Partagez | 
 

 A la rescousse du frère. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
MiyabiAA
avatar
Messages : 239
Localisation : En voyage, toujours sur les routes

MessageSujet: Re: A la rescousse du frère. [Terminé] Ven 26 Déc - 21:59

Miyabi: dis si j'ai une veste en cuir dans mon sac elle est enchanter tu ne sentira plus du tout le froid.
Mahodja: merci tu est adorable 
Miyabi rougie un peu est sorti la veste de ses affaires et la donna a la ravissante succube qui se tenait devant lui, s'était une veste en cuir de très haute qualité puis il se tourna vers paradoxe tu est sur que ses bien se que tu dit ses bruit car plus on avance plus il s'intensifie paradoxe réfléchissa a plusieurs hypothèse il en avait une autre mais elle lui paraissait impossible.
Paradoxe: Non ces bien se que j'ai dit ses juste le vent.
Miyabi: Ok si tu le dis petit expert de la forêts

il continuèrent de s'avancer et la pénombre s'intensifia encore plus 
yko: et si on s’arrêter vers la?
miyabi :non je préférerai qu'on soit sortie de cette forets et de ce chant lugubre avant d'établir le campement. dit-il tout en rejoignant Mahodja.
Miyabi et Yko: bon on avance on a surement fait la moitier du chemin.
Miyabi: dis Koneko t'aurais pas un dieu de lumiere dans tes invocations par hasard?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe..
avatar
Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: A la rescousse du frère. [Terminé] Sam 27 Déc - 1:43

paradoxe ne laissa pas le temps au vampire de répondre :_ je crois pas que se sois une bonne idée on risque d'attirer l'attention 
miyabi :_ tu n'a pas tord 
un grondement sourd si fit entendre 
koneko surpris : _ c'est quoi se bruit ? de l'orage ?
paradoxe énormément géner : _ heu .... non c'est moi .... enfin mon ventre ....je vous l'accord niveau discrétion on peut mieux faire ....
le combat précédent avait réveiller un féroce appétit en plus avec sa transformation ainsi que l'utilisation intensive de ses pouvoirs sa demandais beaucoup d'énergie a son corps qui avait besoin de manger plus que la normal 
tout d'un coups il regarda d'autre lamentation se firent entendre depuis les arbres paradoxe grimpa dans sur un grand chêne et en redescendit avec un oiseaux dans les main 
j'ai trouver le coupable des lamentations 
mahodja : _ c'est quoi ? 
paradoxe : _ un geai des chêne on les surnommes aussi les geais moqueurs ils peuvent imiter n'importe qu'elle bruit ... comme les lamentation des anges que vous avez trucider par exemple ....
la deuxième hypothèses du jeune loups qui lui paraissait tout de même peux probable était la présence dans cette foret de créature que même des apôtre sont incapable de vaincre tellement elles sont méconnus celles qu'on appelles les lavandière de nuits 
(Ce sont des êtres qui sont quelque pars entre les fées et les fantômes et les banshee on ne peut ni les vaincre ni les capturer au mieux les faire fuires ou leur échapper mais avec énormément de chance se sont des créatures ressemblant a de vielles femmes qui nettoient des linceuls  dans un lavoir un puits ou un cours d'eau en poussant des gémissement ou des hurlement stridents 
selon les légendes celtiques  si on en croise on est obligé de les aider a nettoyer leur linceuls ensanglanté mais si on ne le fait pas ou qu'on le fait mal le draps blanc au taches de sang s'enroule autour la victimes et elle moeurs les os broyer et noyer dans le cours d'eau elles sont lié a la mort et a la déesse celtique de la guerre morriganes elles sont également au attaque magique magique et on ne peut pas les toucher physiquements )
yko lu dans les pensés de son protégé et se mit a réfléchir il déja lu quelque chose sur ses être dans un de ses livre et il est vrai que leur descriptions était tellement ... vague qu'il n'avait pas pris ce conte a dormir debout au sérieux mais  pour paradoxe cette légende n'avait rien d'un conte puisqu'il en avait déjà rencontré une fois 
le loups beta commencais a voir de plus en plus faim et le fait d'avoir sentit le danger a entrainer une nouvel transformation ses yeux sont redevenu ambre et brillait dans le noir il avait en plus deux oreilles de loups au pelage roux sur la tete ainsi qu'une queue de loup de la meme couleur au bas du dos ses dents et ses ongles son devenu des crocs et des griffes acéré bizarrement malgré son apparence hybride entre l'homme et le loups  il était toujours parfaitement lui même a un détail pres ... 'il était en train de dévorer un lièvre qu'il venait d'attraper ... cru .... il avait trop faim .....


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo ArabaïAA
avatar
Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: A la rescousse du frère. [Terminé] Sam 27 Déc - 11:13

Yko avait regardé le Mara donné sa veste à la succube. A peine avait-elle eu fini sa question que Miyabi s'était précipité pour lui offrir son blouson enchanté. Le Bookman rigolait intérieurement, le grand méchant, sadique, infernal, sanguinaire (et tout se que l'on veut) Miyabi était tombé amoureux d'une femme, et d'une femme qui pouvait devenir un homme, rien que ça... Yko sentit derrière lui le regard réprobateur de Paradoxe. Apparemment, il ne l'avait toujours pas pardonné d'avoir appelé Mahodja "jolie succube". Il se dit qu'il devrait faire plus attention à ce qu'il disait...
      D'un autre coté, il repensait à ce qu'il avait lu dans l'esprit de son bien aimé. Les lavandière de la nuit existait donc bien... Il n'avait prêté que peu d'attention à ce conte pour enfant. Mais maintenant qu'il était dans la forêt et qu'il entendait les cris pousser par ces spectres... Pendant que le reste du groupe faisait une petite pause. Yko consulta la carte de geais qu'il avait en ça possession. Ils devaient absolument évité de rencontrer ces lavandières, donc, en toute logique, ils devaient évité les cours d'eau. Et s'il en croyait sa carte, en allant tout droit, ils allaient vers une rivière, c'est pourquoi le bruit c'était intensifié...

Yko: Nous devons changer de cap, au lieu d'aller à l'Ouest, passons par le Sud.
Miyabi: Mais cela va nous faire faire un énorme détour!
Mahodja: Pourquoi diable allongé ainsi notre chemin?
Kotaro: En passant par le Sud, tu mettra beaucoup plus de temps pour les harpie.
Yko: Je sais, je sais. C'est juste le temps de quitter cet saleté de forêt.
Koneko: Que crains-tu donc pour changer ainsi de chemin?
Paradoxe: Un ennemi.
Yko: Un ennemi que nous ne saurions vaincre dans l'état actuel des choses. Un ennemi impalpable donc insensible aux armes, et immunisé contre toute forme de magie.
Miyabi: Un tel ennemi existe donc?
Paradoxe: En effet, si nous en rencontrons, nos chances de survie seront grandement réduites.
Mahodja: Ça ne me dis rien qui vaille...

     Sur ces mots, le groupe entendis des hurlements, poussés par des femmes. La troupe pus en comprendre le sens de la phrase :" Malheureux! Il a tourné le drap dans le sens maléfique!". Un cri de désespoirs poussé par un homme, retenti alors.

Miyabi: Bien, prenons donc ton chemin....

     Sur ce, tous les compagnons se mirent à progresser vers le Sud, évitant ainsi la rivière tant redouté... Cependant, pendant leur périple, ils endentèrent distinctement le bruit d'une charrette de dirigeant vers eux. Ainsi, toute l'histoire qu'avait lu le Bookman était vrai. S'il avait raison, ils ne craignaient rien. C'est alors que, sorti de leur gauche, la charrette, dont le groupe avait entendu le grincement plus tôt. Cette charrette était tiré par un vieux cheval extrêmement maigre. Le conducteur était pareil. Un grand et vieil homme, le dos vouté, dont les mains osseuse tenait fébrilement les rennes. Ce dernier tourna son visage vers le groupe, dévoilant ainsi sa face décharnue, et ses grands orbites vides. Certains des membres de l'expédition ne purent retenir leur cri de stupéfaction...

???: L'un d'entre vous n'est pas Thorsal Loelir?

     Yko leva la tête vers le conducteur, et parla d'une voix forte et claire, pendant que se dernier respirait bruyamment.

