Partagez | 
 

 L'amulette de Samarcande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MiyabiAA
Messages : 238
Localisation : En voyage, toujours sur les routes

MessageSujet: L'amulette de Samarcande Sam 1 Nov - 13:58

Miyabi était en pleine séance de torture, une jeune fille était attaché nu seule ses ailes de blanche pouvait faire deviner sa nature, son corps était recouvert d'estafilade, elle n'avait plus 8 doigts et le sang coulé a flot. Miyabi adoré torturé les anges purs pour se renseigner sur les mouvement de Mathaël et de sa horde de fanatique. La jeune femme l'implora pour mettre fin a ce calvaire, ce qui fit sourire l'apôtre, il l'embrassa avant de l'égorger.
Alors qu'il rincé ses mains couvert de sang dans l'évier de la cuisine du château. Un serviteur lui remis une missive portant le sceau de son maître Gabriel. Il l'ouvrit puis il lut "Bonjour Miyabi, ta prochaine mission et de récupérer l'amulette de Samarcande, cela amplifierai mon pouvoir de manière définitive et je pourrais enfin régler son compte Mathaël.

Ps:Tu vas apprécier les lieux c'est ta ville natale selon mes sources ce sont les Enmi qui détienne l'objet que je convoite.

Il jeta la lettre au feu, puis il déploya ses ailes de démon avant de s'envoler vers Siloure. Une fois sur les lieux il s'asseya a la terrasse d'un café dirigé par les Enmi, il savait que ce n'etait juste qu'une question que l'un des membre de la famille vient le retrouver rien qu'en souvenir du bon vieux temps. C'était quand même son ancien employeur, cela le rempli de nostalgie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MahodjaAA
Messages : 159

MessageSujet: Re: L'amulette de Samarcande Dim 2 Nov - 23:44

Le vent était calme à Siloure, Mahodja était venu dans cette petit ville car Gabriel lui en avait donné l'ordre, mais elle ne savait pas exactement pourquoi. Elle se baladait dans certaine rue, flânant dans certaine boutique d'arme, a la recherche de nouvelle dague a planter dans ses futur victimes. 
Mais au beau milieu de l'après midi, elle eu comme un petit creux, et décida donc d'aller se ravitailler dans un café qui appartenait au Enmi, la terrasse y était très agréable et plutôt grande. La succube pris place sur une table au fond, pour pouvoir être tranquille et dégusté le grand café qu'elle venait tout juste de commander. La jeune femme a la chevelure de glace et aux reflets de la Lune regardait les personnes qui se trouvaient également sur la terrasse, mais tout a coup sont regard resta complètement figé sur un jeune garçon au cheveux immaculé de lumière car il était blanc comme elle, ce qui était plutôt rare, mais également car sont visage ne contenait aucune expression. Comme une poupée ou une marionnette. Mais en regardant de plus près elle reconnu que c'était Miyabi, et là, la succube compris qu'elle devait aller le voir pour lui demander se qu'il faisait ici, et pourquoi ici!
Elle se trouvait maintenant devant lui, mais comment allait t'il réagir et ce qu'il allait faire, ca elle ne le savait absolument pas...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Zarek..
Messages : 277
Localisation : Finalo

MessageSujet: Re: L'amulette de Samarcande Lun 3 Nov - 11:35

EDIT par Okita : N'étant que Villageois pour le moment, la magie de guérison t'es inconnu. Pour plus de détail, voir ce post dans la catégorie 'Magie'. J'ai édité la réponse, tu t'es recousu la plaie du mieux que tu pouvais maintenant. Désolé mais aucune exception !

Samuel rejoignit la ville la plus proche, ce qui en l’occurrence était Siloure. Il venait de finir un contrat particulièrement difficile. On l'avait mandaté pour détruire un nid entier de vampire. Il aurai suffit pour que ca finisse en drame. Il était couvert d'estafilade, il s'était ouvert l'épaule est le sang continué a goutté. Il avait recousu la plaie du mieux qu'il le pouvait mais ce n'était pas encore ça. Il devait trouvé un médecin au plus vite ou un apôtre..

Il décida qu'il avait besoin de faire une pause, il s'arrêta donc au premier café du coin, s'installant dans un coin isolé de la terrasse il s'assit. Le serveur arriva en trombe , il commanda un café au lait et quatre croissant. Il avait besoin de recharger ses batteries avant d'allez chercher son argent. Son contractant devait être dans l'une des tavernes miteuse qu'il avait vue en arrivant. Soudain il vit la belle Mahodja assis a une table en train de discuter avec un homme au cheveux argenté, au yeux d'un bleu océan.

 Il avait un gros plâtre au bras gauche on ne voyait rien de son bras, même pas la main. L'homme remarqua son regard, ces yeux changer de couleur pour prendre une couleur fuchsia.
"Et merde un mara c'est bien ma veine, je ne peux plus les supporter" pensa t-il. Depuis son histoire avec Chinoame, il avait une peur terrible de ses créatures, il détesté devoir a en affronté. Curieux de savoir de quoi il discutait, il savoura ses croissant tout en laissant traîné ses oreilles du coté de la table des deux apôtres. 

- L'homme au cheveux argenté :"Pourquoi notre maître t'as envoyer en renfort, il sais très bien que j'ai pas besoin d'une nounou pour mener la mission a bien. Mais bon c'est pas grave un peu de compagnie peut pas faire de mal."
 - Mahodja :Il m'a peut être fait venir car je suis plus fort que toi pour ce qui est de négocier avec les Enmi, qui oserai dire non a une succube franchement .
Il comprenait mieux ils étaient donc en mission pour récupérer un objet c'était en lien avec la famille Enmi.




Dernière édition par Mizuki le Lun 3 Nov - 18:56, édité 3 fois (Raison : Abus de magie.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MizukiPP
Messages : 143
Localisation : Au palais de Mathaël à Celestia..

MessageSujet: Re: L'amulette de Samarcande Lun 3 Nov - 19:20

Mizuki revenait d'une mission encore bien ennuyante pour son rang. Il devait exterminé un groupe de brigands qui s'étaient infiltré à Celestia pour comploter contre l'empereur. La mission lui avait été donné le matin même mais il l'avait terminé en à peine une heure. Il soupira, passa les porte du palais et se dirigea vers sa chambre. Il ferma la porte à clef et commença à sa déshabiller en se dirigeant vers la salle de bain. Il prit place dans la douche et fit couler l'eau. Le liquide glissa le long de ses muscles, enlevant la sueur et le sang qui avait giclé lors de l'affrontement.
Une fois finit, il se saisit d'une serviette et se sécha. Il se frotta la tête pour essuyer ses cheveux tout en sortant. Il vit alors Akura affalé sur son lit en forme humaine, remuant la queue. L'Ange soupira avant de se diriger vers l'armoire, il fouilla dedans avant de trouver de quoi s'habiller.

Akura : -Tu es vraiment craquant quand tu sors de la douche...
Mizuki : -Pas maintenant, je suis pas d'humeur.
Akura : -Roooo, tout ça parce que tu as encore eue une mission trop facile.

L'Ange avait finit de s'habiller et s'était assis sur le lit. Akura lui sauta dessus encore une fois et prit sa traditionnel position, accroché à son cou.

Mizuki : -Ce n'est pas ça, j'ai fait le boulot d'Izanami et ça me rend dingue.
Akura : -Fallait bien que quelqu'un le fasse
Mizuki (soupirant) : -Izanami est sur une autre mission avec son frère, Arya a fait un caprice pour pouvoir rester dans son labo et Hanna doit rester ici, résultat je suis la roue de secours, ça me fout de mauvais poil dès le matin. Des fois je me demande si les apôtres servent vraiment...
Akura : -Tu est méchant Mimi !

Ils continuèrent de discuter quand tout à coup Izanami arriva comme une folle en forçant la porte de la chambre. La Chouette soupira et tenta de garder son calme quant à cette intrusion si brutale. Il se leva et fit face à l'hybride.

Mizuki : -Qu'est-ce que tu me veux ?
Izanami : -Viens avec moi, Père doit nous parler.

Il suivit la femme sans rien dire, pensant encore à la mission ennuyante qui l'attendait, tandis qu'Akura ne bougea pas de la pièce Ils arrivèrent dans la salle du trône où Izanagi discutait avec l'empereur. Izanami et Mizuki avancèrent avant de s'agenouiller devant leur père adoptif. Celui ci prit la parole.

