver jusqu’à ses narines. Difficilement, elle entra dans la chambre qui se trouvait pile en face des escaliers, du moins ce qu'il en resté. C'était une chambre d'adulte, tout ce qu'il y avait de plus normal, appart qu'elle était complètement détruite et saccager. Elle s'avança doucement et commença à chercher dans les tiroirs qui était encore en bonne état, espérant trouver un objet, voir une photo qui pourrait nous renseigner sur la sœur de Sora. Mais malheureusement, il ne restait plus rien. Miki, Sora et les autres montèrent à l'étage et arrivèrent à leur tour dans la chambre.
 
Sora : -Tu aurais pu nous attendre quand même Meiko.
Meiko : -Désolé....
Sora : -Tu as trouvé quelque chose ??
Meiko : -Non pas encore mais je continue de chercher.
Miki : -Attend je vais t'aider à chercher Meiko.
 
Meiko continua de chercher avec l'aide de Miki. Puis, Sora sorti de la pièce, il partit regarder l'autre chambre. Mizuki et Akura l'accompagnèrent tendis que Okita et Mahodja était redescendue. Meiko chercher toujours autant, fouillant des les moindres recoins à la recherche d'indices aussi petit soit-il. Puis, elle senti quelque chose glissait sur sa queue.
 
Meiko ( intrigué ) : -Mais qu'est-ce que ....
Miki : -Tu as trouvé quelque chose ??
Meiko : -Oui ! c'est une photo !! Mais le problème c'est que ...
Miki : -Allez montre la moi !!
 

Meiko montra la photo a Miki. On pouvait distingué sur cette photo deux personnes, une personne d'âge moyen et une jeune petite fille. C'était sans aucun doute la sœur de Sora et sa tante. Le seul problème c'est que la photo était déchiré, donc on ne pouvait ni voir le visage de sa sœur, ni ses cheveux, rien, on voyais juste des jambes et encore. Meiko et Miki ne savait pas si elle devait le montra à Sora. Mais elle pensait que sa pourrai quand même être utile. Sortant de la pièce comme une furie, Miki accourue chercher Sora pendant que Meiko avais la photo dans ses mains, se tenant en retraite ....


Bouille d'ange au coeur endiablé 
Je vous rendrai fou à en tomber
Et après y avoir gouté, vous en redemanderai,
Alors, attention à ne pas vous faire croquer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MizukiPP
avatar
Messages : 143
Localisation : Au palais de Mathaël à Celestia..

MessageSujet: Re: [En pause] L'identité de la princesse à fourure Mer 5 Nov - 3:54

Akura avait profité de la séparation pour les recherche pour retourner auprès de Mizuki et se colla sur son épaule. L'Ange ne réfléchit pas plus loin et se contenta de la caresser machinalement avant de se remettre de nouveau aux recherches.
Il avait un mal fou à se concentrer avec Sora dans les parages et devait faire un effort surhumain pour éviter de le regarder sans cesse. A chaque fois qu'il avait le malheur de s'égarer, le Matou lui rappelait leur but en lui plantant les griffes dans la peau. Au bout d'un moment, il en eut marre et décida de lui en toucher deux mots discrètement.

Mizuki (chuchotant) : -Mais tu vas arrêter oui, c'est quoi ton problème à la fin ?!
Akura : -Je n'ai aucun problème.
Mizuki : -Menteur. Tu ne serrais pas jaloux quand même ?
Akura : -Tais toi et concentre toi, je suis sûr que tu n'as même pas remarqué où nous étions.

Mizuki se frotta la tête en rigolant bêtement quand il se rendit compte que le Chat disait vrai. Il prit alors le temps de regarder autour de lui. Il vit que c'était une chambre-ou ce qu'il en restait- de fille. 'Ça devait être la chambre de sa sœur'. Tout était en pagaille et trouver quelque chose là dedans sans avoir un point de départ était presque impossible. Il décida de s’asseoir sur les restes du lit et d'attendre. Il savait que c'était une perte de temps...
Il se contenta d'observer le petit Renard en attendant qu'il se passe quelque chose d'intéressant... C'est alors que Miki arriva comme une furie dans la pièce en hurlant.


Ma race s'est sacrifiée pour ce monde pourri, ce n'étaient que des idiots.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okita..
avatar
Messages : 773
Localisation : Dans une plaine lugubre

MessageSujet: Re: [En pause] L'identité de la princesse à fourure Mer 5 Nov - 4:32

Okita se retrouvait avec la succube. Il ne l'appréciait pas vraiment mais depuis quelque temps il était obligé de la côtoyé assez souvent. Il décida donc de faire un effort pour paraître aimable et on sentait bien que chaque parole lui arrachait la bouche. Ils fouillèrent d'abord le salon.
Il était assez simple, uniquement composé d'une table, une petite bibliothèque d'une vingtaine de livres et d'un canapé dont la mousse ressortait à cause d'une poutre qui était tombée dessus. Il n'y avait pas le moindre indice et les odeurs avaient presque disparues. Ils passèrent donc dans la cuisine. Elle était vraiment dans une état lamentable, il ne restait presque plus rien d'intact. Il soupira en s'asseyant sur le rebord de ce qui restait de l'évier. Il regarda encore un moment la succube et repensa à tout ce qu'il savait d'elle. Il en vint presque à penser par un moment qu'il n'avait aucune raison de lui en vouloir. Se rendant compte de ce qu'il pensait, il se tapota les joues.