Yko: Ankou, serviteur de la mort, il semble que tu te trompe, aucun de nous n'est Thorsal Loelir. Si tu ne nous crois pas, tu peux vérifié, aucun d'entre nous ne porte son linceul.
Ankou: Ainsi tu me connait? Tu semble plutôt intelligent. Peu de personne savent qui je suis... Vous n'avez donc pas rencontrer mes consœurs, vous n'avez donc pas lavez vous même votre propre linceul...
Yko: Comme tu peux le voir.
Ankou: Donc votre heure n'est pas encore venu... Pourtant, il me semble t'avoir déjà rencontrer -dit-il en pointant de son doigt squelettique Yko-
Yko: Nous ne nous sommes jamais rencontrer.
Ankou: Toi peut-être pas, mais ton frère oui... il a même refusé de me suivre, chose rare en ces temps troublés, il doit d'ailleurs encore roder par ci par là...
Yko: Vous avez rencontré Kyo?
Ankou: Il semblerait que j'ai trop parlé, je suis en retard. Veillez m'excuser de ma confusion.

     C'est alors que la charrette reprit son chemin, en direction de la rivière...


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe..
avatar
Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: A la rescousse du frère. [Terminé] Sam 27 Déc - 15:25

yko était troubler par ce que venait de dire ankou  il était triste et inquiet pour son frère qui errait on ne sait ou dans les limbes paradoxe s'approcha de lui pris dans ses bras 
paradoxe : _ t’inquiète pas on retrouvera rapidement ton frère je peu te le garantir il ne nous manque plus que deux petits ingrédients et puis les serres de harpie c'est pas ce qu'il y a de plus difficile a trouver 
le  bookman se retourna plongeant son regard dans les yeux ambres de son protéger et l'embrassa tendrement .
kotaro :_ et les trouve ou les harpie ? 
se fut miyabi qui répondit a la question : _ ces stupides piafs vivent sur des îles sa va être du gâteaux 
le groupe reprit leur chemins après leur étrange rencontre progressant rapidement sans être trop déranger par la pénombre le futurs couple de démons ainsi que les loups garous et le vampire voyait parfaitement dans le noir et yko se servait de sa magie pour avancer dans la foret 
paradoxe ramarquait que koneko qui fermait la marche était un peu trop a l'écart  il;se sentait exclu du groupe il alla le rejoindre 
paradoxe : _ ba didons t'en fais une tête !qu'est ce qui t'arrive ?


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotaro Inugami..
avatar
Messages : 74
Localisation : Anastasia

MessageSujet: Re: A la rescousse du frère. [Terminé] Dim 28 Déc - 8:09

Kotaro suivait toujours a pas de velours le petit groupe maintenant que Paradoxe s'était laissé dépasser pour parler a Koneko, le loup blanc et le bookman se retrouvèrent seul. Kotaro n'avait aucune envie de briser le silence, il se contenta d’avancer suivant de près le jeune couple. Tout le sang versé devant ses yeux avait éveiller sa faim, il était frustré de ne pas avoir pu prendre part au combat, il se serai rassasier dans le même temps. Il se contenta donc de manger quelques mulots qui passait par la, cela le suffirait a le sustenter en attendant qu'il puisse allez chasser. Quand il vit son bêta dévorer un jeune lièvre, il sourit en constatant que il n'était pas le seul a avoir les crocs.

Il n'éprouvait aucune animosité envers Yko mais il ne put s'empêcher de se demander si Kyo lui ressemblait, d'après ce qu'il avait compris c'était pour ressuscité son âme qu'ils faisaient tout ça. C'était tout a leurs honneur, c'était donc ça faire partie d'une famille, Il se demandait si Kyo était conscient de la chance qu'il avait. Lui qui n'avait jamais connue la douceur d'un foyer, il ne pouvait comprendre totalement ce que cela impliquer. La personne qui se rapprochait plus d'une famille était le roi d'Anastasia, celui ci devait avoir envoyer ses troupes éliminer le jeune loup car il en savait trop sur ses projets. Tant qu'il restait avec Miyabi il était en sûreté. 


Mais cela impliquer de le suivre comme son ombre mais Kotaro tenait a sa liberté. Quand il aurait le temps il présenterai sa démission via le cristal que sa poche renfermer. Le processus de transformation semblait être bien entamé chez Paradoxe, le premier était cette faim insatiable qu'il ressentait, la faim de la bête qui lui mordait les entrailles. Il compléterai peut-être sa transformation avant que la lune sois pleine, c'était une possibilité qu'il ne pouvait écarter.

Kotaro ressentait l'odeur d'une vieille mort, cela ne le rassura point, Paradoxe est encore incapable de les ressentir, était-ce les lavandières des ténèbres, ils marchèrent encore une bonne dizaine minute avant de tomber sur Trois lavandière qui leurs barrait la route.

Paradoxe : Vous pensez que l'on peut les contourner ?
Miyabi : J'en ai pas l'impression.
Yko : Mince je n'avais pas prévue qu'il y'en auraient qui s'éloigner des cours d'eau.
Mahodja : Surtout ne croiser pas leurs regard si vous tenez a la vie.

Koneko s'avança vers la lavandière comme un zombie, le pauvre bougre avait croisé son regard. Miyabi s'avança et attrapa le jeune vampire par le col pour le ramener vers le groupe. Il était pas dans la merde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MiyabiAA
avatar
Messages : 239
Localisation : En voyage, toujours sur les routes

MessageSujet: Re: A la rescousse du frère. [Terminé] Dim 28 Déc - 11:00

Le petit groupe était plongé dans l'obscurité le plus totale, soudain Miyabi entendit le Tenro parlé a tout le groupe, "Il y a un moyen de le sauver, mais je dois prendre possession de mon détenteur pour y arrivé, je vous promet de faire de mal a personne alors c'est d'accord ?"

Miyabi : En même temps on a pas vraiment le choix.
Yko : T'en fais pas si le Tenro respecte pas sa part du contrat on le détruira.
Miyabi merci c'est très rassurant.
Mahodja : T'en fais pas il tiendra parole.
Miyabi : Qu'est ce qui te fait dire ca ?
Mahodja : L'intuition féminine.

Miyabi préféra rien dire au risque d'être blessant, soudains les yeux se voilèrent avant de prendre une teinte bleutés. Tout le petit groupe s'éloigna du Mara possédé, Sa lame se chargea d’énergie sacré, il envoya trois lames de lumières sur les lavandières des ténèbres ceux ci disparut sans laisser de trace. L'emprise exerçait sur l'esprit du jeune vampire se relâcha. Kotaro put respirer de nouveau il s'était inquiété pour le futur de Koneko et de Miyabi. Le groupe tout éberlué pressa le Tenro de question. Celui-ci expliqua ce qu'il venait de se passer, il avait envoyé les trois lavandières dans une autre dimension où elles ne pourrait plus nuire a personne.

Avant de rendre le corps a Miyabi, il demanda une faveur au petit groupe, il voulait que plus de sang soit versé sur sa lame, sinon Miyabi risqué de douiller plus tard. Le petit groupe continua avancer dans les ténèbres de ce monde.

Le Tenro dit avant de disparaître : Vous êtes marrant je vous viendrez en aide plus souvent.
Mahodja : Non t'en fais pas on va s'en passer.
Le Tenro : Bon a la prochaine, les filles.

Les yeux de Miyabi reprit leur couleurs normale, Mahodja lui sauta dans les bras il la serra contre lui, avant de respirer son doux parfum.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo ArabaïAA
avatar
Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: A la rescousse du frère. [Terminé] Dim 28 Déc - 11:46

Miyabi venait de faire fuir les Lavandières de la nuit. Ils pouvaient enfin reprendre leur route. Le groupe quitta la sombre forêt, et entama leur progression vers l'île où se trouvait les harpies. Durant leur périple, ils avaient gradé leur tête baissée et ils portaient la capuche, évitant ainsi les regards des spectres et autres démons. Yko se dit qu'une fois qu'ils se seront occupé des harpie, il pourrait piéger un démon pour lui prendre la quantité de sang nécessaire aux potions.
      Le Bookman était plongé dans ses pensées, il repensait à ce qu'avait dit le Tenro. Kyo avait déjà fait coulé son sang pour libérer Miyabi de son emprise. Qu'est-ce que la suite leur réservait avec ce sabre? Yko releva la tête, Miyabi était toujours à coté de Mahodja, cette-dernière tenait le bras du Mara. Derrière lui se tenait Paradoxe, qui essayait de remonter le morale de Koneko. Quant à Kotaro, il était au même niveau qu'Yko.

