Partagez | 
 

 Le royaume des gâteaux à la fraise.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
nikiAA
avatar
Messages : 22

MessageSujet: Re: Le royaume des gâteaux à la fraise. Mar 20 Jan - 11:01

pendant ce temps au palais de gabriel la petite  niki comme a son habitude tirais les cartes a ses heures perdues , commençant a se demander se qui prenait autant de temps aux apotres pour ramaner sa chère soeur .
elle sortit la carte de la maison de dieux symbolisant une prison , niki compris que quelque chose n'allait pas . l'elfe noir décida donc d'aller voir d'elle même se qui se passe
Elle se prépara donc et se téléporta a parta sur opale . se tenus de petites poupées gothique ne manquait pas d'attirer l'attention , des passant mais ils évitait de la regarder avec trop d'insistance reconnaissant l’apôtre .
Elle aussi ne manqua de se faire proposer des friandise par une inconnue .
????? _ quel mignonne petite fille prend donc un bonbon
L'elfe noir en voyant l'aura et lissant dans l'esprit de la vieille femme comprit ses attention et également ou était passer tout le monde
mais elle réfléchit a moments ... il y avait peut de chance que la dame laisse tout le monde sortir , il se laissa donc piégé dans le but de rejoindre miki
elle accepta donc a contre coeur le cadeau empoisonner et fut envoyer dans le monde fais de sucrerie
niki : _ je comprend mieu pourquoi ma chère soeur na pas été revous depuis longtemps ....
ses pensée furent par les activité des apotres de gabriel accompagné de leur protégées ainsi que de miki et sora et mizuki et akura
tous faisaient .... on ne sait pas trop qu'ils faisait en faites ...


L'ombre ne cherche pas à éclipser la lumière 
mais a la sculpter, la souligner la mettre en relief 
sans le fusain de l'ombre 
la page serai vierge et nos regards aveugles

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akura..
avatar
Messages : 150
Localisation : Principalement vers Mizuki

MessageSujet: Re: Le royaume des gâteaux à la fraise. Mar 20 Jan - 13:52

Akura était tout excité à l'idée de gagner cette course, ce qui désespérait au plus haut point Mizuki. A cause de sa nature très joueuse, le Chat n'a pas pus s'empêcher de vouloir relever le défi, voulant à tout prix être le premier arrivé. Il tambourinait sur le dos de la Chouette, qui commençait vraiment à en avoir marre. Ils rattrapèrent aisément le Kistuné et la Gamine et les dépassèrent. Akura leur tira la langue comme un enfant en guise de provocation. Le Gris le rappela à l'ordre et il resta tranquille jusqu'à ce que le groupe de Miyabi les double. Le Matou s'énerva tout seul. Cette fois ci c'était de trop pour l'Ange qui s'arrêta et se mit en position stationnaire. Il fit léviter le Chat jusque devant lui et lui lança un regard furieux.

Mizuki : -J'aime ton enthousiasme en temps normal mais là tu dépasses les bornes. J'ai voulu te faire plaisir en relevant le défi mais tu es insupportable !
Akura (soupirant de dédain) : -Et moi alors je devrais dire quoi de toi ? Depuis que je t'ai proposé de retrouver Miki et Sora, tu ne penses qu'à lui !
Mizuki : -N'est ce pas normal de penser à ceux qu'on aime ?
Akura : -Tu ne penses pas à lui en tant qu'ami mais en tant qu'amant ! Tu ne regardes que lui, tu le touche sans arrêt, tu lui fais des allusions, tu n'as d'yeux que pour lui ! Et moi, tu y as pensé à ce que je ressens ? Tu veux coucher avec moi mais m'as tu dis au moins une seul fois que tu m'aimes ? Non ! Alors avant de t'énerver sur moi, pense à ce que tu me fais subir depuis que nous sommes la !

Ce petit monologue cloua le bec de l'Ange qui ne sut quoi répondre. Il fixa le Neko toujours dans un air neutre et inexpressif, cherchant les mots qu'il fallait. Quand il ouvrit la bouche pour répondre, il entendit une craquement au loin, c'était Miyabi qui avait brisé le pont de l'Est. Il soupira et reposa le chat sur son dos.

Mizuki : -On en parlera plus tard.

Ils changèrent de direction pour partir vers le nord. Le voyage se déroula dans le silence et le calme le plus complet; aucun des deux ne souhaitaient parler le premier. Akura n'était pas jaloux de Sora, il avait passé ce stade depuis longtemps; il reprochait juste le manque de réflexion à son compagnon. Il ne restait plus que le pont situé à l'Est... Ils reprirent leur envol jusqu'à l'endroit où ils trouvèrent déjà Miki et Sora avec un air triomphant. L'Ange et le Neko quant à eux s'évitaient du regard et s'étaient murés dans le silence.

Miki : -Vous avez perdu, on est arrivé avant vous ! Mouahaha
Mizuki : -On a déjà détruit tout les autres ponts, c'est toi qui est la dernière...


Ron ron fais le chaton...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MikiAA
avatar
Messages : 512
Localisation : Aucune idée, je suis perdue

MessageSujet: Re: Le royaume des gâteaux à la fraise. Mar 20 Jan - 17:44

Lorsque Mizuki ait fini sa phrase, Miki eut un blocage, la coupant dans ses rires machiavéliques. La chouette était plutôt satisfaite de la réaction de la fillette et fit un léger rictus en signe de foutage de gueule complet. 
Dans un bruit de statue qui se tourne, la tête de la petite elfe noire vint poser ses yeux accusateurs mais surtout surpris sur ceux de Sora qui suait de peur, conscient qu'il allait passer un sale quart d'heure. 
Le chat et l'ange riaient en choeur derrière le dos de la fillette...

Miki *sombre de colère*: Tu peux m'expliquer...? 
Sora *apeuré*: Ben...Je suis pas si rapide que ça tu sais...et puis Miyabi nous a bloqué...
Miki *furieuse*:T'es au courant qu'à cause de toi maintenant on seras obligés d'être à la botte de cet idiot?!? 
Sora: Hiiii désolé, désolé, désolé!! 

La plus jeune des apôtres dégonfla comme un ballon de baudruche en gardant le visage rouge de colère. 
Elle lança un regard noir à Mizuki et dit tout en continuant à dégonfler:

Miki: Bon, je suppose que c'est toi qui a gagné alors? Kess' tu veux?
Mizuki: Pour une fois non, c'est justement Miyabi qui vous a lamentablement doublé comme des débutants... 
Miki *surprise*: Que...!! 

Le visage de la petite fille se décomposa soudainement, sa peau rouge était maintenant blanche et une expression de terreur était maintenant présent en elle. 

Sora: Qu'es-ce qu'il y a? C'est mieux que rien non? De toute façon tu ne voulais pas perdre contre Mizuki donc c'est bon! 
Miki *devenant une ombre*: T'as pas compris Sora... c'est pire que tout... on va être des esclaves sexuels avec ce type... 
Sora *soupir*: Oh tu sais je commence à être habitué d'être pris pour un morceau de viande sans arrêt... 

La chouette qui avait bien compris la petite blagounette du renard ne put que sourire sournoisement, malgré tout Akura qui était avec lui semblait bien silencieux... 
Soudain Miki se redressa en bougeant l'oreille, prenant un air attentif tel un suricate qui perçois un danger. 

Sora: Qu'est-ce qu'il y a encore? 
Miki: Niki?! J'entend Niki! Elle est quelque part ici! 

Un grand sourire illuminé se dessina sur le visage de la blondinette alors que les coeurs présents étaient encore bien sombres...


Un gâteau? C'est bien!
Un gâteau à la fraise? C'est mieux!
Tu veux que j'abrège tes souffrances? Aucun soucis!
-Miki Nadeshiko-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo ArabaïAA
avatar
Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: Le royaume des gâteaux à la fraise. Mar 20 Jan - 19:23

Grâce au stratagème de Miyabi, le groupe des apôtres de Gabriel et de leurs protégés avaient dépassé Mizuki et était arrivé très vite au pont situé au Sud. Xerxès se posa doucement sur le sol tandis qu'Yko termina sont incantation. Il arborai un sourire satisfait, il était content d'avoir pu dépasser le Pupille de Mathaël.

      Le petit groupe arriva devant le pont de canne à sucre. Bien que le rouge et le blanc se mariait bien, le Bookman commençait à en avoir marre de ses couleur vive ou pastel de se monde de confiserie. Lui préférait le noir... Miyabi posa pied à terre et invoqua le Tenro. Il avait l'intention de détruire rapidement ce pont. Voyant que Miyabi allait s'occuper de l'édifice, il commença à s’assoir.

Yko: Ne te repose pas mon cher Paradoxe, nous allons bientôt repartir.
Paradoxe: Ah bon?
Yko: Tu n'aura pas le temps de dire trois fois crocodile qu'il aura fini.
Paradoxe: On pari?
Yko, souriant: Un baiser.
Paradoxe: Parfait!