Mathaël : -Je vais devoir vous confier une mission. Suite aux récente nouvelles que j'ai eu grâce aux faux jumeaux, vous allez devoir partir tous les trois dans une mission assez dangereuse.
Mizuki (pensant pour lui même) : -Il va falloir encore collaborer avec ces deux idiots...
Mathaël : -Izanagi m'a apprit que Gabriel recherchait un talisman magique très dangereux et pour ça il a envoyé deux de ses apôtres et pas les moindres... J'ai donc écourté la mission des jumeaux pour vous en confier une autre plus cohérente avec ce qu'il se passe.
Mizuki : -Et qu'elle est donc ?
Mathaël : -Vous devez empêcher Miyabi et Mahodja de récupéré ce talisman et pour cela, je vous demande de collaborer.
Mizuki, Izanagi, Izanami : -Bien Père.

Les trois se quittèrent en se donnant rendez vous devant les portes du palais dans un quart d'heure. Mizuki retourna dans sa chambre pour se préparer...


Ma race s'est sacrifiée pour ce monde pourri, ce n'étaient que des idiots.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MiyabiAA
Messages : 238
Localisation : En voyage, toujours sur les routes

MessageSujet: Re: L'amulette de Samarcande Mar 4 Nov - 2:35

Miyabi continua sa discussion même si l'odeur du sang de dragon le déconcentra momentanément. En le regardant de plus près il reconnue Samuel comme l'ancien amant de Shana. 
- Miyabi : "après je suis honnête avec vous trois tueur envoyé par Mathaël se dirige en ce moment même vers nous comment je le sais ? J'ai mes espions dans la plus part des grandes ville et le palais de Celestia en fait partie. Voila ce que je vous propose vous me remettez le talisman en contrepartie moi Mahodja et cette empaffé de reptile aussi présent nous vous chargerons de vous protéger. Ne vous en faite pas. Quand mon maître prendra possession de cette terre il vous ferez une fleur et il viendrait même vous donner des hommes a lui pour vous protéger de l'influence néfaste de Mathaël. En contrepartie de notre serment de sang, vous pourrez plus jamais faire des marchés avec les apôtres de la lumière. Êtes vous prêt a engager sur cette voie la ?"

Théresea pris un long moment pour réfléchir, pesant le pour et le contre. Finalement elle accepta sur ceux Miyabi l'ordonna de rameuté les plus important de toute la famille, pour partir direction Geai. Miyabi avait pleinement conscience que Mizuki était plus fort que toute la petite troupe réunit. Une fois le pacte fait, Mahodja et Miyabi s'assoit a la table de Samuel.

- Miyabi "Salut le dragon, je sais que ta tout écouté, ca ne te diras pas de nous aidé, imagine comment Shana t’accueillerai si il savait que c'est grâce a son beau Samuel que la guerre pourrai basculé la donne. Le mal pourrait régner sur tout blackrose."
- Samuel réfléchit a toute vitesse "d'accord c'est quoi la mission ? je vous préviens mes honoraires sont plutôt cher mais je suis prêt a le faire gratuitement si vous guérissez mes plaies."
- Miyabi "qu'il en soit ainsi" il concentra sa magie ténébreuse qui recouvra tout le corps du reptile qui se retrouva  complètement guéris, même reposer comme neuf.

- Miyabi : première partie de la mission évacuer tout les membres influents de la famille Enmi.
Samuel avait très vite compris il se transforma en énorme dragon aux écaille rouge. Beaucoup des membres de la famille se retrouva a chevaucher le dragon pendant que Miyabi prit Mahodja par la taille avant de s'envoler adoptant sa véritable forme de démon. 

Le pendentif suspendu par une chaîne d'or au cou de Miyabi augmentant par 100 sa puissance. Il invoqua des nuages pluvieux. Une pluie diluvienne chassant les odeurs et recouvrant les traces des fuyard".


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MizukiPP
Messages : 143
Localisation : Au palais de Mathaël à Celestia..

MessageSujet: Re: L'amulette de Samarcande Mar 4 Nov - 18:16

Après l'entretien avec son Père, Mizuki remonta dans son appartements privé à la fois content et déprimé. Lorsqu'Akura vit qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas, il lui demanda des explications. L'Ange soupira et expliqua tout en se préparant

Mizuki : -Je suis heureux parce que c'est enfin une mission comme je les aime... On part traquer deux apôtres de Gabriel.
Akura : -Mais c'est trop génial Mimi ! Qu'est-ce qui ne vas pas ?
Mizuki : -Le hic c'est que je dois collaborer avec les les Hybrides...
Akura : -Ah...

Le chat savait très bien que ce n'était pas le grand amour depuis le premier jour de son arrivée au palais. On pouvait dire en quelque sorte que ces trois apôtres se 'supportaient' quotidiennement pour faire plaisir à leur père adoptif. Quand il eut finit de faire ses préparatifs, il commença à sortir de la chambre, suivit d'Akura. Il s'arrêta net avant d'ouvrir la porte.

Mizuki : -Tu restes ici cette fois ci et c'est non négociable.
Akura : -Mais Mimi je te quitte jamais tu sais  bien !
Mizuki (lui prenant le menton pour le forcer à le regarder dans les yeux) : -C'est dangereux. Tu connais Mahodja, elle est douce et caline avec toi mais Miyabi c'est un démon incarné, il te tuera sans hésiter.
Akura (troublé par ce contact) : -Mais... je...

L'Ange posa un baiser sur le front du Neko avant de conjurer une balle et la lancer au fond de la pièce. L'effet fut immédiat et le matou sauta dessus pour jouer avec, laissant le temps d'agir à la Chouette. Il se dépêcha de partir et de rejoindre les faux jumeaux qui attendaient en tapant du pied.

Izanami : -T'es en retard de cinq minutes le pigeon.
Mizuki : -J'étais occupé avec Akura.
Izanagi : -Oh ? Les performances du pupille de Mathaël sont donc si faibles ?
Izamami (pouffant de rire) : -Oh mon frère, que tu es cruel !
Mizuki (soupirant) : -Bande de crétins. On part dans quelle direction ?
Izanami (reprenant son sérieux) : -A Silhoure, le pays des Bookmans.
Mizuki : -C'est à l'autre bout de la carte... On y va en se téléportant puisque vous n'avez pas d'ailes...

Ils acquiescèrent et en un claquement de doigt il se retrouvèrent sous la pluie à l'endroit exact où étaient un peu plus tôt la petite troupe du mal. L'Ange regarda partout autour de lui avant d'ouvrir ses bras et lever la tête vers le ciel. Il eut un petit rictus.

Mizuki : -Une pluie qui efface toutes les odeurs, résidus de magie ou d'aura... Je n'en attendais pas moins de toi Miyabi, le Mara fou.

Il laissa encore quelques instant l'eau tomber et glisser le long de son visage avant d'être interrompu par Izanagi. Il soupira en se rappelant qu'il n'était pas seul. 'Ils vont gâcher mon seul plaisir : la traque...'.

Izanagi : -On fait quoi maintenant ?
Mizuki : -Déjà on arrête cette pluie, ensuite on fouille les environs pour finalement aller déjeuner. On établira un plan durant le repas suivant les résultats qu'on aura obtenu.
Izanagi et Izanami : -Pas d'objection.

Le Pupille fit semblant de chasser les nuages d'un geste de la main et un grand soleil automnal fit son apparition, séchant avec difficulté le sol devenu boueux. Ils se mirent à la recherche de traces, d'indices aussi petits soient-ils pour retrouver leur proie...


Ma race s'est sacrifiée pour ce monde pourri, ce n'étaient que des idiots.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MiyabiAA
Messages : 238
Localisation : En voyage, toujours sur les routes

MessageSujet: Re: L'amulette de Samarcande Mar 4 Nov - 23:26

Miyabi calcula qu'il était a trois jour de Sasori a vole d'oiseau, en consultant une carte qu'il avait toujours dans la poche, il détester ce perdre. Vue a quel allure ils volaient, on peut compter un jour et demi. Quand la nuit tomba ils se posèrent a terre, les Enmi firent un feu ou ils grillèrent des escalope de poulet. Tout ce petit monde se restaurèrent, Miyabi leur accorda 6h de repos avant de repartir par la voie des airs. 