Okita : -Non mais ça va pas de penser ça... Tu perds la boule mon grand...
Mahodja (s'arrêtant) : -Pardon, tu as parlé ?
Okita (soupirant) : -Je pensais juste à l'attitude de Meiko.
Mahodja : -Oui et ?
Okita : -Je me disais qu'elle agissait bizarrement, tu ne trouves pas ?
Mahodja : -Pas spécialement. Ça doit être ton imagination.
Okita : -Oui peut-être...

Au fond de lui il savait qu'il n'avait pas tord. Elle agissait de façon vraiment étrange depuis qu'ils avaient posé le pied sur la terre de Fantasia. Tout était étrange depuis le début de toute manière; et encore plus depuis que Mizuki avait débarqué. Il garda ça dans un coin de son esprit puis se reconcentra. Il entendit alors du bruit à l'étage.

Okita : -On dirait bien qu'ils ont trouvé quelque chose
Mahodja : -Oui allons y.

Il se dirigèrent vers l'escalier et montèrent à l'étage pour voir ce qu'il se passait.


Cliquer sur la signature vous redirige sur mon AMV Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MikiAA
avatar
Messages : 512
Localisation : Aucune idée, je suis perdue

MessageSujet: Re: [En pause] L'identité de la princesse à fourure Mer 5 Nov - 16:16

Croyant tomber sur Sora pour remettre la découverte qu'avait faite Meiko, Miki avait accouru vers la salle la plus proche, tombant sur une chambre de petite fille dévastée comme le reste de la maison. En tournant la tête elle vit Mizuki assit sur le lit. 

Miki *surprise de tomber sur lui*: Ah, Mizuki! 
Mizuki: Tu hurles pire qu'un mégaphone ma parole. 
Miki: Meiko a trouvé ça!

La petite elfe noire tendis la photo à la chouette qui l'examina en levant les sourcils, dubitatif. 

Mizuki: On ne peut pas voir le visage de la petite fille ni même sa silhouette, ça nous avancera pas à grand chose mais il y a des chances que ce soit la soeur de Sora. 
Miki: Ouaip c'est assez embêtant... 
Mizuki: Montre là à Sora, il t'en dira plus je suppose. 
Miki: D'accord! 

Ainsi la fillette parti de la chambre en courant de nouveau vers son époux tendis que sortant de la poche de la chouette, Akura reprenait sa taille normale. En entendant les pas sourds de Miki qu'il avait reconnu sur le coup il s'était rapetissé pour se cacher ainsi, de peur qu'elle le trouve. 

Mizuki: Elle est parti, tu peux sortir. 
Akura *soupirant*: Fallait bien que je me cache! Elle m'aurait sauté dessus à la moindre occasion pour m'étouffer dans ses bras!

Pendant ce temps Miki était redescendue en bas où Sora aidait Mahodja et Okita. 

Sora: Vous n'avez pas entendu quelqu'un hurler? 
Mahodja *soupirant*: Sûrement le chat qui a hérissé le poil avec le chien si tu vois ce que je veux dire...
Okita: Oh oh! Attend moi je pense plutôt que c'est Miki! 
Miki: SORAAAAA!!
Okita *soupirant*: Qu'est-ce que je disais...

Soupirant un coup après avoir couru autant, la blondinette remis la photo au rouquin. 

Sora: Où as-tu trouvé cette photo? 
Miki: Meiko l'a chopé dans une chambre au hasard. 
Sora *l'examinant*: ...
Mahodja: C'est dommage qu'on voit seulement les chaussures...

Finalement Meiko redescendit. Voyant toute la petite troupe autour de la photographie qu'elle avait eu elle s'approcha à son tour. 

Sora: Depuis que nous sommes arrivés ici j'ai remarqué des marques assez étranges sur les murs, des symboles. Miki j'aimerais que tu me dises si tu as déjà vu ces marques auparavant. 

Le rouquin montra une des peintures sur le papier peint de la maison tendis que Miki se creusait la tête pour retrouver un souvenir. La forme était celle d'une étoile ancrée de rouge au centre d'un cercle pourpre. Finalement, c'est Okita qui eut une réaction. 

Okita: Si! Moi je l'ai déjà vue! Mais... 
Sora: "Mais"? 
Okita: ...Meiko, c'était la marque que les marchands d'esclaves avaient apposé sur toi non? 
Meiko: ...

Aussitôt les yeux de Sora virèrent au sombre, il fondit sur la louve et lui arracha le haut sous les yeux incroyablement surpris des protagonistes, étonnés de le voir ainsi. Le rouquin força Meiko à se retourner pour voir sa marque. 

Mahodja: Wow! Calme toi boule de poils! 
Sora *furieux*: Tourne toi!! Je veux voir ta marque!
Meiko: Pas question!

Arrivant à la mettre sur le ventre, il découvrit avec rage le même motif que sur le mur en face. 

Sora: Toi...tu sais que ma soeur était esclave comme toi!! Dis moi ce qu'elle est devenue!
Meiko *balbutiant*: Je...


Un gâteau? C'est bien!
Un gâteau à la fraise? C'est mieux!
Tu veux que j'abrège tes souffrances? Aucun soucis!
-Miki Nadeshiko-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meiko..
avatar
Messages : 113
Localisation : je me suis perdu ... :(

MessageSujet: Re: [En pause] L'identité de la princesse à fourure Mer 5 Nov - 16:56

Meiko se savait rien de la sœur de Sora. Mais il fallait qu'il dise quelque chose.

Meiko ( criant ) :-Je n'en sais rien ! Sora arrête tu me fait mal !!

La marque sur le dos de Meiko commença à s’effacer sous les yeux ébahies de Sora. Meiko en profita pour se dégager. Elle se cogna contre le mur et se laissa tomber.. Elle remit sa chemise à moiter déchiré. Sora ne comprenais rien.

