Partagez | 
 

  [terminer] la comtesse bathory

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
MizukiPP
avatar
Messages : 143
Localisation : Au palais de Mathaël à Celestia..

MessageSujet: Re: [terminer] la comtesse bathory Ven 6 Mar - 18:00

La vision que la Comtesse lui avait insufflé durant le combat lui fit perdre le moral pour de bon. Il en fut choqué de longues secondes mais s'en remit quand il sentit que Mathaël approchait à grande vitesse. Il balaya rapidement cette "prophétie" et rassembla ses forces pour repousser une dernière fois la Comtesse. Il vit son Père tendre une main mais trop effrayer par ce qu'il pouvait lui arriver, il prit la fuite, disparaissant pour de bon de ce monde. Il se retrouva dans sa dimension et soupira, se détendant de toute cette pression. Il fixa la maisonnette en haut des escaliers et commença à gravir les marches. Il repensa à cette vision, avec lui transformé en pierre et Akura au bord du suicide. Il commença à broyer du noir, se demandant si c'était la vérité ou si ce n'était que mensonge pour le troubler. Peu importe la réponse, le temps fut affecté par ses émotions et vira à l'orage.
Monter les marches était un supplice pour lui tant il était épuisé par le combat. Il voulait voir à tout prix si Akura allait bien et se forçait rien que pour ça. Quand il passa la porte et qu'il le vit en train d'attendre sur le canapé, il sourit et se laissa tomber. Il sombra dans un sommeil réparateur durant plusieurs jours. Durant cette période, il fit lui aussi plusieurs rêve et cauchemars. Un rêve en particulier le heurta juste avant son réveil. Il vit Mathaël devant lui et ce dernier s'approchait de lui avec une mine inquiète.

Mathaël : -Mon fils, pourquoi me fuis tu ?
Mizuki : -Je fuis parce que j'ai peur et vous savez très bien pourquoi.
Mathaël : -Quand me ferras-tu confiance ? Si je ne vois aucune raison de te stopper, pourquoi le ferrais-je ? Je cherche juste à comprendre ce qui t'arrive.
Mizuki : -Je ne peux croire de telles paroles, ce n'est qu'un rêve. J'entends forcément ce que je veux entendre.
Mathaël : -Ce n'est pas un simple rêve, j'ai transmis ma volonté et mes pensées à ton cerveau avant que tu ne disparaisses. Je savais que tu tomberais d'épuisement et que ce rêve arriverait... C'était ma seule option étant donné que tu t'es isolé dans un monde que je ne peux atteindre.
Mizuki : -Pourquoi ça ne m'étonne pas...
Mathaël : -Reviens vite et discutons, nous sommes chacun coupable d'une faute. Viens à moi et parlons, je t'aiderai si jamais il y a besoin...

L'image se dissipa et l'Ange se réveilla en sursaut en haletant. Il balaya sans cesse la pièce du regard et vit Akura qui le fixait avec une mine inquiète lui aussi. Il se frotta les yeux et se massa les tempes avant de se calmer. Il reprit une grande inspiration avant de parler.

Mizuki : -Depuis combien de temps je dors ?
Akura : -Trois jours.
Mizuki : -D'accord.
Akura : -Tu es bizarre, qu'est ce qu'il t'es arrivé ?

La Chouette fixa la fenêtre et vit le temps orageux. Il soupira et se concentré pour faire revenir le soleil. Quand il eut finit, il se mit à raconter d'abord l'épisode du rêve avec Mathaël et finit en hésitant par la prophétie que la Comtesse lui avait montré. Le Neko sembla dubitatif et mit un moment avant de répondre.

Akura : -Pour ce qui est de la prophétie, je dirais que tu n'as pas à t'en faire... On est maître de son destin et rien n'est fixé définitivement par avance.
Mizuki : -C'est dur de se dire ça tu sais... surtout quant je pense que je peux te perdre...
Akura (lui mettant une main sur sa joue) : -Tu penses trop à moi. Seule la mort nous séparera et pas avant un long moment, est-ce clair ?
Mizuki : -Et voila que c'est toi qui me fait la morale maintenant... Que c'est ironique.
Akura : -En effet, ça change...

Un blanc s'installa entre les deux protagonistes qui se fixèrent longuement sans parler. Akura craqua le premier et s'empara de la bouche de son amant. La Chouette fut surprise mais lui rendit rapidement son baiser avec une passion ardente. Il bascula le Chat sur lui et le plaqua sur le lit pensant passer à autre chose. Le Neko s'échappa agilement avec un petit sourire, le laissant déstabilisé.

Akura : -Tu n'auras rien avant un moment ! Tu m'as endormi de force et enfermé dans cette prison dorée !
Mizuki (soupirant) : -Je suppose que je l'ai mérité...
Akura : -En effet ! Tu devrais faire un peu plus confiance aux gens qui t'aiment comme le dit si bien Mathaël.
Mizuki : -Tu vas t'y mettre non plus...
Akura : -Oh que si ! Et d'ailleurs, que comptes tu faire à propos de lui ?

L'Ange se mura dans le silence un petit moment avant de répondre.

Mizuki : -Je vais prendre mon courage à deux mains et discuter avec lui comme il me le propose.
Akura : -Sage décision ! En plus il doit être mort d'inquiétude depuis trois jours et j'ai envie d'avoir plus d'explication moi aussi...
Mizuki (souriant) : -Tu veux dire trois heures. Le temps s'écoule différemment ici, j'ai instauré cette règle pour récupéré plus vite mon énergie.
Akura : -Plus rien ne m'étonnes... Allons y !

La joie et la bonne humeur semblait être revenu dans le couple mais ce n'était que façade et tout deux le savaient très bien. La tension était encore sous-jacente et palpable. Mizuki s'empara de la main de son mari avec une mimique de moquerie.

Mizuki : -Si Monsieur veut bien se donner la peine de m'accompagner...
Akura (répliquant toujours aussi moqueur) : -Monsieur va y réfléchir car voyez vous, vous êtes un goujat maniaque du contrôle.
Mizuki (souriant) : -Alors je vais continuez à faire mon maniaque du contrôle et vous forcez la main.

Il la tira jusqu'à lui pour l'avoir sans ses bras. Il lança la téléportation et ils se retrouvèrent de nouveau sur Mistilia. L'Ange avait dissimuler leurs aura afin qu'ils ne soient pas repéré par n'importe qui. Il sonda Black Rose pour trouver Mathaël et sentit qu'il était à quelques pas d'eux, toujours sur l'île. Il ravala sa salive et entama la marche.


Ma race s'est sacrifiée pour ce monde pourri, ce n'étaient que des idiots.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hoshi..
avatar
Messages : 1166
Localisation : Dans Black Rose

MessageSujet: Re: [terminer] la comtesse bathory Ven 6 Mar - 20:28

Quand Shana fut partie, la gérante repris une bouffé de son kiseru puis elle se leva et elle ouvrit un tiroir de sa commode. Elle tendit un mouchoir blanc brodé de fleur.

Hoshi prit le mouchoir puis il regarda Mama.

Hoshi: C'est ?

Mama: Ce mouchoir était dans ton berceau...

Hoshi regardait le mouchoir avec un regard tendre puis il le plaça dans son veston.

Mama: Tu dois suivre la vampire et visiter le monde extérieur pour trouver tes origines....Tu dois emmener le dragon avec toi, il encombre une de nos chambre...

Hoshi esquissa un sourire: Oui Mama, je vais l'emmener....

Le jeune homme se leva doucement puis il s'en alla. L'épéiste traversa les long couloir couleur sang puis il s'arrêta à une porte et doucement il toqua. Une voie faible répondit et le jeune homme entra et il referma la porte coulissante derrière lui. Hoshi salua l'inconnu de la tête puis il s’agenouilla et versa un verre de thé avec une dose de calmant à son invité. L'épéiste tendit le verre à Okita calmement sans dire un mot. Le dragon fut surpris par les gestes souple et traditionnel de son hôte.  

Sans la permission d'Okita, le jeune homme souleva la couverture et regarda les bandages du dragon mais celui-ci la referma sur lui puis d'un aire furieux il brisa le silence.

Okita: Vous voulez que je vous aide ?!

Hoshi se mit à avoir un sourire en coin puis il se leva et son expression changea de tout au tout. L'épéiste reprit un aire sérieux et il s'adressa au dragon avec fierté.

Hoshi: Vous vous m'éprenez, je ne suis pas fan des hommes...

Okita: Alors pourquoi ?

Hoshi: Je suis en quelque sorte un guérisseur...

Okita: Un guérisseur avec une épée ..étrange, non?

Hoshi esquissa un sourire: J'ai beaucoup de qualité mais passons, nous devons partir au plus vite. La vampire est parti et je dois la retrouver au plus vite....

Okita: En quoi ça me regarde ?

Hoshi: J'ai cru comprendre que c'était votre amie et d'après votre expression, vous savez où elle se trouve.


N'hésite pas...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
étincelle..
avatar
Messages : 38

MessageSujet: Re: [terminer] la comtesse bathory Ven 6 Mar - 21:35

Étincelle était impressionner par kyo qu'il puissent avoir un frère avec qui il partagent un corps et par la fontaine se demandant si ce n'était pas la fontaine de jouvence des légendes le clone était impressionnant il ressemblait en tout point à l'original. Étincelle avait une idée pour retrouver le cœur de bathory, il s'envola.

Kyo: Ou va tu Étincelle
Étincelle: Je pense savoir comment trouver le cœur attend moi je vais voir mon père.

C’était un de ces père adoptifs un sylphe du nom de Ouranos le problème avec lui c'est qu'il avait tendance à tout ravager c'est pour ça d’ailleurs qu'il c'est éloigner 

Étincelle: PAPA OURANOOOOOOS! j'ai besoin de toi.

Soudain le temps changea les nuages devinrent noir, et une tornade apparut

Ouranos: Je sais très bien ce que tu veux, je suis partout et je sais tout, tu sais bien

Étincelle: Arrête d'abord de souffler tu va tout emporter et moi avec Monsieur je-sais-tout mais je sais pas faire gaffe au gens à coter.

Ouranos se calmant un peu laissa encore un vent fort, mais surmontable.

Étincelle:Toi qui sais tout peut tu me dire ou est le cœur de la comtesse.

Ouranos: Son cœur tu le trouvera auprès de son défunt de mari sorcier elle trouvait ça ironique et pensait que personne n'y penserai elle l'a enterrer vivant à Anastasia au pays de rubis terre de son ex-mari.

Etincelle: Mais comment on va faire pour aller jusque là-bas? ça va prendre des jours.

Ouranos: Ton ami peut t'y téléporter rejoint le et surtout mon fils soit prudent.

Ils se quittèrent en se regardant lentement de peur que se soit le dernier.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe..
avatar
Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: [terminer] la comtesse bathory Ven 6 Mar - 23:25

la comtesse était en grande conversations avec Shana par rapport a ses ancêtres, pendant se temps Yko déguiser en garde passa par hasard dans la salle du trône ou il y avait les deux princesse vampire, ainsi que les deux statuts de déesse. La comtesse ne reconnu pas l’apôtre et ne fit même pas attention au garde. En revanche yko remarqua un petit détaille qui éveilla sa curiosité sur la statut de la déesse hécate. Il avait vu de multiples représentation d'elle, mais jamais avec un écrins dans les main puis il se souvint des paroles de son frère "elle a donné son âme a lilith et se vie a hécate". Le bookman traca sa route avec un grand sourire satisfait.
Yko intérieurement : _ je pense avoir trouver le cœur de notre chère comtesse ....