Yko: Tu te questionnais sur l'âme de la personne que nous allons sauvé. Il s'agit de mon frère, Kyo. C'est tout le contraire de moi.

     Kotaro n'eut pas le temps de répondre. Alors que le brouillard commençait à entourer le groupe, ils atteignirent une rive. D'après la carte que possédait Yko, il suffisait de traverser ce lac pour atteindre la fameuse île aux harpie...


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe..
avatar
Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: A la rescousse du frère. [Terminé] Dim 28 Déc - 13:23

Pas de doute possible le groupe se rapprochai bien des harpie l'air était imprégné de leur odeur nauséabonde si particulière tout le monde pouvais le sentir même sans avoir un odora très développer
Paradoxe continua essayer de réconforter koneko lui disant que sa allait venir qu'il faut être patient 
puis il vint une idée si l'homme au sourire d'ange et le loups garou ont pu intégré le groupe aussi rapidement c'est parce que des apôtres les ont pris sous leurs ailes et si lui aussi se faisait embaucher par un apôtre l'idée plaisait au vampire il fallait déja commencer par trouver lequel ...
koneko regarda myabi ... mauvaise idée il lui faisait trop peur .... son regard se portat ensuite sur yko 
paradoxe : _ n'y pense même pas ! (oui il est un peu jaloux)
donc son troisième choix se porta sur mahodja  oui sa c'était une idée interessante les vampire et les succubes s'entendent très bien en général (oui je sais il faut se fié aux stéréotypes mais quand même c'est encourageant) bon maintenant il ne restait plus qu'a convaincre la succube malheureusement elle était occupé a être dans les bras de son mara préféré 
les cries stridents des femmes oiseaux se firent entendre paradoxe mis une tape amical dans le dos au vampire 
paradoxe tout sourire avec un clin d'oeil : _ bon cette fois-ci c'est a toi de joué 
les harpie volait haut dans le ciel en scrutant les groupes telles des rapaces prés a fondre sur leurs proie 
koneko s'écarta légèrement du groupe il invoqua un dieux du vent et envoya une bourrasque qui ramena les volatil plus près du sol les oiseaux se ruère sur le vampire au sang pure celui-ci dégaina son arballette et tira une série de flèche d'une précision remarquable un vrai tireur d'élite aucune n'avait manquer leurs cible il en tua une bonne dizaine et mis en fuite celles qui restait 
le vampire aux cheveux blonds alla sélectionna les deux plus gros piaf morts et leurs arracha les serres


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MahodjaAA
avatar
Messages : 159

MessageSujet: Re: A la rescousse du frère. [Terminé] Dim 28 Déc - 17:10

C'était vraiment de drôle d'oiseau pour Mahodja, elle détestait vraiment ces bestioles sans gênes ni respects! Le vampire aux cheveux blonds prenait grand soin a sélectionner les plus belles griffes de ces affreuses harpies.
C'était la première fois que la jeune femme a la chevelure des neiges aux reflets de la Lune en voyait pour de vrai, elle c'était approché de l'une de ces bestioles, qui semblait encore bouger, c'est alors que la succube se pencha pour voir de plus près, mais ce qu'elle n'avait pas prévu c'est que cette s****** de harpie faisait semblant d'être morte, elle se retourna net et commença a rigoler d'un bruit strident et horrible que l'on aurait très volontier mis a terme a cette mascarade grotesque!  

Harpie : Toi, la femme a la chevelure de glace et au yeux rouge, tu va payé pour tout mes camarades!

Elle pris alors Mahodja de tout sont long et pour ne pas qu'elle ne s'échappe elle planta ses griffes dans la chaire de la jeune femme, c'est alors qu'un cris de douleur retenti dans toute l'île, le sans coulait en abondance sur le sol et les bras de la succube qui semblait souffrir de martyre. Tout le monde se tourna alors vers l'oiseau, mais Miyabi semblait le plus touché de se spectacle! La harpie s'amusait vraiment beaucoup en regardant le visage de ses camarades dépérirent, l'oiseau ressaierait alors sont emprise et Mahodja, on pouvait entendre quelque os craqué! La jeune femme n'en pouvait plus et cria une nouvelle fois avant de perdre conscience!

Harpie : C'est tellement dommage! Moi qui voulait encore entendre sa jolie voie a l'agonie! Tant pi!

Elle commença a prendre sont envole, avec le corps inanimé de Mahodja dans ses griffes devenu rouge par le sang de la succube.

Harpie en riant a pleine bouche : Je sent que mes cher amies vont bien s'amusez avec votre amie! 

Elle commença donc sont envole vers le ciel gris...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MiyabiAA
avatar
Messages : 239
Localisation : En voyage, toujours sur les routes

MessageSujet: Re: A la rescousse du frère. [Terminé] Dim 28 Déc - 17:53

miyabi explosa complétement de rage son crie faisait écho dans toute la zone, un crie démoniaque, et ses yeux se teinta de rouge (eh oui encore une fois) a tel point que pour la premiere fois miyabi dégaina le tenro et rebellion en méme tant (sa claymore démoniaque offerte par gabriel) quand soudain il appella xerxex qui s'agrandit en éclair il faisait maintenant 2m10 de longueur et 3m20 de hauteur le mara chevaucha la panthére telle un cavalier de l'enfer mais miyabi n'avait pas prévue de la tuer vite ses le moins que l'on puisse dire Xerxes fit apparaître  des ailes qui s'apparentait a celle des chauve-souris en beaucoup plus gros il s'envola il ne fut pas plus de 5 seconde au mara pour ratrapper la harpie il décida de lui tranchai les deux ailes simultanément la harpie et mahodja tombait en chute libre il sauta du dos de xerxex pour attraper mahodja  voyant qu'il était loin du groupe il ne masqua pas la larme de soulagement en voyant qu'elle n'était pas morte, et xerxes amortie la chute de l'harpie elle n'allait pas mourir aussi facilement celle la, il soigna mahodja avec un sort de guérison de trés au niveaux se qui le forca a se transformer complétement puis elle se réveilla, quand il vu ses yeux s'ouvrir il la serra contre lui puis il approcha sa tète de la sienne elle le regarder dans les yeux miyabi s’arrêta, Mahodja mis ses mains derrière la tète du mara puis l'embrassa l'homme a la chevelure des neiges éternel devint presque aussi rouge qu'une tomate. la harpie était toujours consciente mais la panthère-démon grognait de plus en plus fort elle était carrément effrayait.
il s'approcha de l'harpie toujours transformer et avec une voix de démon tu vas souffrir pour ce tu a fait tu continuera de souffrir même après ta mort il apposa une marque sur la téte de l'harpie puis l'enterra vivante pour s'assurer que personne vienne la sauver de sa mort le mara maudit le sol dans un petit périmètre quiconque essaierait de la déterrer finirai comme elle, la marque avait pour effet qu'a la mort de la créature sont ame au lieu de monter ou de se réincarnait serait a jamais emprisonné dans ses pire cauchemar et plus le temps passera plus les cauchemars seront violent

miyabi reprit sa forme humaine mais bizarrement les yeux resté rouge sang, Mahodja prit par la main Miyabi et s'en alla rejoindre le petit qu'avait pas tout réussi sauf yko qui avait tout vu grace a une runes de vision.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo ArabaïAA
avatar
Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: A la rescousse du frère. [Terminé] Dim 28 Déc - 18:31

Yko avait regardé le combat de Koneko contre les Harpies. Il n'était pas intervenu afin que le vampire reprenne confiance en lui, et qu'il ne se sente plus exclu du groupe. Cela avait plutôt bien marché, le jeune vampire lui rapporta les plus belles serres de harpie. Yko sourit alors, il ne lui restait plus qu'à avoir le sang de démon, du venin de cobra royal, et des cheveux de Mara. En somme, le plus long serait le chemin du retour...
     Mahodja s'était éloignée de Miyabi, qui semblait de mauvaise humeur car il ne participait pas au carnage, quelques instants, le temps pour elle de s'approcher d'une harpie afin de l'observer. Cependant, celle-ci, loin d'avoir rendue l'âme, piégea de ses serres la succube. Ainsi, les griffes du monstre pénétrèrent dans la chaire tendre de l'apôtre, provoquant ainsi son évanouissement. N'y tenant plus, Miyabi se jeta à son secours avec l'aide de son fidèle compagnon Xerxex. La Harpie ne fit pas long feu. Après avoir soigné Mahodja, et puni comme il se devait son ennemie; il revint vers le groupe, le feu aux joues, portant Mahodja dans ses bras. Cette dernière ne portait plus la moindre trace ni de blessures, ni d'une quelconque cicatrice grâce au soin effectué par le Mara.
     Le groupe ainsi réuni, Yko vérifia les ingrédients pour être bien sûr.