Meiko (balbutiant) : -Tu ne croit pas que si je savais quelque chose je te l'aurais dit depuis le début! A quoi cela m'aurai servie de le garder pour moi? 
Sora : -... Désolé je me suis laisser embarqué par les événements c'est juste que je tiens plus que tout à retrouver ma petite sœur au plus vite ... Je la veux à mes côtés, je veux qu'elle soit seine et sauf...
Meiko : -Elle le sera t'en fait pas, et on va t'aider.
Okita : - Elle a raison. Mais supposons qu'elle est était enlevé par les marchand d'esclaves tu peut peut-être nous conduire à leur repère Meiko ?
Meiko : -C'est pas possible.. Les marchand d'esclaves ne laissent jamais d'indices quand à leur passage appart ce symbole... Ils enlèvent les enfants des villages, tous les enfants et tue les survivants.. ensuite on nous bande les yeux pour ne pas voir l'endroit où il nous emmènent et même si je savais où c'était je ne sais pas si je pourrais y retourner... Tous les gardes me connaissaient, j'étais la plus agressifs, celle qui pouvait provoquer une révolte.. C'est pour sa que mon traitement était beaucoup plus violent que les autres ... Et jamais je n'ai rencontrer ta sœur, sinon j'aurai fait le rapprochement entre vos odeurs ... Désolé Sora ...
Sora : - .....
Miki (hésitante) : -Alors ... on va où maintenant ?? .... 

Sora ne savait pas comment réagir, il s'était mis d'en une mauvaise position envers Meiko ... Il voulait à tout pris aller à cette endroit où sont déporter ces enfants, mais il ne voulait pas embarquer sa fiancé et ses amies dans un endroit dangereux ....


Bouille d'ange au coeur endiablé 
Je vous rendrai fou à en tomber
Et après y avoir gouté, vous en redemanderai,
Alors, attention à ne pas vous faire croquer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MikiAA
avatar
Messages : 512
Localisation : Aucune idée, je suis perdue

MessageSujet: Re: [En pause] L'identité de la princesse à fourure Mer 5 Nov - 22:53

Miki: C'est chiant. On fais quoi du coup?
Sora: Il faudrait nous rendre au repère de ce marchand d'esclaves. En tout cas je ne me suis pas trompé, il y en a vraiment d'impliqués et ma soeur est sûrement parmi eux...
Okita: Ouais mais si Meiko ne sait pas du tout où elle a été embarquée on fait quoi? 

La louve grise lança un sourire malicieux au dragon et tirant légèrement la langue. 

Meiko: Oh je n'ai pas dit mon dernier mot! Je peux toujours nous y rendre grâce à mon odorat! 
Mahodja: T'es une génie Meiko! Par où on doit aller? 
Meiko *sentant l'air*: Hum...à l'est. 

Le dragon hocha la tête et se chargea d'aller prévenir Mizuki et Akura qui discutaient à l'étage. Sora soupira de soulagement et se rapprocha de la louve en se grattant la tête d'embarras, il baissa les oreilles en signe de capitulation et fit une courbette. 

Sora: Je te prie de m'excuser pour mon petit accès de colère...Tu as du te sentir embarrassée et je m'en excuse...
Meiko *soupirant*: Tu es inquiet pour ta petite soeur, c'est un sentiment honorable après tout. 
Sora *baissant les yeux*: Quand à ta chemise...

En baissant lentement les yeux pour constater de l'état du vêtement de Meiko qu'il avait déchiré il remarqua à quel point il était tombé en lambeaux. Gênée la louve se la referma plus convenablement tendis que le rouquin tournait furtivement la tête.

Miki: Pff...C'est pas un problème ça! Je vais t'arranger ça!
Meiko: Hein? 
Miki *faisant un clin d'oeil*: Et hop! Pouvoir de la mode! 

La plus jeune des apôtres claqua des doigts pour habiller Meiko d'une coquette petite robe à fleurs cachant sa queue de louve, une veste en jean, des bottes à fourrure et un bandana couvrant ses oreilles. 

Sora: J'croyais que t'étais nulle en magie! 
Miki: Oh ça va j'ai le droit de m'améliorer aussi! Et puis mettre des fringues est à la portée de n'importe lequel des abrutis! 
Meiko: En tout cas ça me permettra de ne pas me faire repérer dans le gang des marchand d'esclaves, ils penseront que je ne suis qu'une humaine. 

Tous attendirent que la chouette, le chat et le lézard descendent pour partir à l'est comme l'avait dit Meiko. En volant une bonne heure, la louve se stoppa net, désignant le fait qu'il était temps de descendre. Le dragon et le renard se posèrent donc un peu à l'écart pour se métamorphoser en humain et mieux utiliser la discrétion. Comme l'avait dit Meiko, un bâtiment était dissimulé entre les arbres d'une forêt épaisse, des hommes prêtaient l'oeil au moindre mouvement qui pouvait passer, des armes en main. 
Sora réunissa tout le monde. 

Sora: J'aimerais également que l'on sauve tous les autres enfants qui sont enfermés à l'intérieur, ce doit être invivable pour eux.
Mahodja: Tu sais il y a de grandes chances que ta soeur ait déjà été vendue depuis toutes ces années!
Sora: Je sais mais il doit rester des renseignements de la vente dans un bureau à l'intérieur.


Un gâteau? C'est bien!
Un gâteau à la fraise? C'est mieux!
Tu veux que j'abrège tes souffrances? Aucun soucis!
-Miki Nadeshiko-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MizukiPP
avatar
Messages : 143
Localisation : Au palais de Mathaël à Celestia..