... 

pendant ce temps a Anastasia, étincelle s'était rendu sur la tombe a la tombe de l'ancien marie de la comtesse sur les conseils de son père adoptif. apres avoir traverser les nombreux piège avec de a chance et surtout grâce a sa taille lilliputienne. Elle parvint finalement au coeur que lui avait dit son père malheureusement celui-ci était factice, ce n'était q'un leur destiné aux petits malins qui veulent prendre possession d seul point faible de bathory . A peine la petite fée s'empara t'elle du leur qu'elle se retrouva téléporter dans une des prison du chateau de dracula. elle était enfermer dans un bocal spécial qui bloque tout ses pouvoirs. la pièce était remplis de serpent agrainé, et mygales, toute sorte d'animaux qui se ferait un plaisir de dévorer le fugitif si elle compte s'échapper au dessus du socle il y avait un nid de frelons qui raffole des fées et la pièces est gardé par deux chiens des enfers . ET pour couronner le tout le bocal est fermé hermétiquement, ce qui fait que si elle ne se libère pas très vite elle mourra asphyxier.


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo ArabaïAA
avatar
Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: [terminer] la comtesse bathory Sam 7 Mar - 9:16

Kyo n'en revenait pas! Après avoir traversé tous les méandres sinueux du tombeau du mari de la Comtesse, voici que tout cela n'était qu'un piège! Voici que maintenant, Etincelle avait été téléporté, Dieu sait où. Bien qu'il avait une idée, il demanda à Yko, par télépathie s'il avait senti une nouvelle aura au château, et ce dernier lui répondit par l'affirmatif. La petite fée se trouverait donc là-bas? Finalement, tout converge vers le manoir anciennement à Dracula... Le clone du Bookman décida donc de se téléporté là-bas... De son coté, le vrai Kyo était toujours en méditation dans sous la cascade, vers les sorciers Wiccanes

         Aux abords du château, l'Apôtre dissimula son aura, et y entra, par la même brèche qu'avait laissé Yko en passant...


         De son coté, Yko était rentré dans la salle du trône sans le moindre problème. La Comtesse lui avait jeter un coup d'oeil rapide, puis l'oublia complètement. Elle ne l'avait pas reconnu, et tant mieux pour lui. Elisabeth était en pleine conversation avec Shana, par rapport à son arbre généalogique. Si il n'y avait que ça pour faire revenir la Pupille, c'était une stratégie plutôt facile à appliquer pour l'emprisonner de nouveau... Le Bookman espérait qu'elle était quand même sur ses gardes.

         Il continua à faire sa ronde habituel dans la salle, jusqu'à s'arrêter devant la statue de la déesse Hécate, il la regarda longuement, puis prit une échelle qui était dans un coin, qui servait pour nettoyé la sculpture. La Comtesse senti alors un étranger arriver près de son coeur, elle se retourna vivement, vis le garde, et lui dis, avec de la colère dans le regard.

Elisabeth: Que fais-tu là?!
Yko, modulant sa voix pour ne pas être reconnu: Je vous prie de m'excuser son Altesse. Je pris l'initiative personnelle d'astiquer cette noble statue de notre déesses Hécate. En effet, j'ai remarqué une tâche en hauteur, et ne voulant pas la laisser souillé, j'ai voulut la nettoyé. Je n'est pas pris la peine de vous prévenir, vous étiez dans une conversation de la plus haute importance...
Elisabeth: Hum... Cela passe pour cette fois, pour toi. J'apprécie ton initiative, mais si il y a besoin qu'une tache ménagère soit effectuée, demande à une des servantes.
Yko: Très bien votre Altesse.

         Yko repartie alors, dans une démarche militaire. Il s'était fait peur cette fois ci... Il parlait maintenant comme Kyo! Quel horreur... Il lui fallait une servante hein? Il était pas dans la mouise... En traversant les couloir, il vit une d'elle, l'air penaude, les yeux baissés. Il l'agressa alors, l'étranglant à moitié, et mettant une main sur sa bouche pour évité qu'elle crie. Puis il l'emmena dans une des salles avoisinantes. (Enlevez toute idée lubrique Razz) Bien sûr celle-ci était vide, et il en profita donc pour briser la nuque à la pauvre malheureuse. Il verrouilla la porte, et isola magiquement la salle et l'insonorisa. S'il fallait une servante, il fallait en devenir une... Constat qui ennuya quelque peu Yko...

          Il soupira un grand coup, avant de boire une potion que Paradoxe lui avait mis dans sa sacoche. Alors, le Bookman devint une femme, et mis les vêtements de feu la servante. Soudain, la porte s'ouvrit. Yko releva la tête, se mettant en garde. Qui avait donc bien pu pénétrer en ce lieu? Et c'était Kyo qui arrivait. Ce dernier reçut un claque derrière la tête.

Kyo: Non mais ça va pas?!
Yko: Ça t'apprendra à me surprendre!
Kyo, en souriant: Tu feras pas trop mal (mâle) comme ça.
Yko: Oh c'est bon! Si tu étais arriver quelques minutes avant ça aurait été toi! Mais met plutôt les vêtement du garde, tu passeras plus discret.

         Kyo s'exécuta. Une fois les costume mit, les deux frères sortirent de la pièce, et croisèrent un autre garde, qui leur lança un regard remplis de sous entendu luxurieux... Ils soupirèrent, avant, de se séparer... Kyo partie vers le cachot, au sous-sol; tandis qu'Yko alla dans la salle du trône, en priant intérieurement pour que la Comtesse n'ait pas un coup de coeur pour lui...


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
étincelle..
avatar
Messages : 38

MessageSujet: Re: [terminer] la comtesse bathory Sam 7 Mar - 17:27

Étincelle enfermer dans un bocal est entourer des pires atrocités qu'il pouvait s'imaginer était en train de penser à son père monsieur je sais tout n'était pas capable de voir le piège. S'approchant prés du verre, il tapota dessus c'était solide. Il ne pouvait rien faire même ses pouvoirs ne pouvait rien.

Étincelle: Si je ne fais rien je vais mourir.

Il s'envola jusqu'au couvercle essaya de la dévisser mais c'était impossible il ne pouvait pas se maintenir. Il se reposa en tailleur par terre, les ailes reposer et regarda l'extérieur, pensait à ce qu'il allait devoir affronter si il réussissait à sortir d’après la taille du bocal, il estimait qu'il lui restait une bonne heure avant de succomber.

Étincelle: C'est la fin.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okita..
avatar
Messages : 773
Localisation : Dans une plaine lugubre

MessageSujet: Re: [terminer] la comtesse bathory Dim 8 Mar - 18:22

Okita se reposait après le départ de la pupille, vomissant toute ses tripes à ne plus en finir. Sa bouche avait un goût aigre en permanence mais il ne le remarquait plus depuis un moment déjà. Il ferma les yeux en maudissant cette potion infecte mais il remarqua que la plupart de ses os étaient de nouveau en un seul morceau et que les douleurs disparaissaient lentement. Au moins ils n'ont pas mentit sur son efficacité. Il fut interrompu dans ces pensées par l'arrivé d'un jeune homme dont l'odeur ne lui était pas inconnu. Après quelques gestes un peu douteux, l'épéiste s'expliqua sur sa présence.

Hoshi: J'ai cru comprendre que c'était votre amie et d'après votre expression, vous savez où elle se trouve.

Le Dragon prit une mine un peu surprise et se leva avec précaution de sa couche. Il s'étira avec prudence, guettant les moindres signe d'alerte de son corps. Il fit signe du doigt au jeune homme de s'approcher. Celui ci obéit sans trop réfléchir. Okita l'attrapa par ses vêtements et le tira vers lui. Il se mit à le sentir de la tête au pied comme un chien le ferrait. Hoshi fut d'abord surpris puis il se reprit. Il dégaina rapidement son épée avant de la pointer sur la gorge du reptile.

Hoshi (avec ironie) : -Je croyais que vous n'étiez pas de ce genre...
Okita : -Idiot, ton odeur me rappelle quelque chose et j'aimerais savoir où je l'ai déjà sentit. Range ton joujou maintenant, tu vas te faire mal.

Le fait de se faire traiter comme un gamin agaça un peu l'épéiste qui se dégagea avec aisance de l'emprise du Dragon avant de trancher avec précision et rapidité tous les bandages du torses qui tombèrent au sol. Okita ne broncha pas et se contenta de soupirer.

Okita : -Je m'en souviens maintenant, ton odeur est partout sur Shana, tu dois êtres Hoshi c'est ça ?
Hoshi : -Que ce soit clair, je ne suis pas un vulgaire gamin.
Okita : -Ca réponds pas à ma question.
Hoshi : -Oui c'est moi Hoshi.
Okita : -Je vois... Et que veux tu à Shana ?
Hoshi : -N'est-ce pas normal de sauver une Dame en détresse ?
Okita (pouffant de rire) : -Elle est tout sauf une dame en détresse, je ne viens pas t'aider.

L'épéiste fut surpris par cette réponse mais ne demanda pas la raison de se refus. Okita lui donna quand même la position de la Vampire.

Okita : -Elle est dans le château de Dracula à Solar. Je ne viens pas car je ne suis pas en état de me battre. Il va falloir attendre demain soir pour que je sois totalement remis.
Hoshi : -Très bien. Dans ce cas, je vais vous demander de partir de cette chambre. Vous êtes un poids mort dans cette maison, votre présence nous gêne.
Okita : -Je m'en serrai douté.

Le jeune prit la direction de la sortie tandis qu'Okita se levait et rassemblait ses affaires. Il brûla par une soufflette les bandages qu'Hoshi avait coupé.

Okita : -Une petit question avant ton départ.
Hoshi (sans se retourner) : -Quoi donc ?
Okita : -Comment comptes tu te rendre à Rubis en si peu de temps ?
Hoshi : -Je trouverai un moyen.

Il partit en fermant la porte avec force. Okita pouffait de rire tout en partant de la maison close. Il se dirigea dans les bois environnants et établi un petit campement dans une grotte en attendant que sa guérison soit total. Il pensa quand même à Shana, se demandant si tout allait bien pour elle...


Cliquer sur la signature vous redirige sur mon AMV Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akura..
avatar
Messages : 150
Localisation : Principalement vers Mizuki

MessageSujet: Re: [terminer] la comtesse bathory Jeu 12 Mar - 13:04

(Bah alors vous êtes tous mort ?)

Le retour à la normal de Mizuki apaisa Akura bien qu'il gardait au fond de lui une légère sensation de malaise à ses côtés. Son changement brusque d'aura perturbait le Neko et il n'arrivait pas à s'y faire. Comme l'avait expliquer son compagnon, il pouvait sentir qu'il était sur un fil au bord de deux précipices, prêt à chuter à la moindre erreur. Lors du retour dans le monde réel, Akura soupira de joie. La dimension qu'offrait Mizuki avait beau être parfaite ou presque, elle n'en restait pas moins oppressante et malsaine. Il inspira un grand coup l'air frais de Mistilia et se mit à marcher derrière sans amant.
Il sentait que l'Ange était nerveux et inquiet pour son sort mais ne dit rien pour ne pas blesser sa fierté. Ils s'approchaient rapidement de l'Empereur et pourtant ce dernier ne montrait aucun signe d'agressivité comme il l'avait promis.