Yko: Il ne nous reste plus que le sang de démon, que l'on va trouver facilement ici. Quand aux venins -dit-il en regardant Paradoxe- et aux cheveux de Mara -dit-il en regardant Miyabi- nous les prélèverons une fois que nous serrons devant le préparateur de potion. Je veux qu'ils soient le plus frais possible. Je ne veux pas rater cette quête.

     Tout le monde acquiesça. Alors le groupe se remit en route, en quête d'un démon à exsanguer. En tête se tenait toujours le couple, Miyabi portant Mahodja. Au milieu se tenait Paradoxe et Yko et derrière Kotaro et Koneko. Yko repensait à ce qu'avait proposé le future Loup-garou au Vampire. Il bomba le torse en pensant que Paradoxe avait refusé catégoriquement que Koneko ne fasse un contrat avec lui. C'est alors que Koneko, l'air penaud, s'approcha de Mahodja et de Miyabi et proposa son idée.
     Cependant, alors qu'elle allait lui répondre, le groupe coupa le chemin d'un démon moyen. Miyabi posa doucement la succube sur ces jambe et s'assura qu'elle tienne bien débout. Il dégaina ensuite le Tenro, et attaqua directement le démon, traversant alors de son sabre l'épaule droite du bougre,  plantant par la même occasion son arme dans un rocher. Yko s'approcha de lui, recueilli le sang dans les deux fioles.

Yko: Fais-en ce que tu veux.

     Miyabi planta alors son sabre dans le cœur du démon, de sorte que le Tenro se revigore de son sang. Maintenant, presque tous les ingrédients se trouvaient en leur possession. Ils ne leur restaient plus qu'a retourner vers le préparateur de potions, et lui donner tous les ingrédients nécessaire aux deux potions, qui se trouvait à Anastasia...


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe..
avatar
Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: A la rescousse du frère. [Terminé] Dim 28 Déc - 18:54

yko : _ Bien il ne nous reste plus que le venin de cobra royal et les oeufs d'hybrides 
paradoxe réfléchissant :_ .... le venin de cobra .... Ah mais oui heureusement que tu me le dis j'avais complètement oublier (il fouilla dans son sac et sortit trois fiole ) vous vous souvenez les brochettes serpents que je vous ai servi l'autre jours ba c'était des cobra royal j'ai prix leur venin mais j'ai complètement zapper de te donner les fioles 
yko pris les deux fiolles necessaire a la potions paradoxe tendit la dernière a miyabi 
tiens ! pour ta collections 
mahodja les yeux écarciller  : _ Vous aver manger des serpents .... beurk ! 
paradoxe fidèle lui meme : _ ba quoi ? c'est tres bon !
yko : _ bon ba il ne reste plus qu'a trouver l'oeuf d'hybride et apres la liste sera complète 
paradoxe : _ et on vas trouver sa ou ?


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo ArabaïAA
avatar
Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: A la rescousse du frère. [Terminé] Lun 29 Déc - 10:21

Yko vérifia qu'il avait tout en sa possession. Il pensait qu'il avait tout récupéré, cependant en relisant la liste, il vit qu'il lui manquait les œufs de l'hydre. Lui qui pensait avoir enfin fini cette quête, eh ben non...
     Paradoxe lui avait remis les fioles de venin de serpent, l'apôtre le remercia chaleureusement en lui offrant un tendre baiser. Quant à Miyabi, il commençait déjà à penser au mélange qu'il allait pouvoir effectuer avec ce nouvel échantillon.

Yko: Bon bah, il ne reste plus qu'a trouver l’œuf d'hydre et après la liste sera complète.
paradoxe : Et on va trouver ça où ?
Miyabi: Une d'entre elle doit se trouver à Geais, je crois.
Yko: En effet, elle se terre dans un petit lac proche d'ici. De plus, c'est la période de pondaison pour ces créatures, nous pourrons facilement lui prendre ces œufs.
Mahodja: Ça pond des œufs les hydres?
Paradoxe: Oui, cependant comme c'est la période de pondaison, il y a de forte chance que dans ce lac se trouve les deux parents...
Miyabi: Une ou deux, c'est pas ça qui change les choses.
Kotaro: Mais avec leur nombreuses têtes, la moindre inattention peut mener à la mort.
Koneko: Il n'a pas tort là dessus.
Yko: Vu le nombre que nous sommes, il ne devrait pas y avoir de problème.
Mahodja: Et où se trouve ce lac?
Paradoxe: Un peu plus au Sud d'ici.
Yko: C'est exacte. Allons-y.

     Sur ces paroles, toute la petite troupe se mit en route. Koneko, lui, ne savait comment aborder Mahodja pour lui reparler de son idée de passer un contrat avec elle. En chemin, Paradoxe et Kotaro se mirent à chasser, la faim criant alors famine dans leur ventre. Apparemment les quelques petites proies qu'ils trouvèrent apaisèrent leur faim. Paradoxe se remis alors à coté d'Yko. Ce dernier le regarda tendrement. Il ne pensait pas qu'il pouvait aimer à ce point une personne, mais maintenant il était prêt à tout pour lui... Yko regarda son sourire d'ange, il se demandait comment il était apparu... Bien sûr il pouvait en connaître la raison en lisant dans l'esprit de son protégé, mais il ne le fit pas. Si Paradoxe ne le lui a pas dit, alors c'est qu'il doit considérer ce fait comme secret ou qu'il n'est pas prêt pour en parler... Yko respectait sa décision. Finalement, il se dit qu'il connaissait peu de chose sur son passé, mais l'apôtre l'aimait quand même. Alors il passa son bras autour de la taille de Paradoxe. Le groupe reprit alors sa formation initiale, et continua vers le Sud.
     Après quelques minutes de marche plutôt rapide, le groupe aperçut enfin le lac tant rechercher. La surface de l'eau était plane, sans la moindre imperfection, ou onde qui pouvaient trouble sa surface, seulement quelques objets flottaient, c'étaient les œufs. Les aventuriers s'approchèrent alors doucement. Soudain, une hydre sorti de la surface. Celle-ci était d'une couleur vert mat, et possédait trois têtes...

Paradoxe: Vu sa couleur, c'est une femelle, et elle est plutôt jeune, elle ne possède que trois têtes.
Yko: Cependant, il n'y a pas le mâle, où est-il?
Mahodja: Peut-être parti?
Miyabi: Peut-être... Bon, on y va? On va pas rester toute la nuit ici?

     Miyabi empoigna son Tenro, et Yko se plaça à ses cotés, attendant que les autres les suivent...


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe..
avatar
Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: A la rescousse du frère. [Terminé] Lun 29 Déc - 11:20

paradoxe fit apparaître son bâton mais il n'était pas comme d'habitude il semblait fragile et émettait une énergie différente d'un seul coup il tomba en poussière 
il n'était plus chaman donc il était logique qu'il perde son bâton mais il ne s'attendait pas a se que se sois aussi tôt mais les esprit ne l'ont pas totalement abandonné au milieu du tas de poussière se trouvait une dague quand l'ex chaman la pris dans ses main celle-ci se transforma en lance heureusement qu'il ne s'était retrouver sans arme , il rejoigna le duo des apôtres en faisant floter ses fioles de potions autour de lui 
paradoxe : _ si je me rappelle bien les tête de ses animaux repousse instantanément sauf si on brûle les moignons et celles du milieu est immortelles et cette espèce la crache de l'acide 
kotaro sarcastique : _ a c'est tout  ? bas sa va ! c'est pas grand chose ! ya autre que t'aurai oublié de nous dire 
paradoxe : _ maintenant que tu le dis ils produisent un mucus toxique donc l'eau du lac et forcément empoisonner donc éviter de tomber dedans !
koneko : super ! vraiment super ! sa peut pas être pire !
paradoxe : _ si ... il pourrait y avoir le mâle ...
a ses mots un grognement se fit entendre derrière le groupe tous se retournèrent et virent une  hydre beaucoup plus gros avec 9 têtes et avec la peau d'un vert beaucoup plus sombre , presque noir 
paradoxe : _ ok j'ai rien dis ...
le groupe lança un regard noir au futur loups 
?????_ t'aurais pas pu te taire ? 