      Les amants se tapèrent dans la main pour conclure le petit marché. Paradoxe prononça le premier "crocodile" pendant que Miyabi dégainait et se mettait en garde. Au deuxième, Miyabi bougea extrêmement rapidement avant de revenir au même endroit qu'il était, avec son arme dans son fourreau. Paradoxe entama alors la première syllabe de "crocodile" et le pont tomba en mille morceau dans la rivière de chocolat.

Paradoxe: Autant pour moi.
Yko: Viens pas là mon amour.

      Yko prit alors le visage de son protégé entre ses mains et l'embrassa tendrement, avant de forcer la barrière de ses lèvres avec sa langue. Miyabi, devant ce baiser qui semblait durée une éternité, se racla la gorge... Les deux amants s'arrêtèrent alors.

Miyabi: Nous pouvons y retourner?
Yko: Mais, nous t'attendions mon cher.
Paradoxe: En tout cas, tu peux regagner quant tu veux Yko.

     Sur ces bonnes paroles, ils se remirent en route vers l'Est. En trajet, Yko remarqua une aura bien similaire à celle Miki, il la reconnu immédiatement et demanda au groupe de se diriger vers elle. Le groupe arriva alors devant l'apôtre Niki, qui dans sa robe gothique, arborait un visage neutre.

Niki: Tiens donc... Mais qui voila...
Yko: Ma chère Niki, Mein Fraülein, cela faisait bien longtemps...
Niki: Oh... Mais c'est Yko, le démon Bookman.
Yko: Vous m'honorer Mein Fraülein... Que venez vous faire ici?
Niki: Rechercher ma sœur, bien sûr, vous mettez bien du temps pour la faire revenir.
Yko: Cela est bien dur à entendre pour votre ami... Mais je suis tout de même heureux de vous compter parmi nous...
Niki: Si cela avait été le contraire, je ne serais pas parti.
Paradoxe: Excusez moi de vous interrompre, êtes vous bien Niki?
Niki: Le protégé d'Yko... Enchanté de faire ta connaissance. En effet, il s'agit de Niki qui se trouve devant toi.
Miyabi: C'est pas tout ça, mais tu veux revoir ta sœur non? Alors suis nous, nous allons vers elle.
Niki: S'il doit en être ainsi...

      La petite troupe, enrichit par l'arriver de la soeur jumelle, Niki, se remit en route vers l'Est, qu'ils atteignirent assez rapidement. Yko avait senti que l'aura de Miki s'était troublée, mais elle venait tout juste de changer. A leur arrivé, la petite elfe courra vers sa sœur et l'étreignit fortement.

Yko: Que de belles retrouvailles entre Mein Fraülein Niki et Niū Miki!


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nikiAA
avatar
Messages : 22

MessageSujet: Re: Le royaume des gâteaux à la fraise. Mar 20 Jan - 19:43

Apres avoir assister a la course et a la victoire de miyabi Niki qui était tranquillement assis sur le toit d'un batiment en pain d'épice alla rejoindre prés du pond détruit
Niki: Tiens donc... Mais qui voila...
Yko: Ma chère Niki, Mein Fraülein, cela faisait bien longtemps...
Niki: Oh... Mais c'est Yko, le démon Bookman.
Yko: Vous m'honorer Mein Fraülein... Que venez vous faire ici?
Niki: Rechercher ma sœur, bien sûr, vous mettez bien du temps pour la faire revenir.
Yko: Cela est bien dur à entendre pour votre ami... Mais je suis tout de même heureux de vous compter parmi nous...
Niki: Si cela avait été le contraire, je ne serais pas parti.
Paradoxe: Excusez moi de vous interrompre, êtes vous bien Niki?
Niki: Le protégé d'Yko... Enchanté de faire ta connaissance. En effet, il s'agit de Niki qui se trouve devant toi.
Miyabi: C'est pas tout ça, mais tu veux revoir ta sœur non? Alors suis nous, nous allons vers elle.
Niki: S'il doit en être ainsi...
En arrivant pres du reste du groupe niki esquissa un sourrire destiné a sa soeur
niki : _ et bien ! je constate que que finalement il 'y avait pas lieu de s'inquiété !
miki sautant dans les bras de sa soeur : _ Nikiii ! tu m'avais manqué ils sont trop méchant avec moi !
mizuki : _ tsss il manquait plus qu'elle !
l'apotre ne répondit ignorant lange purement et simplement


L'ombre ne cherche pas à éclipser la lumière 
mais a la sculpter, la souligner la mettre en relief 
sans le fusain de l'ombre 
la page serai vierge et nos regards aveugles

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe..
avatar
Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: Le royaume des gâteaux à la fraise. Mar 20 Jan - 21:29

Paradoxe Suivait le groupe avec un sourire j'usqu'au oreilles (enfin... En dehors de la cicatrice je veux dire ...)   avec un clin d'oeil:_ c'est quand même dommage partir déjà ...le faire sur un lit confiserie sa peut être une expérience tentante ...
Yko ria au parole de son amants et l'embrassa langoureusement puis ils rencontrèrent une petite fille habiller comme un poupé gothique 
Le chaman avait déja entendu parler des jumelles apôtres mais c'est la première fois qu'il rencontrait ...  Il en était ravis 
En rejoingnant trio infernal le chaman avait remarqué que akura semblait bien pensif ....
Paradoxe télépathiquement : _ t'es sur que sa va akura ? 
Akura : _ laisse tomber ... 
Paradoxe : _ ...
(Cela dis en passant mizuki a bien dis une fois a akura qu'il l'aimait une fois rentrer du voyage pour aller chercher saido) 
Pendant que les trois gugus se chamaillait encore le reste du groupe s'aillaire en attendant la suite 
Paradoxe s'éclipsa pour casser le mur d'une maison en biscuit 
Et revins fièrement avec un plateau du thé et des gâteaux 
Paradoxe : _ bon qui veut du thé avec des petits gâteaux ?

(Hors RP : je peux pas m'empêcher de penser que se serai drôle si sora plaquai miki et envoyait chier mizuki pour aller avec akura XD )


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MikiAA
avatar
Messages : 512
Localisation : Aucune idée, je suis perdue

MessageSujet: Re: Le royaume des gâteaux à la fraise. Mar 20 Jan - 23:03

Voyant Paradoxe tendre les morceaux de la maison gâteau à ses compères, Miki ne put s'empêcher de baver, en voyant l'état dégradant de sa soeur, Niki sortit un mouchoir de soie d'une des poches de sa robe noire et vint essuyer les lèvres de sa petite protégée. 

Niki: Un peu de tenue Miki, n'oublie pas que tu es apôtre et qu'en tant que telle, tu dois avoir une certaine prestance devant les autres. 
Miki *soupirant*: Sorry Niki...
Niki *souriante*: Allons je ne te gronde pas, alors ce n'est pas la peine de soupirer veux-tu? 

La jumelle aux yeux améthystes eut un sourire presque lumineux devant sa cadette, en revanche elle reprit immédiatement son expression neutre devant Paradoxe, sûrement honteuse de se montrer aussi "grande soeur gâteau". 

Niki: Ce serait avec plaisir. Si je puis me permettre, quel thé proposez-vous cher Paradoxe? 
Paradoxe: Je pense avoir toutes les sortes. 
Niki: J'affectionne particulièrement le thé noir. 

Ainsi en quelques secondes, le chaman et les deux jumelles étaient sur une petite table garnie de gâteaux et de sachets de thé. 
Miki grignotait joyeusement des petits gâteaux à la fraise tandis que Niki et Paradoxe discutaient avec entrain sur le thé... 
Derrière ce décors, les autres qui étaient restés silencieux ne savaient que dire. 

Kyo: Bon...on fait quoi nous sinon? 
Miyabi: Ils ont l'air de bien s'amuser... 
Sora: Moi qui pensait que Niki était incapable d'apprécier quelqu'un d'autre que sa soeur et Gabriel...

Cependant Mizuki et Akura ne prêtaient absolument pas attention aux événements et se contentaient d'être toujours aussi renfermés sur eux-mêmes...


Un gâteau? C'est bien!
Un gâteau à la fraise? C'est mieux!
Tu veux que j'abrège tes souffrances? Aucun soucis!
-Miki Nadeshiko-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MizukiPP
avatar
Messages : 143
Localisation : Au palais de Mathaël à Celestia..

MessageSujet: Re: Le royaume des gâteaux à la fraise. Mer 21 Jan - 1:12

(Hors RP : Paradoxe c'est SaiTo pas SaiDo pitié ! Et je viens de vérifier pour Akura, t'as raison, c'était pas ce que j'avais prévu dans l'évolution de mes perso, j'ai fait n'importe quoi >.<
Nan j'essaie déjà de négocier pour Sora et Mizuki donc avec Akura c'est mort xD
Et dernier petit truc, Mizuki a rien contre Niki, il aime juste pas Miki pcq elle est marié avec le Renard !)