Akura : -Tu vois, il est calme et prêt pour discuter.
Mizuki : -Ou il a pas sentit notre présence, j'ai camoufler nos auras..
Akura (soupirant) : -Tu crois vraiment que tu peux te cacher de lui ?
Mizuki : -Laisse moi y croire...

Le voir aussi nerveux amusa quand même un peu le Chat, on aurait dit un enfant prêt à se faire gronder à cause d'une bêtise. Ils finirent par arriver prêt du campement des apôtres et de l'Empereur et se cachèrent dans les fourrées. La Chouette commençait à trembler de peur ce qui fit pouffer de rire Akura.

Mizuki : -La ferme ! C'est pas toi qui va jouer ta vie !
Akura : -Oh pardon, monsieur fait moins la malin et ça me fait rire pour une fois que c'est pas moi !
Mizuki : -Toi je te jure que je vais...
Akura (le coupant) : -Oups, pardon !

Il l'interrompit et le poussa du bosquet. Il se ramassa par terre devant les yeux plutôt surpris de ses camarades apôtres. Mizuki lança un regard meurtrier à son mari qui lui tira la langue en guise de réponse. Akura fit juste bouger ses lèvres pour que personne n'entende et que seul l'Ange comprenne ses paroles. Un sourire narquois trônait sur son visage.

Akura : -J'ai eu ma vengeance ! Prochain coup tu m'enfermeras pas !

Il se changea en chat pour effacer sa présence et grimpa sur un arbre pour assister à la scène...


Ron ron fais le chaton...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MizukiPP
avatar
Messages : 143
Localisation : Au palais de Mathaël à Celestia..

MessageSujet: Re: [terminer] la comtesse bathory Jeu 12 Mar - 14:44

La Chouette maudissait son amant de tout les nom et jura de se venger à son tour.... Enfin s'il survivait dans les dix prochaines minutes. Il se releva lentement, chercher à éviter le plus possible le contact visuel. Il s'épousseta les vêtements et inspira une grandes bouffée d'air en regardant le ciel. Il essaya de se calmer et se tourna quand il fut prêt vers son Père adoptif qui n'avait pas bouger. Il buvait paisiblement du thé en compagnie de Saito sur un rocher au bord d'un ruisseau. L'Ange bomba le torse pour ne pas perdre de sa fierté et avança d'un pas plutôt lent et mal assuré. Il se posa devant  l'Empereur et s’agenouille. Sa voix était faible et tremblante.

Mizuki : -Père...

Le Juste prit le temps de finir sa tasse avant de répondre, faisant monter encore d'un cran le stress de l'Ange. Chaque seconde était une éternité et il souhaitait au fond de lui d'en finir au plus vite. Il savait cependant que tout ça était de sa faute et que c'était sa punition. L'empereur prit enfin la parole.

Mathaël : -Mon fils... Te voila enfin devant moi. Suis moi.

Il se leva et partit un peu plus loin, là où les oreilles indiscrètes ne pouvaient écouter.

Mathaël : -Que diable t'a-t-il pris de faire tout ça ? Pourquoi cette colère ? Pourquoi cette haine ? Pourquoi ce changement si soudain ? Je ne te comprends plus.
Mizuki : -Vous savez très bien pourquoi j'ai fais tout ça Père...
Mathaël : -Les raisons de ta colère, je la connais. Mais j'ignore encore pourquoi tu as agis de la sorte. N'aurais-je pas pus soigner Akura ? Dois-je te rappeler que la magie curative est ma spécialité ?
Mizuki : -La rage m'a aveuglée et j'ai perdu mon sang-froid, je n'ai aucune excuse...
Mathaël : -Tout comme moi je n'ai aucune excuse de ne pas avoir su protéger Akura. Il y a bien longtemps que tu es pardonné pour CETTE faute.

Un frisson parcouru l'échine de la Chouette quand il entendit que son Père avait insisté sur 'cette' faute. Ils allaient maintenant passé au point le plus délicat.

Mathaël : -Que tu me repousses et me tienne responsable de ce qui s'est passé, je peux l'accepter. Mais faire ce que tu as fait il y a quelques heures m'est difficile à accepter.
Mizuki : -J'en ai conscience et je suis prêt à assumer ma sentence, même si ça doit être la mort.
Mathaël (soupirant) : -Vois tu, je suis dans une position délicate. Tu es mon fils mais mon pupille en même temps. Si je raisonne en tant qu'Empereur du bien, je devrais te tuer. Si je raisonne en tant que Père, je devrais essayer de trouver une solution. Le problème c'est que je n'en vois aucune... As tu quelque chose à dire pour ta défense ?

Le silence régna un long moment entre les deux hommes. Mizuki cherchait quoi dire, faisant attention de ne pas commettre une erreur qui lui coûterait la vie. Quand il voulu parler, il fut coupé par Akura qui sauta d'un arbre pour se poster aux côtés de son mari. Il reprit forme humaine avant de parler.

Mathaël : -J'aurais préféré que tu n'interviennes pas Akura. Je savais que tu écoutais mais j'aimerais que tu laisses Mizuki se défendre seul.
Akura : -Je suis désolé mais moi aussi j'ai dû réfléchir un long moment sur sa situation et je me permet de donner mon avis. Il ne serra pas objectif étant donné que c'est mon mari mais je tiens à le donner quand même.
Mizuki : -Reste en dehors de ça Akura.
Akura : -Tais toi un peu pour une fois ! Tu t'écrases et tu me laisses parler.

Cet élan d'assurance surpris Mizuki qui se tut pour de bon, estomaqué par ce qu'il venait de lui arrivé. C'était bien la première fois que le Neko lui tenait tête.

Mathaël : -Très bien Akura, je t'écoute.
Akura : -Merci. Pour des raisons qui m'échappe, Mizuki est devenu un ange, un démon, un mélange des deux ou je ne sais quoi mais à mon avis il semble être resté le même au fond de lui même. Ce changement est lié à ma blessure et donc c'est en partie de ma faute.
Mizuki : -Aku, c'est p...
Akura : -Tais toi j'ai dit ou je me barre d'ici et te laisse te défendre tout seul !
Mizuki : -...
Akura : -Donc je disais que c'était en partie de ma faute. Il a du mal à garder cet équilibre fragile entre sa part de bien et de mal mais essaie de faire de son mieux pour ne pas nuire à son entourage. Je suis persuader que si vous lui apprenez à contrôler ce nouveau pouvoir, nous ne serrions que gagnant.
Mathaël : -Il a quand même une part d'ombre en lui bien développé et pour un Ange Gris c'est risqué.
Akura : -Et vous ? N'avez vous pas une part d'ombre qui se tapit au fond de vous ? N'éprouvez vous pas un certain plaisir sadique à mener cette guerre ? Personne n'est parfait, pas même vous, pas même Dieu. J'estime que Mizuki a le droit à une seconde chance par pure soucis d'équité et de justice.
Mizuki (paniqué) : -Akura ! Tu te rends compte de ce que tu dis !
Akura : -Et c'est toi qui dit ça ! Tu as été bien plus odieux que moi.

L'empereur se mura dans un silence de réflexion, estimant le pour et  le contre dans ce qui a été dit. Il fit interrompu par une étrange lumière qui apparut devait lui, voletant à hauteur d'yeux. Cette lueur se mit à parler, s'adressant au Juste.

??? : -Messire, j'ai besoin de votre aide pour libérer une pauvre petite fée innocente prise dans le tourbillon des événements. Il a été capturé et emprisonné par la Comtesse Bathory, son temps est compté, il faut que vous le secouriez.
Mathaël : -Qui êtes vous donc ?
??? : -Peu importe mon nom, vous devez l'aider. Il s'appelle Etincelle et il vous sera d'une grande aide dans ce combat. Il est dans le château de Dracula à Rubis, enfermé dans un bocal. Aidez le je vous pris.

La lumière disparut aussitôt sans laisser de trace. L'Empereur garda le silence encore une petite minutes avant de reprendre la conversation.

Mathaël : -Très bien, j'ai pris note de tes remarques Akura, je vais y réfléchir.
Akura : -Merci.
Mathaël : -En attendant, allons libérer cette pauvre fée en détresse. Mon instinct me dit d'écouter cette mystérieuse lueur. Nous reparlerons de cette affaire pus tard.

Il tourna les talon et retourna vers les apôtres pour leur expliquer son plan. D'un accord commun, il décidèrent de charger une bonne fois pour toute, se lançant dans le combat final contre la comtesse. Mizuki quant à lui était resté avec Akura à l'écart et n'avait pas bougé d'un poil. Il réussit cependant à articuler quelques paroles.

Mizuki : -Merci Akura....
Akura : -Tu me remercieras plus tard ! Il est temps d'aller la fée.

Il s'en alla vers le campement lui aussi, laissant la Chouette seule. Ce dernier fixa le ciel, perdant son regard dans les nuages...


Ma race s'est sacrifiée pour ce monde pourri, ce n'étaient que des idiots.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe..
avatar
Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: [terminer] la comtesse bathory Ven 13 Mar - 22:42

(navré pour la période d'inactivité j'ai eu droit a des merdes récemment je vous dis pas ! )

La comtesse était occuper a converser avec shana tachant de répondre au mieux aux questions de la pupille pour l'éclairer sur son passé .... lorsque celle ci baissa sa garde elle n'eu pas le temps de comprendre se qui lui arrivais qu'elle se retrouvait piégé, des liens magiques était apparue au pieds au main et au coup la privant de ses pouvoir et de tout mouvements il y avait également un foulard qui la baillonais pour qu'elle ne puisse pas crié. Shana commencea sérieusement a s'inquiété de se que la comtesse allait lui faire . 
Bathory lui souleva le menton pour êtres regarder droit dans les yeux :_  n'ai crainte belle princesse bien que tu sois tout a fais  mon goûts, je ne vais pas abusé de ton corps ... pas tout de suite ... j'ai une meilleurs 
La comtesse plongea alors sa main dans la poitrine de shana. On pu lire la déception d'élizabeth lorsqu'elle constata que sa convive ne possédait pas de cœur. 
elizabeth : _ serai ce un homme qui te la briser ? qu'elle dommage ... je vais devoir m'y prendre autrement ....
La comtesse sortit alors la main du corps de shana sans lui laisser la moindre marque, elle fit alors venir une servante a qui elle arracha le cœur aussitôt. puis elle sépara l'esprit de shana de son corps physique pour le sceller au cœurs . la pupille perdit connaissance. 
Une fois cela fais elle fit apparaître un coffre en tout point identique a celui que tenait la statut ou elle enferma le coeur enchanter et le verrouilla avec le rubis autour de son cou (la seul chose qui peut également ouvrir le coffre qui contient le cœur de bathory ). 
L'histoire d'un soldat qui voulais faire le ménage avais éveiller de la méfiance et des suspitions . Elle remplaca donc le coffre original contre celui qui contenait l’âme de shana et l'envouta pour qu'il émette la meme aura ou odeur que l'original. 
Elizabeth ouvris son coffre avec son rubis si il était toujours bien en place. une fois les vérifications terminer elle l'enmena a diamant a l'anciens repere de saito et le jeta dans la rivière d'hélium liquide. Se baigner dans un telle endroit serais mortel pour tout être vivant ... tout sauf un je vous laisse deviner qui ^^. 
Une fois retourner au chateau, elle reçe le rapport du faux paradoxe, bien que yko sois tuer, il était envisageable, que kyo sois toujours en vie et fit donc augmenter la puissance de sa marionette, pour qu'elle sois capable de tenir tête a l’apôtre. Quand au corps de shana elle fut téléporter, dans une chambre bien garder par un enchantement. 
Une fois tous cela fini, elle décida de préparer l'acceuille pour ses futur inviter. A son avis mizuki n'allait pas tarder a revenir a la charge, et surement accompagner de mathael elle transforma alors tous le chateau en immense labyrinthe  et installa un autre redoutable piège .... por ensite retourner méditer afin de récupérer toute sa puissance 

du coté de kyo l'original , sur cristal moriwé se présenta a lui en lui tendant le cristal 
moriwe : _ Nous l'avons enchanter , il ne reste plus qu'a transpercer le coeur de la comtesse avec et il en sera finis d'elle ...