kotaro a reprit sa forme de loup blanc koneko avais dégainer son arbalète pria ses dieux mahodja sortit également ses armes 

Yko : bon miyabi mahodja et kotaro vous vous occuper du mâles  oui miyabi je te fais le plaisir de te laisser le plus gros ,celui qui a le plus de sang 
koneko tu vas m'aider a m'occuper de la femelle et toi paradoxe avec tes pouvoirs tu vas récupérer les oeufs


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koneko..
avatar
Messages : 39
Localisation : Ds ma tête

MessageSujet: Re: A la rescousse du frère. [Terminé] Lun 29 Déc - 14:30

La femelle avait  trois tête de 10metres de longueur ,c'était la première fois qu'il en voyait une.
Il chercha deux flèche explosive et lui envoyât dans la gueule sous l'effet de l'explosion ,sa gueule se déformât.elle était belle. YKo  saisit l'occasion pour lui lancer un sort paralysant au niveau des pattes de sorte à ce qu'elle ne puisse pas s'enfuir.Pendant ce temps ,koneko sortit excalibur et la planta dans le sol de sorte a géler le lac au moin l'hydre ne pourras pas courir protéger ses œufs ce qui faciliteras le travail de paradoxe,pendant ce temps le groupe luttait contre le mâle qui était feroce .....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotaro Inugami..
avatar
Messages : 74
Localisation : Anastasia

MessageSujet: Re: A la rescousse du frère. [Terminé] Lun 29 Déc - 16:34

Kotaro repris forme humaine est invoqua son armes favorite, Eryx des gantelets de feux recouvrait maintenant ses mains. Il se lança dans la bataille avec les deux démons a ses cotés, sa force de loup garou est dans l'état de fureur démoniaque qu'il éprouvait quand il utilisait cette arme. Ses poing arrachèrent deux têtes de la créature. Alors qu'il continuait a la larder de coups de poing ses yeux devint rouge sang et des stigmates rouges commençait a apparaître sur son visage. Les stigmates étaient le symptômes chronique qu'il était en train dans la phase première du diabolisme. Cela pouvait être dangereux pour sa santé. Mais les Inugamis étaient réputé pour pouvoir basculé temporairement dans cette état pour booster leurs capacité déjà hors du commun.

Alors que les deux apôtres le regardait faire, il se retourna pour les engueuler tout en esquivant les 7 têtes bien résolu a le dévorer. La seul réaction qu'il avait suscité chez Miyabi et Mahodja étaient qu'ils dégainent leurs armes en soupirant.

Miyabi dit en rigolant : Continue ton travail petite abeille ouvrière
Mahodja : Tu y vas fort la
Kotaro : Tu sais ce qu'elle te dit ton abeille ?
Miyabi: Non quoi ?
Kotaro : De te bouger le cul, l'hydre va pas se vaincre tout seul
Miyabi : C'est bon calme toi, pète un coup.

Puis l'apôtre s'élança vers la créature le Tenro en main prêt a en découdre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo ArabaïAA
avatar
Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: A la rescousse du frère. [Terminé] Lun 29 Déc - 19:51

Yko avait répartir les groupes. Il avait donc bien entendu prit Paradoxe, et Koneko afin qu'il exerce ses compétences en combat réel. Après, il voulait donner à Miyabi l'hydre mâle, afin de faire regorger le Tenro de sang, avec Mahodja qui en pinçait pour lui, et Kotaro qui était devenu son protégé. Yko avait éclater de rire lorsque son amant avait récité les caractéristiques du monstre devant les regards réprobateurs de ses compagnons. Il ne manquait plus qu'un autre couple d'hydre arrive en ces lieux... Heureusement, la prédiction d'Yko ne se réalisa pas.
     Le groupe de trois s'avança vers le petit lac, où l'hydre femelle s'occupait de ses petits œufs. D'un point éloigné et élevé, le jeune vampire envoya un carreau explosif à l'aide de son arbalète explosive, celle-ci fit mouche. Elle toucha l'une des tête annexe. Il en renvoya alors une autre, même résultat. Le monstre était ne possédait plus qu'une seule tête, et était désorienté. Yko en profita alors pour le paralyser. Pendant ce temps, Paradoxe envoya des potions, afin de cautériser au maximum les moignons, et Koneko, Excalibur à la main, se précipita vers la créature. Une fois arrivé à la hauteur de la rive, le jeune vampire planta son épée dans l'eau, récita une petite incantation. C'est alors que l'eau du lac devint glacé, empêchant tous mouvements à l'hydre.
     Paradoxe profita alors de cette configuration de terrain pour s'aventurer sur la glace et récupérer les œufs. A l'aide de sa nouvelle arme, qui repris la forme d'une dague, il découpa tout le contour afin d'en extraire de la glace les œufs tant recherchés. De son coté, Yko, dagues à la main, détournait l'attention du l'hydre afin de laisser libre court à Paradoxe. Une fois que l'apôtre fit que son protégé était hors de dangers, il prit l'initiative de décapité la dernière tête. Celle-ci était immortelle, il décida donc d'apposer une rune sur le moignon sanguinolent, empêchant tout cicatrisation. Le corps de l'hydre, toujours vivant, périrait de faim dans quelques jours. Quant à la tête, elle essayait de se mouvoir afin de blesser ses assaillants, Paradoxe, avec quelques difficultés, réussi alors à enterrer vivant la tête.
     Le petit groupe se réunit alors. Ils ne craignaient plus rien de l'hydre femelle. Paradoxe remit à Yko les deux œufs, ce dernier les mit alors dans sa besace. L'apôtre prit alors la parole:

Yko: Impeccable! Bon boulot Koneko! - par télépathie avec Paradoxe- Tout va bien? Je m’inquiète...
Paradoxe, par télépathie: T'inquiète! Tout va bien, c'est le temps que la transformation se fasse.

     Yko sourit alors, et embrassa tendrement Paradoxe. Il passa son bras autour de la taille de son amant, et l'attira vers lui. Ils se tournèrent alors vers l'autre groupe.

Yko: Oh, oh! Miyabi à l'aire d'y aller sérieusement! Allons regarder ça de plus près...


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe..
avatar
Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: A la rescousse du frère. [Terminé] Lun 29 Déc - 20:50

le trio était venu a bout du mâles sans aucun problème 
paradoxe regardait kotaro en furie et se dit intérieurement :_ je vais vraiment être comme sa quand j'aurai fini ma transformation ? ...bizarre ...
un autre détail le interloquai grandement c'était que miyabi avec sa fierté et son fort caractère laisse kotaro lui parler ainsi ... sa aussi c'était vraiment surprenant 
une fois le combat fini miyabi planta son tenro dans le cadavre du monstre pour chargé de son sang kotaro s'appretai a dévorer les restes mais paradoxe le retenu 
paradoxe :_ mauvaise idée tu vas t’empoisonner je sais que tu a faim tout comme moi mais la vaut mieux pas 
kotaro n'était plus lui même il n'arrivait plus a sortir de sa rage et a failli s'en prendre a son loup beta mais quand il l'empoigna par le pull les deux vipère de l'ex chaman mordirent l'agresseur de leur maître 
le loups garou résistait bien au poisson mais son bras gonflait légèrement la douleurs (même si elle était ressentit légèrement par kotaro) mêler a la surprise le ramena a la raison 
Yko était furieux que l'inugamie s'attaque une seconde fois a son protégé et dégaina ses dagues miyabi le retenu tendit que paradoxe le pris dans ses bras et le calma bizarrement il le souleva sans le faire expres se qui surpris les deux amants il semblerait que sa force de loup se manifestait également 
l'homme sourrire d'ange parvint finalement a ramener son bookman a la sérenité et l'embrasse en lui carresa la joue 
quand le calme fut enfin revenu la troupe et que kotaro a été soigner se mit en chemin pour retouner a anastasia 
voyant que koneko avait du mal a engager la conversations avec mahodja qui était dans les bras du mara il lui vint en aide 
il s'incrusta dans la conversations et parla a mahodja de son idée de prendre koneko sous son aile 
la succube regarda le vampire quelque seconde réfléchit puis lui répondit 
mahodja :_ j'accepte a une conditions 
paradoxe : _ laquelle ? 
mahodja :_ si je ne m'abuse tu a un jardin a ta disposition et tu a la mains verte hors il se trouve que une fois j'ai vu des roses bien particulière ayant les pétales rouge d'un coté et blanc de l'autre je veut que tu m'en fasse pousser
paradoxe avec un grand sourire : _ des roses osiria ? aucun problème !