Les paroles de son compagnon percèrent le cœur de l'Ange comme l'aurait fait une épée, une lance ou n'importe quelle autre arme. Bien sûr qu'il aime Akura, bien sûr qu'il lui a déjà dit alors qu'est ce sentiment qui lui brise le cœur ? Ce dernier lui paraissait gonflé, prêt à exploser; cette sensation lui était nouvelle. Est-ce cela que l'on ressent quand on blesse quelqu'un que l'on aime ? Il voulut répondre mais le craquement du pont brisé le coupa dans son élan. Il décida donc de se murer dans le silence en attendant d'avoir une occasion de s'expliquer. Quand ils arrivèrent vers la petite Elfe et le Renard, aucun des deux ne semblait vouloir sourire. La Chouette répondit à contrecœur à Miki avant de retourner dans le silence absolu. Il observa le groupe prendre le thé avec un soupire de dédains, pensant qu'ils avaient autre chose à faire que de perdre du temps.
Son énervement s'accrut en repensant au fait que tout cet espace soit uniquement fait à partir de sucrerie. Un haut-le-cœur lui remonta; il avança, interrompant la pause thé.

Mizuki : -J'ai autre chose à foutre que de regarder des gamins prendre le thé, je me tire briser l'autre pont, vous avez dix minutes pour briser ce pont là et vous ramener au centre de la ville.

Sans plus attendre, il déplia ses ailes et en deux grands coups il se retrouva à la bonne altitude. Le courant d'air créé envoya valser tout le matériel pour le thé et les gâteau par terre, ce qui énerva les jumelles et Paradoxe. Il s'envola sans Akura et partit à une vitesse folle, tel un éclair.

Paradoxe : -C'est quoi son problème à lui ?!
Akura (l'air vide) : -Laissez le, je vous conseille de ne pas lui adresser la parole vu l'état dans lequel il est.

En effet le matou avait raison; tout se mélangeait dans sa tête. Il était entre l'énervement, l'incompréhension, la haine et la douleur. Il voulait vider toute sa rage et sa frustration de ne rien comprendre au plus vite. Il battit des ailes à une vitesse folle, lui permettant d'arriver en quelques seconde au quatrième pont. Quand il fut sur place, il se posa et inspira un grand coup. Il poussa un hurlement dans la direction du ciel avant de frapper d'un grand coup de pied le sol du pont. Il se brisa en poussière en une microseconde et un énorme cratère de plusieurs mètres de profondeur se forma en dessous, dans la couche de chocolat durci qui servait de terre.
L'onde de choc se répercuta dans tout l'espace comme un écho, arrivant jusqu'aux oreilles du groupe.

Akura : -Quelle brute épaisse celui là... Dépêchons nous, le contrarier ne serrait pas une bonne idée...

Alors qu'il regardait l'oeuvre de sa rage en voletant, il se sentit un peu mieux mais n'arrivait toujours pas à remettre de l'ordre dans ses pensées. Il prit une petite minute avant de se mettre en route pour le centre de la ville. Il se posa sur la Grand place, attendant que les autres arrivent, s'il avait bien compté et qu'ils sont à l'heure, ils doivent arriver d'ici cinq minutes.
Il broya du noir, laissant son aura déborder et prendre une teinte beaucoup plus sombre que d'habitude...

(Désolé si y'a quelques incohérences, j'ai écrit ça en rentrant du taff et j'étais crevé ^^' Pour la suite du Rp : Essayez de ne pas faire apparaître le 'point d'ancrage', j'ai une idée précise, je répondrai demain matin en me levant si j'ai le temps !)


Ma race s'est sacrifiée pour ce monde pourri, ce n'étaient que des idiots.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe..
avatar
Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: Le royaume des gâteaux à la fraise. Mer 21 Jan - 9:53

(oups pardon pour saito j'ai confondu avec le sorcier dans ta fiction mémoire d'un empereur et pour niki je savais pas )

Yko aida son amant a se relever puis paradoxe aida niki a se relever , miki elle continuai a engloutir les gâteaux qui on été renverser, mais qu'elle goinfre celle la ! 
Les secousse et les hurlements produit par l'ange se firent ressentir a travers toute la dimensions sucré
Akura : -Quelle brute épaisse celui là... Dépêchons nous, le contrarier ne serrait pas une bonne idée...
paradoxe : _ Mais qu'est ce qui lui prend ?
akura poussant a long soupir : ... cherche pas a comprendre c'est personnel
plus l'aventure continua plus le chaman était perplexe il se disait qu'il a du manquer un épisode en cours de route , avant la course  l'ange semblait s'amuser a provoqué miki et a draguer sora alors que maintenant il semble particulièrement en colère , sans parler de chat qui semble bien triste et quelque peu énervé aussi ...
Paradoxe intérieurement : _ Ses deux la se sont engueulé ou quoi ? 
Le chaman décida de ne rien dire cette fois ... oui je sais , sa parait incroyable mais parfois sa lui arrive .... Dingue !
Le groupe suivit le conseil du neko et alla rejoindre l'ange qui broyait du noir sur la place central ...
En chemin l'homme au sourrire d'ange tenait par la main son amant lui faisant un bisous sur la joue en esquissant un large sourrire , le bookman lui rendit son baiser sur les lèvres cette fois


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akura..
avatar
Messages : 150
Localisation : Principalement vers Mizuki

MessageSujet: Re: Le royaume des gâteaux à la fraise. Mer 21 Jan - 13:21

En sentant l'aura de l'Ange, Akura pensa au pire. Il n'était pas là pour voir la dernière fois qu'il a pété les plombs mais d'après ce qu'on lui a raconté, ce n'était pas beau à voir... Il se mit à penser qu'il avait peut-être eu tord de lui dire tout ça d'un seul coup. Peut-être mais ça fait vachement du bien quand même
La Chouette était perché en haut de la fontaine quand ils arrivèrent. Il ne prit pas la peine de descendre et les fixa avec un air condescendant.

Mizuki : -Au moins vous connaissez la ponctualité, c'est bien.
Miki : -Non mais t...
Akura (la coupant) : -Mizuki, je sais que ce n'est ni le moment ni à moi de te faire la morale mais tu devrais te calmer. On discutera ensemble plus tard.

Il n'eut pour réponse qu'un silence et un regard rempli de colère. Son aura prit une teinte encore plus sombre. Il sauta de son perchoir et s'installa devant la fontaine. Il posa une main sur le bord de l'édifice et ferma les yeux. De la crème fraîche coula à la place du chocolat et la sculpture prit une consistance plus malléable. Tout le monde recula un peu et quelques instant plus tard, un énorme gâteau à la fraise haut de plusieurs étage apparut. Miki en avait les yeux qui brillaient et la bave qui coulait. L'Ange s'assit sur un banc en faisant un signe de tête dans la direction de l'énorme gâteau. Akura traduit ce qu'il voulait dire.

Akura : -Il dit que c'est le point d'ancrage et que si nous voulons rentrer, il va falloir le manger.
Yko (étonné) : -Le manger ? Ne pouvons nous pas le détruire par magie ou par la force ?

La Chouette soupira et d'un geste de la main lança un petit éclair magique sur le gâteau. Il rebondit contre la surface avant de s'écraser sur le sol. Il conjura ensuite une petite dague qu'il envoya dans la même direction et qui subit le même sort que l'éclair.

Akura : -Je crois qu'il veut dire par là qu'on a pas le choix et qu'on doit se dépêcher.
Miyabi : -Et il peut pas nous aider ?
Akura : -Il a horreur des sucreries, ça lui donne envie de vomir.

Le groupe soupira à l'exception de Miki qui avait déjà sauté sur la pâtisserie et s'en donnait à cœur joie. A peine avait-elle croqué les premières bouchées qu'une chose bien étrange se produit. Sa peau devint un peu plus blanche et les élastiques qui maintenaient ses cheveux se transformaient en bonbon. Ne voyant rien, la gamine continua. Sora et Akura la stoppa.

Sora : -Heu Miki...
Akura : -Tu es train...
Sora : -De devenir une friandise toi aussi...
Miki (la bouche pleine) : -Hein, koua ?

La gamine ne prit même pas la peine de se retourner et continua à manger encore et encore. On aurait dit qu'elle ne pouvait pas s'arrêter. L'Ange esquissa un sourire qui n'échappa pas à Akura qui se mit à son tour en colère.

Akura : -Mizuki, tu savais que c'était piégé !
Mizuki : -C'est une question de logique. Fallait réfléchir.
Akura : -Et bah réfléchis comment s'y prendre pour le manger sans se transformer en sucrerie puisque tu es si malin !
Mizuki (pointant du doigt derrière le chat) : -Attends, ce n'est pas finit, voilà la deuxième piège.

