AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au delà du voile...

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Kyo Arabaï
A
A
avatar

Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Au delà du voile...   Sam 21 Mar - 16:17

Après les récents événements qui avaient plané sur Black Rose, la peur d'un nouveau mal, Kyo avait inscrit dans ses grandes encyclopédies l'apparition, la lutte, et la destruction de la Comtesse Bathory, sœur de Dracula. Il repensait à tous les ce qui c'étaient passé, son coeur se serra lorsqu'il se dit qu'il avait failli perdre Paradoxe, son protégé, son beau-frère, mais aussi un de ses meilleurs amis... Depuis peu, il s'était versé dans les domaines de la magie interdite, la Vicissitude, Thanatosis, Daïmoïnon... Et maintenant il s'intéressait à la Thaumaturgie. Le Bookman avait brisé un tabou, une limite qu'il s'était fixée. Ne jamais tombé dans les arcanes noirs... Cependant, elles lui offraient un grand pouvoir qu'il ne pouvait refuser. Même si à sa mort il devrait en subir les conséquences, il avait pleinement accepté ce choix là. D'ailleurs, cela convenait bien à Yko, qui voyait ses possibilités de torture augmenter...
 
         Afin d'en savoir plus sur la thaumaturgie, Kyo s'était téléporté à coté du portail menant à Sasori, puis avait prit une calèche pour se rendre à Maerlon, ville caché mais réputé pour ses ouvrages magiques. Il aimait de temps en temps prendre ce type de transport, cela lui permettait de réfléchir... Durant le voyage, Kyo put observer son livre, celui le maintenant en vie, et la retraçant aussi. Depuis peu, sa couverture avait commencé à changer, prenant une teinte noire, et une esquisse de tête de démon apparaissait... Kyo soupira... Même ses choix affectaient l'allure de son livre...
 
          Quelques heures après, la calèche s'arrêta soudainement, signe qu'il était arrivé à destination. Kyo sorti alors et paya le conducteur, sans toutefois lui donné de pourboires. Puis le Bookman afficha un visage froid et entra dans le village. Chacun de ses pas était accompagné de murmures venant des passants. Ils avaient tous reconnu un des Apôtres de Gabriel... Tout le monde y allait de sa supposition, cherchant la raison de sa venue...
 
J'aurais dû prendre ma toge avec capuche... pensa Kyo, ce à quoi répondit Yko, Au moins, ces manants savent à quoi s'en tenir!
           Le Bookman connaissait le lieu où se tenait l'échoppe qu'il cherchait, et marcha donc, plongé dans ses pensées... Cependant, une chose le fit sortir de ses rêveries. Quelqu'un venait de lui attrapé un bout de sa chemise. Il se retourna alors vivement, et vit un garçon de huit ans, habillé d'un manteau trop grand pour lui. Ses yeux émeraude s’étaient plantés dans le regard de Kyo. L'enfant avait ses deux mains qui pressaient son ventre. Une odeur de sang flottait dans l'air. Le bruit de la populace redoubla...
 
Yko: Qu'est-ce qu'il nous veut le morveux?
Kyo: Que me veux-tu petit?
???: Vous... Vous êtes bien un Apôtre de Gabriel?
Kyo: En effet, j'occupe bien ce rang chez mon maître.
???, Faisant une grimace de douleur: Je... Je veux que vous m'aidiez, même si vous devez me prendre mon âme.
Kyo, levant un sourcil: Ton âme? Pourquoi la voudrais-je?
 
       L'enfant mit alors un genou un terre. La douleur semblait vraiment de plus en plus forte, et il tenait plus sur ses jambes. Voyant le jeune garçon en difficulté, Kyo se précipita. Il s'agenouilla, et prit le petit doucement dans ses bras, cherchant l'origine de la faiblesse. Il ouvrit alors le manteau, et découvrit une profonde blessure dans l'abdomen du gamin. Il était dans un état critique... Comment avait-il fait pour être encore vivant dans cet état? Un vrai mort-vivant...
 
???: Je vous en pris, venez m'aidez... Faites ce que vous voulez de moi, mais sauvez mes parents...
Kyo: Calmes-toi... Racontes moi...
???: Mon village... Iversham... attaqué par... Darakothar... Dragon noir... Aidez-moi...
 
        L'enfant rendit alors son dernier soupir... L'entaille avait été trop profonde... Kyo ferma avec les yeux de l'enfant. Il le posa à terre, mis une bourse avec quelque pièce d'or à ces cotés et dis à la foule présente:
 
Kyo: Qu'on lui offre un enterrement digne de ce nom! Si cela n'est pas fait, je m'occuperais personnellement de vos cas.
 
         Sur ces mots, il tourna les talons, et se remit en marche. Cette rencontre l'avait déstabilise... Kyo s'adosse alors à un mur pour mieux réfléchir... Le garçon lui avait parlé d'un Dragon qui avait attaqué son village, cependant, les créatures de cette espèce ne son pas enclin à ce comportement destructeur... Alors qu'il pensait à cela, un vieil homme l'accosta, se présentant comme étant le frère du petit garçon. Le frère? Mais il a l'âge pour être son aïeul... Le vieillard lui raconta son histoire. Lui aussi était un habitant Iversham. Une nuit, un Dragon noir à attaqué le village, presque tout le monde était mort sous son souffle acide... Ce dernier n'arrêtait pas de dire: "Moi, Darakothar, je suis invincible dans mon repère, et je le serais à jamais!" Le vieillard, il s'était réfugié dans la forêt. Il pensait y être en sécurité, mais le Dragon était venu. Par un étrange pouvoir, il pouvait traverser les arbres, son regard semblais infliger des dommages et absorbait la vitalité... C'est ainsi que l'homme, qui avait 16 ans, possédait un corps d'une personne de 80 ans.

         Devant tant de révélation, Kyo le remercia et lui dit qu'il pouvait disposer. Ce récit était bien étrange... De plus, le seul Dragon nommé Darakothar à été vaincu il y a plus de deux siècles selon les sources de Kyo. Cela ne lui disait rien qui vaille...

         Cependant, la nuit commença à tomber. Le Bookman décida donc de rejoindre l'auberge le plus proche, Au deux lune. Là-bas, il serait plus apte à penser à toutes ces choses, et à prévoir le plan du lendemain...


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mahodja
A
A
avatar

Messages : 159

MessageSujet: Re: Au delà du voile...   Sam 21 Mar - 16:57

Ps: ( Petit moment spéciale a la fin pour toi Kyo Twisted Evil). 

Kyo était accouder au bar Au deux Lune, un vers a la main, regardant dans le fond, en espérant une réponse quelconque! Il buvait de petit gorgé, mais fini par boire cette chope d'un seul coup en redemandant une autre au serveur. Il était perplexe et perdue, ne pouvant comprendre comment un Dragon qui était pourtant mort était tout se qu'il y avait de plus vivant d'après se qu'avait dit les deux villageois, que de question pour le pauvre Kyo, l'alcool lui montait de plus en plus a la tête! Mais la porte de l'auberge s'ouvrit et on pouvait entendre des sifflements, Kyo pensa que c'était une villageoise qui c'était perdue, mais il avait comme l'impression de connaitre tout de même cette aura... Il voulait se tourné pour pouvoir vérifié, mais celui ci avait un peut abusé sur l'alcool et au lieux de se retourné il tomba sur le bar la tête dans les bras. 
Mais Kyo n'avait pas eu tort, La personne qui se faisait sifflé et qui s'était occuper de ses gêneurs avec ses dague ( oui car maintenant ils était tous épinglés au mur, comme des tableau ou des tapisseries ), elle c'était bien amusé a essayer ses nouveau jouet <3! 
Bien entendue ce n'était autre que la succube et garde du corps de Gabriel, Mahodja, elle se dirigea ver le beau blond a moitié mort, elle rigola et lui fit un bisous sur la bouche en rigolant et lui murmura dans l'oreille :

Mahodja tout sourir: " Et bien mon mignon! Tu fait pas les choses a moitié ! Je pourrais tellement m'amusé avec toi ".
Kyo a moitié dans les choux: " Je... su... suis pas... Ivr... Ivre mort... ".
Mahodja : " Mais bien sur! Je te croit mon mignon, aller je vais m'occuper de toi, tu a du apprendre une information plutôt inattendue pour avoir fait ca... ".

Elle demanda alors le numéro de chambre de Kyo pour le monté et l'allongé, qu'il puise retrouver toute sa tête ou presque elle lui avait mis de l'eau froide sur le front et lui avait donner des herbes médicinales, qui agit pour éliminé doucement mais surement le trop d'alcool dans le sang. Elle le regardait reprendre doucement ses esprits sur le lit, puis elle pencha sa tête et fini par décider de s'allonger a côté de lui en l’enlaçant dans ses bras: 

Mahodja: " J'en profite, c'est fait longtemps que je ne t'est pas eu rien que pour moi beau blond! ".

Mais chose inattendue, il se retourna toujours dans dans l'emprise décroissante de l'alcool, et fini par enlacer a sont tour Mahodja toute étonné de se retournement de situation... Le corps de Kyo sur le sien n'était pas type top, elle essayait temps bien que mal de le retourner mais non, il ne lâchait pas sont emprise ne voulant pas la laisser partir, et elle eu une idée!

Mahodja chuchotant dans l'oreille de Kyo: " Si tu continue je ne serais plus maîtresse de moi-même et tu risque e finir par ne plus avoir de force, alors lâche moi ".

Mais Kyo avait retrouver ses esprits grâce ou médicament il regarda alors la succube et souri: " Mais je tant pris jeune fille, ne te gêne pas pour ca, mais si tu me tente et que tu ne fait rien, je vais m'en charger moi-même... ". 