Du coté de paradoxe qui avait assister a tout depuis le début, dans l'esprits de la comtesse, celle-ci avait utiliser telleent d'energie qe les entrave emprisonnant le chaman, ce qui lui permis de se ibéré. Mais il lui fallait tout de même demeurer discret pour ne pas être anouveau entraver, le loup ne pouvait pas quitté le corps de bathory , il y était plus ou moins lié ....
alors qu'il réfléchissant a un moyens de prendre la poudre d'escampette, sans comprendre pourquoi n'y comment ils se retrouvait , il se retrouva dans une sorte de dimension parallèle dans un recoins du monde astral totalement hors du temps et de l'espace. Il se trouvait au centre d'un carrefour a trois voix au milieu d'un bois. Autour de lui le sol et les arbres était joncher de serpents , et des chiens loups étaient assis tout autour de lui en cercle, l'observant sans manifester le moindre signe d'agresiviter. puis une voix féminine se fit entendre 
???? : _ je t'attendais jeune chaman 
....


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nikiAA
avatar
Messages : 22

MessageSujet: Re: [terminer] la comtesse bathory Ven 13 Mar - 23:21

De son coté niki c'était retrouver prisonnière dan les cachos du château, privé de ses armes et de ses pouvoirs a cause de ses chaines 
La petites elfe utilsa une de ses barrettes et pu forcé facilement les serrures qui la retenais prisonnières. Alors qu'elle déambulait dans les couloirs du chateaux qui a présent était devenus un labyrinthe,elle remarqua une porte garder par deux chiens des enfers. Grace a ses pouvoirs psychique elle pu contrôler mentalement les deux canidées. Ensuite elle entra dans la pièce qui était garder, elle trouva toute sorte de bestiole dégoûtante dons es chiens s'occupère, pendant que l'elfe libéra étincelle qui tait devenus tout a cause de l'asphyxie, elle pu la soigné facilement . Niki remarqua également un étrange petite coffre d'ou provenait une sorte d'aura familière .... lorque l'apotre l'ouvrits , se fut fenris qui en sortit , l'arme était sévèrement remonter contre bathory. 
Les rubans s'entremèleres pour finalement prendre sa forme humaines, celle d'une belle jeune femmes aux long cheveux onduler chatains et aux yeux noisettes. Elle était en tenus de guerriere et ressemblait a une valkyrie, elle s'emparade la dague de paradoxe qui se changea en lance et se mit a hurlé .
Fenris :  JE VAIS LUI FAIRE LA PEAU A CETTE TRAINER !!!
étincelles effrayer par l’étrange femme se cacha derrière l'elfe : mais c'est qui cette folle ?
niki imperturbable : _ longue hisoire , disons que cette une amie ...
la petite elfe fit retrouver son calme a fenris et lui explica la situation .
Alors que le trio marchait dans le labyrinthe , ils remarquèrent d'étrange statut, tout le long de chaque murs. C'était des anges le visage cacher dans leurs mains, bien qu'il ne s'agisse que de statuts , le groupe se sentait observer et était terriblement mal a l'aise, s'entant comme un danger ....
fenris : _ ne quitté surtout pas les statuts des yeux ...
étincelles : _ pourquoi ?
a peine la fée eu posé la questions que des couinement se firent entende derrière eux, ils purent constater en se retournant, que les statut n'était plus a leurs place d'origine  arborant un visage hideux avec a leur pieds les deux chiens des enfer qui avait a présent la cou brisé ... 
en un clignement d'yeux des anges pleureurs qui se trouvait a la basse au bout du couloirs n'était plus qu'a quelques centimètre du groupe du groupe .
Le trio était dos a dos pour voir tout autour d'eux et se trouva rapidement encercler par les statuts . (méchant plagia sur docteur who , oui j'adore les anges pleureurs )
Fenris : _ ne cligné pas des yeux ! sinon on est tous mort !
niki : _ mais qu'est ce que c'est ? des gargouilles ? 
Fenris : _ des anges pleureurs , quand tu les regarde se ne sont que des statuts, mais des quetu ne les regarde plus  même une seconde ! ils bouge , ils sont tellement rapide et fort qu'un ange a plus de 100 m  peut te briser le coup en un battement de cils .
en plus ils sont totalement immunisé contres la magie et tellement résistant que même un dragons ne leur ferait pas une éraflure !

du coté de yko et kyo, les eux frère qui se sont perdus dans le dédale tombèrent nez a nez avec le faux paradoxe .


L'ombre ne cherche pas à éclipser la lumière 
mais a la sculpter, la souligner la mettre en relief 
sans le fusain de l'ombre 
la page serai vierge et nos regards aveugles

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
étincelle..
avatar
Messages : 38

MessageSujet: Re: [terminer] la comtesse bathory Sam 14 Mar - 18:53

Entouraient par les anges Étincelle, Niki et Fenris baignaient dans une atmosphère désagréable, tout en restant concentrer pour ne pas cligner.

Niki: Si quelqu'un à une idée, c'est le moment.
Fenris si je pouvais je les aurait déjà casser en deux.
Étincelle: je sens ma magie revenir mais tu dit que ça ne sert à rien.
Fenris: exactement ces enfoirées ont fait en sorte d'avoir le meilleur bouclier au monde leur seul point faible c'est qu'il ne peuvent pas se regarder entre eux c'est pour ça qu'il ont généralement leur têtes entre leur mains.(Et oui, moi aussi j'ai vu doctor who.)
Étincelle: Pourquoi?
Fenris: sinon ils deviennent des statues pour de bon.
Niki: C'est pas ça qui va nous aider.
Étincelle: attendait en ce moment il se regarde.
Niki: Quesque tu raconte.
Étincelle: En ce moment, on fait parage entre eux mais si on est plus là il se regarde.
Niki: C'est vrai ça me donne une idée venez près de moi.

Fenris et Etincelle reculant de plus en plus afin de se serrer prés de Niki sans perdre de vue les gargouilles.

Niki: Attention c'est parti.

Niki téléporta ses compagnons juste derrière une des statues mais par crainte il se retournèrent pour voir le résultat

Étincelle: ça à marcher?
Fenris: On dirait sinon il aurait eu le temps de bouger
Étincelle: Et Niki si tu peux de téléporter pourquoi ne nous fait du pas sortir du château?
Niki: La baronne m'en empêche si j'avais voulu sortir, petit, tu peux être sur que ça ferait longtemps que je ne serai plus là. Avançons il se peut qui il ait d'autre pièges alors soyez prudent.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo ArabaïAA
avatar
Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: [terminer] la comtesse bathory Sam 14 Mar - 19:49

Le premier Kyo lui, était installé toujours dans la grande cascade de magie. Il jouait en quelque sorte le rôle de réserve magie à son double et à son frère. Une vraie bénédiction que les sorciers Wiccanes possèdent cette oasis magique. De son coté, le chef du groupe était resté à coté de lui, surveillant ses réactions, et l'avancement dans la destruction de Bathory...

      Au château, Yko, un chiffon à la main, s'apprêtait à quitter Kyo pour se lancer dans la salle du trône. Alors qu'il s'apprêtait à rentrer, il vit une ombre suivre de quelque pas son frère. Bien sûr il la reconnu immédiatement, cette silhouette n'était autre que celle du Paradoxe, le faux sans doute... Il s'empressa alors d'envoyer un message mentale à son frère, puis le laissa se débrouiller avec la copie. Après tout, il s'en sortirait.

       Le Bookman, devenu femme depuis peu, n'avait pas vraiment l'habitude de cette forme, essayait de baissé sa jupe qui décidément semblait vraiment trop court... Il préférait se genre de vêtements sur d'autres personnes, mais pas sur lui... Il était vraiment mal-à-aise... Surtout aussi avec ses autre atour féminin... Finalement, il se décida à entrer.

         Il ouvrit alors la porte, et pénétra dans la salle du trône d'un pas pas sûr... Et les petits talons qu'il portait n'arrangeaient vraiment rien... Il profita du fait que la Comtesse était dans d'intense discussion avec Shana pour passé inaperçue. Il se retrouva alors devant la grande statue de la déesse Hécate, et décida de remonter à l'échelle. Il pensait vraiment qu cela serait simple... Mais il avait tort. Ses chaussures n'étaient pas vraiment faites pour ça, et passait la plupart de son temps à essayer de se tenir droit pour éviter d'exposer son derrière... Malgré tout, il se rapprochait du coeur tant convoité...

         De son coté, Kyo parcourrait les couloirs, marchant d'une façon militaire. Il avait senti une drôle de présence qui semblait le suivre dans chacun de ses pas... L'aura lui semblait étrangement familière, mais quelque chose ne collait pas... Soudain, il reçu le message télépathique de son frère. Il avait bien raison... Même si le faut Paradoxe imitait son aura, il ne pouvait la copier à la perfection. Il se décida de jouer un peu avec lui, cela lui apprendrait à usurper l'identité de son protégé...

         Alors qu'il était au sous sol, prêt des geôle, il prit à droite, et entra dans une pièce sans fenêtre et humide... Avant que l'autre n'entre, Kyo illumina la salle par magie, et attendit patiemment son invité. Ce dernier ne mit pas longtemps à arriver. Il arborait un large sourire, sur d'avoir prit une nouvelle proie dans sa toile.

Paradoxe: Kyo! Te revoilà! Je suis si content de te voir!

         Paradoxe s'approcha du Bookman, qui lui recula d'un pas. Il en profita par la même occasion de verrouiller la salle, l'insonoriser et l'isoler magiquement

Paradoxe, affichant une mine déçu: Que se passe-t-il? Tu n'es pas content de me voir?
Kyo: Je préfère les originaux aux copies.

         Paradoxe abandonna alors complètement son masque de bienveillance. Son regard possédait maintenant une lueur de folie, et il parti dans un rire de fou. Lorsqu'il reprit on souffle, il se redressa et dit:

Paradoxe: Tu as su au moins faire la différence, comparé à ton frère. Mais ne t'inquiète pas, tu vas le rejoindre!
Kyo, avec un sourire: Je sais que j'irais vers lui, il n'est pas très loin dans le château.
Paradoxe: Quoi?
Kyo: Eh oui, en matière d'assassinat, il semblerait que tu sois un bleu... Ne jamais déléguer la tâche de faire disparaître le corps. Enfin, on ne peut pas s'improviser assassin du jour au lendemain.
Paradoxe: Tu veux dire... qu'il est encore en vie.
Kyo: Tout juste!