Les deux hommes se fusillèrent du regard durant quelques instant jusqu'à ce qu'Akura se retourne et vois ce qui arrivait. Une armé complète d'homme de pain d'épice fonçait droit sur eux, bien décidé à leur compliquer la tâche.

Akura : -Putain de bordel de merde. Mizuki, je te le ferrai payé, je te le jure. Les autres, trouvez un moyen de bouffer ce foutu gâteau géant, je m'occupe de ses saloperies.

Il prit alors une forme qu'il n'avait pas encore montré aux autres. Tout comme les loups-garou, il pouvait prendre sa forme mi-animale, mi-humaine pour les grands combat. Ses pupilles s'agrandirent et prirent une teinte orangée tandis que ses cheveux s'allongèrent en même temps que ses crocs et ses griffes. Des moustaches lui poussèrent sur ses joues et tout son corps se couvrit d'un pelage gris argenté. Deux oreilles, une queue apparurent et ses jambes se modifièrent de telle sorte à ce qu'il puisse se tenir aussi bien debout qu'à quatre pattes. Il siffla entre ses dents et se lança à corps perdu dans la bataille. L'Ange siffla depuis son banc.

Mizuki (rire sarcastique): -Et bien, j'ai réussi à énervé le Matou ? Voilà qui est rare !

(Je vous laisse faire marcher un peu votre imagination pour comment manger le gâteau :3 Si vous séchez trop, je vous aiderai ^^)


Ron ron fais le chaton...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo ArabaïAA
avatar
Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: Le royaume des gâteaux à la fraise. Mer 21 Jan - 15:55

Yko regarda ses trois compagnons qui étaient à terre. Il aida naturellement son amant à se relever, lui tendant la main pour qu'il la prenne. Paradoxe la prit volontiers, avant de se retourner vers Niki. Miki, elle continuait à s’empaffer de toute les friandises présent dans son périmètre.

Yko: Niū Miki, votre gourmandise vous perdra un jour, son parler de votre taille...
Kyo: Je sens dans ta phrase comme un signe future...
Niki: Laisse tomber Bookman, quand elle est ainsi, rien ne peut la raisonner, si ce n'est un gâteau à la fraise...
Miki, les yeux pétillants: Où ça? Il est où le gâteau?!
Yko: Je m'en rend bien compte Fraülein Niki. Vous connaissez bien votre sœur.
Niki: Nous sommes jumelles voyons... Ne l'oubliez pas.
Akura: On ferait mieux de rejoindre Mizuki, plus on le fera attendre, plus il sera en colère...
Yko, souriant: Nous te suivons...

     La petite troupe se mit alors en route. Yko tenait la main de Paradoxe, le dévorant du regard. Il repensait à la proposition que lui avait fait son amant, avec un clin d’œil plein de sous entendu. Il regarda alors son amant, lui fit fit un baiser langoureux... Quelques minutes plus tard, ils se retrouvèrent, comme il le souhaitèrent, sur la place centrale où les attendait l'Ange au teint pâle. Son aura se faisait de plus en plus meurtrière, et semblait acérée comme des lames de rasoir...

      La Chouette leur montra le point d'encrage, et leur démontra que la seule façon de le détruire était de le manger... Miki s'y attaqua en premier, avant que le groupe ne se rende compte des deux piège entourant l'artéfact. Déjà, tout ceux qui en mangeait se transformait en sucrerie, et le deuxième était cette armée de bonhommes en pain d'épice... Et si... Ces derniers étaient d'ancien prisonniers de ses lieux? Cela rendait perplexe le Bookman. A sa droite, Niki parti chercher sa soeur, pendant qu'Akura s'occupait des soldats. Plusieurs idées traversa les pensées de l'apôtre... L'une, il pouvait invoquer une autre personne pour manger ce gâteau... Mais avec cette quantité... Ou alors, ils pourraient le faire manger à ses bonhommes de pain d'épice... Mais serait-ce possible?

(Quelle perspicacité Kyo Razz)


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe..
avatar
Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: Le royaume des gâteaux à la fraise. Mer 21 Jan - 16:48

les bonhommes en pains d'épice étaient extrêmement nombreux a telle point que akura se trouva rapidement surbmergé par le grand nombre 
Pendant que kyo réfléchissait a une solutions et que niki retenait sa soeur de continuer a manger le gateaux , le reste du groupe était aller aider le neko qui semblait être en mauvaise posture , les attaque magique rebondissait de la même façon que sur le gâteaux tendis que les armes ne les blessait même pas ne leur faisait auncun effets
kotaro avais reprit sa forme hybride pour repousser les bonhommes avec sa force colossale et ses gants, en compagnie de miyabi suivi par sa panthère et armé de tenro , se servant de toutes sortes de techniques  de combat
Paradoxe , avait garder sa forme humaines, armé de sa lance et de ses rubans qui reçois repoussait l’ennemie ou les saisissais pour les envoyer au loin, bizarrement il ne se transformait pas souvent en loups en dehors des pleines lunes se qui risquait de lui poser quelques soucis plus tard 
A un moment il mordit un bonhomme qui s'était approché trop près il le recracha immédiatement
paradoxe avec une grimace de dégouts : _ POUAH !! quel horreur ! je déteste le pains d'épice ! c'est immonde !
miyabi : _ on est pas la pour bouffer je te rappel ! 
paradoxe :_ désolé !
ils entendirent le plans de kyo et lui envoyèrent les bonhommes en pains d'épice pour leur faire manger le gateaux piégé


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MikiAA
avatar
Messages : 512
Localisation : Aucune idée, je suis perdue

MessageSujet: Re: Le royaume des gâteaux à la fraise. Mer 21 Jan - 19:09

Miki ne s'arrêtait toujours pas de manger alors que Niki et Sora tentaient de l'extirper de la friandise. Au bout d'un certain temps, l'aînée des jumelles commença à lever le ton tandis que le renard peinait à se faire respecter par la blondinette. 

Niki: Il suffit Miki! Arrête ça tout de suite! 
Miki *mangeant comme une folle*: Nomnomnomnom... 
Sora: Miki!! Regarde tu te transforme en cupcake là!! 

Pourtant la fillette ne s'arrête pas, au contraire, elle parvint à se délivrer des mains de ses interlocuteurs et plongea à l'intérieur du gâteau comme on plonge dans de l'eau. 
Affolé, le rouquin gigotait de peur qu'elle se soit "noyée" dans tout ce sucre, la petite gothique par contre avait une expression fortement agacée sur son visage de porcelaine. 

Sora: C'est pas vrai! Qu'est-ce qu'on va faire?!
Niki *soupirant*: Pas le choix...on va être obligés de faire comme elle, bien que je ne supporte pas la fraise. 

Niki avait à peine dit ses paroles qu'en quelques secondes, le gâteau rapetissait à vue d'oeil, comme s'il se dégonflait de l'intérieur. Curieux, Sora et Niki se rapprochèrent du gâteau et constatèrent plus tard que c'est Miki qui mangeait de l'intérieur. Stupéfaits, ils remarquèrent que que le "défunt point d'ancrage" était désormais dans le petite ventre bien gonflé de la petite apôtre qui laissa un dernier soupir d'appétit satisfait... 
Cependant elle avait effectivement bien changée, sa peau était désormais blanche, ses cheveux roses, ses yeux rouges et que ses vêtements étaient faits de pâtisseries comme si elle était devenue une mini Katy Perry. 

Miki *faisant un sourire béat*: J'ai bien mangé!  
Niki et Sora *bouche-bés*: ... 

Tout contente, la cadette vint se faire porter par Sora en affichant un sourire radieux, le renard soupira puis lâcha un sourire, au moins rassuré de la voir "en vie". 

Sora: Tu nous faire peur pour rien tu sais? 
Miki: Ui! 

Puis la blondinette tourna la tête et vit un étrange combat de pains d'épice où tout le monde se battait, à l'exception de Mizuki qui regardait la scène de haut d'un oeil satisfait. 
Miki compris bien vite l'histoire... 

Miki *se jetant sur les pains d'épice*: C'est repartiiiiiiiiiiiii!!! 

Une fois de plus, la jeune apôtre se précipita sur des friandises... 
Le pain d'épice qui s'était fait attaqué ne put qu'être surpris, cherchant à faire lâcher Miki qui ne faiblissait pas et l'engloutis d'un seul coup. 
Ainsi, la petite apôtre prit part à la bataille, prenant sa forme de loup garou pour "chasser" ses proies...


Un gâteau? C'est bien!
Un gâteau à la fraise? C'est mieux!
Tu veux que j'abrège tes souffrances? Aucun soucis!
-Miki Nadeshiko-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo ArabaïAA
avatar
Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: Le royaume des gâteaux à la fraise. Jeu 22 Jan - 18:08

(Merci, Merci ^^)

     Kyo avait enfin une idée qui tenait la route. L'armée de pain d'épice était une malédiction, mais aussi une bénédiction pour le groupe. Grâce à eux, ils pourraient sortir de cette dimension parallèle. Le Bookman regarda autour de lui, Niki était occupé avec Miki, et Paradoxe, Miyabi, ainsi que Kotaro étaient venu prêter main forte à Akura. Mizuki, lui, était toujours assis sur son banc, regardant d'un oeil glacial la bataille qui se déroulait devant lui.