Elle ne s'attendait a tout sauf a cela! Drôle d'histoire j'en convient! Mais il semblait déterminé, pour se changer les idée et retrouver sa zen attitude après!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo Arabaï
A
A
avatar

Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: Au delà du voile...   Sam 21 Mar - 17:44

(Mais euh! >.< Pourtant Kyo n'est pas si lubrique que ça,non? Il peut-être pure, comparé à Yko Razz , mais j'ai écrit ça spécialement pour toi Mahodja, je me suis bien marrer! Twisted Evil )

           Kyo pensa qu'il n'aurait vraiment pas dû boire... Il ne supporte pas du tout l'alcool, mais pourtant il le sait! Cependant, le mystère qui planait sur le Dragon l'intriguait... Il n'arrivait pas à comprendre logiquement les récits des deux villageois. Tout cela était paradoxal! (Un signe annonciateur?) Tandis qu'il buvait quelques verres, Mahodja avait pénétré dans l'auberge. Bien sûr ses magnifiques formes furent remarquées immédiatement, comme en témoigne les nombreux sifflements. Cependant, ceux-ci disparurent aussitôt, après que les soiffards se soient fait épinglé au mur...

            Kyo reconnu tant bien que mal l'aura de la Succube, et voulut lui faire face, mais il subit un échec critique... Tout ce qu'il put faire, ce fut de laissé tombé sa tête entre ses bras... Décidément, deux bières étaient vraiment trop pour lui... Une de plus, et c'était le coma éthylique! Dans tous les cas, Mahodja s'approcha de Kyo, et l'embrassa tendrement sur les lèvres. Et voyant dans l'état pour il était, elle le raccompagna jusqu'à sa chambre.

            En cour de route, Kyo n'arrêta pas de parler, indiquant sans liens logique les différentes dates historique de Black Rose. Le Bookman était vraiment ennuyeux lorsqu'il était bourré... En tout cas, Mahodja l'installa sur le lit, et lui fit boire un décoction de dégrisement. Puis la Succube à la chevelure de neige s'allongea à coté du Bookman, l'enlaçant alors tendrement. Emporter par la boisson, Kyo lui rendis son étreinte.

Mahodja chuchotant dans l'oreille de Kyo: " Si tu continue je ne serais plus maîtresse de moi-même et tu risque e finir par ne plus avoir de force, alors lâche moi ".

Mais Kyo avait retrouver ses esprits grâce ou médicament il regarda alors la succube et souri: " Mais je tant pris jeune fille, ne te gêne pas pour ça, mais si tu me tentes et que tu ne fais rien, je vais m'en charger moi-même... ". 

             Sur ces mots, le Bookman embrassa fougueusement la Succube, dépassant la barrière des lèvres avec sa langue. Chacun provoquait alors l'autre.

Mahodja, reprenant son souffle: Fais que cela reste dans les anales de l'histoire!
Kyo: Les annales... Mais bien sûr!

            Le Bookman se leva précipitamment, laissant la Succube seul sur le lit. Kyo posa une balise de téléportation dans la chambre. Puis il se téléporta dans sa bibliothèque, et revint dans l'auberge avec une dizaines de livres.

Mahodja: Mais qu'est-ce que tu fais?
Yko: Non mais là je dis non! C'est comme quand tu arraches la page révélant le tueur dans un polar! Tu vas pas laisser ça comme ça?!
Kyo: Milady, vous m'avez donné une bonne idée!

             Sans en dire plus, Kyo sorti de la chambre, descendit les escaliers, et retourna au bar, prenant cette fois du thé, (avec 13 sucres bien sûr) et commença à feuilleté ses livres, espérant trouver un renseignement sur Darakothar...

(Eh oui... C'était bien tenté Mahodja. Mais Kyo peut se montrer prude aussi. Tu pourras toujours réessayer Razz )


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe
.
.
avatar

Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: Au delà du voile...   Dim 22 Mar - 0:27

Au palais de Gabriels, Paradoxe fut brusquement sortit de son sommeil par la vision de kyo se faisant pétrifié. Depuis sa mésaventure avec Bathory, il avait souvent des vision de toute, passé présents, et plus rarement l'avenir. Il semblerait que les pouvoir de divination de la comtesse est déteint sur lui lorsqu'il était piégé dans son esprit. Et ne le contrôlait pas encore et n'en avait parler a personne. Il serait peut être temps d'y remédier, il décida donc d'aller voir son protecteur. En allant a la bibliothèque il juste le temps de voir kyo passer  a la bibliothèque en un éclairs  sans avoir eu le temps de dire quoique se sois.
Il décida donc de le rejoindre ou qu'ils sois grâce a son alliance le reliant a yko. Malheureusement il y eu comme un beugue au moment du transport au lieu d'être dans la chambre des deux apotre paradoxe ce retrouva dans la salle de bain dela chambre juste a coté . 
un cri de femme retentit 
???? : _ Aaaaah au voyeur ! 
paradoxe : _ oups c'est un terrible mal entendus ! 
pu un homme tailler comme une armoire a glace, dépassant le chaman d'au moins deux le chamans .
????? : _ Que se passe t il ici ? je vais t'apprendre a observé ma femme sous sa douche .....
Depuis sa chambre kyo  constata qu'une grande quantité de fumé mélanger a un gaz soporiphique venait entrai dans la pièce depuis le couloir. Quand il alla voir se qui se passe il rencontra son protéger sortir de la pièce d'a coter, les larmes aux yeux en train de tousser 
Paradoxe : _ Kof kof , j'ai un peu forcer sur la dose ! 
le couple rencontrer par erreur emettait quand un eux de puissant ronflement digne d'un sangliers


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okita
.
.
avatar

Messages : 773
Localisation : Dans une plaine lugubre

MessageSujet: Re: Au delà du voile...   Dim 22 Mar - 1:47

(Je sais pas si tu l'as fait exprès mais c'était le pouvoir que j'avais attribué à Okita au début... ^^' Mais pas en aussi abusé !)

La vie avait retrouvé son calme à Finalo. Okita se remettait lentement du carnage de la Comtesse Bathory ainsi que de son nouvel échec dans sa vengeance de Dracula. A bout de force et de puissance magique, il était partit recharger son énergie dans une caverne situé non loin de sa demeure. Cette dernière s'enfonçait profondément dans une falaise et était baigné dans le noir complet. Elle avait pour unique but de le ressourcer en cas de besoin. Quand il arriva au fond, il s'assit en tailleur sur une pierre et se mit dans une état de méditation intense. Il ferma les yeux et ses ailes sortirent de son dos pour former un cocon protecteur. Quand il fut prêt, il éteignit la flammèche qui lui servait de torche et se concentra sur les ténèbres l'environnant.

Grâce à ça, il retrouva lentement mais sûrement toute ses forces. Il ne sortit qu'au bout de trois jours. La lumière extérieur lui agressa les yeux et il mit plusieurs dizaines de minutes à s'y habituer de nouveau. Il partit directement en chasse pour nourrir son estomac qui criait famine. Il trouva une meute complète de loup et s'empressa de les tuer en les carbonisant après avoir vérifié qu'il n'y avait aucune loup-garou dedans. Au moins la viande est déjà cuite... Il pouffa tout seul de sa bêtise et se mit à la recherche d'une cours d'eau. Il trouva un petit lac et le vida entièrement d'une seule traite. Il ne restait que les créatures marines qui agonisaient à l'air libre et quelques algues. Le Dragon réfléchit quelques secondes puis d'un coup de langue, ramassa ce qui trainait. Il fit la grimace à cause du goût des algues... Je suis vraiment pas un bon végétarien...

Reput et plein d'énergie à revendre, il se posa dans le creux où se situait auparavant le lac et bailla un coup (oui c'est un vrai animal, il bouffe, il dort xD). Il s'endormit d'un seul coup et sa seule présence suffit à faire fuir n'importe quel animal un peu trop peureux. Il fut sortit de sa torpeur par une énergie bien familière. Il releva la tête et huma l'air. Un courant d'air provenant de Sasori empestait la mort et la peur. Cette odeur excita tous ses sens et il se releva en baillant encore une fois. Il s'immobilisa, fit une drôle de tête avant de roter et de recracher un os qui était coincé entre ses dents. (il sait être glamour quand il veut). Satisfait de lui, il étira ses ailes et prit son envol.

Plus il approchait de Sasori, plus cette sensation familière lui prenait les tripes. Il se posa à l'endroit où la magie et l'odeur étaient les plus fortes et remarqua qu'il ne restait qu'un village dévasté. Il reprit forme humaine et fouille les environs mais ne trouva rien d'autre que des corps vidés de toute vitalité. Il en examina plusieurs et son sang ne fit qu'un tour quand il comprit ce qui était arrivé.

Okita (parlant à lui même) : -Cette magie... ça ne peut pas être vrai... Qui d'autre peut connaître cette magie interdite et oubliée ? En plus je ne peux pas tracer le propriétaire... Aucune odeur de lui ni de piste magique...

Il se gratta la tête un long moment, cherchant d'où provenait cette sensation de déjà vu. Il savait que lui même avait usé de cette magie lors de la Grande Guerre des Dragons mais ça ne venait pas de là... Impossible de se rappeler, il s’énerva et frappa du pied sur le sol. Il sentit non loin de là trois auras qu'il connaissait bien.

Okita : -Peut-être qu'ils pourront m'aider...