        Le Bookman s'approcha alors de la copie, qui le regardait sans rien dire. Kyo enleva un de ses gant, et prit celui-ci pour gifler Paradoxe.

Kyo: Vu l'affront que tu m'as fait en poignardant mon frère, je te défi en duel!

        Paradoxe en resta bouche bée... Que répondre à cela? L'Apôtre aurait très bien pu le tuer en quelque secondes, mais voilà qu'il préfère le provoquer? Il l'aura voulut, il va se donner à fond! Kyo, lui, recula de quelque pas, prit la rapière dans sa panoplie de garde.

Kyo: Bon, ça ne vaux pas mes armes magique, mais pour toi, cela sera amplement suffisant. Pas besoin de magie.
Paradoxe: Ravale donc ton orgueil!

       Sur ces moment, l'imposteur fit apparaître une imitation de Fenris, dont les rubans flottait d'un air menaçant dans l'air.

Kyo: Si tu n'as que ça à m'offrir...

       Kyo se mit alors en garde, tenant fermement sa rapière d'une main. Paradoxe se jeta sur lui, tout les rubans en avant. Le Bookman les évita tous, où les para avec une facilité déconcertante. Dans la bataille, il assena un premier coup à Paradoxe qui le toucha aux bras.

Kyo: Je vois que tu as accès aux souvenirs du vrai Paradoxe. Si tu ne les avaient pas, tu serais sans doute mort.
Paradoxe: Arrêtes-donc de parler!

       La copie se rua de nouveau. Il tenta la même approche, il n'avait donc aucun sens tactique? Kyo lui lança alors un regard méprisant, ce qui l'énerva encore plus... Il évita de nouveau, cependant, il laissa une ouverture, Kyo semblait avoir lâché son arme... Paradoxe s'empressa de la prendre, mais cela était un piège, et l'Apôtre lui assena un violent coup de pied dans le ventre.

Kyo: Il faut croire que tu n'as pas tous les souvenirs... Paradoxe à appris à se méfier des ouvertures trop simple.

        L'imitateur se releva à nouveau sons regard était remplis de haine.

Kyo: Il est temps d'en finir.

        Le Bookman prépara sa prochaine attaque, et ferma les yeux. Paradoxe en profita. Cependant, Kyo sembla le traverser, et se reçu qu'une douce brise avant de tombé à terre. Kyo avait touché toute les articulation, tendons et autres afin de l'empêcher de bouger. En ne le tuant pas, il savait que Bathory ne remarquerait rien, et il avait en même temps mis hors de cause l'usurpateur.

        L'apôtre sorti de la salle. Il remarqua alors la présence de Shana dans le château, se qui le fit un peu paniquer...

Kyo, à Shana par télépathie: Princesse, puis-je avoir l'honneur de vous demander ce que vous faîtes la? Je vous en pris, soyez prudente.

        Un bruit sourde de pierre parvint alors à ses oreilles. Il se dirigea vers le bruit, et entra alors dans une salle où se trouvait Niki, Etincelle et Fenris dans sa forme humaine.

Kyo: Je vois que vous n'avez pas besoin de moi pour vous secourir. Aucun dommage?


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe..
avatar
Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: [terminer] la comtesse bathory Sam 14 Mar - 23:23

(juste petite précision étincelles il n'ya que les pupilles et les empereurs qui peuvent téléporter les gens avec eux , je le dis parce que y'en qui se sont fait taper sur les doigts pour sa ... on ne citera pas de nom) 

Alors que les trio pensait avoir échapper aux anges pleureurs et ont été rejoind par kyo ils eurent une bien désagréable surprise. Certe ils ont pus sortirs de piège mais seuls quelques anges pleureurs se sont croisé du regard, et son finalement tomber en poussières, en revanches beaucoup d'autres encors était toujours bien présents , se cachant le visage dans leur mains pour ne pas tomber une fois de plus dans le piège . De plus d'autres clones qu'avait créé la comtesse plus tôt vinrent a la rencontre du groupe.  Des clones de personnes qui, d'après les souvenirs de paradoxes, comptait beaucoup pour nos chère convives . A savoir shana, miki, et un autre clone de paradoxe . 

Du coté du vrai paadoxe 
Le chaman se trouvait dans une dimensions de poche en bien étrange compagnie .
???? _ je t'attendais jeune chaman 
l'homme au sourire d'ange regarda d'ou provenait la voie, sur une des voie du carrefours, se trouvait une femmes, aux cheveux brun attacher en chignons, elle avait un serpent sur les épaules et un chiens a ses pieds .
paradoxe : _ a qui ai-je l'honneurs ? 
l'image de la femme se floutta l'espace d'un instant laissant trois jumelles, pour finalement rependre son apparence d'origine 
Paradoxe : _ Je vois ..., trois femmes , un chiens a ses pieds, a serpent dans les mains, un carrefours ... ne serriez vous pas hécate par hasard ?
hécate: _ très juste , perspicace le rouquins ! Je t'ai fais venir ici pour te faire une proposition 
paradoxe : _ houla ! je le sens mal !
hécate : _ tout d'abords j'ai un certains faible pour la race des loups garous ...
paradoxe : _ je vous arrête tout de suite, je ne suis pas de sang pure et je n'en suis un que depuis peu de temps ...
hécate : _ oui je le sais mais ce n'est pas grave, pour faire cours tu est typiquement le profil de personne que je recherche ... une personne qui pourrait devenir un de mes prêtre . Qu'en pense tu jeune chaman ? tu aurait beaucoup a gagné ... plus de pouvoir et de puissance, un accès a beaucoup de mystères 
paradoxe : _ heu ...
Le chamans n'eu pas le temps de donner sa réponse que quelqe choses d'inattendus se produisie 
dans un premiers temps tous les serpents se sont mis a siffler furieusement et se rassemblé sur une autre vois du carrefours. Une autre femme fit son apparitions , Elle était grande, les yeux reptiliens , de long cheveux châtains et raides et une robe de style orientales donc les motifs ressemblait au écailles de serpents . Ensuite les loups hurlèrent a la morts et un homme fis son apparitions au derniers chemins du carrefours. Il était vétus comme un guerrier amérindins, coiffer d'une peaux de loups et les yeux argenter .
l'esprits loup : _ Sache Hécate qu'ils est déjà avec nous ! 
hécate : _ vous êtes qui vous ? 
paradoxe : _ (désignant la femme) l'esprit des serpents et (désignant 'homme) l'esprits des loups mes deux animaux totems et guide ... me voila entre trois divinités maintenant ... qu'est ce que je fous la ...
l'esprit des serpents : _ pour qui te prend tu a venir tenter de soudoyer notre chaman ?
hécate : _ soudoyer moi ... c'est un peu éxagérer ... disons que suis venus lui offrir une opportunité ... et je pense que c'est a lui décider de son destins (portant son regarde sur l'homme au sourire au d'ange) qu'en pense tu ? avec qu'elle divinité veut tu continuer de travailler a présent ? réfléchit bien !
l'esprit loups : _ prend ta décisiosn jeune loup , mais sache qu'elle influencera le reste de ta vie alors réfléchit bien !
Tout les regard se portèrent sur le chaman qui retrouvait face un dilème ....


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okita..
avatar
Messages : 773
Localisation : Dans une plaine lugubre

MessageSujet: Re: [terminer] la comtesse bathory Dim 15 Mar - 18:50

(Exact ! J'allais le dire mais tu as été plus rapide Paradoxe ^^, je ferme les yeux pour ce coup ci)

Okita trainait dans les bois depuis plusieurs heures maintenant. Il ignorait ce qu'allait faire ce fameux Hoshi mais il l'oublia rapidement quand il dégusta les fruits de sa chasse. La potion de guérison faisait son effet et toute ses blessures étaient à présents presque guéries. Du moins celles physiques, sa fierté et son nom ont été piétiné par cette femme Vampire et il ne comptait pas laisser passer ça. Il ragea tellement en pensant à ça qu'il en détruit le rocher sur lequel il était assis. De plus il se demandait ce que devenait Shana et ça, il ne pouvait l'ignorer. C'est décidé, il ne pouvait rester en place. Il veut à tout prix rejoindre ce maudit château et en finir une bonne fois pour toute. Il se leva, éteignit le feu et s'étira. Il fit un rapide tour de son état physique et vit que ses os étaient ressoudés, les hémorragies guéries mais sa force et sa magie étaient encore absentes. Peu importe, il se transforma en dragon, abattant les arbres environnants et poussant un cri raisonnant jusque dans la ville.
Sous forme animale, plusieurs partie de son corps étaient encore fragiles et il en avait bien conscience. Il déplia ses ailes et vit avec satisfaction qu'elles étaient intactes. Au moins je vais pouvoir aller à Rubis...Il prit son envol et fila droit sur le château de Dracula. Sur la route, il sentit des auras familières qui risquaient de poser problème si jamais ils refusaient de coopérer... Il se posa à l'écart du palais et reprit forme humaine. Il se dirigea vers l'entrée et posa une main sur la porte.

Okita : -Ça pue la magie à plein nez, tu peux être sûr que tu vas avoir le droit à un truc piéger mon vieux Dragon...

Il inspira un grand coup et poussa la porte qui s'ouvrit sans émettre la moindre protestation. Devant lui s'affichait un dédale de couloir tournant dans tous les sens.

Okita (soupirant) : -Qu'est-ce que je disais...

Il pénétra dans le labyrinthe et les portes se refermèrent derrière lui. Bien sûr l'endroit n'était pas éclairé. Il souffla une flammèche qu'il fit voleter autour de lui.

Okita : -Au moins je peux utiliser mes flammes pour le moment...

Il pria pour ne tomber sur aucun piège nécessitant un combat, sinon il risquait d'y laisser sa peau dans l'état actuel des choses...

(Ne faites pas intervenir Mathaël ou Mizuki, je réponds avec les comptes ce soir après le boulot)


Cliquer sur la signature vous redirige sur mon AMV Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hoshi..
avatar
Messages : 1166
Localisation : Dans Black Rose

MessageSujet: Re: [terminer] la comtesse bathory Dim 15 Mar - 19:45

Hoshi sortie de la chambre un peu soucieux et surtout énervé. Il n'avait jamais vu un dragon aussi mal élevé, le jeune homme avait toujours pensé que ces créatures mythique étaient plein de sagesse et une prestance à en faire pâlir les plus grands de Black Rose mais sa déception était à son apogée.

L'épéiste longère les longs couloirs du Camélia puis une jeune femme habillait d'un kimono rose foncé brodait de fleur bloqua le chemin du jeune homme. L'inconnue était coiffé d'un chignon avec des broches doré et son visage était blanc comme la neige, ses lèvres étaient légèrement rosé. La geisha timide, regardait Hoshi sans oser croisé son regard.

Geisha: Hoshi ? tu sors encore ?

Hoshi: Oui, je dois retrouver une femme..

Geisha: Une femme ?.....

Hoshi comprit qu'il venait de faire quiproquos.

Hoshi: Je veux dire que j'ai une mission et je dois retrouver une jeune femme..

Geisha: Je comprend, ne t'inquiet pas ...je sais que tu n'es pas comme ça, Hoshi....