La Chouette n'attendra pas elle pour se mettre en chasse, Miyabi pris le premier tour de garde, il resta la a surveiller, les environs de ses yeux fuchsia de mara. Perdu dans ses pensées, il repensa a la première fois où il avait vu son maître et les circonstance dans lesquelles il était devenu apôtre. Gabriel était tout pour Miyabi il lui avait donné un but et l'occasion de se venger de ceux qui avait détruit sa famille. 

L'empereur du mal lui avait donné un foyer, une famille et des gens a protéger. Gabriel lui avait tout appris aussi bien l'art de l'assassina ainsi qu'a maîtriser sa nature et la faim qui va avec. Il avait fait de l'enfant sauvage, un assassin hors pair et un apôtre craint par tous et respecté.

Sa loyauté envers l'empereur était indéfectible et sans appel. Au bout de deux heure Mahodja vient le remplacer, pendant qu'il partit s'allonger dans l'herbe, il dormit quatre heure d'un sommeil sans rêve. Il se réveilla a l'aube prêt a repartir il fit le tour de la clairière pour réveiller tout le monde y compris Samuel qui ronflait très fort.

Une fois tout le monde prêt a repartir il prit sa véritable forme, de longue ailes noir façon chauve-souris sortit de son dos, ainsi que sa queue et deux petite corne placé de part et d'autre du crâne. Il porta Mahodja version princesse avant de s'envoler dans les airs suivit du dragon rouge et de tout le petit peuple qu'il avait sur son dos s'accrochant a ses écailles pour ne pas tomber. Ils repartirent a tire d'aile alors que le soleil commencé a peine a pointé le bout de son nez.




Dernière édition par Miyabi le Sam 8 Nov - 13:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MizukiPP
Messages : 143
Localisation : Au palais de Mathaël à Celestia..

MessageSujet: Re: L'amulette de Samarcande Mer 5 Nov - 3:39

La première journée de sa mission fut des plus pauvres en actions. Ils avaient passé la matinée a fouillé les environs pour finalement ne pas trouver grand chose pour ne pas dire rien. Midi arrivait et ils commençaient à perdre patience. La tension monta d'un cran dans le groupe entraînant des disputes passagères.
Entre deux prises de tête, Mizuki respira un grand coup et décida qu'il était temps de manger. Il se posèrent à une taverne appelé 'Les Mots Doux' et commandèrent un léger déjeuner. Ils préférèrent manger peu en prévision d'un éventuel combat. Les faux jumeaux gardèrent le silence au plus grand désespoir de l'Ange. Il soupira et décidé d'entamer la conversation.

Mizuki : -J'ai autant envie que vous de travailler ensemble c'est pourquoi il faudrait peut-être qu'on se concentre et qu'on mette de côté nos rancœurs. Comme ça en finit rapidos et on rentre au plus vite.
Izanami : -Facile à dire le pigeon, dois je te rappeler pourquoi nous t'en voulons ?
Mizuki (soupirant) : -Ça ne sera pas nécessaire.
Izanagi : -Il a pourtant raison ma sœur... Pour une fois faisons la paix.
Izanami : -Si tu t'y mets aussi mon frère, je ne vais pas pouvoir refuser...
Mizuki : -Bon, un de vous deux a une idée ?

Ils répondirent par la négative, ce qui agaça grandement la Chouette. 'Si seulement ils n'étaient pas là, je serrai déjà en train de leur courir après...'. Il finit son assiette en quatrième vitesse avant d'avaler cul-sec une chope de bière. Il s'essuya la bouche et partit faire un tour dehors, regardant la terrasse sur laquelle ils avaient atterris.

Mizuki : -Si seulement j'avais ne serrait-ce qu'un bout de leur vêtement, un cheveux ou n'importe quoi leur appartenant...
??? : -Et si je te donne ce que tu cherches, tu acceptes mon aide ?

L'Ange fut surpris au premier abord mais reprit vite ses esprits. Il savait très bien à qui appartenait cette voix. Il soupira avant de se retourner vers la source.

Mizuki : -Akura, je t'avais dit de ne pas venir... Tu es incorrigible

Il vit Akura sous sa forme humaine avec les oreilles cachées par un bonnet et sa queue collé le long de son dos sous le T-shirt.


Ma race s'est sacrifiée pour ce monde pourri, ce n'étaient que des idiots.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akura..
Messages : 150
Localisation : Principalement vers Mizuki

MessageSujet: Re: L'amulette de Samarcande Mer 5 Nov - 4:18

Akura était à la fois frustré et déçu de s'être fait avoir de la sorte par l'Ange. Il était resté un petit moment seul dans la chambre, déversant sa frustration sur la balle. Il plantait ses griffes dedans et la mordait de toute ses forces. Quand il fut calmer, il se mit alors à penser à l'attitude de Mizuki envers lui juste avant son départ. Son cœur se mit à battre plus rapidement que la normal et il sentit la chaleur monter dans ses joues.
Il se reprit et décida qu'il allait accompagné son maître quoiqu'il dise. Il s'était donc miniaturisé pour passer en dessous de la porte fermée à clef avant de se diriger vers les portes du palais. Il sauta discrètement dans la poche de Mizuki juste avant qu'il retrouve les faux jumeaux. Il put entendre alors toute leur conversation, ce qui le rendait fou de rage. 'Vous vous moquez de lui mais je suis sûr que c'est le meilleurs au lit mon Mimi...'. Il se calma et attendit la téléportation. Une fois fait, il sauta de la poche pour retrouver la terre ferme à Silhoure et s'éclipsa.
Il avait passé lui aussi la mâtinée à chercher des indices mais il était bien plus doué que les trois autres. Il jubila et attendit la fin de leur repas pour s'avancer vers l'Ange.

Akura : -Et si je te donne ce que tu cherches, tu acceptes mon aide ?
Mizuki : -Akura, je t'avais dit de ne pas venir... Tu es incorrigible

La Matou sortit alors de sa poche un morceau de tissus imprégné de sang et un délicat mouchoir brodé taché de boue, portant encore l'odeur de sa propriétaire. Il s'approcha de Mizuki en lui tendant les fruits de ses recherches. Quand l'Ange voulu s'en saisir, il se retira soudainement en souriant, dévoilant ses petits crocs.

Mizuki : -Allez fais pas l'enfant et donne moi ça.
Akura : -Hum... non ! Tu as été vilain avec moi Mimi !
Mizuki : -Je l'ai fait pour ton bien !
Akura : -Et pour pas m'avoir dans tes pattes !
Mizuki (soupirant) : -Oui bon d'accord pour ça aussi, mais donne moi ça s'il-te-plait.

Le Neko prit un moment de réflexion et eut une idée. Un sourire narquois s'afficha sur son visage, comme un enfant qui préparait une future bêtise. Il s'approcha de nouveau de l'Ange et lui tendit une joue. Il tapota de son index dessus.

Akura : -Un bisous et je te pardonne Mimi !
Mizuki : -Rappel moi tu as quel âge ?
Akura : -Un bisous j'ai dis !
Mizuki (grommelant) : -Et c'est moi le plus jeune des deux...

Il s'approcha pour poser une bise sur la joue mais le Neko sourit de nouveau et se retourna rapidement ce qui eut pour effet de transformer la bise en baiser. Il recula d'un seul coup, satisfait de lui. Il tira la langue en lui balançant le mouchoir et le bout de tissus.

Mizuki (soupirant) : -Tu ne paies rien pour attendre sale Matou.
Akura : -M'en fiche ! Je l'ai mérité celui là !

Les faux jumeaux arrivèrent et regardèrent ce que tenait le pupille. Il leur donna sans poser d'autre question que 'Pouvez vous les localiser avec ça ?'. La jeune afficha un large sourire et se saisit du tissus ensanglanté. Elle ne renifla un long moment en fermant les yeux avant de s'arrêter. Son frère fit de même pour le mouchoir. Au bout d'un moment, ils rouvrirent les yeux.

Izanami : -Le miens est en route pour Geai avec plaisir dizaine de passager, c'est un jeune Dragon.
Izanagi : -Pour moi il s'agit de Mahodja, elle est dans les bras de Miyabi juste à côté du Dragon.
Mizuki : -Parfait, en route. Aku tu...

Il se retourna et vit que le chat avait disparu. En réalité il s'était de nouveau discrètement glissé dans la poche pour pouvoir les suivre. L'Ange déploya ses ailes tout en maudissant son compagnon. Les deux hybrides quant à eux se contentèrent d'aller louer des drôles de bêtes, servant de moyen de transport aérien. Une fois prêt ils s'envolèrent dans la même direction que leurs proies...