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MiyabiAA
avatar
Messages : 239
Localisation : En voyage, toujours sur les routes

MessageSujet: Re: A la rescousse du frère. [Terminé] Mar 30 Déc - 0:56

Revenons un peu en arrière.

Miyabi se précipita sur l'hydre en plantant son arme en plein dans son cœur, deux têtes crachèrent du sang en réponse a son attaque. La bête poussa un crie de rage avant de se jeter sur le mara au cheveux blancs. Ces yeux virèrent au rouge, ces coups devinrent tellement rapide que les autres ne vit que des éclairs blanc. Le mâle fut découper en mille morceaux avant de s'effondrer en plusieurs partie. L'apôtre eut un sourire sombre avant de rengainer le Tenro. Kotaro était tellement éberlué qu'il faisait des yeux plus rond que ceux d'une soucoupe. Il rêvait un jour d'avoir une telle maitrise de son arme démoniaque Eryx.

Quand Kotaro s'était battu il avait eut la confirmation que c'est le même artisan qui était a l'origine de leurs armes démoniaque, le fameux dieu-démon Muramasa. Celui qui avait crée les techniques secrètes du vent divin obscur. Etant un démon il avait moins de risque de périr sous l'effet trop fort du diabolisme ou de devenir un démon vue qu'il en était déjà un. Par sa nature il avait plus de facilité de maitriser ce type d'arme mais pour un loup-garou c'était très dangereux. D'ailleurs Miyabi pensait a lui rendre visite très prochainement dès qu'il se serai assuré que son ami Kyo était de nouveau de retour parmi nous. Les amis passaient toujours avant le travail, telle était son crédo.

Miyabi était en train d'essuyer sa lame dans l'herbe fraîche quand il tomba par le plus grand des hasard sur des roses osiria. Il en cueillit quelques unes pour en faire un bouquet pour l'offrir a sa dulcinée. Celle ci saisit le bouquet avec des yeux brillant de joie et lui fit un long baiser celui ci en ressortit empourpré les yeux brillant d'amour.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo ArabaïAA
avatar
Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: A la rescousse du frère. [Terminé] Mar 30 Déc - 11:47

Voilà! Enfin il avait tous les ingrédients en leur possession. L'apôtre à la chevelure de blé avait regardé le combat qu'avait effectué Miyabi contre l'hydre mâle. Il savait qu'il s'était beaucoup entraîné afin d'obtenir un résultat aussi... nette. Paradoxe et Koneko, qui était à ses cotés, avaient eut quelques difficultés à suivre les mouvements du Mara.
     Alors que le petit groupe revenait tranquillement vers les autres, Paradoxe se fit mordre une nouvelle fois par Kotaro. Heureusement pour lui, sans doute, Miyabi retenu Yko et Paradoxe le calma. La colère du Bookman s'apaisa, ce n'était pas le moment pour ce genre de chose. Ils avaient plus important à faire. Puis, il vit que le contrat entre Koneko et Mahodja allait se faire. Yko sourit, ainsi la succube allait prendre un jeune Vampire sous son aile, ça promet... Pour ce faire, Paradoxe devait cultiver un espèce bien précise et rare de rose, les roses Osiria. Miyabi revint alors, son arme nettoyé, et une main dans le dos. Il avait entendu le souhait de la belle apôtre, et avait trouver par hasard ces mêmes roses. Le Mara lui offrit donc son bouquet et embrasse tendrement Mahodja. Ce baiser surprit quelques peu la succube, cependant, elle se laissa aller à ses sentiments et lui rendis son baiser.
      Devant ce petit spectacle, les autres personnes présentent sourire, les deux démons avaient enfin dévoilé leur amour l'un pour l'autre. Cependant, comme l'embrassade devenait quelque peu longue, Kotaro se racla la gorge. Ce qui eut pour effet de faire cesser les deux amoureux. Dans tous les cas, ils auraient le temps de fêter ceci, puisque pour retourner à Anastasia, dans la région de Rubis, le groupe devait prendre le bateau.
     Le trajet se déroula alors sans encombre, pour une fois. La seul chose, c'était que Koneko avait le mal de mer... Paradoxe lui prépara alors une potions annihilant les effets désagréables. La traversée, quelque peu ennuyante pour certain,fut un havre de paix, après les épreuves que le groupe avait du affrontées.
     Une fois arrivé dans la ville où se situ la cité de la mort, entourée par une région complètement désertique. Yko et Miyabi, accompagné par Mahodja, guidèrent le reste du groupe vers la petite échoppe du préparateur de potions qui leur avait donné la liste. La troupe entra alors dans le magasin, en passant par un rideau de perles multicolores, dessinant une potion rouge fumante. Une bruit de carillon retenti, et le magasinier apparut.

Magasinier: Bienvenue à vous! Mais je vous reconnais! Alors avez vous réussi à réunir tous les ingrédients pour les potions que vous avez commandées? Malgré les dangers?
Miyabi: Bien sûr, pour qui nous prenez-vous?

     Yko prit tous les objets dont il avait besoin, les cœurs d'Ange pur, les œufs de l'hydre, le sang de démon, les écailles de dragon noir, les serres de harpie, et le venin de cobra royal.

Magasinier: Ne vous manque-t-il pas quelque chose?

     Yko se tourna alors vers Miyabi, et lui arracha quelque cheveux de sa tête.

Miyabi: Aïe! Tu aurais pu me le dire, je te les aurais passé! En plus il ne fallait que quelques cheveux, pas une touffe.
Yko: Ne t'en fais, il t'en reste plein.
Magasinier: C'est parfais, attendez ici, je vous prépare votre commande.

     Le groupe attendit alors, ils parlèrent à voix basse, tranquillement en attendant le retour du préparateur de potion. Cinq minutes plus tard, le magasinier revint avec deux potions, une d'un bleu clair et l'air d'un rouge sang, et un couteau.

Magasinier: Voilà, la potion bleu est la potion afin que qu'un corps accepte une âme autre que la sienne, et la potion rouge, est la potion de rappel d'âme, celle-ci permettra de faire pénétrer son âme dans le corps préparé. Il faut les prendre dans cet ordre. D'autre part, il faut planter ce couteau magique dans le cœur, ce sera l'ouverture. Cette lame est magique, elle se dissolvera une fois l'âme revenu dans le corps, et ne laissera pas de trace, ni de blessure.
Yko: Merci.

     Le reste du groupe eut du mal a retenir sa surprise, alors qu'Yko ne laissa rien passer. Le crépuscule commença à arriver dans la région, lorsque le groupe quitta la petite échoppe. Yko avait prévue de faire ça cette nuit, mais avant, il invita tout le groupe dans une auberge, "La taverne du voyageur", afin de se restaurer. Paradoxe et Kotaro commandèrent de la viande, saignante, Koneko un bon verre de sang, Miyabi et Mahodja prirent le même plat, alors qu'Yko ne commanda rien... Il pensait déjà à ce qu'il allait se passer ce soir, avec beaucoup d'appréhension, les potions et le couteau cérémonial se trouvant dans sa besace. Il se dit aussi qu'il aurait besoin de Paradoxe pour guider l'âme de Kyo...


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koneko..
avatar
Messages : 39
Localisation : Ds ma tête

MessageSujet: Re: A la rescousse du frère. [Terminé] Mar 30 Déc - 12:39

Alors que koneko buvait son verre ,il scrutait Yko il sentit qu'il était heureux mais stresse de peur que cela ne reussisse malgré que c'était  fort improbable. Yko savait que koneko le scrutait et qu'il avait senti sa crainte.koneko se rapprocha de YKo pour lui parler 
Koneko :je te sens bien stressé 
YKo :oui j'ai peur 
Koneko:pourquoi le risque zéro n'existe pas?
YKo : non pas vraiment 
Paradoxe qui avait sentit les émotion  de son amant vient alors l'embrasser


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe..
avatar
Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: A la rescousse du frère. [Terminé] Mar 30 Déc - 12:51

le repas se déroulait joyeusement paradoxe lisait l'inquiétude dans les yeux de son amant il n'aimait le voir comme sa et tachait de lui remonter le moral 
une fois le repas terminer yko dis au groupe que le meilleurs  moments pour effectué le rituel était minuits et proposa aux membre du groupe de se reposer pendant se temps 
yko fut le dernier a remonter quand il rentra dans sa chambre paradoxe l'attendait il s'était déjà doucher était juste envelopper dans une serviette ses oreilles et sa queue de loup étaient réapparu 
quand il vit son bookman il alla le prendre dans ses bras yko remarqua qu'il sentait lavande 
le futur loup n'avait pas lésiner sur le savon il avait trop peur de sentir le chien mouillé 
paradoxe en l'embrassant :_ tu en a mis du temps qu'est ce que tu faisait ?
yko : _ non rien je réfléchissait un peu mais dis moi en d'autre circonstance j'aurai jurer que te voir comme se serai une invitation 
paradoxe en lui mordillant l'oreille en faisant très attention a ne pas le blessé avec ces crocs :_qui te dis que se n'en ai pas une ? sachant que kyo vas bientôt revenir je compte bien profité encore un peu de ta présence 
......