La jeune femme se mit à rougir, elle regardait le sol.

Hoshi: Je suis désolé....je dois y aller...

La geisha attrapa la manche d'Hoshi, son regard scruté le sol timidement. L'épéiste se retourna vers la jeune femme et il prit les mains de la geisha.

Hoshi: Mitsu ....

La jeune femme regarda Hoshi.

Mistu: Nous avons grandie ensembles et j'aimerais....

Hoshi: Mistu..je te considère comme ma soeur et je ne veux pas que tu sois blessé, je ne peux pas t'emmener avec moi...

Mistu se mit à bouder puis elle regarda Hoshi avec une pointe de colère avant de partir dans le couloir sans dire un mot.

Hoshi: Mais qu'es qu'elle a ?

Hoshi s'en alla puis il chercha une solution pour aller à Rubis le plus rapidement possible.


N'hésite pas...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MizukiPP
avatar
Messages : 143
Localisation : Au palais de Mathaël à Celestia..

MessageSujet: Re: [terminer] la comtesse bathory Mar 17 Mar - 22:54

L'Ange fixait le ciel, se perdant dans ses pensées. Beaucoup de chose c'étaient passé en peu de temps et il avait un peu de mal à s'adapter à la situation. Il avait peur. Une peur tenace lui tenait les entrailles, il craignait pour sa vie, pour le choix de son Père. Akura quant à lui l'avait surpris; jamais il n'aurait imaginé son mari capable d'une telle assurance. C'était bien loin de l'amant doux, agréable et docile qu'il connaissait. Il reprit ses esprits et retourna à son tour au campement. Il vit que tout le monde avait rangé ses affaires et attendait son retour. Il avança vers Mathaël et ce dernier lui fit signe de la tête.

Mathaël : -Peux tu ouvrir un portail jusqu'à Rubis, au château de Dracula ?
Mizuki : -Bien sûr mais pourquoi pas vous ?
Mathaël : -Ça serra plus sûr si c'est toi.

L'Ange ne posa pas d'autre question et fendit l'air de sa main. Un portail s'ouvrit sous ses doigts et il l'agrandit de telle sorte à ce que tout le monde puisse y passer. Akura était revenu se poser sur son épaule en forme féline mais ne disait pas un mot. Il entrèrent un à un dans le portail et se retrouvèrent instantanément devant les portes du château. Cela surpris un peu Mizuki qui avait prévu de se téléporter à l'intérieur et non pas à l'extérieur. L'empereur comprit aussitôt et intervint.

Mathaël : -Elle a dû ériger une barrière et mit en place plusieurs protections afin qu'on ne l'interrompe pas.
Mizuki : -Ce qui explique pourquoi je n'ai pas pus entrer par magie...

Il soupira et posa la main sur la porte. Mathaël fit de même et sa mine s'aggrava. Il venait de comprendre ce qui les attendait derrière ces portes et ça l'exaspérait. Il les ouvrit et soupira avant d'avancer d'un pas ferme. Mizuki et les autres apôtre le suivit et c'est ainsi que commença leur périple dans le labyrinthe.


Ma race s'est sacrifiée pour ce monde pourri, ce n'étaient que des idiots.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akura..
avatar
Messages : 150
Localisation : Principalement vers Mizuki

MessageSujet: Re: [terminer] la comtesse bathory Mar 17 Mar - 23:09

Akura avait fait son choix, désormais il faisait aveuglément confiance en son amant, quoiqu'il fasse ou qu'il soit. C'est une décision difficile à tenir mais il décida de ne plus douter de lui. De plus il n'était pas encore habitué aux changement d'aura de la Chouette. Il s'installa sur son épaule sans rien dire et se laissa transporter. Le bâton de l'Empereur émettait une douce et pâle lueur éclairant les parois du labyrinthe. Ils avançaient sans vraiment savoir où ils allaient, se perdant dans le dédale des couloirs. A un croisement, ils entendirent une voix.

??? : -Fiche le camp sale bête ! Laisse moi tranquille !

S'en suivit un grondement à en glacer le sang du premier trouillard venu. Akura sourit car il comprit tout de suite de qui il s'agissait. Mizuki aussi l'avait comprit mais son expression ne changea pas pour autant.

Akura : -Messire, pouvons nous allez dans la direction de la voix ?
Mathaël : -Connais tu cette personne ?
Akura : -Oui et je pense que vous l'avez déjà rencontré.
Mathaël : -Son aura me dit quelque chose en effet...
Saito (intervenant) : -C'est l'odeur d'un de mes confrères Dragon, je suis d'avis d'écouter le Neko et d'aller voir qui est-ce que s'est.
Mathaël : -Et bien allons y.

Ils marchèrent dans cette direction et au bout de cinq petites minutes, ils arrivèrent au bord d'un précipice. A leur pied, on voyait un combat -si on peut appeler ça comme ça- qui se déroulait dans une espèce d'arène improvisée. Les combattants était une étrange et énorme bête au crocs et aux griffes acérées. Il était rapide, agile et puissant au vu des trous qu'il y avait dans le sol à chacun de ses impacts. Sa proie était ni plus ni moins Okita qui essayait tant bien que mal de survivre face à un adversaire plus fort que lui. Mizuki eut un petit rire sarcastique en voyant la scène tandis qu'Akura était amusé.

Mathaël : -Ainsi donc c'est lui. Okita si j'ai bonne mémoire.
Okita (voyant la petites troupe le regarder) : -J'ai entendu et oui c'est bien moi ! Aidez moi au lieu de vous marrer ! Je ne peut pas combattre dans mon état !
Mathaël : -Au vu de votre aura et de votre apparence, avez été perverti par un des princes de l'enfers, je ne vous aiderai pas.
Saito (intervenant encore) : -Moi je l'aiderai, je ne peux laisser mourir un camarade Dragon.

L'apôtre sauta dans l'arène et atterrit avec délicatesse sur le sol. Il invoque sa magie et rafraîchit l'air autour de lui. De petit pics de glaces se formèrent et il les envoya droit sur la créature avec une vitesse fulgurante. La bête fut transpercé de toute part et mourut sur le coup. Okita s'arrêta et tenta de reprendre son souffle.


Ron ron fais le chaton...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe..
avatar
Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: [terminer] la comtesse bathory Mer 18 Mar - 9:53

(j'essaie de débloqué la situation comme je peux)
Yko déguisé en femme de ménage s'empara du coffret persuadé qu'il s'agit du corps de la comtesse (alors que je le rappel il contenait un autre cœur sur lequel a été scelle l’âme de Shana, Bathory méfiante avais envoyer son vrai cœur au repair de saito). A présent le bookman était en possession d'un coffre, mais fallait il encore l'ouvrir … pour scella il devait voler son pendentifs de rubis a la comtesse.


Du coté de okita, Le dragons s'est vu sauvé la vie par Saito, malhereusement il n'eut pas le temps de se réjouir trop vite, peu de temps après la mort de la créature, les mure le sol et le plafond du labyrinthe se mirent a bougé, de nouvau apparaissait également formant de nouveau couloirs et séparant le nouveau groupe . ( vous connaisser l'adage diviser pour régner ? ) Ils se retrouvèrejt chacuns isolé les un des autres.De plus beaucoup avais l'impression d'être observé par d'étrange statuts d'ange au visage cacher dans leur mains

du coté de la comtesse celle ci avais récupéré des plumes que mizuki avait perdue lors de leur dernières bataille pour confectionner un poupée vaudou, un telle sors sur un pupille lui demandais beaucoup d'énergie mais ele s'en servait pour retourner l'ange contre mathael


Du coté du reste du groupe avec kyo, étincelles, niki et fenris. Ils étaient encerclé par les anges pleureurs ainsi que des clone de paradoxe, miki, et shana. Niki et kyo furent perturber par par la présence de leur amis, le bookmans compris rapidement qu'il ne s'agissait que de pales copies
Fenris eu une idée pour retenir les anges pleureurs , grace a ses rubans elle pu grimper tout en eau d'un pilier contre un mur. D'ici elle pouvait tout les anges sans expection, ainsi temps qu'elle les regardes ils restes tous des statues .
Pendant ce temps niki pu vaincre facilement la fausse miki ainsi que paradoxe. Kyo et niki, ensemble devrais être en mesure de réussir a vaincre la fausse Shana ( après tout ce n'est pas la vrai, ce n'est qu'un clone )


Du coté de paradoxe dans un recoins du monde astral, le chaman c'était retrouver fasse un ultimatum posé par hécate, et ses deux animaux totems. Après un bref moment de réflexions l'homme au sourire d'ange se décida enfin.
Paradoxe : _ j'ai enfin choisie !
Hécate :_ nous t'écoutons
Paradoxe fit apparaître un quatrième chemins au carrefours :_ (s'adressant au deux esprits) Je met en pratique ce que vous m'avez après, choisir ma propre voie ( se tournant vers Hécate) de plus je ne suis pas du genre à choisir la faciliter ….
les trois divinité esquissèrent alors un sourire : _ fait comme bon te semble, j’espère que tu ne regrettera pas ta décision !
L'homme au sourire d'ange emprunta alors le chemin qu'il s'est tracé lui même, il marcha longuement a travers la foret brumeuse pour finalement revoir les trois entité croisé juste avant, toute arborait un visage dévoilant la satisfaction
l'esprit des loup : _ tu t'es montré digne de notre enseignement
paradoxe : _ ce n'était qu'un test ?
Hécate : _ Oui et tu la réussis avec brio ! A présent c'est a moi t'apporter mon enseignement ….
Paradoxe : _ mais … et bathory ? C'est une de vos adoratrice !!!
Hécate : _ Oui mais toute la puissance qu'elle a accumulé lui font perdre la raison, et de toute façon sa fin est proche a présent. Je ne veux plus travailler avec, elle m'a déçu !
Paradoxe : _ Mais comment je fais moi maintenant, je suis plus ou moins mort en quelque sorte ….
Hécate : _ je vais arranger sa, après tout je suis la déesse de la mort et ton heure n'était pas encore arrivé (puis elle tendis la main au loup garou qui la saisi ) il est temps pour toi de retrouver tes amis, il y a d'ailleurs un certains bookman habillé en femme de ménage qui te cherche …
paradoxe : _ Heins ?!


Dans le monde physique, pendant que la comtesse confectionnait le sortilège, celle-ci se mit a tousser violemment en plein milieux du combat en crachant du sang. On pu voir l'esprit de paradoxe quitté le corps de bathory, avant disparaître pour ensuite réapparaitre dans la salle du trône aux pieds de la statue d’Hécate a nouveau son corps physique sous les yeux ébahit d'yko. A Son réveil le chaman était nus dans les bras de son amants au chateaux de dracula .


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo ArabaïAA
avatar
Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: [terminer] la comtesse bathory Mer 18 Mar - 19:16

Un grand soulagement parvint à Yko lorsqu'il vit que la comtesse quittait la salle du trône avec Shana, qui d'ailleurs la suivait sans protester. Au moins, il pouvait prendre le coffret sans se faire repérer. C'est d'ailleurs se qu'il fit. Mais il eut la mauvaise surprise de voir qu'il était fermé à clé, et qu'il lui fallait le pendentif de le Comtesse. La poisse le poursuivait... Toutefois, un étrange pressentiment lui serra le coeur. L'aura qui émanait de la boite lui était familière, mais ne semblait pas être celle de Bathory... Qu'importe, il improviserait plus tard...
 