Il reprit forme animal et s'envola quelque kilomètres plus loin avant d’atterrir en plein milieu du petit village de Maerlon. Complétement perdu dans ces pensées, il ne songea même pas un instant à la panique qu'il pouvait provoquer. Les villageois se mirent à hurler, à crier et à courir dans tous les sens.

Villageois : -Tous aux abris, il est de retour ! Il va nous tuer comme il l'a fait à Iversham !!

Un groupe de courageux -ou abrutis- étaient partis chercher des pelles, pioches, faux et fourches et menaçait en tremblant le Dragon qui les fixait avec mépris. Il étendit sa conscience de telle sorte à ce que tout le monde dans le village puisse l'entendre où qu'il soit. Il poussa un grondement en guise d'avertissement.

Okita : -Foutez moi la paix ou ça va mal aller !

Villageois : -Dehors ! Assassin ! Meurtrier ! Tueurs d'enfants !
Okita : -Bande de vermines, vous avez un idée d'à qui vous vous adressez ?
Villageois : -A un tueur !

Quelque peu agacé par ce comportement, la colère monta rapidement en lui et se retenait d'exploser à tout moment. Fort heureusement, Kyo l'avait entendu et avait sentit son énervement grandissant...


(Pour la suite, est-ce que je peux dire qu'Okita 'connait' Darakothar mais dans le sens où c'est un paria chez les Dragons ? Et aussi pour le moment dîtes que mon perso n'arrive pas à s'en rappeler)


Cliquer sur la signature vous redirige sur mon AMV Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe
.
.
avatar

Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: Au delà du voile...   Dim 22 Mar - 2:42

Alors que kyo et paradoxe étaient en pleines conversations ils furent coupé par un raffut incroyable provenant de l'extérieur, lorsque mahodja et les deux hommes allèrent voir , il comprirent tout de suite que c'était okita qui était en train d'éffrayer tout le monde sous sa forme draconique. 
D'ailleurs certains téméraire voulurent affronter le roi de finalo avec des outils de jardins , c'est d'ailleurs a se demander si ils ont déja vu un dragons a point qu'en ai insultant pour okita ....
Connaissant la patience légendaire du dragons es ténèbres (c'est un sarcasme bien sur) il faudrait réagir avant que le sac a main sur patte ne les étripe tous ...
paradoxe : _ Kyo  je peux ? 
kyo : _ si ça t'amuse ....

les paysans se retrouvèrent alors tous a flotter dans les airs , tandis que leurs pseudos armes leur échappa des mains pour venir se planter dans le sol juste derrière le chaman pour que personne ne viennent les récupérer . Les genre furent délicatement posé a terre , pendant kyo calmait okita et le conveint de prendre forme humaines paradoxe et mahodja rassurais les gens en leurs disant qu'ils s'agit d'un autre dragons et qu'ilest "gentils" ... quoique....


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo Arabaï
A
A
avatar

Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: Au delà du voile...   Dim 22 Mar - 9:51

(Pour Darakothar, je pense que tu peux le connaître, mais seulement de nom, puisqu'il a été détruit il y a en gros 250 ans... Mais sinon, oui, en tant que paria, et violent, c'est tout à fait possible^^)

        Kyo était plongé dans ses bouquins, à la recherche d'une quelconques informations sur le fameux Dragon... Dans tous ses textes, on parlait très clairement de sa destruction, cependant, il était bel et bien là. Toutefois, si on en croyait sa date supposé de naissance, il aurait maintenant 400ans... Cependant, les témoignages évoquent une taille plus petites, indiquant un âge d'environ 200 à 250 ans... Même si le sort utilisé contre Darakothar était un scellement, il aurait grandit encore un peu, mais là, ce n'était pas le cas... Cela ne disait rien qui vaille à Kyo.

        Alors qu'il réfléchissait à toute cette histoire, un cris de femme ce fit entendre au premier étage de l'auberge. Le Bookman ressentait une aura familière là-haut et décida donc d'y aller. Il révoqua ses livres, et monta les marches assez rapidement. Il se retrouva alors en haut, avec les pieds plongés dans de la fumée. L'Apôtre mis sa main sur sa bouche et vit alors sortir d'une des chambre son protéger. Mahodja les rejoint après, s'interrogeant sur la présence de cette fumée...

        Kyo invoqua alors une légère bise, faisant alors disperser le gaz soporifique.

Paradoxe: *Kof, Kof* J'ai peut-être un peu trop forcer sur la dose...
Kyo, avec un sourire bienveillant, heureux de voir Paradoxe: Quelle magnifique entré en scène, mon cher.
Yko: Il fait des progrès mon Paradoxe.
Paradoxe: C'est pas de ma faute... La bague de téléportation s'est un peu déréglé... Je ne suis pas apparut à coté de toi.
Kyo: Elle doit avoir un précision de plus ou moins un mètre. Tout va bien?
Paradoxe: Oui, oui. Mais il fallait que je te parle d'une chose--

          Paradoxe n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'un brouhaha se fit entendre au dehors. De plus, ils purent sentir l'aura d'Okita intensifier. Dehors, la foule semblait d'une part effrayer, mais aussi déterminé et en colère. Le petit groupe sortit de l'auberge, et vit alors le Dragon sous sa véritable forme, avec à ses pieds, des paysans armée de faucilles, pioches et autres objets agraires... Il croyait vraiment pouvoir affronter un Dragon avec ça? Dans tous les cas, Paradoxe occupa de la première vague, en les faisant léviter. Une autre vague de pauvres paysans chargèrent, mais furent stoppés par un mur magique qu'avait élevé Kyo.

           Des protestations parvinrent de la populace, désignant les deux Apôtres ainsi que Paradoxe en tant qu'allier de Darakothar. Cependant, il se trompait sur l'identité du dragon qu'ils avaient sous les yeux. Tandis que Paradoxe tentait de calmer Okita, de son coté, le Bookman intensifia son aura, de sorte à la rendre visible, et calma ou terrorisa les villageois. 

Kyo: Cela suffit! Pour qui vous prenez vous pour nous traiter ainsi? Vous, qui ne valez rien, ne porter donc aucun jugement sans preuve!

            Tandis que le silence s'installait, Okita avait reprit sa forme humaine. Et d'après son regard, il voulait deux trois explications... Le Bookman soupira un coup, et invita tout le monde à la petite auberge. En arrivant là-bas, toutes les table étaient déserte, et le tavernier, pris d'une peur bleu, servait avec peine le groupe. Une fois tout le monde servit en boisson, voire en nourriture, Kyo prit la parole:

Kyo: Bien... Comme vous venez de le remarquer, un problème sévit dans la région...
Okita: Cela à un rapport avec un Dragon noir je suppose?
Kyo: En effet, il y a eut méprise sur votre identité, et je m'en excuse Sir Okita.
Okita: Dernièrement j'ai ressenti une vague d'une ancienne magie draconienne, est-ce liée?
Kyo: Sans doute. En vérité, un petit village de cette région à été complètement détruit par ce qui semblerait un Dragon noir. Le seul qui avait prit pour habitat ici est un certain Darakothar.
Paradoxe: Mais... Les Dragons n'attaque pas les villes...
Okita: Darakothar? Ce nom me dit quelque chose... Mais n'a t-il pas été détruit il y a 200 ans?
Kyo: C'est bien ce que je pensais au départ. Afin de confirmer ce fait, j'ai fait quelque recherche, et en effet, un ordre religieux, les moines de St-Chausle, s'était en effet battu contre Darakothar et l'avait défait.
Mahodja: Mais cela serait alors faux, si ce Dragon est toujours là.
Kyo: Pas vraiment, plusieurs faits sont étranges, en effet, des témoins disent l'avoir vu traverser des arbres. D'autre part, rien que son regard semble infliger des dégât, et son contact sape la vitalité.
Paradoxe: Mais, les Dragons ne possèdent pas de tel capacités...
Okita: Si, un seul groupe...
Kyo: Tout à fait, il semblerait que nous avons a faire à une Dragon noir mort-vivant. Mais pas comme Okita. Ce dernier possède sans doute toujours son âme.
Mahodja: Un nécromancien l'aurait ressuscité?
Kyo: C'est fort peu probable. L'énergie que cela aurait dégagé, nous l'aurions tous ressenti, comme dans le cas du père de Miu Miki et Fraulein Niki. Non, je pense qu'il s'est jeter une propre malédiction sur lui-même...
Paradoxe: Sur lui-même... C'est possible?
Kyo: Absolument.
Okita: Mais pourquoi aurait-il mit tant de temps pour ce réveiller?
Kyo: D'après moi, même si tout n'est que supposition, le réveille de la Comtesse, et donc des vagues d'énergie qu'elle avait lancé, l'a réveillé de son profond sommeil.

         La conversation continua ainsi, tournant autour de Darakothar. Mais avant de s'attaquer, s'ils le pouvaient, directement à lui, le groupe se mit d'accord pour déjà rendre visite aux moines restant de l'ordre de St Chausle. Mais pour le moment, la nuit était bien tombée, et tout le monde prit une chambre, pour se reposer avant le lendemain.