MessageSujet: Re: [En pause] L'identité de la princesse à fourure Jeu 6 Nov - 0:46

Mizuki et Akura discutaient paisiblement dans la chambre en ruine quand ils virent Okita arriver paisiblement pour leur dire que tout le monde bougeait. Il n'avait pas précisé où ni pourquoi mais ils suivirent sans poser de question. Il ne dit pas un mot durant le voyage, se contentant de battre des ailes. Quand ils furent arrivé et se posèrent, il comprit enfin. Il se tourna vers la Louve en lui lançant un regard furax.

Mizuki : -Montre moi ton dos.
Meiko : -Pou...Pourquoi ?
Mizuki : -Tu as de nouveau la marque des marchands d'esclaves n'est-ce pas ? Je croyais te l'avoir enlever.
Meiko (baissant les yeux) : -Et bien... heu... j'ai fais une bêtise après notre première rencontre et je me suis refaites capturer une fois...
Mizuki (soupirant) : -Bon et bien on oublie la méthode discrète, reculez et regardez.

Il avait en effet raison, la marque permettait de repérer les évadés afin de les traquer. Une petite troupes de guerriers camoufler de toute race s'approchait d'eux à grande vitesse. Personne ne les sentait venir à part l'Ange. Il avança dans la direction du centre, se rendant bien visible. Sora voulut le stopper mais Akura se mit en travers de sa route, l'air sérieux.

Akura : -Laisse Mimi s'en occuper le Fennec. Tu ne ferrais que le gêner.
Sora : -Mais il va...
Akura : -Il va s'occuper de libérer la voie, alors maintenant taisez vous et regardez.

Devant l'insistance du Matou, ils ne purent refuser. La Chouette s'avança fièrement avant de se planter en plein milieu d'une petite clairière devant les portes du centre. Il examina attentivement autour de lui et vit qu'il était la cible de plusieurs archers et mages. Il sourit un grand coup, prit une inspiration et parla.

Mizuki : -Je suis Mizuki, chef de la garde royale de l'empire du bien et pupille de Mathaël. Si vous vous rendez sans faire d'histoires, vous serrez épargné; dans le cas contraire je serrai dans l'obligation d'appliquer la loi et réduire à néant votre existence pour trafic d'êtres vivants...
??? (venant d'un arbre) : -Tu as beau être le pupille de Mathaël, tu ne peux rien faire contre nous des centaines d'hommes.
Mizuki : -Oh ? Vous voulez tenter le coup ?

Une flèche siffla de l'endroit d'où provenait la voix avant de se diriger dans le dos de l'Ange. Il se retourna agilement et l'intercepta de deux doigts. Il la brisa avant de la jeter au sol.

Mizuki : -Je suppose que cela signe la fin des négociations...

Il conjura son épée Elfique et sa présence disparut d'un seul coup. A peine une seconde plus tard, un cri se fit entendre puis un cadavre tomba d'un arbre, puis un autre, encore un autre, encore et encore... Il repérait et tuait le moindre de ses opposants à la vitesse de la lumière. Il fut si rapide qu'en a peine deux minutes, tout était redevenu calme. Il essuya sa lame avec précaution avant de se diriger de nouveau vers le groupe. Il le vit alors encercler par une petite troupe d'homme tenant chacun une personne différente, le couteau sous la gorge. L'homme tenant Sora se mit à parler.

??? : -Un pas de plus et on égorge tes copains. Rends toi sans faire d'histoire.
Mizuki (souriant chaleureusement) : -Ne t'inquiète pas le Rouquin, d'ici quelques secondes tu seras de nouveau libre de tes mouvements.
Sora (tremblant légèrement) : -Tu vas pas te rendre hein ?
Mizuki (riant) : -Quelle drôle d'idée !
??? : -Je ne pense pas que tu sois en état de dire ça le pigeon.
Mizuki : -Personne ne me prends au sérieux, ça me rends dingue...

Juste après avoir dit ça, tous les autres agresseurs tombèrent par terre, le regard sans vie, le sang coulant à flot. Le pupille n'avait pas bouger d'un poil et seul restait debout l'homme qui menaçait Sora. Mizuki lui lança un regard noir en lui ordonnant de lâcher le Renard sur le champ. L'homme suait à grosses gouttes et finit par céder. L'Ange le saisit par le col avant de le soulever de terre.

Mizuki : -Je vais faire simple, on cherche la salle des vente avec le cahier où tout y est consigné. Dit moi où elle se trouve et je te libère.
??? : -Elle... elle est tout au fond du centre, vous tournez deux fois à droite pis une fois à gauche et c'est au bout du couloir...
Mizuki : -Crois moi que si tu m'a menti, tu subiras bien pire que la mort. En attendant, tu nous accompagne.

Il claqua des doigts et une petite boite blanche apparut. Elle grossit de plus en plus jusqu'à faire la largeur de l'homme. Elle se posta au dessus de sa tête et l'engloutit petit à petit avant de se refermer et rapetisser pour finir dans le creux de la main de l'Ange.

Mizuki : -Bon et bien allons y les enfants !

Il partit devant suivit d'Akura tout joyeux. Ils mirent un moment de se remettre de la rapidité à laquelle tout s'était déroulé. Okita souffla de dédain.

Okita : -Non mais regardez moi ce frimeur. Il a jouer des muscles pour impressionner Sora, pire qu'un animal...
Miki : -Oh ? Tu es jaloux de lui ?
Okita : -Même pas en rêve !

Tous se mirent à rire avant de suivre l'Ange..