Ron ron fais le chaton...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Zarek..
Messages : 277
Localisation : Finalo

MessageSujet: Re: L'amulette de Samarcande Mer 5 Nov - 9:07

Samuel vola déjà depuis plus de 24 heure d'affilé, il commençait a ressentir une sorte de léthargie, il secoua sa tête remettant ses idées en ordre, il regarda sur le coté droit, Miyabi ne semblait ressentir aucune fatigue, il battait énergiquement des ailes sans se détourner de son objectif. C'est l'apôtre qui avait demandé de tout faire le chemin restant d'un seul trait. Mais en remarquant la fatigue du jeune dragon, il lui demanda d’atterrir. Il foulait donc la terre de Geai, Tout le monde partit chercher du bois pour le feu une fois la pile assez rempli, le jeune dragon souffla sur le tas le faisant flamboyer joyeusement. Le chef des Enmi remercia Samuel, il lui dit que ce n'était rien, il s'installa près du feu les yeux mi-clos, les oreilles grande ouverte pour capter la discussion des deux apôtres. Ayant repris forme humaine Miyabi confia le médaillon a Mahodja qui se téléporta au château de son maître, pour lui remettre l'artefact.

 Une fois cela fait elle se téléporta de nouveau a coté de Miyabi en lui prévenant que Shana était en route pour venir a leur rencontre et escorter tout ce beau monde, non sans avoir ralé et demandé une contrepartie a Mahodja qui accepta de mauvaise grâce qui lui en devait une. Le dragon rouge s'endormit ronflant doucement. Alors que tout ce petit monde s'activer pour préparer le repas, la famille Enmi avait pris assez de vivre pour au moins une semaine entière.
Lorsque au milieu de la nuit des brigands attaqua le camp, Miyabi leur fit barrage seulement équipé de ses sabres jumeaux. 

 Rapidement les malfrats l'encerclèrent, ce qui fit sourire Miyabi, les bras du mara commencèrent a s'agiter ses coups d'épée rapide etait seulement des traits de lumière tandis qu'il se jeta sur le groupe d'assaillant. Plusieurs d'entre eux perdit la vie cette nuit la, les moins chanceux se virent attaché a un arbre pendant que Miyabi s'adonna au belle art qu'était la torture. Sa soif de mara étanché après s'être abreuvé de la peur et de la douleurs de ces malheureux. 

 Malgré tout après avoir découpé tout ce qui dépassait, il les acheva faisant preuve de clémence pour une fois dans sa vie. Suite a sa il partit sommeiller contre l'une des ailes du dragon endormis, cela faisait un excellent coussin. Mahodja pris le premier tour de garde et Samuel le second, encore inconscient du massacre nocturne il laissa le mara dormir contre lui en se demandant comme un si petit être pouvait être aussi cruel et terrifiant. Ils ne repartirent que en début d'après midi, sous l’œil moqueur du soleil.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MizukiPP
Messages : 143
Localisation : Au palais de Mathaël à Celestia..

MessageSujet: Re: L'amulette de Samarcande Jeu 6 Nov - 1:14

48h s'étaient écoulées depuis leurs départ de Silhoure et la patience de l'Ange était déjà presque arrivée à terme. Ils avaient l'impression de traîner deux boulets, ce qui l'énervait grandement. Ils étaient obligé de s'arrêter régulièrement pour faire souffler les deux bêtes qu'ils avaient loué, ce qui leur faisait perdre un temps fou. En temps normal, il aurait volé ces deux jours en s'arrêtant uniquement pour les besoin naturel mais la ils avaient perdu presque une journée à cause de ces idioties.
Ils firent une n-ième pause en arrivant à Geai. Pendant que les bêtes s'abreuvaient et se reposait, l'Ange fit un tour dans les environs. Il remarqua quelque chose de bien étrange près de plusieurs arbres... Il s'approcha avant de toucher.

??? : -C'est sans aucun doute du sang frais.
Mizuki (soupirant) : -Où étais tu passé sale Matou ?
Akura : -Caché où tu ne penseras pas me chercher !
Mizuki : -Tu sais que si je veux vraiment, je te chope et te renvoie illico au palais ?
Akura : -Oui mais tu le ferras pas ! Il y a aussi des cendres encore chaudes pas loin et on peut encore sentir la présence de plusieurs personnes.

Il se releva et se dirigea vers l'endroit indiqué par le Chat et vit en effet qu'ils y avait eu un campement il y a peut-être une heure de ça. Il sourit, satisfait de toucher au but. Il prit rapidement de l'altitude et scruta les cieux de sa vision perçante. Il repéra au loin, à presque une dizaine de kilomètre le groupe qu'il traquait. Il sourit un grand coup avant de balancer une décharge d'énergie pure dans leur direction, juste pour les prévenir de son arrivée imminente.
Il eut l'effet escompté quand il sentit que Miyabi avait ressentit sa provocation. Allait-il venir ? Telle était la question maintenant...


Ma race s'est sacrifiée pour ce monde pourri, ce n'étaient que des idiots.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MiyabiAA
Messages : 238
Localisation : En voyage, toujours sur les routes

MessageSujet: Re: L'amulette de Samarcande Jeu 6 Nov - 19:29

Miyabi, avait contourné son attaque sans lever le petit doigt, juste avec sa force mental la décharge d'énergie s'est perdu au loin. La Chouette avait donc finis par les rattrapé. Parfait il commençait a s'ennuyer. Il donna des instruction a ses compagnon.
Miyabi : Samuel conduit ses gens aux palais de mon maître il les acceptera si tu lui donne ceci, il lui remit le contrat signer en lettre de sang. Quant a toi Mahodja reste dans les parages au où il serai pas seul. Je vais le retenir en attendant que Shana viens lui régler son compte. Samuel vole aussi vite que tu peux, ne me fais pas regretter d'avoir eu confiance en toi."
- Samuel "T'inquiéte pas Miyabi je ne te décevrai. Tache de rester en vie." dit-il avant de s'éloigner a tire-d'aile."
Miyabi pris sa véritable forme et s'envola rejoindre Mizuki qui l'attendait plein de morgue et d'orgueil "Alors tu as fait tes adieux a la vie, le mara fou ?" dit-il en ricanant. Le mara rangea ses sabres jumeaux, pour prendre sa grosse épée dissimulé dans son dos, une lame noir obsidienne maudit par Gabriel en personne, quiconque se voyait blesser par cette épée se verra infecté par les ténèbres, il y avait deux types de réaction aux effet du poison soit la conversion était totale, soit il mourrait dans d'atroce souffrance. Le mara prit même pas la peine de répondre, Ils atterriment sur la terre ferme. Miyabi porta le premier assaut, il s'en suivit une rafales de coups de par et d'autre les épées étincelaient par la force des parades et des esquives on n'entendait plus que le bruit des lames chanter. Miyabi était ravis d'avoir trouvé quelqu'un avec qui s'échauffer. Son but n'était pas de tuer l'ange mais juste de le blesser même si c'est léger ca suffirai. Il pris le combat au sérieux par la seule force de sa magie et de sa volonté, il les envoyer attaquer de par et d'autre de son corps pour qu'elle se croise en lui empalant le coeur. Mizuki eut juste le temps de parer les deux sabres mais il laissa le bas de son corps a découvert.

Miyabi profita de cette faille pour lui taillader sans complétement les coupé ses jambes, du sang commença a s'écouler de ses tibias alors que le poison pénétrer sa peau. Mizuki hurla de rage et lui envoya une volé de coups hyper rapide. il ne pouvait pas tous les esquiver et les parait. Il fut blesser au ventre une belle estafilade, qui se mit a saigner légérement. Pas de doute il aura une cicatrice toute sa vie, sa lame était bénie elle faisait d'autant plus mal. Même si le mara s'était entraîner a résister au lame bénie en avalant tout les matins. La douleur était toujours aussi intense. Mais grâce a cela il avait développer une résistance aux lames bénies. Miyabi commença a augmenter son pouvoir et sa force, il libera totalement son énergie démoniaque a telle point que le jour s'assombrit dans la clairière. On se serai crue en pleine nuit. Le mara savait très bien qu'il ne pouvait pas gagner ce combat, il pourrait l'affaiblir et lui faire perdre du temps pour laisser a Shana le temps de venir jusqu'à lui.