(Ps: Si vous nous faîtes arriver jusqu'au monastère, il y a deux moines restants, qui sont fous à cause de la solitude. Ainsi, le premier possède une sort d’Alzheimer, il se souvient des faits passés, mais pas du présent, donc pas de nous. Et l'autre est aussi fou, je vous laisse choisir sa folie =p, mais on va y arriver^^)


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okita
.
.
avatar

Messages : 773
Localisation : Dans une plaine lugubre

MessageSujet: Re: Au delà du voile...   Dim 22 Mar - 17:49

(Oui oui t'inquiète pas, j'avais prévu le coup ^^)

Fort heureusement, Kyo et Paradoxe avait rapidement calmer la foule qui voulait s'en prendre à Okita. De toute manière, peu importe la façon dont ça allait se finir, le Dragon n'en avait cure. Ce n'était pas quelques dizaine d'humains carbonisés qui lui auraient donné des scrupules... Ils se posèrent dans l'auberge qui avait été rapidement désertée et burent pour étancher leur soif. Pendant la discussion le nom de Darakothar fut évoqué et ce nom raisonna dans sa tête. La seule chose dont il se rappela était que c'était un Dragon noir vieux de grosso modo 450 ans et qu'il était mort à l'heure actuelle. Il resta silencieux durant tous le restant du repas, cherchant à se rappeler où il avait déjà sentit cette magie noire.

La nuit tomba rapidement et le groupe partit se coucher. Okita, étant en pleine forme grâce à ses trois jours de méditation, ne put fermer l’œil de la nuit. Il eut alors une idée; il sortit de l'auberge et déplia ses ailes. Il se posa sur le haut du clocher de l'église et s'assit en fixant le village. Il soupira en repensant à l'altercation de cet après-midi et trouva la réaction du habitants vraiment pathétique. Il fouilla dans ses souvenirs encore et encore, tentant d'avoir enfin une réponse. Rien n'y faisait, il enragea encore une fois et frappa le toit. Il y détruisit la tuile et fit un trou dedans. Il soupira, s'indignant de lui même.

Okita : -J'ai qu'à me dire que c'est ma petite vengeance pour leur accueil... une tuile cassée contre des fourches et des pelles...

Il décida d'arrêter de se torturer l'esprit et se trouva une occupation pour passer la nuit. Il ferma les yeux et étendit son esprit dans toutes les ombres du village. Il chercha où il y avait des richesses et repéra plusieurs bijoux dans les maisons, dissimulés sous les matelas ou dans des cavités murales. Un sourire sadique illumina son visage et avec un peu plus de magie, il ramena chacune de ses trouvailles vers lui grâce à ses ombres. Quand il eut finit de dévaliser les pauvres villageois, il mit en lévitation devant lui son butin et l'examina.

Okita : -Et il a fallut qu'ils soient pauvres ces crétins...

Il entama une incantation en ancienne langue Dragon (comme pour la mariage) et réduit en poussière les colliers, bagues et pierres précieuses. Il les modula de telle sorte à créer un magnifique pendentif et une brassière qu'il se mit fièrement. Il passa le restant de la nuit à regarder le ciel et ses nouveaux ornements. Au lever du jour, il retourna à la taverne et déjeuna avec ses amis. Kyo le fixa avec interrogation en voyant les bijoux.

Okita (haussant des épaules) : -On va dire que c'est les dédommagements pour m'avoir agressé...
Kyo : -Je vois....


Cliquer sur la signature vous redirige sur mon AMV Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe
.
.
avatar

Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: Au delà du voile...   Lun 23 Mar - 1:04

Durant la conversation le groupe se mirent d'accord sur le fait d'aller voir les moines de l'ordre e st Chausle . Sa ne réjouissait pas particulièrement le chaman, car cela voulait dire qu'ils doivent aller aux monastère et paradoxe détestait ce genre d'endroit ... Il s'y sentais extrêmement mal a l'aise. Mais il ne dit rien tachant de prendre sur lui.

Après s'être mis d'accord et avoir terminer chacun regagna sa chambre, paradoxe toujours avec son bien aimé Yko. Malheureusement il n'a pas pu passer une nuit tranquille . Durant son sommeil il fut pris d'une horrible vision , il devint malgré lui le témoin d'un crimes qui a été commis dans cette chambre bien plutôt. Paradoxe voyait une femme se faire violé par plusieurs hommes pour finalement être battus a morts, il voulu venir en aide a la victime mais des qu'il essaya de toucher un homme sa main le traversa purement et simplement. 
Ce cauchemars le fit réveiller en sursaut et tomba du lit. Le grand boum produit par sa chute ne manqua pas de réveiller Yko . 
Yko : _ Que t'arrive t'il ? 
Paradoxe l'embrassant tendrement : non rien j'ai juste fait un cauchemars ne t'inquiet pas. Rendors toi je vais prendre un peu l'air 

Quand l'homme au sourire d'ange fut sortit de l'auberge il se dirigea vers la place central. La il y trouva une croix un peu étrange , en effet l'a pierre semblait avoir partiellement fondus il y a longtemps , au moment ou il toucha l'objet, paradoxe fut pris d'une deuxième vision , il vit la ville dans le passé pendant l'attaque d'un dragons noirs, tout brûlait de partout, l'air y était irrespirable a cause des fumé et de la chaleurs, il pouvait entendre les cris et appels aux secours de toute les personnes en détresse, blessé ou qui était en train de bruler vive, l'espace d'un instant il pu même voir le fameux darakotars avant qu'il ne sois vaincus sous sa forme d'imposant dragon noir presque effrayante c'est la que vision prix fin . 
Le chaman reprit son souffle, avoir une vison quand on est pas habituer, c'est déja épuissant, mais deux d'affilé !

Pendant qu'il reprenait son souffle son attention fut retenus par une voix qu'il entendait aux loins celle d'un homme qui lui était familière, c'était l'un des violeurs de la chambre, il reconnus tout de suite ! l'home déambulait dans les rues en plein milieu de la nuits. Voir cette individus éveilla a l'intérieur du loup garous une violente rage mêler a de la haine. Il ne pouvait pas laisser une occasion de faire payer ces acte ces criminels, d'autant plus que la chaman savait se que c'était qu'être violé. Le loups garous le suivit discrètement jusqu’à le piégé au coin d'une ruelle sombre. La il attrapa le villageois par la gorge, le souleva et le plaqua contre le mur. 
Paradoxe : _ alors tu t'es amuser avec cette femme l'autre soir , j’espère que tu a pris ton pieds sale ports car maintenant tu vas en pailler les conséquences 
???? _ argh de quoi parler vous ?
Paradoxe était tenter de se transformer pour réduire l'homme en charpis, mais il décida que s'était beaucoup trop facile, le chaman fit alors preuve d'un peu plus d'imagination ... 
Il plaqua sa main contre la poitrine du villageois et en fit sortir quelque petits rubans qui rentrèrent sous la peau du violeurs le charcutant de l’intérieur. On pouvait aisément voir la progression des morceaux tissus dans le corps de la victimes lacérant les chairs, et broyant les os l'homme tenta de crié mais les rubans lui avait déjà couper les corde vocales, seuls quelque râles d'agonie et de douleurs se firent entendre . 
Après un certains temps quand le villageois était sur le point de succomber a ses blessures, paradoxe l'acheva finalement, et de nombreux rubans se mirent a sortir des de la bouche du nez et des yeux de sa victime


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo Arabaï
A
A
avatar

Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: Au delà du voile...   Lun 23 Mar - 20:28

Pour la nuit, Kyo avait laissé la place à Yko. Après tout cela était normal, il fallait bien que les deux amants puissent se retrouver. Et pour leur permettre une plus grande liberté, s'ils en avaient besoin, il s'était lancé un sort pouvait l'isoler, les laissant seuls...

         A la fin du repas, où Kyo avait parlé de la situation actuelle, chacun purent récupérer leur chambre respectif afin de pouvoir se reposer avant la journée de demain qui pouvait s’annoncer mouvementé. Yko se coucha alors, possédant comme seul habit un pantalon. Paradoxe le rejoignit peut de temps après, et fut accueilli par les bras de son amant.

         Tandis que le Bookman plongeait tranquillement dans les bras de Morphée, il fut réveillé par la chute de Paradoxe. Le voyant par terre, et craignant pour lui, il s'enquit de lui demander si tout allait bien. Le Chaman lui répondit simplement qu'il avait eut un cauchemar et qu'il sortait quelques instants... Yko ne dit rien. Il savait que pas moment Paradoxe avait besoin de s'isoler, et il respectait cela... Il se rallongea donc,mais ne parvint pas à trouver le sommeil... Il entendit d'ailleurs Okita sortir de sa chambre...

          Alors que l'Apôtre était plongé dans ses pensées, à propos de Paradoxe, se demandant s'il allait bien, il senti en son amant un fort bouleversement émotionnel... Qu'est-ce qui avait pu donc provoqué cela? Ni une, ni deux, Yko prit un long manteau noir et sorti dehors afin de chercher son homme. Il était rare qu'il se mette dans un tel état, et c'est pourquoi Yko tenait allait voir.

          Les ruelles de la ville était vide de monde, seul une silhouette se dessinait sur le clocher de l'église... Le Bookman suivit le liens qui le liait au Chaman, et il le retrouva, au fond d'une impasse, tenant un homme par le cou. Alors qu'Yko s'approchait à pas tranquille, Paradoxe introduisit les rubans de Fenris à l’intérieur de l'homme. Ce dernier, qui tentait de crier, mais dont les hurlements restaient dans sa gorge obstruée, du attendre plusieurs minutes avant que Paradoxe abrège ses souffrances.

           Yko ne pensa pas à un moment aller le voir, si cet homme mourrait des mains de Paradoxe, c'est qu'il l'avait bien mérité. Tandis que le cadavre gisait à terre, le Bookman s'approcha, et posa sa main sur l'épaule du Loup-garou.

Yko: C'est une bonne technique de torture, non?
Paradoxe: ...
Yko: Tu vas vouloir le manger, si tu as faim, vas-y je te cacherais.
Paradoxe: Hors de question que je goute à une telle merde!
Yko: Je vais m'en occuper dans ce cas là...