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MahodjaAA
avatar
Messages : 159

MessageSujet: Re: A la rescousse du frère. [Terminé] Mar 30 Déc - 19:15

- 18

Un peut plus loin dans le même couloir, Mahodja avait pris l'initiative de se reposé dans la même chambre que Miyabi, car il y avait un manque de place dans le petit Hotêl ( si l'on peut appelé ca comme ca ).
Miyabi était mal a l'aise de savoir la jeune femme dans la même chambre que lui, se qui amusait beaucoup la succube qui semblait avoir une idée derrière la tête...
Mais le Mara retenait ses émotions, enfin, c'est se qu'il croyait! Il pris une teinte rouge sur le haut des joues, se qui eu pour effet de faire ricané la jeune femme a la chevelure de neige et aux reflets de la Lune.

Mahodja, s'approchant de l'oreille de Miyabi en susurrant : Tu est a croqué avec cette tête... 
Miyabi en sursautant : Ouaaa !!! Tu... Tu... Tu ma... Surpris!

Mahodja était morte de rire! Le pauvre garçon essayait de se justifié en gesticulant, comme un enfant, ce qui surpris un peut la succube, lui qui était toujours droit dans tout se qu'il faisait, le fait de se retrouvé devant une femme semblait le désarmé complètement.

Mahodja soupirant... : Va prendre ton bain, je prend le mien après.

Après une demi-heure se fut au tour de Mahodja, Miyabi qui venait de sortir était aller directement sur le lit, il s’allongeait de tout sont long en pénoir sur le matelas double, il pensait a elle... Se qui eu pour effet de le faire rougir d'avantage! Il était allongé sur le lit, sage comme une image! Quand la porte s'ouvrit, il releva la tête et appercut Mahodja, dans un pénoir asse... Court, et en plus a moitié attaché qui laissait entrevoir une partie du corps voluptueux de Mahodja... Elle avait ses long cheveux détachés, ou l'eau glissait dessus, puis terminait sa route sur le sol, ses jolie yeux couleur Ruby le fixait, le Mara sentit comme une envie de la balancé sur le lit, lui arraché se foutu pénoir et de lui faire l'amour comme un bête! Mais entre réalité et fiction, il ni a pas qu'un pas, surtout que le pauvre jeune homme était inexpérimentée en matière de sexe. Il se tourna donc et regarda autre part, rouge comme une tomate.

C'est alors que Mahodja le retourna, se pausa sur lui et l'embrassa langoureusement, et recommença une nouvelle mais avec la langue cette fois, en forcent l'entré, le Mara semblait perdu! Il avait la tête qui tourne a cause de la température qui semblait monté en flèche! La succube eu un petit rire, et commença a faire glissé l'une de ses mains sous le pénoir de Miyabi, quand a l'autre elle détachait la lanière qui tenait fermé le tout! Miyabi titubait un peut, se qui était vraiment sexy a souhait! Quant Mahodja eu terminé de détaché le morceau de tissue elle découvrit avec un large sourire le corps plutôt bien fait du jeune homme... Elle commença sa décente en embrassent le coue de Miyabi et puis le torse, mais avant qu'elle n'eu atteint sont point finale, il lui releva la tête et lui pris les deux mains et la retourna! Elle ne si attendait pas vraiment! Et le jeune homme l'embrassa directement avec la langue, Mahodja se laissait faire, comme pour approuvé qu'il pouvait se qu'il voulait d'elle. Puis, tout en l'embrassant il arracha le pénoir ( oui oui, il lui arrache ). Il eu un sourire en coin de bouche et commença a faire descendre l'une de ses mains sur les courbes de la jeune femme, tout en tenant les bras de Mahodja avec l'autre. Il la regarda dans les yeux et voyait bien qu'elle commençait elle aussi a titubé sous l'effet de l'envie.
Il l'embrassa dans le coup, comme si il avait toujours fait ca, et avec sa main la pénétra de deux doigts, la jeune femme eu un petit gémissement, elle semblait apprécié plutôt bien, Miyabi commença alors a en mettre un troisième et les bougeas en elle, la succube s’agrippa au coup de Miyabi et lui dit dans l'oreille.

Mahodja titubant: Tu... Tu est plutôt doué... Mais tu cache... Bien ton jeux!
Miyabi: Chut... J'ai envie de t'entendre crié <3.

Mahodja fut surprise de voir comme le Mara pouvait être aussi joueur! Mais ce n'était pas pour lui déplaire, bien au contraire! Plus il bougeait ses doigts et plus la jeune femme haletait, Miyabi aussi un peut honteux de faire ca, mais déterminé! Puis il retira ses doigts et embrassa la succube sur un sein, puis l'autre, et en même temps il lui écartait d'avantage les gambes pour la pénétré de sont membre durcie par le plaisir du corps de Mahodja.
Il la regardait dans les yeux sont corps agissait sous le plaisir et l'envie irrésistible de lui faire l'amour, il lui susurra a sont tour dans l'oreille.

Miyabi : Prépare toi, me voilà!
Mahodja : Att...

Il ne lui permis pas de terminé sa phrase et rentra en elle asse brutalement, se qui fit un peut cabré la succube, mais se mal se dissipa quand le jeune homme a la chevelure de neige commença ses vas et vient, au début il était hésitant et allait doucement, mais plus le désir et l'envie l'envahissait et plus les coups de hanche était rapide! Au bout d'une 15 minutes les deux démons était a leurs apogée, Mahodja eu un crie de plaisir comme il n'était pas permis, et Miyabi eu aussi sont crie, et  dans ses dernières forces quand il eu touché le fond de Mahodja, il déversa en elle sont liquide blanchâtre et visqueux.
Il se retira ensuite ésoufflé, comme Mahodja, il la pris dans ses bras et la sera très fort, et lui dit quelque mots qui font vraiment plaisir!

Miyabi ( pour la première fois de ca vie ): ...Je t'aime...

Et il l'embrassa, Mahodja le regardait yeux dans les yeux, l'embrassa a nouveau et lui répondit a sont tour.

Mahodja avec un large sourire : Moi aussi a un point que tu ne pourrait pas imaginé !

La chambre était imprégné d'amour et de partage mutuel. Le comble!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo ArabaïAA
avatar
Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: A la rescousse du frère. [Terminé] Mar 30 Déc - 19:44

-18

     Yko avait passé son temps à réfléchir pendant tout le repas avec les membres du petit groupe. Allait-il réussir? Miyabi et Mahodja roucoulait dans leur coin, Kotaro semblait plongé dans ses pensées, mais il mangeait goulument son assiette qui était posé devant lui. Koneko avait senti l'anxiété de l'apôtre, en sirotant tranquillement son verre de sang, il essayait de le tranquillisé. Yko sourit et le félicita pour son protectorat obtenu avec Mahodja. Puis, grâce au contrat qu'ils avaient passé, Paradoxe ressentait lui aussi l'inquiétude qui habitait le Bookman, il prit alors l'initiative d'embrasser tendrement son amant.
     Une fois le repas fini, Yko annonça à toute la petite troupe qu'il leur laissait temps libre, et qu'au environ de minuit, il allait commencer le rituel de retour d'âme. L'apôtre à la chevelure de blé avait préalablement réservé un étage entier de l'auberge. Chacun se retira alors vers ses appartements. Ce que savait Yko c'était que Miyabi et Mahodja était partie bras dessus, bras dessous dans la même direction. Puis se fut le tour de Kotaro d'aller se reposer. Quand à Paradoxe, il avait annoncé mentalement à Yko qu'il allait se doucher. Koneko, lui, resta quelque temps avec le Bookman pour voir s'il allait bien.