Ma race s'est sacrifiée pour ce monde pourri, ce n'étaient que des idiots.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MikiAA
avatar
Messages : 512
Localisation : Aucune idée, je suis perdue

MessageSujet: Re: [En pause] L'identité de la princesse à fourure Jeu 6 Nov - 18:36

Chaque garde qui se dressaient devant le petit groupe finissaient en pièce détachées tendis que ses adversaires continuaient leur route dans le bâtiment. Sora en profita pour réunir une nouvelle fois tout le monde pour mettre au point sa stratégie. 

Sora: Bon il faudrait que nous fassions trois groupes, le premier se chargera de trouver des documents sur la vente de ma soeur, le second devra nous couvrir en cas de besoin et enfin le dernier devra délivrer les autres enfants encore emprisonnés, naturellement je serais dans le premier accompagné de Meiko et Mahodja, Mizuki et Akura j'aimerais que vous, vous chargiez de nous couvrir, Okita, Miki vous aurez la charge de sauver les enfants.  

Tous hochèrent la tête en accord commun et chacun se sépara. Le dragon et la petite elfe noire changèrent de trajectoire pour trouver une salle où tous les enfants seraient captifs, pendant ce temps Sora menait tous les autres avec lui pour chercher une salle d'archive, massacrant au passage tous les opposants qui voulaient leur barrer le chemin. 
Miki et Okita couraient dans les couloirs sans fin, haletants et désespérés de ne pas trouver de salle correspondant à ce qu'ils cherchaient. Finalement la fillette grogna.

Miki: Rââââh ça m'énerve!! J'aurais pas du t'écouter et tourner à gauche! 
Okita: Ouais c'est ça, t'écouter alors que t'as un sens de l'orientation pourri? Plutôt finir mes jours dans ces couloirs que de suivre tes conseils! 
Miki *vexée*: Même pas vrai d'abord!
Okita: Si!
Miki: Nan!
Okita: Si!
Miki: Nan! 

Sans s'en rendre compte ils s'étaient arrêtés en plein milieu d'un couloir à hurler l'un sur l'autre lorsqu'en prêtant l'oreille, le dragon entendit des pleurs. 

Miki: Keskiya? 
Okita: Met là en sourdine morveuse j'entend des mioches comme toi qui pleurent pas très loin d'ici. 

A son tour la petite elfe frissonna d'une de ses longues oreilles et entendit tout comme Okita un nombre incalculable de cris et de regrets. Tous deux finirent par se taire et coururent aussitôt vers la source des plaintes devant une immense porte de bois.


Un gâteau? C'est bien!
Un gâteau à la fraise? C'est mieux!
Tu veux que j'abrège tes souffrances? Aucun soucis!
-Miki Nadeshiko-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okita..
avatar
Messages : 773
Localisation : Dans une plaine lugubre

MessageSujet: Re: [En pause] L'identité de la princesse à fourure Ven 7 Nov - 0:10

Okita posa sa main sur la porte en bois pour en juger de sa résistance. C'était du très bon bois et il sentait une barrière magique assez puissante qui la renforçait. Il soupira avant de reculer un peu. Il se tint le menton un moment pour réfléchir puis donna son verdict.

Okita : -Dis gamine, tu sais au moins canaliser ta puissance magique ?
Miki (vexée) : -Évidemment gros mulet ! Suis une apôtre quand même hein !
Okita : -C'était juste pour enfoncé les portes ouverte voyons... Je vais avoir besoin de toi.

Il lui expliqua que le verrou était assez fort et qu'il avait besoin de plus de force pour le briser. Il s'occupait de l'incantation et Miki lui fournissait l'énergie nécessaire pour la réaliser. La petite Elfe accepta et attendit les consignes du Dragons. Il dessina un cercle magique sur la porte à l'aide de son sang puis demanda à Miki de mettre sa main au centre. Il lança l'incantation et l'énergie de la gamine se vida rapidement, la faisant chanceler. Au bout d'une petite minute le sceau se brisa et la porte s'ouvrit.
Miki tomba sur la fesses, essoufflée. Okita s'accroupit, se mit à son niveau et lui ébouriffa les cheveux.

Okita : -Toute mes félicitations Madame Tadase, vous venez de briser votre premier enchantement de très haut niveau.
Miki : -Pfff très drôle comme toujours.

Il portèrent leur attention sur la pièce qui venait de se déverrouiller et virent des dizaines d'enfants de tout âge et de toute race enfermé, enchainé dans la noir avec des haillons comme vêtements. La lumière du couloir leur brulait les yeux tant ils n'avaient pas vu la lumière du jour. Okita soupira devant tant de misère, il avait beau aimé la noirceur du monde, il ne supportait pas que l'on s'en prenne à des enfants. Il avança le premier dans la pièce et les enfants reculèrent par peur.
Miki le suivit et ferma la porte au maximum pour éviter de blesser les yeux des captifs. Il se mit alors à genoux, alluma une flamme au bout de son doigt qui émanait une douce lueur bleutée. Il attendit un peu.

Okita : -N'ayez pas peur, on vient vous délivrer, vous ne risquez plus rien...

Les prisonniers le regardèrent avec de la crainte et de la méfiance durant un long moment mais le Dragon ne s'en offusqua pas. Il attendit de longues minutes jusqu'à ce qu'un petit Elfe vraiment très jeune, se détache du groupe pour avancer vers lui. Il approcha sa main de la flamme et s'arrêta juste avant de la toucher.
Okita sourit et changea la forme de sa flamme en celle d'un chien puis la fit s'envoler dans la pièce. La flammèche dansa à travers les enfants sous leurs regards émerveillés avant de se reposer au bout du doigt. Le petit Elfe porta son pouce à la bouche avant de lui adresser la parole.

Petit Elfe : -Dit monsieur, ça brûle ?
Okita : -Seulement les méchants.
Petit Elfe (yeux pétillants): -Je peux la toucher ?
Okita : -Tends ton doigts vers moi.