         Le Bookman s'agenouilla à coté du mort, m'y une de ses mains au dessus de lui et utilisa une magie du thanatosis, le cadavre se réduisit alors entièrement en cendre, que le vent dissipa au quatre coin de la ville.

Yko: Tu étais poussière et tu redeviendras poussière.
Paradoxe:...
Yko: Eh bien, eh bien... Que t'as t-il fait?
Paradoxe: Rien.
Yko: Alors qu'a t-il fait pour avoir ainsi provoqué ton ire?
Paradoxe: Il a violer une femme... Hier...
Yko: Et le moyen par lequel tu la sus et aussi objet de ce que tu voulais me perler n'est-ce pas? Allé, viens rentrons...

...

       La nuit passa alors, et le groupe se retrouva devant l'auberge. Les rues étaient vide, mais ils pouvaient sentir le poids du regard des habitant caché dans leur bâtisse. Le Bookman arriva ensuite, sa boucle d'oreille ayant viré au bleu roi. Il avait enfilé une fine armure de cuir noir, ainsi que de grande botte de cuir. De plus, il s'était fait une queue de cheval.

Kyo: Bon, nous allons rendre visite aux moines de St. Chausle, cependant, la route ne sera pas aisé. Il se trouvent qu'ils sont au beau milieux d'un marais. Malheureusement, le vol nous ait impossible, aucune aire de réception n'est assez grande dans le coin... Du coup, nous allons devoir traversé le marais, le même où aurait été aperçu Darakothar. Si par malheur nous le rencontrons, nous devons éviter tout combat, même si nous avons une chance de réussite à le battre, nous pourrions subir de lourds dommage. Et surtout, s'il est là, ne vous laissez pas conduire jusqu'à son antre, une mort certaine vous attend...


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okita
.
.
avatar

Messages : 773
Localisation : Dans une plaine lugubre

MessageSujet: Re: Au delà du voile...   Mar 24 Mar - 20:19

La journée commençait plutôt bien et Okita avait retrouvé sa bonne humeur. Passer la nuit à contempler son butin était quelque chose de vraiment plus détendant qu'il ne le pensais... En plus de ça, il sentait la crainte des villageois et son seul regret était qu'elle était inspiré par Kyo et non par lui. Il se pencha vers ce dernier avec une petite idée en tête.

Okita : -Le prochain coup, laisse moi le plaisir de les tuer...
Kyo : -Je pense pas que ça plaise à certaines personnes de Black Rose.
Okita : -Roo... Je peux au moins en tuer un pour l'exemple ?
Kyo (Soupirant) : -Sir Okita...
Okita : -Oh je t'en prie Kyo, certains se sont amusé cette nuit apparemment ! Moi aussi je veux en profiter !

Il avait dit ça en fixant Paradoxe avec un petit sourire narquois. Le Chaman sentait encore l'odeur de la mort et du sang même s'il s'était lavé et changé. Ce genre d'odeur n'échappe pas aux prédateurs... L'intéressé ne dit rien et se contenta d'ignorer le reptile.

Okita : -Roo je rigole ! Vous êtes si tendu que ça en devient ridicule ! Et puis j...
??? : -VOLEUR !

Un homme fit irruption devant le groupe, rouge de colère, une épée à la main. Les trois hommes et la succubes s'arrêtèrent et fixèrent l'homme avec un mépris certain. Leur interlocuteur dégaina son épée et la pointa dans la direction du Dragon.

??? : -Vous n'êtes peut-être pas un assassin ni un meurtrier mais vous êtes un voleur ! Je vous ai vu hier soir sur le toit du clocher !
Okita : -On ne t'as jamais appris qu'il ne faut jamais pointé son épée envers quelqu'un ? Tu dois être prêt à mourir si tu le fais.
??? : -Je suis prêt à vous combattre pour rincer l'honneur de ce village. Vous avez volé sans aucun remord et vous paradez avec nos biens tandis que nous vivons dans la pauvreté.
Kyo : -Monsieur, il serrait préférable de....
Okita (le coupant avec un sourire) : -Laisse moi faire Kyo, ça me fait une occasion de rêve.

Il s'avança et demanda au reste de reculer un peu. L'homme se mit en garde, décider à en découdre. Il imposa les règles du duel.

??? : -Je réclame un duel à l'épée, sans aucune magie ni aide externe. Si je gagne, vous rendez nos biens et partez d'ici si vous le pouvez.
Okita : -Et si je gagne ?
??? : -Et bien je vous laisserai partir sans rien dire.
Okita : -Très bien, allons y.
??? : -Trouvez une épée et commençons.
Okita : -Une épée ? Pour quoi faire ?
??? : -Votre vanité vous perdra, je vous aurai prévenu. En garde !

Il fonça sur le Dragon tête baissé et porta de puissants coups. Il était habile, rapide et fort mais il ne pouvait égaler un Dragon aussi facilement qu'il le pensait. Les autres villageois s'étaient rassembler et formaient maintenant un petit attroupement pour regarder le duel. Okita se contentait d'esquiver, laissant de l'espoir aux pauvres gens. Kyo, Paradoxe et Mahodja regardait le combat en soupirant, ils en connaissaient l'issu...
Au bout de dix minutes, Okita rigolait à ne plus en finir, ce qui énervait l'épéiste. Quand il en eut marre, il para l'épée de son bras, fondit sur l'homme en une fraction de seconde et saisit à mains nues la lame. Il la brisa en morceau, cassa le poignet de l'homme et récupéra ce qu'il reste de la rapière avant de la planter dans le reins droit de sa victime.

Okita : -Pensais tu vraiment me tuer ? Es tu vraiment idiot à ce point ?
??? : -Je donnerai ma vie pour sauver mon honneur.
Okita : -C'est très noble... Mais vois tu, il faut être fort pour crier cela. Puis-je connaitre ton nom ?
??? : -Je m’appelle A...

L'homme n'eut pas le temps de finir sa présentation qu'il finit démembrer avec une violence inouï par les ombres du Dragons. Les membres et du sang giclèrent partout sur la foule. Okita arborait un sourire satisfait et se lécha le sang qui ruisselait sur ses lèvres.

Okita : -Je plaisante, ton nom m'importe peu.

Il balaya du regard les villageois qui affichaient une mine soit de haine ou de peur mais cette fois ci personne n'osa protester.

Okita : -Cette fois ci, vous pouvez me traitez de meurtrier et de voleur ! Je ne le nie pas mais je ne donne pas cher de la peau de celui qui se dressera devant moi.

Un autre homme osa parler timidement.

Homme : -Où est la légendaire sagesse des Dragons... ?

On s'écarta pour laisser passer Okita qui avança vers l'homme qui venait de parler. Il se posa devant le villageois et l'immobilisa avec ses ombres. Il approcha son visage du prisonnier.

Okita : -Je suis un Dragon noir, un des plus meurtrier et carnassier de ma race. Nous sommes arrogants, impulsifs et capricieux, nous nous débarrassons de la moindre chose qui nous dérange...
Homme : -Vous ne méritez pas de vivre.
Okita : -Ah oui ?

Il invoqua une petite bestiole qu'il aimait tant. Il força la mâchoire de l'homme et y déposa les insectes dedans. Il le força à avaler et le relâcha aussitôt. Il repartit comme si de rien n'était tandis que sa victime commençait à se tordre de douleur, sentant les insectes dévorant lentement sa proie.
Le Dragon retourna vers ses compagnons avec un sourire sadique sur les lèvres.

Okita : -Désolé, c'était plus fort que moi ! Je pars me changer et on y va !
Kyo : -Vous êtes incorrigible Sir Okita...
Okita : -Je sais mais moi aussi j'ai envie de m'amuser parfois !

Il se déshabilla et se lava dans la fontaine du village, ignorant les murmures offusqués des villageois. Il rinça également ses vêtements avant que le sang n’imprègne les tissus. Quand il sortit, l'eau avait prit une teinte vermeille ressemblant à la couleur d'un rubis. Il sécha par magie ses vêtements et retourna vers ses amis. Ils prirent alors la route pour de bon et sortir du village. Il était maintenant proche du marais et on pouvait sentir la magie de Darakothar planer dans l'air... Le groupe croisa les doigts pour ne pas le croiser maintenant et réussir à atteindre le monastère sans embuche.


Cliquer sur la signature vous redirige sur mon AMV Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe
.
.
avatar

Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: Au delà du voile...   Mer 25 Mar - 15:16

autre que darakotars il y avait plusieurs choses qui dérangeai paradoxe dans se marais, pensait en particuliers au feu follet par exemple qui peuvent perdre les voyageurs, ... entre autre ...

a un moment mahodja allait marché sur quelque chose paradoxe réagis au quart de tour 
Paradoxe : _ attention mahodja !
il tira la succube en arrière
mahodja : _ mais sa ne vas pas qu'est ce qui te prend ?
le  chaman ne répondit et arracha la touffe d'herbe que l’apôtre allait écrasé par mégarde par télékinésist et mis des gants avant de la prendre en main et de l'enfermer dans un bocal de vers 
La plante n'était pas une simple touffe normal un noeuds de radicelle formait une sorte de pseudo corps et elle était piourvu d'une paire d'yeux.
Spoiler:
 
Il se retourna ensuite vers le reste du groupe un peut surpris par l'étrange comportement du loups garou
Paradoxe : _ messieurs je vous présente la tourmentine, l'herbe d'hégarement ou de l'oublie . Quiconque touche a cette plante elle condamné a  être perdue dans la foret ou elle pousse pour l'éternité. attention ou vous mettez les pieds ! tout le groupe a scruté toutes les touffes d'herbe avec méfiance . Okita s'appréta a toute les brulé mais kyo retenus le dragons 
Kyo : _ surtout pas sir okita nous risquons d'attirer l'attention, et toi paradoxe qu'est ce que tu compte faire de celle la ?
Paradoxe : je la garde ! pour mon jardins !