        Alors qu'il descendait l'échelle, en prenant garde de ne pas tomber, un air froid emplis la salle. Sa jupe n'aidait en rien vu sa petitesse... Il maudit intérieurement Kyo, la prochaine fois qu'il faudra se travestir, il lui laissera la place, et volontiers même. Il regarda autour de lui, ses sens en alerte. De fine particules dorées, ayant une aura divine envahit la pièce. Yko réussit à en avoir une, celle-ci n'était pas chaude et semblait lui être bienveillante. Chaque particules ne réunirent alors en un endroit, formant une silhouette humaine.
 
        Soudain, elles se mirent à briller de mille feux, forçant Yko à fermé les yeux. Une fois la lumière dissipée, il vit Paradoxe, allongé par terre. Le Bookman n'écouta pas sa raison qui lui criait qu'il s'agissait peut-être d'un piège, mais écouta son coeur qui lui disait qu'il s'agissait de son Homme, le vrai. Les yeux ébahit, il laissa tomber le petit coffret et couru vers son Loup-garou. Il vit qu'il n'était pas blesser, son coeur battait régulièrement. Une larme de bonheur coula le long de sa joue. Son mari n'était pas mort! Il était maintenant avec lui!
 
       Alors qu'une seconde larme allait coulé, une douce main vint l'enlevé. Paradoxe s'était réveillé, et avait son regard plongé dans celui de son amant... Ils restèrent quelque temps comme ça, avant de se relever, et il s'embrassèrent avec fougue. Tant l'un que l'autre était heureux de se retrouver.
Tandis que leurs lèvres se quittèrent, Yko cassa toute la magie du moment en demandant:
 
Yko: Dis-moi, tu l'as dosé à combien la potion de changement de sexe?
Paradoxe, soupirant: Elle devrait durée 1h.
Yko: 1h vient de passé...
Paradoxe: Bah... peut-être deux, je sais plus... -avec un regard malicieux- ou alors c'est celle qui dure une journée.
Yko: Non...
Paradoxe: Peut-être.
Yko: Mais j'ai mal au dos moi!
Paradoxe: Tu te débrouilles.
Yko: Quoi?! Tu peux rien faire?
Paradoxe: A part attendre que ça passe.
 
        Tandis qu'Yko commençait à désespéré, finalement la potion prit fin, et il put retrouver ses attribut masculin.
 
Yko: Ah! Je suis mieux ainsi!
Paradoxe: Excepté la tenue, oui.
 
       Sur ces mots, Yko claqua des doigts et une robe de nécromancien vient remplacer ses anciens vêtements devenus obsolètes. Cette robe noire était ornée de crâne, et possédait des lisières rouges sang. Les deux amants se retrouvèrent alors, et commencèrent à parler de leurs aventures, et de l'objectif final.
 


  Du coté de Kyo, qui se grattait l'oreille parce que quelqu'un parlait de lui, avait retenu du mieux qu'il pouvait la fausse Shana, le temps que Niki s'occupe de toutes les copies de sa soeur et de Paradoxe. Cela avait plutôt bien marché. Après tout, cette Shana ne possédait pas la même force que la vraie, il serait simple de s'en débarrasser. Kyo avait intimé à Etincelle de surveiller lui aussi les Ange pleureurs, on est jamais trop prudent... Une fois que la petite Elfe eut fini de son coté, elle rejoignit le Bookman. Ce dernier faisait léviter des morceaux de pierre, lui servant de bouclier à utilisation unique contre les assauts de Shana. Ce dernière arborait un sourire satisfait, et narquois.

Kyo: Je saurais vous faire ravaler ce sourire, imposteur!
Shana: Si tu peux me toucher! Pour le moment, tu ne fais que retarder l'inévitable!

       Kyo ne pouvait utilisé ses chaîne anti-vampire, la copie imitait grossièrement les capacité vampirique, mais l'être n'en faisait pas partie... Il se rendis compte que quelque chose clochait... La personne devant lui possédait au fond d'elle une aura humaine... Et si la Comtesse avait utilisé un humain pour en faire une poupée plus fort, permettant de posséder plus de pouvoir? Le Bookman trouva la solution pour s'en débarrasser. Kyo, protégé par ses pierres, pris une de ses dagues, et l'allongea de sorte à en faire une rapière, puis il appliqua sur la lame un peu de son sang. L'arme se mit alors à briller légèrement, ensuite, il la lança à Niki.

Kyo, par télépathie à Niki: Lorsque je l'aurais immobilisé, utilisez donc cette arme pour lui transpercer la poitrine, cela détruira son centre vital, la faisant redevenir qu'un vulgaire humain. Je m'occuperai de la suite. Préservez donc vos force, Fraulein Niki, la guerre n'est pas finie!

        Niki, se lança alors face à Shana, la retenant pendant que Kyo entonna son sort. Cela prit quelques minutes, alors l'ombre de l'Apôtre s'agrandit de telle sorte qu'elle engloba complètement la vampire. L'Elfe prit à pleine main l'arme, et en transperça la poitrine de l'ennemie. Cette dernière cracha du sang, et lorsqu'elle releva les yeux, le Bookman se trouvait devant elle.

Kyo: Je vous ait fais ravaler votre sourire, n'est-ce pas?
Shana: Va en enfer...

        A ces mots, Kyo sourit. Il ira sans doute là-bas, il n'en doute pas... Il leva alors sa main droite, possédant une étrange allure squelettique, et mit son index sur le front de la fausse pupille. Alors, dans un dernier soupir, elle expira...

         Niki se rapprocha alors de l'Apôtre, curieuse de se sort...

Niki, regardant la main qui reprenant forme humaine: Quel est donc ce sort?
Kyo, bougeant ses doigts: Il s'agit de "doigt de mort". Un sort néoromantique... -changeant de sujet, et souriant d'un air bienveillant- Bien! Voilà une bonne de faite! Il ne reste que ses saletés de statues... Mais dites-moi, elles ne s'animent que lorsqu'une personne est présente non? Alors pourquoi ne pas partir tous ensemble? Dans le pire des cas, je me propose de les surveiller, vous sortez, et je vous rejoint par magie?


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okita..
avatar
Messages : 773
Localisation : Dans une plaine lugubre

MessageSujet: Re: [terminer] la comtesse bathory Jeu 19 Mar - 16:35

(J'avais tout fait pour réunir mes perso et pressé le RP mais tu les sépare, VDM)

Okita avait déambuler dans les couloirs pendant de longues heures sans trouvé la moindre sortie ni tomber sur la moindre personne. D'un côté il était plutôt heureux d'être seul car sa magie et ses forces se régénéraient lentement, beaucoup trop lentement à son goût. Alors qu'il était perdu dans ses pensée, il ne vit pas le fossé devant lui et tomba lamentablement dedans. Grâce à ses réflexes, il réussit à atterrir sur ses jambes sans se faire mal. Il soupira et jura pendant un moment avant de remarquer ce qu'il y avait sous ses pieds. Le sol était teinté de sang et plusieurs cadavre et os trainaient un peu partout.

Okita : -Voilà qui n'augure rien de bon...

A peine avait il dit ça qu'il entendit un ronflement. Il tourna doucement la tête et vit derrière lui une énorme bête faisant deux à trois fois sa taille qui dormait paisiblement. Il ravala sa salive et voyant qu'il était à quelques mètre de lui. Vaut mieux que je ne le réveille pas... Il prit ses précautions et examina les alentours en quête d'une sortie. Il en vit une en hauteur à l'opposé de l'endroit où il était arrivé. Il lui suffisait juste de marcher doucement sans faire le moindre bruit et grimper la paroi. Il prit une grande inspiration et commença son périple. Il réussit à se faire discret une bonne partie du trajet et arriver à deux pas de la paroi, il glissa sur le restant d'un crâne et tomba sur un tas d'os qui se fracassa dans un brouhaha terrible. La conséquence logique fut que la bête se réveilla sur le champs en grognant, mécontente qu'on l'interrompe dans sa sieste.

Okita : -Je n'aurai pas dû me lever aujourd'hui...

La créature renifla les airs et dirigea son regard vers le Dragon encore affalé dans les os.

Okita : -Gentil bêbête.... va coucher.....

Elle poussa un grondement avant de foncer tête baissée sur le pauvre Okita qui se dépêcha de déguerpir avant l'impact. Il l'esquiva de justesse et quand il vit le trou qu'elle venait de faire dans le mur, il se mit à pâlir. Pourquoi ça n'arrive qu'à moi ce genre de truc ? Il tentait de fuir par tous les moyens mais rien n'y faisait, elle ne voulait décidément pas le laisser tranquille.

Okita : -Fiche le camp sale bête ! Laisse moi tranquille ! Et je suis pas bon à manger ! J'ai la peau trop dur pour toi !

Il commençait en avoir grand sur la patate et espérait trouver une solution rapidement avant qu'il n'atteigne ses limites. Il vit alors qu'une petite troupe l'observait et que c'était Mathaël accompagné de tous ses apôtres et d'Akura. Okita fut légèrement agacé de voir que personne ne bougeait le petit doigt pour lui porter secours.

Mathaël : -Ainsi donc c'est lui. Okita si j'ai bonne mémoire.
Okita : -J'ai entendu et oui c'est bien moi ! Aidez moi au lieu de vous marrer ! Je ne peut pas combattre dans mon état !
Mathaël : -Au vu de votre aura et de votre apparence, avez été perverti par un des princes de l'enfers, je ne vous aiderai pas.
Saito : -Moi je l'aiderai, je ne peux laisser mourir un camarade Dragon.

Okita ne reconnut pas la dernière personne mais il sentit à son aura et son odeur que c'était un Dragon tout comme lui. Ses doutes furent confirmés quand il entendit 'un camarade Dragon'. L'inconnu extermina la bête en une attaque, ce qui cloua le bec à Okita. Quand il s'approche de lui, il remarqua qu'une puissance très ancienne coulait en lui. Il n'en croyait pas ses sens.

Okita : -Vous.... vous... vous êtes un Dragon millénaire ?
Saito : -C'est exact, je me prénomme Saito et vous êtes Okita si j'ai bien compris ?
Okita : -Non ! Enfin oui mais suis-je en train de rêver ?
Saito : -Non vous ne rêvez pas, je suis bien en face de vous.
Okita : -Mais les Dragons millénaires ont disparus !
Saito (souriant) : -Nous n'avons pas disparus, la plupart d'entre nous sont morts en effet mais les survivants se sont mit soit en léthargie soit se cachent, dissimulant leur nature.

Okita n'en revenait pas et n'en croyait pas ses oreilles. Il voulut encore poser des questions mais le sol se mit à trembler et un rift les sépara. De nouveau murs apparurent, divisant tout le monde. Okita se retrouvait de nouveau seul dans un couloir avec d'étrange statue d'Ange se tenant les yeux...

Okita : -Bordel ! J'en ai marre de ce château !


Cliquer sur la signature vous redirige sur mon AMV Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hoshi..
avatar
Messages : 1166
Localisation : Dans Black Rose

MessageSujet: Re: [terminer] la comtesse bathory Ven 20 Mar - 15:04

Quand à Hoshi, il chercha un moyen de retrouver la vampire alors il alla s’asseoir sur un rocher à l'extérieur du Camélia et pendant plusieurs heure, le jeune homme a médité. Après cette longue méditation il sortit de sa poche le collier de téléportation de Shana puis il examina pour savoir comment l'employer. 