Le petit Elfe s'exécuta et Okita lui posa la flammèche au bout de l'index qu'il lui avait tendu. Il changea de nouveau la forme pour l'occuper un petit moment. Il se tourna vers Miki qui regardait ce spectacle sans rien dire.

Okita : -On va en faire quoi ?
Miki : -Je sais pas... On ne peut pas les emmener avec nous.

Ils soupirèrent en regardant l’émerveillement que provoquait une simple flammèche... Okita serra les dents et les poings de rage et ses yeux commencèrent à virer au bleu.

Okita : -Comment peut-on faire ça à de si adorable créature ? Si je retrouve les coupables, je les tuerais un par un.


Cliquer sur la signature vous redirige sur mon AMV Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akura..
avatar
Messages : 150
Localisation : Principalement vers Mizuki

MessageSujet: Re: [En pause] L'identité de la princesse à fourure Sam 8 Nov - 17:54

Akura se planta de nouveau sur l'épaule de l'Ange et ils suivirent Sora, Meiko et Mahodja jusqu'à la pièce indiqué par le captif que Mizuki gardait avec lui. Ils arrivèrent devant une grande porte verrouillée elle aussi par magie. Mizuki l'examina et brisa le verrou. Il laissa les trois autres entrer avant de se poster devant la porte comme un garde du corps.
Presque une demie heure s'écoula sans qu'il ne se passe rien. C'est alors qu'on entendit du bruit au loin. Mizuki sourit et s'apprêta au combat mais Akura l'arrêta; il avait manifestement une idée en tête.

Akura : -Dis Mimi ils sont vraiment fort ?
Mizuki (étonné) : -Pas vraiment, pourquoi ?
Akura : -Laisse moi m'en occuper alors !
Mizuki : -Parce que tu sais te battre toi ?
Akura (souriant de toute ses dents) : -Tu as vraiment cru que je passais uniquement ma vie à roupiller et observer ?
Mizuki : -Bon et bien... vas y, montre moi de quoi tu es capable.

Il sauta de l'épaule de la Chouette avant de reprendre sa grande forme humaine. Il tourna le dos à son maitre et un sourire satisfait s'afficha sur son visage. Il voulait en réalité faire comme Mizuki avec Sora, il voulait l'impressionner à son tour. Une troupe d'une dizaine d'hommes armées arriva et se mit en garde devant le Neko qui leur bloquait la route. Celui qui semblait les diriger s'avança un peu et parla.

??? : -Rendez vous et vous aurez peut-être une chance de survivre.
Akura (riant) : -Vous n'approcherez pas mon Mimi désolé.

Un couteau fila à la vitesse de l'éclair sur le chat, visant directement son cœur. Mizuki eut un moment de frayeur mais le matou semblait serein. Il sourit encore une fois avant d'attraper la dague au vol et la renvoyer à l'expéditeur à une vitesse incroyable. L'arme transperça l'homme à droite du leader mais aussi celui de derrière. Ils s'écroulèrent sur le champ pendant que le Neko remuait de la queue satisfait de lui.

Akura : -Plus que huit..
??? : -Saleté d'hybride, je vais te réduire en pièce détachée.

Akura, qui souriait jusque là, s'arrêta avant de reprendre une expression de haine profonde. Il avait horreur qu'on le confonde avec un hybride. Il lança un regard noir.

Akura : -Vous n'approcherez pas mon Mimi j'ai dit. Vous ne méritez pas de respirer le même air que lui.
??? : -Tuez le !

Le groupe chargea, quelque peu enragé de se faire mettre en échec par un gamin 'hybride'. Le Chat se battait avec plusieurs hommes en même temps et esquivait chacune des attaques avec une agilité surprenante. Un homme en profita pour foncer vers Mizuki, qui ne bronchait pas d'un poil. Akura siffla et balança quelque chose dans sa direction. Ce projectile, une fois arrivé vers sa cible, se mit à grossir avant de se planter dans le cœur de sa victime qui tomba raide morte au pied de l'Ange. Celui ci repoussa le cadavre du bout du pied.
Cette attaque valu à Akura un éraflure le long de ses côtes. Il grinça des dents avant de se mettre en rogne. Il amplifiant sa propre force et vitesse par Magie et termina le combat en quelques secondes. On le retrouva assis sur un corps, celui du leader, l'immobilisant sa patte libre sur le torse, les griffes plantées dans la chaire.

Akura : -Pour ton information, je suis un Neko, pas un Hybride, stupide humain sans cervelle.

Il trancha la gorge de sa victime avant de revenir vers Mizuki et se pendre à son cou. Il était tout heureux et ronronnait de plaisir.

Akura : -Alors Mimi, c'était comment ?
Mizuki (lui grattant les oreilles) : -Surprenant je dois l'avouer
Akura : -Ron ron ron...
Mizuki : -Laisse moi guérir ta blessure.

Il posa la main sur la plaie et la referma aussitôt par Magie. Quand ce fut finit, il continua de caresser Akura et frappa de sa main libre sur la porte.

Mizuki : -C'est bientôt fini ? Vu le carnage que le minou vient de faire, tout le monde va se rappliquer, dépêchez vous un peu !


Ron ron fais le chaton...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meiko..
avatar
Messages : 113
Localisation : je me suis perdu ... :(

MessageSujet: Re: [En pause] L'identité de la princesse à fourure Lun 10 Nov - 16:32

Après le carnage qu'avait fait Akura, ils leurs étaient conseillé fortement de se dépêcher de trouver les informations qu'ils cherchaient sinon la cavalerie allait arrivé. Mais malgré sa, ils prirent leurs temps.