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo Arabaï
A
A
avatar

Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: Au delà du voile...   Mer 25 Mar - 20:42

Kyo avait regardé d'un oeil froid le "duel" d'Okita face à cet homme. De toute façon, les jeux étaient déjà fait. Alors que le Dragon venait de finir de jouer avec sa proie, et avoir piégé une deuxième, Kyo s'approcha des cadavres. A chaque pas qu'il faisait, la foule reculait d'un pas elle aussi. Le Bookman s'accroupit vers les morts, et utilisa sa magie pour réunir le sang versé, et le cristalliser en une pierre transparente d'un rouge profond... Pendant la nuit, il avait récupéré l'ouvrage qu'il avait tant recherché sur la Thaumaturgie, la magie rouge, celle du sang. Mais pour ce faire, il lui en fallait en réserve, et il faisait le plein.
 
         Ses compagnons restèrent muet, seul le sorcier du village éleva la voix, en voyant le Bookman utilisé cette magie interdite.
 
Sorcier: Mais... Que faites-vous?! L'ouvrage que je vous ait donner ne devait être lu de personne!
Kyo: Sauf moi...
Sorcier: Cette discipline est taboue! Elle est maintenant interdite! Que votre âme aille en Enfer! Et dire que vous êtes Bookman!
Kyo: Vous pensez avoir un meilleur avenir? La seule différence entre vous et moi, c'est que je sais pertinemment ce qui m’attend après la mort. Vous vous pensez blanc comme neige? Vous vous fourvoyer, laisser un homme violer une étrangère en toute impunité n'est-ce un péché non plus? Vous me dégouter, à vous voiler la face ainsi, en pensant que vous êtes comme l'agneau qui vient de naître!
Sorcier: Vous êtes donc responsable de la disparition de Laeder? Vous êtes un monstre.
Kyo: Ainsi se nommait-il? Mais peut m'importe...
 
         Kyo se retourna et commença à rejoindre ses amis. Cependant, le sorcier semblait vouloir envoyé le Bookman en Enfer plutôt que prévue. L'Apôtre sourit, il avait bien entendu prévue cette situation. Tandis que l'homme allait lancer un petit sort, il sentit son sang bouillir en lui, et lui provoqua l'explosion de ses organes internes. Le sorcier s'affala de tout son long par terre, et le groupe pu continuer leur quête...
 
         Dans le marais, l'atmosphère était lourde. La magie de Darakothar était présente. Le Bookman espérait vraiment ne pas le rencontrer maintenant... Alors qu’ils étaient dans le marais depuis peu, Paradoxe les instruisit des dangers des plantes peuplant cet environnement. Si c'est pas un Dragon qui vous cueille, se sont les plantes... Après plusieurs quart d'heure de marche, l’ambiance devint soudainement plus lourde... Kyo lança un sort dissimulant les auras, afin que Darakothar ne les remarque pas... Cependant, ce dernier devait être dans le coin...
 
         En se retournant, le Bookman cru le voir, un sort de silhouette fantomatique traversant les arbres. Toutefois, il fallait éviter de le regarder dans les yeux... Après encore quelques minutes de marche, ils arrivèrent enfin devant le monastère tant rechercher... Ou tout du moins ce qu'il en restait...
 
          Les murs étaient recouverts de mousse, les pierre commençait à partir en miette. Et un pan de mur était même écroulé... Il était clair que le cloître avait connu de meilleurs jours... L'anxiété de Paradoxe monta d'un cran, ce qu'il valut une main sr son épaule de la part de son protecteur.
 
          De son coté, Okita ouvrit les portes moisies. En entrant, le groupe pu voir deux moines, l'un en plein travail, l'autre semblant faire les cent pas.
 
???: C'est bien rare d'avoir des visites.
???: Que nous vaux votre venue étrangers?
Kyo: Nous sommes désoler de vous déranger, nous somme venue ici afin de se renseigner sur un Dragon nommé Darakothar, frère...?
Yanosh: Je suis frère Yanosh et voici frère Bernie.
Bernie: Bienvenue, bienvenue mes amis! Admirez donc mes broderie! J'excelle en la matière, point de croix, point de tige, point lancé, point de plume, point d'épine, point de gerbe, point d'arête…
Yanosh: Arrête.
Bernie: Ce point particulier est fort intéressant…
Yanosh:STOP !
Bernie: Point d'exclamation… ?
Yanosh: Mais tu vas t'arrêter?
Bernie: Point d'interrogation ! -se tournant vers le groupe- Mais qui êtes vous?
Yanosh: Ils sont là pour les trolls.
Bernie: Oh Oui! C'est vrai qu'en ce moment, ils pullulent ici.
Kyo: Vous vous méprenez, nous somme ici pour Darakothar...
Bernie: Le dragon ? Oh oui, il y a longtemps, il y en avait un ici. Pas vu depuis,loué soit les cieux.
Yanosh: Non, frère, nous l’avons vu voler au dessus du marais pas plus tard qu’hier.
Bernie : Vraiment ? Je croyais qu’il était mort il ya longtemps ?
Yanosh : Non, il n’est jamais mort.
Bernie : Mais le plan de Schinde. Je me souviens que frère Ustis m’a tout raconté sur ce plan. Les frères ont vaincu le dragon, mettant fin à son règne de terreur.
Yanosh : Oui, c’est vrai.
Kyo: Et donc? Ce dragon?
Yanosh: Pas vu depuis longtemps...
 
          Cette réponse exaspéra le Bookman... Ces deux moines étaient complètement fous! Entre celui qui oublie et l'autre qui se contredit une fois sur deux... Cependant, il ne pouvait pénétrer dans leur esprit, leur foi était tel, qu'elle formait une sorte de bouclier scellant leur esprit... Pourtant, il doit bien y avoir des indices sur le Dragon dans ce monastère, ou bien, peut-être que le groupe peut décrypter les moines...


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okita
.
.
avatar

Messages : 773
Localisation : Dans une plaine lugubre

MessageSujet: Re: Au delà du voile...   Mer 25 Mar - 21:15

Ayant vécu longtemps dans des ruines entourées d'un marais infesté de créature, Okita ne se sentait pas mal à l'aise pendant la traversé de l'endroit. Il fut cependant bien heureux que Paradoxe soit ici pour leur donner des directives concernant les plantes. Okita était certes un bon chasseur mais en ce qui concerne les plantes, ce n'était pas vraiment sa tasse de thé... A mi-chemin, la présence de Darakothar se faisait encore plus lourde, ce qui obligea le Bookman à utiliser sa magie pour les camoufler. On voyait plusieurs ombres se mouvoir dans les fourrées mais aucune ne ressemblaient pour autant à un Dragon. Un mal de crâne frappa Okita, ce qui empiétait sur sa bonne humeur. Ce mal devenait de plus en plus fort à chaque pas fait dans la direction du monastère.
Quand ils arrivèrent dans le bâtiment, sa tête était presque prête à exploser et l'attitude des moines l'énervait. Il finit par craquer et empoigna le premier venu pour le soulever de terre.

Okita : -Je n'ai pas la patience pour plus d'énigme, qu'est ce que ce plan de Schinde ?
Yanosh : -Le plan de Schinde ? Connais pas !
Bernie : -Point d'exclamation !
Okita : -Vous venez d'en parlez à l'instant... Dépêchez vous, je n'ai vraiment pas la patience aujourd'hui...
Yanosh : -Frère, vous connais ce plan de Schinde ?
Bernie : -Non, il faudrait demander à frère Ustis.
Yanosh : -Mais il est mort !
Bernie : -Bien sûr que non, il a survolé le marais hier.
Yanosh : -Frère Ustis pas le Dragon !
Bernie : -Le Dragon ? Quel Dragon ?
Yanosh : -Sûrement celui qui est devant moi.
Bernie : -Oh bonjour monsieur comment vous appelez vous ? Que faites vous ici ?
Yanosh : -Il est venu pour les trolls.
Bernie : -C'est vrai qu'ils pullulent en ce moment...

Cette discussion qui ne rimait à rien rendit dingue Okita qui dû se retenir de craquer psychologiquement à son tour. Il leva la main pour frapper son interlocuteur mais au moment où il fût presque prêt de le toucher, le moine sourit et un éclair les sépara. Les deux moins s'en allèrent en chantant dans les couloirs tandis qu'Okita gisait à genoux sur le sol se tenant la tête. Son mal de tête empirait et il était à deux doigts de supplier qu'on l'aide. C'est alors que plusieurs flash apparurent, il y voyait Darakothar en train de commettre ses méfaits et de tuer quiconque d'approchant de lui. Il voyait aussi une assemblée d'ancien Dragon et de moines qui parlementait sur quelque chose qu'il ne comprenait pas. Il était absorbé par les visions et était coupé du monde, ce fut Kyo qui le ramena parmi eux.

Kyo : -Sir Okita, vous m'entendez ? Sir Okita ?

Le Dragon se tint la tête et se releva avec difficulté, les jambes chancelantes. Son mal de crâne s'était atténué.

Okita : -Je me souviens...
Kyo : -Vous vous souvenez de quoi ?
Okita : -Darakothar, le Dragon parjure, banni des nôtres... Il a été banni par mon père de notre tribu et puis il....

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase et s'évanouit dans les bras du Bookman. Pendant son inconscience, il eut plusieurs brides de l'histoire du Dragon noir mais il ne s'en souviendra pas à son réveil malheureusement...