Hoshi: Comment ça fonctionne ? (soupire)

L'épéiste appuya sur une des pierre et le jeune homme fut téléporté dans un château lugubre. La décoration était différente du précédent mais l'ambiance était la même. L'attention fut porté sur quelque tableau et surpris il s'approcha de l'un d'eux. Un oiseau rouge écarlate aux ailes déployé était présent sur un des tableaux avec une jeune femme à la chevelure geai. Hoshi semblait perplexe après sa découverte, l'oiseau lui disait quelque chose mais il n'arrivait pas à s'en souvenir mais un bruit soudain le réveilla de ses songes et il vit que les murs se déplacèrent.

Le jeune se retrouvât dans une autre salle et cette fois-ci, il se retrouvait dans une cellule sombre et macabre, des morts enchaînaient longeaient les murs .


N'hésite pas...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MizukiPP
avatar
Messages : 143
Localisation : Au palais de Mathaël à Celestia..

MessageSujet: Re: [terminer] la comtesse bathory Dim 22 Mar - 0:46

L'Ange observait la scène entre les deux Dragons depuis le petit promontoire qui leur servait de point de vue. Il écoutait la conversation, enregistrait les détails importants et ne disait rien. Il avait retrouvé son attitude habituelle, froide et désinvolte. L'Empereur quant à lui était descendu avec les autres apôtres pour rejoindre Saito. Ils n'eurent hélas pas le temps d'arriver à bon terme car ils furent séparé par des murs et des failles. Akura eut juste le temps de reprendre forme humaine et de lancer un Kunaï avec une plume des ailes de Mizuki accrochée dessus. Ce dernier frôla en silence Okita et se logea droit sur un statue qui venait d’apparaître. Les deux amants se retrouvèrent seuls, encore une fois séparé de Mathaël et de autres. L'Ange sourit et embrassa fougueusement son mari.

Mizuki : -Tu sais que je t'aime rien pour ce que tu viens de faire ?
Akura : -Oui je sais. Je commence à savoir comment fonctionne ta magie, tu n'as plus besoin de me donner des directives...
Mizuki (souriant) : -Si je sors vivant de cette histoire, je jure que je te revaudrai tout ça comme il le faut...
Akura : -Qu'entends tu par là ?
Mizuki : -A toi de voir !

Sans donner plus d'explications il attrapa le Neko par la main, le plaqua sur son torse et replia ses ailes sur lui même par pure précaution en cas d'attaque directe. il rassembla une quantité assez grande de magie et lança la téléportation. Ils atterrirent dans le même couloir qu'Okita juste à l'endroit où se situait le Kunaï. L'Ange libéra Akura de son étreinte et soupira. Il entendait déjà Okita qui hurlait à ne plus en finir.

Mizuki : -Qu'il est bruyant...
Akura : -Oui mais pourtant tu préfère sa compagnie à celle de ton Père.
Mizuki : -Uniquement pour l'instant.... Allons y.

Ils avancèrent dans la direction du bruit et virent encore une fois le Dragon dans une situation périlleuse. Des statue d'Ange se cachant les yeux l'attaquaient dès qu'il avait le dos tourné et ils n'y allaient pas de main morte... La situation désespérait Mizuki qui avait hâte de finir cette histoire et retourner dans la paix de son foyer. Il observa quelques minutes les assaillants du Dragon et comprit leur fonctionnement. Il expliqua la situation au Chat et lui demanda de courir le plus vite vers Okita et de suivre ses conseils. Akura lui obéit et ils réussirent à rejoindre Okita sans embûches.

Okita : -Qu'est-ce que vous foutez ici ?! Retournez dans les jupons de Mathaël !
Mizuki : -Crois moi que j'aimerai bien plutôt que de t'entendre gémir.
Okita : -Qu'est-ce que je devrais dire de toi...
Akura : -Oui oui oui, allez on se chamaillera plus tard. On se met les trois dos à dos et que ça saute !

Le Dragon fixa le Neko avec interrogation, regarda Mizuki avec mépris mais finit par faire ce qu'on lui avait dit. A la surprise générale, les statues se figèrent et ne bougèrent plus. Mizuki sourit, triomphant.

Okita : -On m'explique c'est quoi ce bordel ?!
Mizuki : -Oh, petit Dragon n'est pas capable d'analyser la situation ?
Akura (soupirant) : -Mimi... Pour faire simple, ses statues ne bougent pas tant qu'on les regardent. Chacun ayant un champ de vision de +/- 120°, on arrive à avoir une vision presque parfaite.
Okita : -C'est bien beau mais on s'en débarrasse comment de ces merdes ?
Mizuki : -Aucune idée.
Okita : -Oh, petit Ange n'est pas capable de trouver une solution ?

Il se retournèrent pour se lancer un regard plein de tension mais ils furent rappeler à l'ordre par les statues qui se mouvaient de nouveau. Il restèrent un moment comme ça avant de décider de progresser comme ça dans le château. L'allure que le groupe formait était assez comique et ne put échapper à l'autre groupe qu'ils allaient croiser...

(J'ai prévu de faire rejoindre mes perso avec Kyo et tous les autres)


Ma race s'est sacrifiée pour ce monde pourri, ce n'étaient que des idiots.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe..
avatar
Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: [terminer] la comtesse bathory Dim 22 Mar - 1:20

(navré mimi j'ai d'autre projet pour l'un de tes persos ) 

Paradoxe était heureux d'avoir retrouver son amants malheureusement il n'avait pas le temps de se réjouirent il avait du pains sur la planche, il connaissait une partit des magouille de la comtesse. Il expliqua donc a yko l'histoire des coeurs échanger, shana prisonnières, et le vrais coeurs cacher chez saito 
paradoxe : _ saito, il faut que je trouve saito ! 
Le chaman utilisa alors la projection astral pour se balader, grâce a son odorat il pouvait sentir les odeurs des nouveaux arrivant, sous sa forme d'esprit il était a l'abris des attaques physique que tentait de lui affligé les anges pleureurs et traversa les murs au petits bonheurs la chance comme on dit ! 
Il c'es ainsi qu'il tomba par hasard nez a nez avec un certains trio ... 
paradoxe surpris : _ ba qu'est ce que vous fichez ? 
okita : _ sa se vois pas non ? 
paradoxe : _ heu ... 
akura : _ on a un soucis avec des statuts (pointant du doigts l'un des anges) 
Paradoxe : _ ha je vois ! mais vous savez même si ils sont insensible a la magie vous pouvez toujours l'utiliser indirectement contre eux , genre en les piégeant profondément sous terre par exemple enfin je sais utiliser votre imagination ! (puis regardant mizuki ) a tiens tu tombe bien toi sa me rapelle un truc que je devais faire .... si tu permet 
Le chaman envoya alors la vision complète du futur , reprenant jusqu'au moment ou akura allait mettre fin a ses jours mais cette fois ci la vision alla plus loins et l'ange pu voir sora qu'i empecha akura de commettre l'irréparable, et aidant le jeune neko a remonter la pente 
paradoxe : _ Elizabeth ne t'a montrer que se qu'elle voulait bien que tu voyes, 
Mizuki : _ mizuki ... mais comment tu es courant de tout sa ?
paradoxe : _ heu ... longue histoire ... bon je dois y aller faut que je retrouve saito 
Mizuki : _ att... (trop tard le chaman avait déja traverser un mur ) se que sa ménerve quand les gens font sa 

Après un certains moment, paradoxe réussis finalement a retrouver le dragons millénaire, après quelques salutations il lui expliqua tous se qu'il s'avait et ou était le coeurs de bathoy,le reptiles alla donc dans son ancienne demeurs pour aller le chercher , paradoxe le suivi en passa par le monde astral 

du coté de bathory , la comtesse avais achever de fabriquer une poupée a l'éfigie de l'ange gris, elle y acorpora les plume que mizuki avait perdue durant leurs combats et acheva le rituels permettant d'activer la figurine vaudous . Une fois cela fait e l'ange sous l'empris de l'envoutements malgré lui, la comtesse lui confia un ordre très simple , tuer mathaël .
( je précise que la figurine pourra être détruite mais uniquement si elle est désactiver , sinon sa détruira mizuki aussi )

(EDIT OKITA : Je réponds ici plutôt que de faire une réponse juste pour ça ! T'aime bien faire chier mes personnages omg. J'aime pas ce que tu leur fais en vrai mais je fais avec x) C'est le jeu !)


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo ArabaïAA
avatar
Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: [terminer] la comtesse bathory Dim 22 Mar - 10:22

Du coté d'Yko, ce dernier avait écouté attentivement les dires de Paradoxe. Le Bookman avait faillit se faire avoir, s'il avait détruit le coeur de Shana... Il n'aurait pas donné cher de sa peau. Mais maintenant, il savait où chercher. Mais Paradoxe fut le plus rapide, et grâce à sa projection astrale, essaya de trouver Saito dans le château.

          Alors, le Bookman installa Paradoxe dans un coin de la salle, et décida de veiller sur lui. Personne ne le toucherait tend qu'il serait là. Il leva donc une barrière magique, ainsi que plusieurs piège au cas où. Le temps que la Comtesse vienne jusqu'à eux, elle aurait subit déjà deux ou trois dommage. Yko se mit alors à coté de son Loup-garou, et le regarda tendrement. Il posa sa main sur son front, et il put ainsi suivre l'avancé de son amant...

       
          Du coté de Kyo, le groupe était plutôt sceptique par rapport à sa première idée... Du coup, il en trouva une autre dont il était sur qu'elle allait marcher. Tandis que Fenris regardait tous les statues, l'Apôtre put se concentrer. En premier, par des vagues de magie, il rassembla les statues au centre de la pièce. Puis, tout autour d'elle, il invoqua un cercle de miroir, les encerclant toutes. De cette façon, leur regard sera reflété de toute part, les détruisant.

          C'était une bonne chose de faite, au moins, il n'avait plus à se soucier de ces viles créatures... Tout le monde se rassembla, et on put constater que personne n'était blesser. Un grand soulagement prit Kyo. Tous étaient sain et sauf. De plus, son frère le contacta directement, lui apprenant la bonne nouvelle, Paradoxe était vivant, à coté de lui. Bien que premier abord, Kyo était sceptique, pensant qu'il s'agissait encore d'un clone. Mais finalement, il se laissa convaincre, et fut heureux que son protégé n'est rien... Il apprit alors au reste du groupe cette nouvelle. Fenris et Niki étaient elles aussi contentes de l'apprendre... Quant à Etincelle, on lui explication qui était cette personne.

           Alors qu'ils étaient en pleine discussion, Kyo pouvait sentir des auras purs se rapproché de leur position... Mais est-ce que ces personnes, qui devaient être les Apôtres de Mathaël, venaient-elles en tant qu'ennemie, ou en tant qu'alliées?


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [terminer] la comtesse bathory

Revenir en haut Aller en bas
 

[terminer] la comtesse bathory

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Daiklan Écuyer d'Émeraude(Terminer)
» /!\ Visite nocturne dans la chambre d'une comtesse...(PV)
» Luciana Bathory [Serpy]
» je croyais que c'était terminer...
» [procès/suspect DCD] Agression Comtesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. ::  :: Opale :: Pandore-