      Paradoxe, entendit par télépathie le plan qu'avait mis en place l'apôtre, et lui envoya donc directement un bonhomme de pain d'épice. Kyo le réceptionna sans trop le blesser. Il ne fallait pas qu'il meurt avant d'avoir accomplie sa mission. Il l'immobilisa alors à l'aide d'un sort d'enchaînement et commença à lui faire avaler de force le gâteau. Cependant, le Bookman se dit qu'à la vitesse où il allait, le gâteau n'était pas prêt d'être détruit... Il décida donc d'invoquer un double afin d'aller quelque peu plus vite... Mais au même moment, il vit que Miki s'était délivrer de l'emprise de son mari et de sa sœur et qu'elle avait littéralement plongé dans le gâteau... Alors, à une vitesse que Kyo n'avait pas envisagé, la petite elfe avait englouti toute la pâtisserie. Mais cela n'avait été pas sans conséquence... En effet, maintenant Miki ressemblait de plus en plus à une sucrerie...

      Toutefois, son changement d'apparence ne l'inquiéta pas plus que ça, et décida de se joindre à la bataille contre les bonhommes de pain d'épice... en les mangeant, naturellement... C'est pourquoi elle commença par celui que Kyo avait emprisonné, avait de se prendre sa forme animal, et de se lancer aux assauts des petits soldats sucrés... L'apôtre, lui décida pour sa part de lancer des runes de puissance sur un périmètre assez large afin que tous les confrères puissent en profiter...


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MizukiPP
avatar
Messages : 143
Localisation : Au palais de Mathaël à Celestia..

MessageSujet: Re: Le royaume des gâteaux à la fraise. Jeu 22 Jan - 18:49

Ce que venait d'accomplir la petite Elfe coupa le sifflet de Mizuki et lui fit ravaler son sourire, chose qui était rare. Le groupe ne manqua pas de le remarquer d'ailleurs. La Chouette se leva pour mieux observer le carnage que Miki était en train de faire.

Mizuki : -Qui aurais cru que cette goinfre aurait pus tout manger aussi... Elle est complètement folle...

Il soupira un grand coup avant d'aller voir comment avançait la bataille. Il déplia ses ailes et prit de la hauteur. Ils avait beau en tuer un nombre indéfinissable, ils revenaient toujours plus nombreux. Cette situation agaça grandement le pupille qui était à deux doigts de laisser exploser sa rage.
Il prit alors une grande inspiration et insuffla de la magie dans ses ailes. Il se mit à les battre de plus en plus vite, jusqu'à créer des lames d'air aussi tranchantes que des rasoirs et aussi rapides que le son. En à peine quelques secondes le champ de bataille était réduit en miette de pain de d'épice et tout ceux qui les combattaient se retrouvèrent pris au dépourvu. Il se posa vers la gamine Elfe -qui avait reprit forme humaine- avant de la toiser de tout son mépris.

Miki (se tenant le ventre) : -J'ai vraiment trop mangé...
Mizuki (sec) : -Et tu vas en payer le prix. Tu commences déjà à te transformer, regarde (pointant du doigts ses jambes).

Ces dernières avaient disparues et c'était de la meringue qui avait pris leur place. Le maléfice remonta lentement le long de son corps jusqu'à atteindre son torse. Sora arriva, complètement paniqué, suivit de Niki.

Sora : -Miki !
Miki : -Sora, aide moi !
Niki : -Ma soeur ! Tenez bon, nous allons trouver une solution, n'est-ce pas Mizuki ?
;
L'Ange détourna le regard, fixant le ciel; laissant la transformation faire son effet, lentement mais sûrement. Les apôtres lui lancèrent des regards meurtriers mais il s'en moquait complètement. Pris d'un élan de pitié, il décida de faire quelque chose quand même. Il se retourna et au moment où il allait poser le main sur le front de la gamine, un grondement sourd se fit entendre derrière lui.
Il se retourna et vit un bonhomme de pain d'épice géant se former à partir des miettes. Il faisait plusieurs mètre de hauteur et marchait sur les maisons comme s'il écrasait des insectes.

Mizuki (vraiment agacé) : -Cet endroit commence à me mettre vraiment hors de moi... Tu vas nous foutre la paix toi.

Il tourna son corps pour faire face au géant, conjura son épée elfique et se mit en garde. Deux secondes plus tard, sans le moindre mouvements visible de l'Ange, le géant s'effondra et les miettes prirent aussitôt feu. Il rangea sans épée avec nonchalance. Paradoxe se pencha vers Akura pour lui murmurer quelque chose.

Paradoxe : -Qu'est-ce qui vient de se passer ?
Akura (serrant les dents) : -Mizuki vient de le détruire en un fragment de seconde.
Paradoxe : -Comment ? Il n'a pas bougé.
Akura : -Si, mais tu ne l'as pas vu. Rassure toi, je n'ai rien vu non plus.

L'aura de la Chouette monta encore en agressivité et en énergie négative. Il se tourna de nouveau vers Miki et vit sans surprise que désormais, ce n'était plus qu'une grosse meringue avec quelques fraises la parsemant.

Mizuki : -Le problème est réglé.
Sora : -Comment ça, le problème est réglé ?!
Mizuki (lui jetant un regard noir) : -Tu crois peut-être que je vais dépenser mon énergie pour briser un charme qui a frappé cette idiote ?
Sora (perdant pied) : -Et bien je.... croyais... que tu... Fais le pour moi s'il-te-plait !

Le Gris se rapprocha du Renard sans diminuer pour autant son agressivité, il saisit son menton et l'embrassa en le tenant fermement tout en fixant Akura qui rageait en silence.

Sora (le repoussant) : -Arrête ! Je.... je... je ne veux plus faire ça avec toi...
Mizuki : -Et pourtant si tu veux sauver ta femme, il va falloir... Pas maintenant bien sûr mais quand on serra sortit, je te veux pour moi seul durant une nuit. Le marché est simple non ? Et si tu tentes de t'échapper, je te traquerai. Quand dis tu ?

Alors qu'ils parlaient, la terre se mit à trembler et le ciel à se fissurer. Les morceaux de maison tombaient un par un ou fondaient. L'espace clos se déformait avant de disparaître lentement maintenant que le point d'ancrage avait disparu.

Mizuki : -Dépêche toi, nous n'avons pas la journée devant nous... De plus seul moi peut rompre ce maléfice (foudroyant Yko et Niki du regard) Et vous, ne tentez pas de rentrer dans mon esprit pour y avoir la solution où je vous briserai. Alors petit Prince, que décides tu ? Vas tu laisser ta femme dans cette situation ? Au moment où l'espace serra détruit, elle serra emporté avec.. pour toujours.
Sora : -Et bien je...


Ma race s'est sacrifiée pour ce monde pourri, ce n'étaient que des idiots.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sora..
avatar
Messages : 89
Localisation : à Fantasia

MessageSujet: Re: Le royaume des gâteaux à la fraise. Jeu 22 Jan - 20:14

Sora s'en mordait les lèvres, prenant sa petite femme -devenue meringue- dans ses bras. Il fallait qu'il se décide car l'espace se dégradait carré de terrain par carré de terrain. 
Le renard baissa les yeux alors que les apôtres le fixaient des yeux, certains étaient impatients qu'ils dise oui, d'autres juraient de le tuer s'il venait à accepter le marché de l'ange gris... 
Enfin, Sora leva ses yeux couleur de thé et prit une expression forte et déterminée. 

Sora: Tu me déçois d'avoir recours à un chantage aussi ignoble. Mais soit, j'ai épousé Miki pour lui jurer de la protéger quand bien même elle soit une apôtre et moi un minable de kitsuné... Alors, dépêche-toi de la guérir. 

L'expression si chaleureuse et si fraternelle qui trônait sur le visage de Sora n'était plus qu'un mur glacial devant Mizuki, ce qui mit celui-ci légèrement mal à l'aise.
Le renard re-baissa les yeux une seconde fois, sur la meringue qu'il tenait dans ses mains et la regardait avec tristesse. 
Niki qui était restée dans le silence jusqu'à présent vint se coller au kitsuné et lui lança un regard aussi noir que l'enfer et aussi froid que l'âge polaire... 
Prenant garde à rester discrète, elle menace le jeune homme de la manière la plus professionnelle possible... 

Niki: Je jure devant Gabriel que je te lancerais une malédiction qui te pousseras au suicide... 
Sora *baissant les oreilles*: ... 