Yko: Ne t'inquiète pas, vas te repose l'esprit tranquille. Si tu veux je toquerais à ta porte avant que l'on commence.
Koneko: Ne prend pas cette peine, je doute que je puisse dormir cette nuit. Tu as peur n'est-ce pas?
Yko: Oui, je crains que cela ne marche pas, et de plus revoir Kyo.
Koneko: Pourtant, tu le détestait, non?
Yko: C'est ce que je pensais, mais j'ai l'impression qu'il me manque une partie de moi... Ne t'en fais pas pour moi. Pense plutôt à ta collaboration naissante avec Mahodja. Et saches que je te compte dans mon équipe.

     Sur ces mots, Koneko eut un sourire franc, et alla se posé dans sa chambre. Yko se dit alors qu'il ne servait à rien de ressasser tout ça, de s'inquiéter avant même de commencer. Il décida donc d'aller dans ses appartements. Il monta tranquillement les escaliers, marche par marche. Il arriva devant la porte de sa chambre. Il l'ouvrit, et poussa la porte. Il vit alors Paradoxe, torse nu, un serviette couvrant son intimité. Il venait de sortir de sa douche. Alors, le Loup garou se précipita vers le Bookman et l'enlaça tendrement. Ce dernier profita alors de ce moment pour fermer la porte. Yko remarqua la bonne odeur de lavande que dégageait son amant. 

Paradoxe: Tu en as mis du temps, qu'est ce que tu faisait ?
Yko : Non rien, je réfléchissais un peu. Mais dis moi en d'autres circonstances j'aurai jurer que te voir comme se serai une invitation 
Paradoxe en lui mordillant l'oreille en faisant très attention a ne pas le blessé avec ces crocs :Qui te dis que se n'en ai pas une ? Sachant que Kyo vas bientôt revenir je compte bien profité encore un peu de ta présence.
Yko, prenant le visage de Paradoxe dans ses mains: Qui te dis que nous ne pourrons pas encore profiter l'un de l'autre quand mon frère sera là? -il l'embrasse tendrement- D'ailleurs tu es super mignon avec tes oreilles et ta queue de loup. -Dit-il avec un clin d’œil. 

     Paradoxe sourit alors. Il commençait a avoir le feu aux joues. Yko profita de ce petit moment pour insonorisé et verrouiller magiquement la pièce, il ne voulait pas être interrompu par qui que se soit. Yko regarda alors son partenaire. Il était tellement magnifique... Ses oreilles de loup roux, ses cheveux mouillés et plaqués contre la peau de son visage, son torse musculeux imberbe, ses bras fins et puissant, et sa queue de loup roux elle aussi... Yko adorait tout chez son amant. L'apôtre décida de le prendre dans ses bras, et de le porter jusqu'au lit double. Le parfum de lavande emplis le narines du Bookman, il appréciait cette odeur, elle était relaxante...
     Après quelque pas, Yko coucha doucement son amant sur le lit. Alors qu'il commençait à enlevé son armure de cuir, des gémissement se firent entendre. Cependant ce n'était pas ceux de Paradoxe et d'Yko...

Yko: On dirait que nous ne sommes pas les seuls...

     Il claqua des doigts, et le bruit se tut immédiatement.

Yko: Tout va bien?
Paradoxe, enroulant ses bras autour du cou d'Yko: Pourquoi ça n'irait pas? Je suis avec toi, seul avec toi dans un pièce que toi seul peut ouvrir. Nos deux corps se touchant... Avoue qu'il y a pire comme situation...
Yko, l'embrasse: Je suis d'accord avec toi...

     Yko fini de défaire son armure, il la laissa tombé sur le sol, ainsi que sa chemise noire, dévoilant son corps au jeune Loup-garou qui émit un petit sifflement.

Yko: Je te retourne le compliment.

     Alors que Paradoxe était allongé sur le lit, Yko se plaça à califourchon sur sur lui. Il l'embrassa alors avec fougue, traversant la barrière des lèvres de sa langue. Paradoxe lui rendis son baiser,et enlaça de ses bras. De ses mains expertes, Yko massa le torse du jeune, pendant qu'il l'embrassait sur la bouche et les joues. Puis ses mains migrèrent vers la tête. L'apôtre avait entreprit de masser ses oreilles, point sensible des loups, leur provoquant beaucoup de plaisir. Yko les caressa, les malaxa, tirant des gémissements de la part de Paradoxe à chacun de ses mouvements. Pendant ce temps, le Bookman en profitait toujours pour l'embrasser avec beaucoup de fougue, mais maintenant sur le torse, titillant les tétons du jeune homme de sa langue et de ses dents, les pressants légèrement.
     Alors que des vagues de plaisir parcourait Paradoxe, et qu'il poussait des gémissements, Yko lui profitait de cette situation où il tirait lui aussi beaucoup de plaisir... Il attendait cela depuis tellement longtemps, pouvoir tenir son amant comme cela... Soudain, deux mains virent saisir doucement l visage d'Yko. C'étaient celle du jeune Loup-garou, qui ramenèrent son visage tout prêt du sien.

Paradoxe, rouge: Ne me fais pas attendre plus longtemps, je t'en pris. Cela fait un petit moment que j'attends.
Yko: Et moi? Tu crois que tu ne m'as pas fait attendre? Je me suis retenu lorsque nous étions dans notre tente...
Paradoxe: Et bien tu n'aurais pas dû.
Yko: Quelle mauvaise foi... Mais ne t'inquiètes pas, je vais me rattraper...
Paradoxe: J'y compte bien.
Yko: Tu es prêt?
Paradoxe, souriant puis en l'embrassant: Depuis que je t'ai vu!


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe..
avatar
Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: A la rescousse du frère. [Terminé] Mar 30 Déc - 23:05

(je vous jure que quand j'ai mis mon poste de ce matin je pensais pas y faire partir en sucette comme sa .... enfin bon maintenant que c'est lancé autant en profiter ^^)

-18

kyo:_ tu es prêt ? 
paradoxe :_ depuis que je t'ai vu ...mais ...j'ai encore envie de jouer un peu ....
le loups pris son amant  et l'allongea sur le lit yko se laissa faire sans protestation cette fois si c'était lui qui était qui était en dessous et paradoxe qui était au dessus 
paradoxe l'embrassa  langoureusement et lui murmura a l'oreille "a mon tour de te faire plaisir"
il lui mordilla l'oreille puis lui embrassa dans le cou, sur le torse, sur le ventre et descendit et descendit ainsi jusqu’à son intimité 
puis le jeune loups fit une fellations a son amants qui poussait des gémissement de plaisir le bookman appréciais vraiment, se qui donnait encore plus envie a paradoxe de continuer 
quand il estima que le membre de son protecteurs fut suffisamment dur et humide 
l'homme au sourire d'ange et aux cheveux de braise se mit a califourchon sur son promis 
il pris la verge de l'homme a la chevelure de blé , la caressa un peut pis l'enfonça lentement entre ses fesses en poussant quelques gémissements 
puis se mit a faire des mouvements de vas et viens avec son bassins 
yko l'attrapa par les hanches et fit de même en accélérant le mouvement 
puis au bout de quelque instant yko se redressa , enroula l'un de ses bras autour de la taille de son protéger et utilisa l'autre pour le masturber 
paradoxe , passa ses bras autour du cou de son bien aimé et le retenait pour l’empêcher de retomber en arrière et lui caressait la joue et les cheveux en continuant le mouvement 
les deux amants s'embrassèrent avec langue puis jouirent ensemble chacun s'agrippant a l'autre  en gémissant bruyamment yko plus que paradoxe (ils pouvaient se le permettre vu que la pièce était insonoriser ) 
a la fin de leurs ébats ils s'allongèrent tout les deux dans le lit haletant chacun dans les bras de l'autre 
paradoxe remarqua la grande trace de griffure qu'il avait laisser dans le dos de son amant 
paradoxe intérieurement : _ oups ! ... ha ba je comprend mieux pourquoi il criait plus fort que moi ...


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: A la rescousse du frère. [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas
 

A la rescousse du frère. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» On sort, mon frère! (Terminé)
» Kantigi - Le petit frère [terminée]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. ::  :: Rubis :: Anastasia.-