(Si ça te va Kyo, j'ai prévu de dire que Darakothar a été banni des siens à cause de sa magie. Il a voulu se venger mais il fut stoppé par les moines qui avaient coopérer avec le père d'Okita et plusieurs autres Dragons. Son nom fut banni de l'histoire et des mémoires, expliquant l'état de mon perso. Si ça te convient pas, fais moi signe par Mp Smile )


Cliquer sur la signature vous redirige sur mon AMV Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe
.
.
avatar

Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: Au delà du voile...   Jeu 26 Mar - 10:36

Bien que paradoxe déteste tout se qui lieu "saint" la folie des deux moine amusait grandement le chaman. Alors que okita s’apprêtait a frapper l'un des deux cinglés voilas qu'il tombe dans les pommes ...

Pendant que kyo, s'occupait du roi de finalo, paradoxe, lui, était sortit  pour prendre l'air.  ,il alla s'assoir par terre et se mit un  rubans autour des yeux pour se concentrer et entra en méditation. Il se concentra pour voir le monde autour de lui a partir des éléments, mais cette était limité il ne pouvait le faire que sur une petite centaine de mètres .... mais il pouvait répérer bien plus de chose de cette façons, il ressentait chaque être vivants présents autour de lui, ainsi que les énergie qui circulaits, les flux téluriques, la magie naturels qui circule dans les arbres, mais il repera la source de d'une énergie ténébreuse a proximité qui disparus aussitot des qu'il s'est su repéré.
Paradoxe : _ somme observé ....
malheureusement sa méditation fu intérrompus par les moine cinglé ....
bernie : _ tiens je ne me souviens pas de cette status
yanosh : _ ce n'est pas une statuts voyons c'est un visiteurs
paradoxe retirant le bandeaux : _ je suis avec le dragons noirs et kyo
yosnie : _ a bon ou sont ils
bernie : _ mais avec lui !
yosnie : _ ou sa ?
bernie : _ point d'interrogation
paradoxe : _ qu'est ce que je fous la ...
yosnie : _ bienvenus vous êtes venus pour les trolls ?
bernis il pullule en se moments !
paradoxe : _ au secours ....
bernie : _ vous avez besoins d'aide ?
paradoxe faisant de la sofrologie : _ tout vas biens, ytout vas très bien , je paix horminie et pacifisme , je suis paix harmonie et pacifisme ....
yosnis : _ enchaanté paix harmonie et pacifisme nous somme yosnis et bernis
bernis : _ ravie de vous connaitre
Paradoxe : _ Putain je vais les tuer !


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo Arabaï
A
A
avatar

Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: Au delà du voile...   Jeu 26 Mar - 18:39

De son coté, Kyo était resté prêt d'Okita. Ses dernière paroles l'intéressaient grandement... Ainsi donc, Darakothar avait été banni par le pète du roi de Finalo, mais en plus, il avait dû aider les moines à le détruire. Mais le problème, c'est si le groupe avait besoin des moines pour combattre le Dragon noir... Eh ben, ils étaient mal barré...

         Le Bookman était plongé dans ses pensées,lorsque Paradoxe revint dans le cloitre, suivit des deux clerc... Visiblement, la ligne de patience du Chaman avait été franchis, et depuis longtemps. L'Apôtre lui demanda de s'occuper d'Okita, le temps qu'il se rétablisse, et pendant ce moment, Kyo allait parler avec le frère Yanosh et le frère Bernie. Il espérait qu'il allait tenir. Alors qu'il se relevait, Bernie trébucha sur une pierre.

Kyo: Bien, que s'est-il donc passé?
Bernie: Je me suis cogné le pied... contre une caillasse kaki...
Kyo: Non mais pas ça, avant, dans le passé avec Darakothar.
Bernie: Avant que je ne pétasse ce petit peton ci ?
Yko: J'aime bien le passé simple finalement.
Kyo: Oui!
Yanosh: Il veut parler du plan de Schinde, contre le Dragon noir.
Bernie: Schinde? Cela fais bien longtemps que je ne l'ai vu.
Yanosh: Il est mort, cela est donc normal.
Kyo: Et donc, ce plan...
Bernie: Oh, mais qui êtes vous voyageur?
Yanosh: Peut-être devriez vous chercher dans la bibliothèque.
Kyo: Pourquoi pas.
Bernie: Point de déclaration.

      Kyo soupira un grand coup... Les deux compère commençait vraiment à l'ennuyer au plus point. Mais il fallait qu'il les supporte pour trouver ce dont il avait besoin. C'est ainsi que les deux moines le conduisirent jusqu'à la bibliothèque, qui devait renfermer le secret de la revenue du Dragon... Mais pour le moment, seul l'odeur de renfermé attaqua l'odorat de Kyo... Cet endroit n'avait pas échappé aux assauts du temps... Tout n'était que décrépitude... Le Bookman espéra vraiment que les livres se trouvaient en plutôt bon état. De son coté, Bernie parti prendre un livre et le proposa à l'Apôtre...

Bernie: Tenez noble aventurier, cela devrait vous inspirer.
Kyo: Mais c'est un livre sur la broderie?
Bernie: Oui, en effet, c'est moi même qui l'ai écrit! J'excelle dans l'art pérenne de la guipure ancienne… Au risque de paraître d'une immodestie piètre… je suis une pointure en matière de couture !
Kyo: Ça y est, il me torture... Mais je le sait ça, vous me l'avez dit il n'y a pas longtemps.
Bernie: Ah bon?

      N'y tenant plus, Kyo commença lui même les recherches. Heureusement pour lui, la bibliothèque était plutôt bien rangé, il put ainsi trouvé l’œuvre relatant la bataille contre Darakothar... Cependant, ce dernier était écrit en Dragonnique ancien... C'était le père d'Okita qui avait dû l'écrire... Donc seul son fils devait connaître cette langue... Mais pour le moment, il était mal au point. Le Bookman tenta donc de demander de l'aide aux deux moines.

Kyo: Connaissez-vous quelqu'un qui connaisse le Dragonnique ancien?
Bernie: Alors… Frère Barnabin…
Kyo: Ah oui ?
Bernie:Un vil faquin…
Kyo: ah oui ?
Bernie: Un malandrin…
Kyo: Ah… oui…
Bernie: Un calotin…
Kyo: Ah… oui ?
Yanosh: Il s'est éteint… !
Kyo: … ah… mais…
Bernie: C'était un saint…
Yko: Saint? ou sein?
Kyo: Et sinon?!
Bernie: Barnibo
Kyo: Barnibo ?
Bernie: Un étudiant
Kyo: Ah… oui ?
Yanosh: Quoique…
Kyo: Quoique ?
Yanosh: Il n'étudie que le verlan…
Yko: D'où son nom...
Kyo: Là c'est bon, je crois vraiment qu'on touche le fond!
Yko: Le fin fond du problème.

        Kyo tourna des talon, et parti rejoindre ses compagnons... Il allait falloir attendre qu'Okita se réveille. Mais il n'était plus à sa prêt, vu le temps perdu avec les deux moines... Cependant, à peine revue dans le cloitre que le monastère se fit attaquer par un être mi-dragon mi-géant...

???: Je suis le puissant Gaulmeth, fils de Darakothar! Darakothar ne vous a pas oublié, espèces de mendiants. Votre mort sera lente et terrible !

Spoil pour la suite:
 


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe
.
.
avatar

Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: Au delà du voile...   Jeu 26 Mar - 19:26

(on vas essayer de les garder en vie alors, vu qu'ils donnent une touche d'humour au rp !)

kyo avait charger paradoxe de veiller sur okita. Le chaman eu d'ailleurs une petite Idée pour soigner les trouble de la mémoire du roi de finalo. Une potion a base d'un mélange de ginko biloba (qui est vraiment utiliser pour stimuler la mémoire) et de graine de parissette. C'est une plante magique qui est l'ennemie naturel de l'herbe de l'oublie. et d'autre ingrédiants mais il faudra éviter de le révélé au dragons sinon ils risque de en valoir au chaman pour lui avoir fait avaler sa .... (je dit pas si la potion vas marcher je te laisse le choix okita)
alors qu'il avait finit la préparation, et qui l'avait fait avaler au roi de finalo la terre se mis a gronder et un dragon a moitié géant fit son apparition.

???: Je suis le puissant Gaulmeth, fils de Darakothar! Darakothar ne vous a pas oublié, espèces de mendiants. Votre mort sera lente et terrible !
paradoxe : _ il ne manquait plus que sa ....

paradoxe voulu alors trainer le corps d'okita pour le mettre a l'abris
Paradoxe : _ nom de dieux ! même sous forme humaine il pèse une tonne !
heureusement qu'il avait une force de loups garou, une fois okita a l'abris dans une sorte de cocon sous terre paradoxe croisa une fois de plus les deux moines
paradoxe : ... peut être qu'il peuvent être utiles ... sait on jamais ....
Alors le chaman plaqua sur la bouche et le nez des deux vieux fous des mouchoirs imbiber d'une préparation soporiphique
paradoxe : _ bonne nuits
bernis : point d'esclama... rrrrfffllll ! le chaman mis alors les deux moine dans un cocon sous terre de la même façon que okita et alla venir en aide a kyo qui tenait tête au dénommé gaulmeth


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo Arabaï
A
A
avatar

Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: Au delà du voile...   Mer 1 Avr - 14:22

Le Dragon-géant provoquait de lourd dégât à ce qu'il restait du monastère. Kyo, quant à lui, sautait de rocher en rocher, évitant ainsi les assauts du monstre. L'Apôtre à la chevelure de blé érigeait des barrières, afin de protégé le cloître où se trouvait les deux moines, et Okita. Mais lorsque ces derniers furent mis à l'abri par Paradoxe, il décida d'y aller franco, et laissa la place à Yko, qui le harcelait depuis un moment pour sortir.