Il résista pendant des heures a subir ses assaut mortelles en pensant "C'est ca utilise tes muscles et ton énergie tu sera pervertit plus vite, a l'heure qu'il est le poison s'est diffusé dans tout ton corps. Il te reste plus que la voie des ténèbres ou la mort pour toi." Pensa t-il en souriant sadiquement. Dans son milieu son vraie surnom était le "corrupteur". Il était autant réputer pour ses assassina que pour avoir poussé des anges a devenir des déchus.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MizukiPP
Messages : 143
Localisation : Au palais de Mathaël à Celestia..

MessageSujet: Re: L'amulette de Samarcande Jeu 6 Nov - 21:32

Mizuki se battait à la légère depuis le début, il s'échauffait pour s'amuser un peu comme il ne l'a pas fait depuis bien longtemps. Au bout de plusieurs heures, il commença à vouloir passer aux choses sérieuses. Il augmenta de façon drastique sa magie et sa force et se lança à l'assaut du Mara. Ce dernier fut surpris du changement radical et se retrouva rapidement en difficulté. Il reçu plusieurs coup de l'Ange au torse, bras et jambes; son sang coulait de plus en plus. Il avait beau essayé de cicatrisé les plaies, elles ne voulaient pas se refermer. Alors qu'il s’apprêtait à lancer un assaut supplémentaire, Mizuki sentit une douleur tenace au cœur. Il cracha par terre en signe de dégoût.

Mizuki : -Une lame empoisonnée, j'aurai dû m'y attendre de la part d'un apôtre de Gabriel.
Miyabi : -Il faut bien que je m'assure d'avoir une longueur d'avance sur toi si je veux survivre...
Mizuki : -C'est d'une lâcheté... Digne de toi.
Miyabi : -Je prends ça pour un compliment, je te conseille de te dépêcher de te soigner si tu tiens à la vie.
Mizuki : -Il en va de même pour toi, les blessures que je t'inflige ne guériront pas. Chaque plaie est maudite et je les empêche de cicatriser. Tu es dans un bien pire état que moi. Donne moi l'amulette et je t’achèverai rapidement.
Miyabi : -Je ne l'ai pas sur moi c'est dommage.
Mizuki : -Dans ce cas...

Il fondit de nouveau sur le Mara qui peinait à reprendre son souffle pour lui donner le coup de grâce mais lorsqu'il fut arriver à sa hauteur, il disparut et frappa dans le vide. Il jura avant de sonder les environs. Il sentit la présence de Shana au loin; c'était sûrement elle qui venait de sauver son collègue en le téléportant à ses côtés. Il voulu les poursuivre mais la douleur au cœur se faisait de plus en plus douloureuse. Il s'arrêta et se mit en tailleur. Akura en profita pour sortir de la poche.

Akura : -Mimi, ça va ?
Mizuki : -Va chercher les faux jumeaux et dit leur d'aller chercher Père au plus vite, je ne peux plus bouger tant que le poison est toujours dans mon sang.
Akura : -Mais et toi ? S'ils t'attaquent de nouveau ?
Mizuki : -J'érige une barrière en attendant votre retour, va vite !
Akura : -Mais...
Mizuki (hurlant) : -DÉPÊCHE TOI !

Le matou n'insista pas plus et courut vers les faux jumeaux. Pendant ce temps, Mizuki se mit en léthargie pour éviter que le poison ne se propage pas plus... Il mit une barrière camouflant sa présence pour que seul Mathaël puisse le repérer...


Ma race s'est sacrifiée pour ce monde pourri, ce n'étaient que des idiots.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MiyabiAA
Messages : 238
Localisation : En voyage, toujours sur les routes

MessageSujet: Re: L'amulette de Samarcande Sam 8 Nov - 2:18

Miyabi fut surpris quand il atterrit dans la salle du trône, avec un Gabriel furieux qui plus est. Les habits de l'apôtre était couverte de son sang, il était essoufflé, il n'avait même plus la force de se relever. 

- Gabriel "Mon fils qu'est qui ta pris d'affronter la Chouette tout seul, si je n'étais pas intervenue tu serais mort a l'heure qu'il est. 

- Miyabi "Si je n'avais pas accepter, toute la troupe aurait vulnérable a ses assauts. Personnellement j'ai toujours voulut le combattre, maintenant que c'est chose faite, j'ai une raison de plus pour m'entraîner et devenir plus fort et plus rapide. Il a eut vraiment de la chance de ne pas avoir connu ma forme ultime de démon sinon a l'heure qu'il est la chouette aurai des membre trancher a jamais." dit-il

-Gabriel "Attend la que je comprenne bien, tu t'étais battu avec lui pour le retenir pendant que Samuel m'amène de nouveau résidents dans mon château, ensuite tu me sort que tu as accepter le challenge juste pour t'amuser ?!!! Et en plus si tu avais continué ce combat tu te serai évanoui ton corps est taillader de plaie, tu as une sérieuse hémorragie ! répondit-il sa voie monta de quelques octaves. Il souleva Miyabi de terre comme si il ne peser rien dans sa main est le plaqua contre le mur en marbre. L'empereur du mal devait faire appel a tout son self-contrôle pour ne pas blesser son enfant. Il se contenta de le prendre par la peau du dos puis l'allonger dans son lit dans sa chambre, Il posa une main sur son cœur. Il entonna une incantation pendant que son aura ténébreuse envahit toute la pièce.

- Gabriel "Nobu akashi akay ni wan borasu, coulshin takachi tamura aribor murasum curum totarum."
Les plaies de Miyabi commencèrent a se résorber ne laissant de si et de la que des petites cicatrice.
Une voila cela fait il félicita néanmoins la réussite pour la mission puis il enlaça Miyabi pour lui chuchoter a l'oreille "La prochaine fois que tu me fais un coup pareil je t'envois dans les enfers pendant un mois compris fils ?"

- Miyabi "Parfaitement père, je suis désolé pour aujourd'hui."
Une fois la discussion fini, Miyabi fonça sur sa chambre puis se mit au lit deux minute plus tard il dormait a point fermer. 

Pendant ce temps Shana avait réussi a trouver Mizuki grâce a l'odeur du sang vicié qui étouffait l'air. Une grand barrière avait été ériger et elle semblait plus solide, elle soupira d'incanter quelques chose en énochien (le langue écrite des anges). La barrière s'effondra comme un rien elle s'approchait du corps blesser de Mizuki qui était atteint de convulsion. Il s'était évanouis. Shana le regarda genre mais qu'est que je vais faire de toi petit pigeon blesser.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akura..
Messages : 150
Localisation : Principalement vers Mizuki

MessageSujet: Re: L'amulette de Samarcande Sam 8 Nov - 18:43

Sur les ordres de Mizuki, Akura courait comme une fou vers les deux faux jumeaux. Il essayait de ne pas paniquer mais c'était plus fort que lui. C'était la première fois qu'il voyait l'Ange perdre son sang froid de la sorte après avoir reçu une blessure. A chaque pas il imaginait le pire des scénarios en priant pour que ça ne se produise jamais. Quand il arriva au campement, les deux hybrides semblèrent perturber par la tête du Chat.

Izanami : -Qu'est-ce qui t'arrive mon chaton ?
Akura (reprenant son souffle) : -Mizuki.... Il est... Blessé... Il faut que vous alliez chercher Mathaël et vite !
Izanagi (étonné) : Mizuki, blessé ? Il demande l'aide de Mathaël ? C'est bien étrange.
Akura : -Pas le temps d'expliquer, un de vous doit retourner au palais et prévenir l'empereur avant qu'il ne meure !
Izanami (ironisant) : -On pourrait aussi le laisser mourir et prendre sa place...
Akura (lançant un regard noir) : -Tu fais ça, je te jure que je m'arrangeai pour que tu vives pire que l'enfers jusqu'à la fin de tes jours.
Izanami : -Du calme le minou, je plaisantais. Mon frère va chercher Père, je m'occupe d'aller voir le pigeon.

L'homme acquiesça et disparut aussitôt. La femme suivit le chat qui était de plus en plus impatient. Ils marchèrent un moment dans les fourrées et Izanami finit par parler pour rassurer le matou. Elle lui expliqua que Mizuki n'était pas du genre à jeter sa vie en l'air, qu'ils s'accrocherait de toute ses forces pour vivre. Ils sentirent alors l’énergie propre à celle qui s'émet quand on brise une barrière.
Le Neko siffla entre ses dents tandis qu'Izanami adopta une expression sombre. Tous deux avaient sentit la présence de Shana et ça ne présageait rien de bon. Ils se mirent à courir de plus belle avant d'arriver à la fameuse clairière. Ils virent la Vampire pencher sur le corps inconscient de Mizuki. Izanami réagit au quart de tour et balança une dague renforcée par magie. La pupille eut tout juste le temps de reculer pour éviter l'attaque.