Sora (nerveux) : -Vous avez trouvé quelque chose ??
Mahodja : -Rien pour l'instant, et toi Meiko ??
Meiko : -Non pas encore mais je pense que sa ne va pas tarder .

Meiko était en train de grimper sur une des étagères et arriva au sommet ou elle commença a chercher des livres qui se trouvait tout en haut, c'est livres étaient pratiquement inaccessible mais pas au tant que sa. Puis Meiko pris un gros livre qui avait l'air assez ancien et l'ouvrit, c'était un registre dans lequel était inscrit le nom et la races des esclaves.

Meiko (criant) : -Sora !! j'ai trouvé quelque chose !!!

Meiko sauta alors de l'étagère et arriva au sol avec légèreté et tranquillité. Elle s'avança alors vers Sora lui montrant le registre. 

Sora : -Super c'est ce que nous cherchions, mais le seul problème ..
Meiko : -C'est que tu ne connait pas le nom de ta sœur .. Si c'est ta sœur sa doit surement être un kitsuné non ?
Sora : -Pas faut, je vais regarder.

Pendant ce temps, Akura et Mizuki guettaient la porte d'entrée quand les gardes arrivèrent. Sora prit le livre et l'enveloppa dans une écharpe de sorte a ce que personne ne le voit. Les gardes était assez nombreux, Meiko courut alors vers un mur et commença à tâté les pierres. Puis elle s'arrêta sur l'une d'entre elle et la frappa, c'est alors qu'un chemin souvrit.

Sora : -Comment tu savais sa ??!!
Meiko : -Parce que c'est moi qui l'ai faite
Sora (surpris) : -Quoi ??!! 
Meiko : -Allait on n'a pas le temps de discuter tout le monde a l’intérieur !!

Il se précipitèrent tous dans la trappe et la refermèrent derrière eux. A la sortie du tunnel, il se retrouvèrent dans un couleur avec en face d'eux une porte horrible avec des chaines tout autour, c'était la cellule de Meiko....


Bouille d'ange au coeur endiablé 
Je vous rendrai fou à en tomber
Et après y avoir gouté, vous en redemanderai,
Alors, attention à ne pas vous faire croquer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MikiAA
avatar
Messages : 512
Localisation : Aucune idée, je suis perdue

MessageSujet: Re: [En pause] L'identité de la princesse à fourure Lun 10 Nov - 22:23

Après que Miki et Okita aient détruit toutes les cellules qui retenaient tous les enfants, tous prirent la poudre d'escampette en dehors de la salle. Le dragon restait en arrière tendis que la petite elfe noire guidait fièrement les enfants dans les couloirs comme un caporal qui motivait ses troupes. 

Miki: Allez les gosses on court, on se relâche pas!!
Enfants *en choeur*: Ouiiii madame l'impératrice!!
Okita: Madame l'impératrice...?
Miki: Oh un détail sans importance... 
Okita *haussant un sourcil*: ...

Sur leur route les deux compères croisèrent bon nombre de gardes voulant récupérer leur "marchandise", tous battus à plate couture en quelques secondes. Le petit elfe qui s'était épris d'admiration pour Okita se rapprocha de lui avec de grands yeux curieux. 

Petit elfe: Dites monsieur, on va où? 
Okita: Vu que nous avons réussi à vous délivrer je suppose que la suite logique du plan serait de rejoindre Sora.
Petit elfe *interrogatif*: C'est qui "Sora"? 
Miki *intervenant*: C'est mon mari!

Le petit elfe ainsi que tous les autres enfants penchèrent la tête d'incompréhension, ne comprenant pas comment une fille de quatorze ans pas plus haute que trois pommes pouvait se marier.

Miki *vexée*: Ben quoi? J'ai pas l'air adulte?
Petit elfe: Non.
Miki: Ah. Bon. 

Miki restait en arrière nimbée d'un halo noir de désespoir autour d'elle, Okita soupira et décida de s'occuper des enfants à la place de la gamine irresponsable qui l'accompagnait. 

Okita: Bon, rejoignons l'itinéraire de Sora et les autres, suivez moi les enfants. 
Miki: En avaaaaant...MARCHE!
Enfants: Ouiiiiii madame l'impératrice!! 

C'est ainsi que la joyeuse troupe de colonie de vacances continua sa course jusqu'à la salle des archives où l'autre groupe devait se trouver, ne les voyant pas dans le coin, Miki et Okita cherchèrent d'un oeil interrogatif les autres. Finalement le petit elfe admirateur du dragon pointa du doigt un passage derrière une tapisserie. 

Petit elfe: Monsieur flammèche! Madame l'impératrice! Y'a un trou juste là!
Miki et Okita *ravis*: C'est que t'es utile toi!! 
Petit elfe *souriant*: Merci!!

Okita décida d'entrer à l'intérieur, demandant à Miki de garder les enfants en attendant son retour...


Un gâteau? C'est bien!
Un gâteau à la fraise? C'est mieux!
Tu veux que j'abrège tes souffrances? Aucun soucis!
-Miki Nadeshiko-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okita..
avatar
Messages : 773
Localisation : Dans une plaine lugubre

MessageSujet: Re: [En pause] L'identité de la princesse à fourure Jeu 13 Nov - 15:57

Le passage avait été bien dissimulé et Okita pensait qu'il devait y avoir une bonne raison, c'est pourquoi il resta sur ses gardes en avançant. L'entrée débouchait sur un long couloir sombre, sans torche ni fenêtre. Marcher dans le noir n'était pas un problème pour lui grâce à son affinité pour les ténèbres mais il préféra quand même allumé une flammèche pour éviter de louper le moindre indice essentiel. Il fut grandement déçu en voyant que ce n'était ni plus ni moins qu'une allée sans intérêt. Il soupira et continua malgré tout son  exploration. Au bout de quelques mètres, il renifla les airs, intrigué par ce qu'il sentait.