Sora regarda ensuite Akura qui avait le même visage triste que celui-ci, deux animaux avec un air de chien battu, ce fut presque comique si le jeu de mot n'était pas aussi pourri.


Pacifisme, gloire et loyauté
Telles sont les règles dont les kitsunés sont si fiers.
Les renards restent des prédateurs, ne l'oublie pas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akura..
avatar
Messages : 150
Localisation : Principalement vers Mizuki

MessageSujet: Re: Le royaume des gâteaux à la fraise. Jeu 22 Jan - 23:20

Akura était sidéré par la réaction de Mizuki. Il avait déjà vu l'Ange dans ces états les plus sombres mais à ce point là, jamais. Il s'apprêtait à répondre juste après le Renard mais il n'eut pas le temps. Une secousse bien plus violente se fit sentir et un énorme cratère se forma sous leurs pieds. Sora paniqua et hurla en voyant sa meringue tomber au fond du trou. (Ouin ouin ouin ma meringue xD)

Sora : -Mizuki ! Aide Miki !
Mizuki (soupirant) : -Bien chef...

Il rattrapa Miki la meringue avant de se mettre en vol stationnaire. Les autres sautèrent soit sur Sora, soit sur Xerxès pour ne pas tomber dans le vide. Akura en avait profité pour s'accrocher sur l'Ange et remonter jusqu'à son épaule. Il s'accrocha fermement dans sa chaire avec ses griffes sans aucune délicatesse. Mizuki ne broncha pas d'un poil et attendit.

Akura : -Tu es sérieux dans tes propos là ?
Mizuki : -T'es vraiment aussi naïf que Sora ?
Akura (étonné) : -Qu...Quoi ? Comment ?
Mizuki : -Toi qui connais mon histoire et mon passé, crois tu vraiment que je vais forcer quelqu'un a coucher avec moi ?
Akura : -Et bien... je... Et ton aura ?
Mizuki : -Idiot, je suis en fureur contre moi, pas contre toi ni Sora.

Le Chat ne dit plus rien, comme s'il venait de se prendre un coup dans l'estomac. Il ne comprenait plus l'Ange cette fois ci. A quoi rimait cette mascarade alors ? C'était l'incompréhension total. Il leva les yeux au ciel et se rendit compte que tout était noir ou presque, la désintégration de l'espace était presque finit. Il sentit le Gris soupirer en voyant également ça puis il descendit au niveau du Renard. Il jeta la gamine sur son dos qui fut rattraper de justesse par sa sœur.
La Chouette commença une à une vitesse si folle qu'on en entendait tout juste les paroles. Il se dépêchait de rompre le charme avant que la mini dimension soit détruite. Quand il eut finit, il posa les mains sur la pointe de la meringue et modela de façon grossière une forme humaine. La forme devint de plus en plus précise jusqu'à redevenir la Miki que tout le monde connaissait. Une fois finit, elle reprit vie et mouvement sous le regard soulage de Sora et Niki.
L'instant d'après, ils chutèrent d'un seul coup, aspiré par le fond. Ils perdirent connaissance et quand ils se réveillèrent, ils étaient dans une maison dans laquelle brûlait un feu. Une vieille femme en noire était installé devant l'âtre, une tasse de thé dans les mains.

??? : -Voilà qui est inattendu. Vous êtes déjà sorti de mon piège.
Akura : -Qui êtes vous ?
??? : - Qui je suis ? Ça n'a pas d'importance.
Akura : -Dîtes nous au moins votre nom.
??? : -Si vous y tenez tant... Je m’appelle Yumé.

Le Chat voulut avancer mais il se heurta à une mur invisible. On peut discerner à travers le capuchon noir de la femme un sourire.

Yumé : -Vous croyiez vraiment que j'allais vous laisser en liberté ?
Akura : -Pourquoi nous avoir emprisonné ?
Yumé : -Allez savoir...

L'aura du pupille monta d'un cran, être emprisonné comme un vulgaire oiseau ne lui plaisait vraiment pas apparemment. Kyo reprit le contrôle et tenta de briser la barrière invisible pendant qu'Akura tentait de calmer l'Ange. La femme semblait vraiment amusé par la situation...


Ron ron fais le chaton...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MiyabiAA
avatar
Messages : 239
Localisation : En voyage, toujours sur les routes

MessageSujet: Re: Le royaume des gâteaux à la fraise. Ven 23 Jan - 9:39

Miyabi avait horreur de se retrouver enfermé, il faisait de la claustrophobie dans ces cas la mais il contenait sa peur derrière un masque inexpressif, mis a part la colère qui brûlait au fond de ses yeux. Il commença par envoyer des décharges d'énergie pour tester la solidité des barrières, celle ci avait l'air solide. Mais toute les barrières ont un défaut dans leur cuirasse fallut juste trouver le bon endroit ce qui demandait de la patience et de l'entraînement.

Au bout d'une dizaine de minute, il découvris le point faible de la barrière il concentra toute sa magie sur cette unique endroit la barrière vola aux éclats libérant tout le petit groupe. La vieille dame quant a elle n'avait pas trop l'air de s'amuser, elle tiré une tête de 3 mètre de long, ce qui eut le don de faire rire le jeune mara et Kotaro. Miyabi se plaça devant la vieille dame et lui demanda la cause de toute cela, celle ci resta fermer comme une huître, elle ne dis rien.

Miyabi se retrouva bien embêter il se tourna vers le groupe l'air de dire un peu d'aide s'il vous plait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MizukiPP
avatar
Messages : 143
Localisation : Au palais de Mathaël à Celestia..

MessageSujet: Re: Le royaume des gâteaux à la fraise. Sam 24 Jan - 17:59

Emprisonné comme un vulgaire oiseau en cage. Cette idée répugnait l'Ange à un tel point qu'il ne désirait plus qu'une chose à ce moment précis : tuer cette femme. Vieille ou non, ça n'avait plus d'importance. Quand la barrière fut brisé, il voulut aller se venger mais le Mara fut plus rapide que lui. A force de la secouer, Miyabi fit tomber le capuchon et dévoila le visage marqué par le temps de leurs geôlier. Son visage resta impassible peu importe ce que disait ou faisant l'homme aux yeux fuchsia.
Mizuki soupirant, avançant à son tour. Pour une fois Miyabi ne protesta pas et laissa sa place. La Chouette planta ses yeux bleus droit devant ceux de la vieille dame. Il essaya de rester calme et diplomate.

Mizuki : -Madame, peu importe vos motivations, dîtes les nous pour que je puisse vous ramener devant la cours de Mathaël. Vous aurez le droit à un procès équitable.
Yumé : -De quoi suis-je accusé ? D'avoir emprisonné un petit prétentieux comme toi dans une dimension que tu pouvais aisément brisée ?
Mizuki (ignorant l'attaque) : -Non, vous êtes accusé d'avoir ensorcelé et réduit en esclavage plusieurs centaine de personnes.
Yumé : -Ce n'était que des sujets de test. Ma cible c'est toi petit prétentieux. Je débarrasserai le monde de ta présence néfaste, de ta race si abjecte.

Attaquer directement les origines du Gris n'étaient pas une bonne idée, Akura paniqua un peu en sentant un élan de colère gagné son compagnon. Il voulut lui sauter dessus pour l'arrêter mais trop tard; il avait saisit la femme par le cou sans l'étrangler et l'avait soulevé de son fauteuil. Le thé se renversa, brûlant ses jambes mais il ignora complètement la douleur, se concentrant sur sa proie.

Mizuki : -Ma race si abjecte comme tu le dis, a permis aux imbéciles de ton genre de dormir sur leur deux oreilles durant de longues années, loin de l'horreur qui nous servait de quotidien.
Yumé : -Je me fiche de tout ça, je veux ta mort.
Mizuki : -Tu vas gentiment me dire tout ce que tu sais sur moi et ce que tu veux faire.
Yumé : -Et si je refuse ?
Mizuki : -Dans ce cas...

Il ferma les yeux et pénétra directement dans l'esprit de la femme, brisant sans aucune délicatesse les barrières qui servaient de protection. Il eut un accès direct à tous les souvenirs et à toute les intentions de la senior. Il y découvrit quelque chose qui ne le surpris pas vraiment... Le Gris avait assassiné son fils lors d'un mission ordonné par Mathaël. Un trouble fête qui voulait s'emparer du pouvoir avec l'aide d'un groupe et plongé Black Rose un peu plus dans le chaos. Depuis la mort de son enfant, la femme a cherché un moyen de se venger et a donc créer cette dimension dont elle testait les limites en capturant des gens de différents niveau de puissance.
Il se retira en soupirant avant de fixer de nouveau sa victime dans les yeux.

Mizuki : -Quel manque d'originalité...
Yumé : -Je te ferrai payer un jour ou l'autre.
Mizuki : -Ce ne serra pas aujourd'hui ni un autre jour.
Akura (intervenant) : -Mizuki, ce n'est qu'une vieille femme, tu ne peux pas....