Shana : -Oh, pigeon n'était pas seul, voilà qui est intéressant...
Akura : -Ne met pas tes sales pattes sur mon Mimi !
Shana (heureuse) : -Mon Matou !! Tu es ici ! Ça me donne une raison de plus pour le tuer ! Tu m'appartiendras après ça !

Elle se jeta de nouveau sur l'Ange en visant cette fois ci les points vitaux. La femme hybride n'avait pas le temps d'intervenir, elle n'était pas assez rapide. C'est alors qu'un éclair blanc frappa en plein entre les deux pupilles, aveuglant tous le monde. Quand ils eurent retrouvé leur vision, ils virent l'empereur, épée à la main, accompagné d'Izanagi. Mathaël avait une expression grave sur le visage, prêt à tuer ceux qui s'en prenne à ses enfants.

Mathaël : -Hors de ma vue Vampire ou je met fin à tes jours.
Shana : -Au risque de déclencher la destruction du monde ? Je doute que Gabriel apprécie que tu tues sa pupille.
Mathaël : -Je prends le risque, je sauverai mon enfant.
Shana (soupirant) : -Bon d'accord, je me retire cette fois ci.

Elle disparut dans un petit nuage de poussière. Le Juste relâcha la pression et désinvoqua son épée avant de se pencher sur son protégé. Il demanda à Akura ce qui c'était passé avant d'examiner les blessures. Il conjura une petite fiole où il entreposa du sang de l'Ange. Suite à ça il ferma les plaies et supprima le poison qui coulait dans le sang. Quand il eut finit, il soupira et tendit la fiole à Izanagi.

Mathaël : -Ramène ça à Arya et demande lui d'identifier avec exactitude le poison et de créer un antidote au plus vite.
Izanagi : -Bien Père.
Akura (inquiet) : -Il va s'en sortir ?
Mathaël : -Il a besoin de repos mais ça devrait aller. Son état de léthargie a permis de limiter la propagation du poison aux organes vitaux. Il n'y a plus qu'a attendre la prochaine pleine lune, c'est à dire dans deux jours.
Akura : -Merci...
Mathaël (parlant à son fils): -Qu'est ce qui t'as pris d'être aussi imprudent, petit idiot. A trop vouloir faire le beau, on se brûle les ailes...

Ils installèrent un campement dans cette même clairière et cette fois ci, l'empereur lui même dressa la barrière et resta ici. Il ne pouvait prendre le risque de laisser Gabriel attaquer pendant ce moment de faiblesse. Akura s'installa sur le torse de l'Ange qui dormait paisiblement pour guetter son état. Izanami arriva vers Mathaël et s'assit à côté de lui.

Izanami : -N'est-ce pas risqué de laisser votre empire sans dirigeant ?
Mathaël : -La vie de chacun de mes fils ou filles est bien plus importante que mon empire. De plus Liminir s'occupe de tout durant mon absence. Il ne devrait pas y avoir de problème
Izanami : -Je vois...


Ron ron fais le chaton...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MahodjaAA
Messages : 159

MessageSujet: Re: L'amulette de Samarcande Sam 8 Nov - 23:25

Edit d'Okita : T'étais à côté de la plaque, j'me suis permis de modifier certain passages mais ta réponse reste à peu près la même Smile

De l'autre côté Shana était très furieuse de n'avoir pu tenir tête a Mathaël, elle était aussi perplexe de la tournure des choses... Mais elle ne voulait pas inquiéter Gabriel pour ça.  
Mais elle aperçut au loin Miyabi qui revenait au campement. Il semblait vraiment souffrir des blessures infligées par Mizuki, il avait du mal a avancer et son souffle semblait irrégulier. 
Mahodja venait juste de rentrer de son tour de garde, quant elle vu dans quel état était le Mara, elle accourut pour l'aider, mais il la repoussa avec le peut de force qu'il lui restait! C'est alors que la succube à la chevelure de neige et aux reflets de la Lune le poussa par terre et se mit sur lui pour qu'il ne puisse plus bouger, elle enleva avec délicatesse sont dessus pour ne pas le blesser d'avantage. Il ne semblait plus en mesure de lui dire quoi que ce soit. Alors il se laissait faire mais il prit la parole avec du mal...
 
Miyabi : Tu... Tu ne... Peut pas.. Me soigner. C'est... Une blessure... Infligé avec... Une épée de lumière. 
Mahodja : C'est là que tu te trompe, j'ai un antidote sur moi, c'est le seul que j'ai en ma possession, mais je veut bien te le donner, car tu est dans un piteux état!
Miyabi : Comment... Tu la... Eu?
Mahodja : Je l'ai échangé contre un service que quelqu'un me devait...
Miyabi : Et... Tu est près... A me le donner... Juste.. Comme ça?   Mahodja : Oui, car tu me plait bien.

Elle prit le petit flacon, et le mis sur la bouche de Miyabi, mais il n'arrivait pas a le boire, c'est alors que Mahodja le regardait, perplexe...

Mahodja : ... Non mais j'y crois pas... Je vais devoir faire ce que je craignais le plus, tant pis, J'ai pas le choix, on n'a trop besoin de toi!

Elle pris le flacon, et avala sont contenu, le gardant en bouche, puis elle se pencha sur le Mara, et l'embrassa pour lui faire boire l'antidote. Après avoir vérifiée qu'il avait tout bu jusqu'à la dernière goutte, elle se releva. Elle aida Miyabi a aller se reposer près du campement, elle pris une couverture propre et la mit sur le jeune homme, pour qu'il n'attrape pas froid.

Mahodja : Je vais te laisser a présent, il faut que tu te repose, normalement demain tu sera guérie. Bonsoir Miyabi.

Elle lui fit un large sourire, changea de dessus et reprit sa ronde.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MiyabiAA
Messages : 238
Localisation : En voyage, toujours sur les routes

MessageSujet: Re: L'amulette de Samarcande Dim 9 Nov - 4:38

Il s'adossa a un arbre la couette enroulé autour de lui, il profita pour passer une nuit a la belle étoile, complétement détendu, sa forme humaine s'évanouit comme un vieux souvenir qui s'efface, laissant apparaître au grand jour sa véritable forme. Il repensa a la succube, ce qui lui fiit monter le rouge aux joues. Il n'avait jamais connue de relation telle que cela dans sa courte vie. Miyabi était heureux de savoir que même parmi les apôtres certains se souciaient de son état de santé, hormis Gabriel, bien entendu.

Mais en même temps il s'en voulait de ne pas avoir était assez fort pour les protéger, il se promit de s'entrainer durablement autant dans le domaine de la magie que celle de l'épée. Mais pour l'heure, il était trop faible pour se déplacer. Il en profita pour faire apparaitre un cigare qu'il bourra de ganja, ca faisais un bail qu'il ne s'était pas accorder le plaisir de fumer un petit joint, tout en veillant a ne pas se faire attraper par Gabriel. Complétement détendue il s'endormit a la belle dans la lueur crépusculaire de cette journée d'hiver.

Il refit surface que en milieu d'après midi, le soleil était déja haut dans le ciel il se sentait en grande forme. Il était quasiment rétabli de ses blessures, juste encore une raideur dans les parties inférieur subsistait. Il commença a réfléchir a un nouveau style de combat a l'épée qui s'appelle doppeldangueur. Ce style de combat était étroitement lié a son ombre, quand il frapperai ses ennemis ca donnerai un double coup, car son ombre combattait a ses cotés, l'épée de son ombre était fait pour absorber le flux vitale de ses ennemis elle faisait pas de blessure physique mais elle consommé la vie de ses victimes.

 Il le testa mais ce style ne lui plaisait pas, Gabriel lui suggera d'associer son style combat avec une magie du tonnerre le renforcant. Il essaya et justement sa vitesse devint divine personne pouvait l'égaler ses coups d'épée avait la puissance d'une balle de magnum.