Okita : -Mais.. c'est l'odeur de Sora, Mahodja, Meiko, Akura et Mizuki... qu'est ce qu'ils fichent ici ?

Il marcha durant encore quelques minutes avant d'arriver devant une grande porte renforcée par plusieurs verrous magique entrouverte. Il se faufila dans la pièce et vit le petit groupe qui examinait l'endroit avec une petite boule peu lumineuse que l'Ange faisait flotter. Okita avant d'augmenter la taille de sa flammèche et la suspendre au plafond.

Okita : -Tu sais le pigeon, les autres ne voient rien avec ton éclairage, ils n'ont pas la vision nocturne comme toi...
Mizuki (sans se retourner) : -Toujours un plaisir de discuter avec toi la salamandre.
Sora : -Qu'est ce que tu fais ici ? Et les autres captifs ?
Okita : -Ils sont en sécurité avec Miki et on est arrivé totalement par hasard je dois bien l'avouer, et vous, vous avez trouvé quelque chose ?
Sora : -Pas grand chose hélas...
Okita : -Je vois... et où sommes nous ?
Meiko : -Dans mon ancienne cellule

Cette réponse surpris un peu le Dragon, Meiko était si dangereuse que ça quand elle était emprisonnée ? Il regarda plus en détail et vit des chaines accrochées au mur et une vieille gamelle rouillée au sol remplit d'eau coupie... Quelle horrible situation de détention... Alors qu'il réfléchissait sur la suite des événements, il entendit un cri au loin, c'était Miki.

Miki : -Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
Sora : -Miki !!!

Le Renard se précipita pour aller secourir sa femme mais Okita l'arrêta.

Sora : -Lâche moi, je dois aller l'aider !
Okita : -Calme toi et laisse nous faire.
Mizuki : -Il a raison, continuez à fouiller toi et Meiko. Mahodja, Okita et moi même allons voir ce qu'il se passe.
Akura : -Et moi alors ?
Mizuki : -Toi tu restes ici .

Il posa le chat par terre avant de partir en courant vers la sortie du tunnel accompagné des deux autres. Ils se demandaient ce qui avait pus se passer pour que la petite Elfe crie de la sorte...


Cliquer sur la signature vous redirige sur mon AMV Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MikiAA
avatar
Messages : 512
Localisation : Aucune idée, je suis perdue

MessageSujet: Re: [En pause] L'identité de la princesse à fourure Jeu 13 Nov - 17:41

Okita, Mizuki et Mahodja sortaient du tunnel avec plus ou moins de rapidité à chercher Miki. La succube, interrogative s'adressa au dragon et à la chouette.

Mahodja: Qu'est-ce qui lui ait arrivé? Coupure de courant? Pénurie de gâteaux a la fraise?
Okita *soupirant*: Il n'est pas rare qu'elle hurle sans raison alors attend toi a venir pour rien...
MIzuki *blasé*: Et ben ça promet...

Tous trois enfin sortis après avoir poussé la tapisserie devant le trou, ils trouvèrent Miki toutes griffes sorties avec les jambes tremblantes devant les enfants qui tremblaient tout autant qu'elle. En face d'eux ils virent ce qui semblait être une immense araignée qui bavait d'envie a vouloir grignoter tous ces enfants pour son repas. Mahodja en frémit de peur en découvrant la bête immonde et manqua de s'enfuir en courant.

Enfant: Madame l'impératrice!!
Miki: Graaah elle est duveteuse mais elle n'est vraiment pas mignonne! Je vais la bousiller!

La fillette s'élança sur l'insecte pour lui arracher la peau avec ses canines mais celui-ci semblait être plus intelligent que ses consœurs et fit un grand bond en l'air, évitant Miki pour atterrir sur les enfants afin de les dévorer. Ceux-ci hurlèrent de peur et rentrèrent la tête dans leurs épaules, par chance ce fut Mizuki qui trancha la bête d'un coup d'épée en quelques secondes, laissant le cadavre de l'araignée tomber en arrière. La chouette rentrant son épée dans son fourreau avec classe en silence, les yeux des enfants pétillèrent d'admiration.

Enfants: Woaaaaaaah!!! Comment il est trop cool!
Mizuki *s'adressant à Miki*: T'es une apôtre et t'es même pas fichue de tuer une bestiole? C'est quelque chose...
Miki *furieuse*: Raaaah la ferme!! J'étais a deux doigts de l'abbatre!
Mizuki: Et à deux doigts de te faire enlever ces gosses.
Miki: Même pas vrai!!

Mahodja sorti du dos d'Okita et tourni la tête avec anxiété.

Mahodja *inquiète*: C'est bon? Elle est morte?
Okita: Oui alors lâche mon bras tu veux?
Miki: Okinou!! Pas vrai que j'allais la tuer?! Et toi Mahodja?
Okita et Mahodja: Trouillarde!
Miki: Pfff...ayez un peu de respect pour les plus jeunes bande de vieux!


Un gâteau? C'est bien!
Un gâteau à la fraise? C'est mieux!
Tu veux que j'abrège tes souffrances? Aucun soucis!
-Miki Nadeshiko-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [En pause] L'identité de la princesse à fourure

Revenir en haut Aller en bas
 

[En pause] L'identité de la princesse à fourure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Faire de la fourure sur des bras.
» vol d'identité
» La pause Olympique
» Petite pause...
» [UPTOBOX] Identité Secrète [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. ::  :: Cristal :: Fantasia-