Trop tard. Il brisa la nuque de la vieillarde d'une seule main. Il laissa le corps choir par terre, complètement désabusé de cette aventure.

Akura : -Et les valeurs que tu défends en servant Mathaël ?! Comment peux tu tué de sang froid une vieille femme juste parce qu'elle a voulu se venger de toi ?
Mizuki : -Je lui ai rendu service, son esprit était rongé par la haine et la folie. Au mieux elle aurait finit décapité. Et ça m'a détendu.
Akura : -Je me demande qui de toi ou Shana est le plus cruel par moment...

Après une longue inspiration, il se retourna et se posta devant Sora, se situant à côté de Miki, Niki et Kyo.

Mizuki : -Un marché est un marché, j'ai sauvé ta femme. Je te veux donc dans ma chambre de l'hôtel de la ville dans une heure. Tu demanderas à l'accueil mon numéro de chambre. Si tu ne viens pas, tu sais ce qui va arriver... Ne compte pas sur les autres pour te défendre ou je les écrase en même temps et devant tes yeux.
Sora : -Je sais...
Miki : -C'est quoi cette histoire ?!
Mizuki : -Je te laisse le soin d'expliquer à ton épouse la situation. Sur ce, à dans une heure petit prince.

Il se tourna, traîna de force Akura avec lui et se téléporta devant le fameux hôtel. Il loua une chambre de luxe, n'étant pas loin d'une suite royale et se mit en tailleur au pied du lit pour méditer. Il devait calmer ses pulsions de haine au plus vite avant que ça ne dégénère. Akura quant à lui, sauta sur le lit et attendait avec impatience afin d'avoir un peu plus d'explications.


Ma race s'est sacrifiée pour ce monde pourri, ce n'étaient que des idiots.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo ArabaïAA
avatar
Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: Le royaume des gâteaux à la fraise. Dim 25 Jan - 11:17

Miki avait retrouver sa forme humaine, se qui soulagea quelque peu le Bookman. Au moins, elle ne resterait pas une meringue pour le restant de ses jours... Cependant, Kyo restait perplexe sur le marché effectué entre Mizuki et Sora. Miki aurait-elle été d'accord? Pas sûr... Mais dans l'état actuel des choses, il ne pouvait intervenir... Il restait juste sur ses gardes, au cas où Miki l'apprendrait et voudrait se frotter à l'Ange. Kyo regarda à ses coté, Paradoxe se trouvait là, c'est tout ce qui importait pour l'instant.

       Soudain, la terre s'ouvrit, faisant choir toute l'équipé... L'obscurité était omniprésente... Quand Kyo se réveilla, il vit qu'il se trouvait dans une petite pièce, éclairée par un poêle, dont les flammes dansantes faisait trembler les ombres sur les murs... Une vieille dame se trouvait devant lui, observant le groupe, dont elle était séparer par une barrière. Miyabi trouva vite sa faille et la détruisit sans problème, surtout lui qui était claustrophobe, il détestait être enfermé.

       Enfin, Mizuki s'occupa de leur tortionnaire. Cette vieille femme, dont le visage était marqué par le temps, et dont la chevelure était d'un gris cendre, c'était versé dans les arcanes afin de se venger de la Chouette. Kyo se dit qu'elle avait eut de la "chance" que Mizuki arrive si vite dans son piège, elle aurait pu faire beaucoup de dégât aux autres humains... Pour finir, Mizuki lui brisa le cou, avant qu'Akura ne puisse intervenir. Kyo, lui ne réagit pas, il aurait fait la même chose...

Yko: Et crac la Mémé!

       Le Bookman poussa un soupir... Il faudrait qu'il offre à son frère un livre du genre "faire des blagues pour les nuls"... Parce que là, ça devenait préoccupant... Après on s'étonnait que Kyo avait des saut d'humeur mais forcément! Alors, l'Ange se tourna vers Sora, le pressant d'honorer la partie de son contrat, dans une heure dans une chambre d'un hôtel, avant de se téléporter là-bas avec Akura. Miki appris alors ce pacte qu'avait formé les deux hommes, Sora allait devoir être convainquant devant sa femme. En tout cas, Kyo laissa la place à Yko, sa boucle d'oreille devint d'un rouge sang... Pour son retour, il embrassa tendrement son amant, qui lui rendit son baiser. Puis, il invita tout le monde à sortir de cette habitation afin de se restaurer dans la taverne la plus proche. Tous acquiescèrent, seul Miki fixait Sora d'un oeil mauvais.

       Yko défonça la porte d'entré d'un coup de pied, et ils purent remarquer qu'il n'était pas si loin de la ville. La chaumière de la vieille se trouvait un peu en retrait par rapport à Parta. Ils leur faudraient 5 minutes pour y aller. Paradoxe et Yko ouvrait la marche, suivit de Niki et de Miyabi et enfin Miki et Sora la fermait... Miki fusillait son mari de son regard, pendant que celui-ci tentait de s'expliquer... En route, Paradoxe posa un question:

Paradoxe: On aurait pas pu trouver une autre solution pour la vieille dame?
Yko: Plutôt que de la tuer? Je crains qu'aucune autre issue ne lui aurait été préférable.
Paradoxe: Mais Mizuki lui avait promis un procès non?
Yko: C'est vrai, mais c'était avant qu'il ne pénètre dans son esprit. En faisant ça, il a forcé ses barrières et lui a sans doute brisé l'esprit... Ses dernière paroles n'était que haine et colère d'une âme fragmentée... S'il l'avait laissé, qui sait ce qu'elle aurait pu faire...
Kyo: De plus, sa bibliothèque contenait plusieurs grimoire à la puissance reconnu...
Paradoxe: Je vois...
Yko, prenant la main de son amant: N'y pense plus mon cher... Allons plutôt manger! Ce sera meilleurs que des sucrerie et cela ne donnera pas de caries!


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sora..
avatar
Messages : 89
Localisation : à Fantasia

MessageSujet: Re: Le royaume des gâteaux à la fraise. Dim 25 Jan - 18:39

Très vite le petit groupe arrivèrent à la ville et plus particulièrement devant l'hôtel redouté par Sora qui poussait de longs soupirs alors que sa petite femme et Niki ne le lâchaient pas des yeux.
Miyabi s'étira de fatigue.

Miyabi: En attendant je tombe de fatigue, profitons-en pour nous reposer pendant que le renard seras occupé avec l'autre fou furieux d'ange...
Yko *soupirant*: Tu devrais dire ça avec plus de tact tu sais...

En effet la petite elfe noire avait l'aura de plus en plus ténébreuse et sa soeur jumelle l'avait encore bien plus.
Le jeune prince déglutit sa salive et ouvrit la porte de l'hôtel en ignorant les auras meurtrières et les pics qu'on l'affublait.

Sora: Peu importe, tu as raison Miyabi, entrons, nous avons besoin de repos après tout...

Le groupe entra et par la suite chacun prit une chambre. Miyabi et Niki choisirent une chambre individuelle, Paradoxe et Yko seraient ensemble tandis que Miki et Sora en partageait une ensemble.
Akura quand à lui ne savait pas encore, il était sortit pour prendre l'air...
Miki était roulée en boule sur le lit, boudant après Sora.
Celui-ci soupira et enleva sa veste pour se mettre à l'aise puis vint s'asseoir près d'elle en lui caressant doucement les cheveux.

Sora: Miki...
Miki *l'ignorant: ...
Sora: Je n'avais pas le choix... et tu sais que je t'aime plus que tout, les histoires avec Mizuki c'est du passé à présent...
Miki: N'empêche que tu vas coucher avec lui...

Le renard leva la petite elfe par les dessous de bras et vint la poser sur ses genoux en l'étrennant amoureusement.
Miki rougit sur le coup de la surprise.

Sora: Ecoute, je veux que tu dorme juste après que je serais parti d'accord? Si tu n'y arrive pas prend un élixir de sommeil et ne sors pas de la chambre. Je reviendrais le plus vite possible...
Miki: ...D'accord.
Sora: Si tu crains quelque chose n'hésite pas à venir voir Niki, elle sauras te réconforter. Maintenant va te coucher...

Sur ses dernières paroles, il embrassa Miki et lui caressa la joue tandis qu'elle commença à se glisser sous les draps, regardant son mari ouvrir la porte.
Le rouquin se retourna et lui sourit avant de sortir pour rejoindre Mizuki.
Comme lui avait commandé l'ange, il descendit à l'acceuil et demanda le numéro de chambre du pupille de Mathael.
Lorsque cela fut fait, il monta aux étages et toqua à la porte en lâchant un dernier soupir, attendant dans le couloir...


Pacifisme, gloire et loyauté
Telles sont les règles dont les kitsunés sont si fiers.
Les renards restent des prédateurs, ne l'oublie pas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MizukiPP
avatar
Messages : 143
Localisation : Au palais de Mathaël à Celestia..