Il s'entraîna pendant de plusieurs jours ne faisant qu'un avec la magie de la foudre comme si c'était une seconde nature. Sa revanche l'obséder. Il avait découvert en faisant des recherches sur les multiples poison qu'il avait concoté il en mélangea plusieur pour créer le poison ultime avec une vitesse de propagation inférieur a quinze minute, la virulence de poison était très forte, en plus d'être une grosse saloperie, le poison distiller de la peur dans la psyché de sa victime qui avait des hallucination, le faisant mourir de peur ou alors ses entrailles était consumé par le poison. Une fois la concotion prête il le versa sur ses trois lames.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MizukiPP
Messages : 143
Localisation : Au palais de Mathaël à Celestia..

MessageSujet: Re: L'amulette de Samarcande Dim 9 Nov - 19:33

Deux jours s'était écoulés depuis l'affrontement. Deux jours durant lesquels l'Ange dormait à point fermés, le visage serein. Akura veillait sans défaillir à ses côtés, ne s'octroyant une pause que pour les besoins naturels et vitaux. Lorsque le deuxième jours passa et que la nuit fondit sur le monde, Mizuki reprit doucement connaissance. Comme l'avait dit Mathaël, la pleine lune pointait le bout de son nez, permettant l'activation du pouvoir de Mizuki. Ses ailes brillèrent dès que les froids rayons lunaires touchèrent sa peau et la fameuse poudre faisait déjà son effet. Son corps reprit un aspect parfait, les cicatrices s'effacèrent et toute la fatigue et la douleur s'estompa. Il ouvrit les yeux et se mit assit sur le lit. Il vit alors Akura assit sur une chaise à part, les bras et la tête sur sa couche, endormit. Il fut surpris de le voir ainsi, il lui caressa alors les cheveux avant de marmonner.

Mizuki : -Tu as veillé tous ce temps sur moi... Pourquoi ? Qu'est-ce que je représente pour toi ?
Akura (se réveillant doucement) : -Hum...hum... Mimi... c'est toi ?
Mizuki : -Oui c'est moi, tout va bien.

Le Neko se frotta les yeux pour s'assurer que ce n'était pas un rêve avant de sauter au cou l'Ange en pleurant chaudement. Il frappait sur le torse de son maître en hurlant.

Akura : -Mimi, espèce d'abruti ! Tu m'as fait peur ! J'ai cru que j'allais te perdre ! Idiot, imbécile, abruti !
Mizuki (caressant de nouveau les cheveux) : -Tout va bien maintenant, calme toi. C'est de ma faute, pardon. Je te remercie de m'avoir surveiller et de t'être inquiété autant pour moi.

Il posa un baiser sur le front du Chat, ce qui le calma aussitôt. Il se leva, prit les vêtements de rechange qu'on lui avait mis sur le côté du lit avant de sortir de la tente. Il voulut attendre Akura avant de sortir mais à peine avait il eu le dos tourné que le matou s'était de nouveau endormi à poing fermé. 'Il a sûrement dû passer deux jours sans dormir. Je ne comprends vraiment pas pourquoi il s'accroche autant à moi...'.
Il vit alors que Mathaël était toujours ici, assit au bord du feu avec les faux jumeaux et... Arya ? Il s'approcha du petit comité avant de s'asseoir à son tour. C'est alors que l'empereur prit la parole.

Mathaël : -Mon fils, comment te sens-tu ?
Mizuki : -Plutôt bien, désolé Père de vous êtres fait déplacer pour si peu...
Mathaël : -Ta vie n'est pas 'si peu' petit idiot. Qu'est ce qui t'as pris de te laisser toucher comme ça ?
Mizuki : -Je voulais un peu m'amuser mais ma vanité m'a perdu désolé...
Mathaël (soupirant) : -Ne me refais plus jamais quelque chose comme ça. La prochaine fois que tu affrontes un apôtre de Gabriel, tu te bats directement à ton maximum et tu l'écrases, est-ce clair ?
Mizuki : -Oui Père...

Il savait qu'il était en tord sur ce coup ci. Il s'était amusé avec Miyabi et avait payé le prix fort. La prochaine fois, il le tuera en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Il prit un grand bol d'air frais avant de penser pour lui même. 'Ça ne devrait pas être un problème de le tuer... c'est une bon épéiste mais ma condition physique est bien meilleur que la sienne. De plus je n'ai même pas utilisé un centième de ma vrai force...'.
Alors qu'il rêvassait sur les différentes manière de tuer son adversaire, il se rappela de la présence d'Arya. Il interrogea le Juste sur sa présence.

Mathaël : -Elle est ici pour m'aider à te créer un sceau anti-poison tout comme le miens. Grâce au échantillon de ton sang que j'ai prélevé, elle a réussit à identifier le mode opératoire de création des poisons de Miyabi. Elle va donc immuniser petit à petit ton corps à chaque poison qu'il peut créer.
Mizuki : -Elle peut vraiment faire ça ?
Arya : -Evidemment abruti ! Je ne suis pas la scientifique de Mathou pour rien !
Mathaël (soupirant) : -Arya, la politesse je te prie...
Arya : -Pas le temps de s'occuper de ses futilités, on commence le travail maintenant ! Et avec de la chance d'ici le levé du soleil, tu auras ton sceau. Alors au boulot les fainéant !

Une fois lancé, il était impossible d'arrêter Arya et Mizuki le savait très bien. Il mangea rapidement quelque chose avant de commencer le fameux entrainement qu'elle lui avait concocté...


Ma race s'est sacrifiée pour ce monde pourri, ce n'étaient que des idiots.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MiyabiAA
Messages : 238
Localisation : En voyage, toujours sur les routes

MessageSujet: Re: L'amulette de Samarcande Dim 9 Nov - 22:44

En début de matinée, il rejoint le château de son maître, il s'arrêta en face de Gabriel puis prit la parole "Maitre je suis désolé de vous avoir menti, je n'ai même pas utilisé la moitié de ma vraie force, je n'ai compter que sur le poison et ma maitrise de mon épée, mais je n'étais pas vraiment motivé pour lui prendre sa vie.
 
Il est tellement vaniteux qu'il en deviens grotesque. Je vous demande mon cher père de m'entraîner comme vous l'avez fait avec Shana, je n'ai peut être pas son niveau mais je compense par ma tenacité et mon endurance." Gabriel sonda son esprit et le dévisagea pendant de longue seconde, en lisant dans son esprit.

Il vit que son fils était sérieux et qu'il ne le laissera pas en paix tant qu'il ne serai pas entraîné avec lui, il soupira "Très bien mon fils, mais sache que cette entraînement te causera plusieurs blessures qu'il mettront du temps a cicatrisé. Si jamais tu réussis je batirai un sceau pour l'intégrer a ton être tu ne craindront plus les blessures faite par l'arme de Mizuki, je vais endurcir ton corps."
Gabriel connaissant parfaitement les origines profonde de Mara primitif. C'était une autre race créer par Satan, mais il les avaient abandonnées les jugée trop incontrôlable, féroce et puissant pour qu'il mérite de vivre. Miyabi ne savait rien de sa nature profonde et Gabriel voulait qu'il en demeure ainsi jusqu'a qu'il soit prêt a l'entendre.
Ils se rendirent dans la salle d'arme et l'entraînement dura une journée entière sans aucune pose, Miyabi activa sa magie du tonnerre pour décuplé sa vitesse et sa puissance, c'était grâce a ceci qu'il était toujours en vie a la fin de la journée, il était couvert de blessure mais il avait une mine satisfaite il avait réussi a entailler la joue de son maître. Ce qui n'eut que pour effet de rendre l'entraînement encore plus dur.

Gabriel ne se batta pas sérieusement mais il se mit au niveau d'une pupille pour entraîner son fils au mieux, il les poussa dans ses derniers retranchement. Miyabi utilisa sa forme ultime, il réussit a combattre de manière égale son père adoptif il tient sa transformation pendant plus de deux heure après il s'évanouit, il avait trop forcé. Mais Gabriel était fier de lui il voyait le potentiel de son fils et il sut qu'il pouvait en faire un démon redoutable et important dans son objectif pour conquérir le monde de Blackrose.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Zarek..
Messages : 277
Localisation : Finalo

MessageSujet: Re: L'amulette de Samarcande Lun 10 Nov - 12:29

Samuel s'était dans l'une des chambres du première étage, il espérait voir sa soeur, elle était sous les ordres de Gabriel mais ce n'était pas une apôtre, elle joué le rôle d'espion pour le compte de l'empereur du mal. Enfin sa demi-soeur on avait la même mère mais pas le même père, les dragons n'était pas de nature monogame. Elle était une hybride Demi elfe, demi dragon.