MessageSujet: Re: Le royaume des gâteaux à la fraise. Lun 26 Jan - 14:22

Mizuki était dans une espèce de trans réparatrice quand il sentit Sora arriver. Au moment où le Renard frappa à la porte, il l'ouvrit par magie et lui demanda depuis sa chambre de venir jusqu'à lui. Le Kistuné avança avec prudence dans la suite, quelque peu sur ses gardes. Quand il arriva vers l'Ange, il le vit assis en tailleur, beaucoup plus détendu qu'auparavant. Akura était allongé sur le lit, sa queue balayant nerveusement les airs. La Chouette ouvrit les yeux et se releva avant de se diriger vers le mini-bar.

Mizuki : -Tu veux quelque chose à boire ?
Sora (froid) : -Non.
Mizuki : -Comme tu veux. Assis toi sur le lit je t'en prie.

Le Prince obéit avec un peu de réticence, se posant juste à côté du Neko. Mizuki se servit un Whisky et vient s'asseoir à son tour à côté de Sora. Il but une gorgée avant de s'approcher lentement de l'oreille de sa proie. Il inspira une grande bouffée de son odeur avant de sourire avec satisfaction.

Mizuki : -Qu'est ce que je pourrais faire de toi... T'attacher et abuser de toi toute la nuit... Te torturer par pure plaisir sadique, ou par vengeance... Te faire découvrir les méandres de la folie qui m'habite ? Tant de choses me passent par la tête...
Sora : -Fais ce que tu veux. Je suis prêt à toutes éventualités.
Mizuki : -Et bien... je ne t'ai jamais connu aussi courageux que maintenant, est-ce l'amour que tu portes à cette gamine qui te rend si fort ?
Sora : -Arrête de parler et assouvit tes pulsions qu'on en finisse.
Mizuki : -Tant d'impatience... Tu es sûr de ne rien vouloir boire ? Ça t'aiderait à supporter.

Le Renard se crispa et arracha le verre de Whisky des mains de l'Ange et le but cul sec devant les yeux ahuris d'Akura et Mizuki. Ce dernier ne put que s'empêcher d'éclater de rire. Son rire était cristallin, doux, apaisant. Il n'avait pas rit de la sorte depuis presque son enfance.

Sora : -Et tu ris de moi ! T'es vraiment tomber bas.
Mizuki : -Oui je ris de toi mais parce que tu crois vraiment que je vais te violer !
Sora : -Hein ?

Un autre fou rire s'empara de l'Ange, ne pouvant plus s'arrêter, Akura soupira et expliqua la situation au Prince qui semblait vraiment perdu ce coup ci.

Akura : -Mizuki est incapable de violer quelqu'un pour la simple et bonne raison qu'il l'a été par Riyuki quand il était jeune.
Sora : -Qu....QUOI ? Mais alors c'est quoi toute cette mascarade ? Qu'est-ce que je fiche ici alors ?!

Le Gris riait à s'en tenir le ventre mais il réussit à se calmer l'espace d'un instant pour s'expliquer. Il s'essuya les larmes et reprit son souffle.

Mizuki : -J'ai juste besoin qu'on se retrouve les trois pour discuter un peu de tout ça.
Sora : -Mais discuter de quoi ?! Je suis marié et toi tu es avec Akura, y'a pas à discuter ! Je comprends rien ! Sois plus précis ! Et puis c'était quoi toute cette haine dans la dimension ?
Mizuki : -Du calme petit Prince... J'étais en colère contre moi et aussi un peu contre Akura. Il m'a fait réalisé à quel point j'ai été stupide et ça m'a rendu fou, il a attaqué ma fierté et j'ai eu du mal à l'avaler... Je n'ai jamais eu de haine contre toi, tu as toujours été honnête et direct avec moi.
Sora : -Et tu peux pas tout simplement me demander de parler plutôt que de me faire un chantage affectif ?!
Akura : -Tu sais, il est idiot quand il s'agit de ses sentiments...
Mizuki : -Oh ça va hein ! Enfin bref, saches que tu as ma bénédiction pour ton mariage... Pour le moment.

Le Renard mit un moment avant d'enregistrer et de comprendre ce que venait de dire l'Ange. Mizuki le répéta une fois de plus pour être sûr qu'il l'ai bien entendu. Sora prit un air complètement perdu, ne comprenant plus rien à la situation.

Mizuki : -Faut te le dire comment ? J'aime Akura mais quelque chose m'attire irrésistiblement en toi. Je te veux encore et toujours mais ce n'est pas de l'amour, c'est quelque chose que je ne comprends pas... Tu es marié, alors chérie ta femme mais sache que si tu m'approches de trop près, je risque de pas pouvoir me contrôler.
Sora : -Dans le genre compliqué...
Mizuki : -Il y a une autre raison pour laquelle je t'ai fais venir.

Le Gris sourit et se leva pour se poster face à lui, il claqua des doigts et un magnifique Kimono lui apparut dans les bras. Il le tendit au Kistuné qui eut un moment d'hésitation avant de s'en saisir.

Sora : -Mais pourquoi ? Tu essayes de m'acheter ?
Mizuki : -Mais arrête d'être aussi pessimiste ! C'est ton cadeau de mariage. Je n'ai pas pus y assister à cause de tout les apôtres de Gabriel mais voila; je tenais à te l'offrir quand même. C'est de la soie de haute qualité, travaillée par les meilleurs artisans de la capitale. Prends en soin, il n'y a que très peu.
Sora : -M.. merci alors...
Mizuki : -Quant à toi, Akura.
Akura : -Hum ?

L'Ange mit un genoux à terre et tendit une petite boite qu'il venait de faire apparaître.

Mizuki : -Veux tu m'épouser ? Maintenant que Père est au courant, je veux vivre avec toi sans nous cacher. Sora, je veux que tu sois notre témoin.


Ma race s'est sacrifiée pour ce monde pourri, ce n'étaient que des idiots.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akura..
avatar
Messages : 150
Localisation : Principalement vers Mizuki

MessageSujet: Re: Le royaume des gâteaux à la fraise. Mar 27 Jan - 17:17

Le Matou écoutait les moindres détails de la conversation depuis le lit, balayant l'air de sa queue. Il était désabusé devant le petit manège que jouait l'Ange et devant son manque de spontanéité dans ses sentiments. Sora était entre la gêne, le fatalisme et la rage durant presque tout le long de la discussion.
Ce n'est que vers la fin, quand la supercherie était finit que le Renard se détendit un peu plus. Il prit avec une gêne certaine le Kimono. L'instant d'après Mizuki mit un genoux à terre, sous le regard interrogatif des deux animaux. Et tendit une petite boite vers Akura.

Mizuki : -Veux tu m'épouser ? Maintenant que Père est au courant, je veux vivre avec toi sans nous cacher. Sora, je veux que tu sois notre témoin.

Le Neko arrêta le balaie avec sa queue et stoppa sa respiration. Ses yeux s'écarquillèrent et il resta un moment immobile. Quand il retrouva l'usage de son corps, il sauta sur l'Ange, le clouant au sol, s'emparant de sa bouche pour un long baiser qui n'en finit que quand le Gris le repoussa gentiment en souriant.

Mizuki : -Je suppose que c'est un oui
Akura : -Oh que oui... A une seule condition !
Mizuki (étonné) : -Laquelle ?
Akura : -Si tu touches ne serrait-ce qu'une fois Sora et que je le sais, je te lacère avec mes griffes ce qui te sert de sexe, est-ce clair ?
Mizuki : -Plutôt en effet...

Ils s'embrassèrent encore sous le regard gêné de Sora qui toussa dans son poing pour rappeler sa présence. Ils se décollèrent et l'Ange ouvrit la boite, découvrant la bague. C'était un bijou en platine avec plusieurs petit diamants incrusté tout le long. Sur le dessus un Neko était finement dessiné, le tout donnait un aspect alliance de mariage de luxe sans pour autant tomber dans le superflus.

Mizuki : -J'aurai la même avec un Ange à la place du Neko.
Akura : -Oh Mimi... C'est le plus beau jour de ma vie...
Mizuki : -Pas encore, le mariage n'est pas passé.
Sora (s'éclipsant doucement) : -Je vais vous laisser hein...
Mizuki : -Pas si vite ! Tu ne m'as pas dit si tu acceptais d'être notre témoin ou non.

Les deux amants le fixèrent, attendant sa réponse.


Ron ron fais le chaton...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le royaume des gâteaux à la fraise.

Revenir en haut Aller en bas
 

Le royaume des gâteaux à la fraise.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Le Royaume perdu d'Arnor
» Fraise Tagada et Mister.Joachim vous demande d'applaudire ♥ /SBAF/
» Les souveraines du royaume
» [PARTENARIAT]Le Royaume de Zaïrys
» Le castrum et les châteaux de Lastours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. ::  :: Opale :: Parta-