Alors qu'il s'apprêter a se mettre au lit quelqu'un toqua la porte "Entrez !" dit-il en criant. La porte s'ouvrit sur sa soeur ils tombèrent dans les bras l'un de l'autre puis se firent la bise "Aie, tu pique va falloir couper tout ca !" dit Daenérys.
-Samuel "oui oui. Comment as tu su que j'étais la ?
-Daenerys "Mon frère devrais-je te raconter que c'est mon boulot de tout savoir ?"
-Samuel "Mince c'est vraie j'ai faillis l'oublier."
-Daenerys "Ca fait deux ans que je t'ai pas vue que s'est-il passé ? J'avais finis par croire que tu était mort !

-Samuel "Je n'ai pas voulu me repointer ici car ce lieu a trop de souvenir, dans la relation amoureuse que j'avais avec Shana, alors quand elle ma trahit la veille de notre mariage, je suis allez me perdre sur les routes j'avais besoin d'un break et de sortir toute cette rage que j'avais en moi c'est pour ca que depuis quelques années je suis devenue un tueur, un chasseur de prime. J'ai promis a Miyabi de mettre tout ces gens a l'abri donc je l'ai fait, je n'ai qu'une parole."
-Daenerys "Je savais que votre couple était voués a l'échec depuis le début je t'avais prévenue que c'était pas une fille pour toi mais tu as rien voulut écouter. Il te faut quelqu'un d'équilibré et de sincère quelqu'un qui pourra te soutenir dans tout ton parcours, tu comprend ?"
-Samuel, son visage s'assombrit "Oui je comprend ma soeur, j'étais amoureux et stupide. Souvent ca va de paire ensemble."
-Daenerys "Tire pas cette tronche d'enterrement tout n'est pas noir ! on a fini par se retrouvé c'est déjà positif non ? Allez bouge toi c'est l'heure de manger, rejoins moi dans le salon, a tout taleur."
Bon il mis son repos a plus tard et la suivi marmonnant dans sa barbe.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akura..
Messages : 150
Localisation : Principalement vers Mizuki

MessageSujet: Re: L'amulette de Samarcande Mar 11 Nov - 20:05

Akura dormait paisiblement, les bras et le tête sur le lit où se tenait un peu plus tôt l'Ange. Il était parti dans le monde des songes d'un sommeil calme et tranquille. Il savait que son maître allait bien et pouvait maintenant se reposer à son tour... La nuit s'écoula et le soleil commençait à pointer le bout de son nez. Il s'éveilla en douceur et se frotta les yeux avant se s'étirer. Il regarda autour de lui un peu perdu. Ah oui je suis dans la tente où Mimi était...
Il commença à se lever mais entendit un cri qui lui glaça le sang. Il reconnut immédiatement la voix et sortit, complètement paniqué.

Akura : -Mizuki !
Mizuki : -N'approche pas !

Il s'arrêta net et regarda un peu plus en détail la scène. Il vit alors l'Ange debout, se tenant avec fermeté la peau de son torse au niveau du cœur. Arya le regardait les bras croisés, le regard neutre. Elle semblait ne rien vouloir faire pour lui et le laissait souffrir le martyre. Ses poils s'hérissèrent et s'apprêta à sauter sur la Kistune. Il fut stoppé par l'empereur qui posa une main sur son épaule.

Mathaël : -Calme toi Akura, c'est lui qui a décidé de subir ce traitement.
Akura : -Pourquoi ? Pourquoi doit il subir tout ça ? Pourquoi doit il souffrir ? Pourquoi...
Mathaël : -Pour se rendre plus fort, pour rétablir la paix dans ce monde.
Akura : -Ce n'est pas juste..
Mathaël : -Hélas c'est comme ça... C'est le chemin qu'il a choisi...

Le Neko décida de s'asseoir et de regarder impuissant la scène qui se déroulait devant lui. A de nombreuses reprise, il devait se retenir d'intervenir, serrant les poings, se mordant les lèvres. Le pouvoir de guérison des ailes de l'Ange commençait à s'estomper avec les premiers rayons du soleil, ce qui rendait la lutte comme le poison plus dur encore.
Dans un dernier élan de douleur, il tomba sur les fesse par terre, haletant. Un sceau qui était sur le bras droit de l'ange venait de disparaître. Mathaël donna le feu vert à Akura, celui ci courut vers la Chouette et sauta dans ses bras, ce qui eut pour effet de les faire tomber les dos sur le sol. L'homme au cheveux argentés poussa un petit soufflement de douleur avant de se mettre difficilement ne position assise.

Mizuki : -Hé... fait donc doucement, je suis en convalescence je te rappel...
Akura : -M'en fiche ! Je te lâche plus maintenant !
Arya : -Bon, je veux pas interrompre cette scène touchante mais il faut que je t'explique le fonctionnement du sceau.

Mizuki acquiesça avant d'essayer de se relever en vain. Akura ne voulait plus le lâcher et ne le quittait pas d'une semelle maintenant. Il soupira avant de forcer de tout son corps et seulement le Neko avec lui.

Mizuki : -Bon, si tu ne veux plus le quitter c'est bien mais par pitié réduit ta taille au moins...
Akura : -Comme tu veux.

Il prit une taille plus petite lui permettant de s'installer sur son épaule. Une fois fait, Mizuki s'épousseta avant de s'avancer vers Arya.

Mizuki : -Je t'écoute.
Arya : -Pour te faire simple, le sceau fonctionne de manière indépendante, c'est comme si tu avais un mini-laboratoire ancré dans ton bras. Quand il détectera du poison, il se mettra en marche et essayera de trouver seul un antidote. Tu n'as rien à faire à part attendre la fin du processus.
Mizuki : -Combien de temps ça prendra ?
Arya : -Ça dépendra du poison inoculé.
Mizuki : -Très bien.
Mathaël (s'approchant) : -Que comptes tu faire maintenant ?
Mizuki : -Réparer mon erreur.
Mathaël : -Je vois, ne le tue pas s'il-te-plait. Ça déclencherait une guerre inutile.
Mizuki : -Bien Père.

Il se tourna et alla dans sa tente. Akura observa les moindres faits et gestes, il était de nouveau inquiet pour la suite...


Ron ron fais le chaton...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel Zarek..
Messages : 277
Localisation : Finalo

MessageSujet: Re: L'amulette de Samarcande Jeu 13 Nov - 14:41

Samuel suivit sa sœur dans l'immense salle a manger du chateau, il y avait pas moins de trois cheminé actif pour chauffer l'immense pièce. Tout le monde était déjà attablé Gabriel en bout de table, Miyabi assis au coté gauche de l'empereur du mal et Shana a sa droite. Mahodja pris place juste en face de Samuel et sa sœur s’asseya a sa droite. Le repas commencé tout le monde parlé, ce qui fit un énorme brouha pas très agréable. 

Samuel parla avec sa sœur lui racontant ses dernières aventure qu'il avait vécu au coté de Miyabi. Il lui avoua que l'ange Mizuki lui faisait assez peur , sa réputation l'avait précédé, il était aussi cruel que orgueilleux. Il l'aurait pas aimé se retrouvé dans une bataille contre lui. Samuel se demandait comment Miyabi avait réussi a survivre a son combat contre lui et comment il pouvait être d'un telle calme face a sa puissance. Il devait surement avoir encore des atouts a joué sinon il ne serait pas aussi tranquille.

 La vérité c'était que Miyabi ne ressentait peur, ce sentiment lui était totalement étrangé. La où certains verrai certaine  mission comme suicidaire , lui il ne vois qu'un challenge de plus pour montré ses capacités. Voila comment il voyait Mizuki ce n’était qu'un challenge de plus. De son coté sa soeur lui raconta plusieurs missions qu'elle avait fait pour le compte de Gabriel, ca fessait froid dans le dos. Elle évita de parler de certaine information strictement confidentiel. Elle avait espionnait plus d'une fois la cous de Mathaël elle s'en était toujours sortit in extremis. La vie d'espion n'était pas fait pour tout le monde mais Ophélie excellait dans cette art et elle s'épanouissait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'amulette de Samarcande

Revenir en haut Aller en bas
 

L'amulette de Samarcande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La trilogie de Bartiméus
» Jour 0 - Amulette de protection
» Les talismans
» LE SEIGNEUR DE SAMARCANDE/ NEO
» Entre étudier & enquêter [PV; Kazuha Toyama]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. ::  :: Diamant :: Siloure-