        Sa boucle d'oreille devint rouge, et un rire se fit entendre. Yko se délectait de pouvoir enfin combattre, et de sans doute tester ses nouveaux sorts. Paradoxe le rejoint alors. Leur agilité commençait à exaspéré Gaulmeth, qui n'arrivait à en toucher aucun. D'un accord tacite, le couple se mit alors en action. Paradoxe plongea l'ennemie dans le sol jusqu'au niveau de ses genoux, tandis qu'Yko invoquait des chaînes privant de ses mouvements Gaulmeth.

        Alors, Yko grimpait sur le monstre, et arrivant à la hauteur de sa tête, il synchronisa sa magie avec l'aura de Gaulmeth, le forçant par la même occasion a contracter à l'extrême certains muscles. Soudain, le radius du bras droit se factura, puis se fut le tour du crâne. Dans un énorme bruit de craquement, le cerveau fut réduit en bouilli, et Gaulmeth tomba de tout son long sur le sol...

        Une fois le Dragon-géant exécuté, Paradoxe fit ressortir les moines et Okita. A son grand bonheur (ou malheur) Bernie s'approcha de lui. Il semblait se souvenir du Chaman.

Bernie: Que vous pûtes nous ravir aux sombres toiles mornes des limbes maritornes ne peut que me ravir !
Paradoxe: Ah ben…tant mieux alors…
Bernie: D'un mot, vous nous sauvâtes… ?
Paradoxe: J'ai pensé qu'il fallait vous protéger.
Bernie: Qu'importe, vous m'épatâtes…quel don à part (m) entière !
Paradoxe: Je n'eus pu réussir sans ma foi en la nature.
Bernie: Vous voilà économe de vos plus beaux mérites ‽
Paradoxe: Pour le coup, ils s'effritent…
Bernie: Du tout…Vous m'ébaubîtes !
Paradoxe: Euh…oui non…je ne…
Bernie: En un mot comme en cent…merci, merci, merci…
Paradoxe:De rien…de rien…
Bernie: Mille merciiiiiiiis vraiment !
Paradoxe: Non mais c'est fini oui ?…Va mourir… !
Bernie: Ah ? Euh…encore ? Euh…merciiiiiii… ! Je vais m'occuper de la relique de Schinde
Yko: Schinde? N'est-ce pas lui qui a battu le Dragon noir?
Bernie: Mais oui, mais oui! Vous le connaissez? Nous conservons l'arme qu'il a utilisé.
Yko: Intéressant... Pouvez-vous nous la montrer? On voudrait peut-être l'emprunter.
Yanosh: Je vais vous montrer le chemin. Bernie! Porte donc sur ton dos leur compagnon comateux.
Bernie: Quoi? Porter quoi?
Yko: Notre compagnon.
Bernie: Mais… vous n'y pensez pas… il pèse un cancrelat…
Yko: Dépêche.
Bernie: Mais j'ai le pied pété…
Yko, Yanosh, Paradoxe et Mahodja: DÉPÊCHEUX! 
Bernie: Non mais rien qu'à l'idée, j'ai un point de côté…
Yko: Assez de broderie.
Bernie: Euh… ah mais non mais là…
Yanosh: En avant!

          Le groupe parti alors en direction de la salle, refermant la relique de Schinde, qui pourrait sans doute, et aussi avec le livre qu'a Kyo, servirait à vaincre de nouveau Drakothar. Mais en route...

Yko: Dépêche!
Bernie: Peut-on faire une pause?... Mon peton m'indispose...
Yko: Toi aussi…
Bernie: Vous souffrez ‽
Paradoxe: Ah ben oui…
Bernie: De quel pied ‽
Yko: Eh ben non… euh… c'est pas… le pied…
Bernie: AOUCH ! Le gars me pète le dos…
Yanosh: Tu t'y prends comme un pied…
Bernie: Mais je chois sous son poids… il m'échoit de l'asseoir…
Yko: On n'a pas le temps, on avance!


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okita
.
.
avatar

Messages : 773
Localisation : Dans une plaine lugubre

MessageSujet: Re: Au delà du voile...   Jeu 2 Avr - 21:19

Le corps d'Okita s'était de lui même plongé dans le coma pour lui éviter trop de souffrance. Pendant son sommeil, les images défilaient, racontant en détail l'histoire de Darakothar. Il voyait tout, son enfance, son adolescence, ses premiers bain de sang, son initiation à la magie interdite... etc, rien ne lui échappait. Son sommeil fut alors très mouvementé, son cerveau étant incapable de gérer tout ce flux d'information, il lui était impossible de mémoriser ce qu'il voyait. Le combat contre Gaulmeth passa comme si de rien n'était, il n'en avait même pas conscience. Quand cette torture mentale se termina, il réussit à reprendre difficilement connaissance.

Bernie: Mais je chois sous son poids… il m'échoit de l'asseoir…
Yko: On n'a pas le temps, on avance!
Okita (grommelant) : -Alors comme ça, je suis lourd ?
Bernie : -Mon peton souffre de votre poids, vous devriez penser à un régime !
Yanosh : -Vous aussi mon frère, vous êtes gras comme un moine.
Bernie : -Nous somme des moines mon frère, c'est tout à fait normal.
Yanosh : -Diantre, je l'avais oublié.
Paradoxe : -Et ils arrivent même à oublier qu'ils sont des moines...

Le groupe fit une mini pause pour qu'Okita puisse de nouveau marcher. Le retour sur la terre ferme le fit chanceler, Yko le rattrapa de justesse avant qu'il ne tombe encore. Le Dragon se tint la tête, il avait encore du mal à s'en remettre.

Yko : -Ça va aller ?
Okita : -Oui oui. Je sais pas pourquoi j'ai l'impression d'être passer sous une avalanche...
Yko : -Et ton mal de crâne ?
Okita : -C'est à peu près passé.

Les moines se plaignaient encore, surtout Bernie de son pied, c'est pourquoi le groupe décida de faire une pause pour que tous puissent retrouver la forme. Okita s'assit contre un pan de mur écroulé et fixa le plafond. Il avait l'étrange sensation d'oublier quelqu'un chose d'important mais il était incapable de se rappeler de quoi. Quand sa tête alla mieux, ils reprirent la route et suivirent les moines dans les couloirs. Au bout de dix minutes, Okita grommela encore.

Okita : -Vous savez au moins où on va ?
Bernie : -Si je ne me trompasse pas, nous allons chercher à manger ?
Yanosh : -Mais non mais frère nous allons voir la relique de Schinde.
Bernie : -Pour quelle raison ?
Yanosh : -Je l'ignore, demandons à ses étrangers. Bonjour, savez vous pourquoi nous allons voir la relique de Schinde ?
Kyo (toujours aussi patient) : -Nous en avons besoin pour vaincre Darakothar.
Yanosh : -Ah oui, le Dragon ?
Kyo : -C'est exact.
Yanosh : -Allons y !

Ils prirent la première à droite et marchèrent tout droit pendant quelques minutes pour arriver au point de départ à l'entrée du monastère. Un peu agacé d'avoir marché pour rien, Okita s'énerva et voulu frapper les moines. Kyo l'en empêcha gentiment et attendit de voir ce que faisaient les deux religieux. Bernie s'approcha d'un chandelier et le tirer vers lui. Un mécanisme s'enclencha et des escaliers apparurent au pied du mur.

Okita : -Ne me dîtes pas que depuis le début nous marchons pour rien...
Paradoxe : -J'en ai bien peur....
Yko : -J'ai des envies de meurtre...
Kyo : -Patiences mes amis...


Cliquer sur la signature vous redirige sur mon AMV Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe
.
.
avatar

Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: Au delà du voile...   Ven 3 Avr - 22:18

Okita : -Ne me dîtes pas que depuis le début nous marchons pour rien...
Paradoxe : -J'en ai bien peur....
Yko : -J'ai des envies de meurtre...
Kyo : -Patiences mes amis...

Paradoxe : _ respirer soyons zen ! On Inspire ! on expire ! on inspire ! on expire !
fenris : _ voyons on beau dragons pas la peine de vous mettre dans cette état ! 
paradoxe massant les épaules a yko : _ ne t’inquiète c'est bientôt finis ! après on se barre de cette endroit de fous (en lui déposant un baiser sur les lèvres )

Bernie : _ on vas chercher de quoi soigner mes petis petons ?
yanosh : _ mais non on vas .... on vas ... on vas faire quoi déja ? 
Paradoxe : _ vous allier nous mener aux artéfacts 
Yanosh : _ Ho bonjours mais pour quoi quoi faire ?
paradoxe sans aucune animosité : _ pour éviter qu'un dragons ne vienne vous détruire corps et ames et cordialment j'ai bien peur que si vous ne mettier trop de temps vous aller vous faire dévorer par un loups garoue  avec tout le respect que je vous doit 
yko murmurant a son frère :_ il a l'air tout calme mais je crois qu'il est a deux doigts de se transformer et de leurs sauter a la gorge ....


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo Arabaï
A
A
avatar

Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: Au delà du voile...   Sam 4 Avr - 15:54

Bien qu'en apparence Paradoxe semblait extrêmement calme, il était à deux doigts de se faire les moines. D'ailleurs le Bookman pouvait entendre les pensées de son compagnon:

Paradoxe: Je suis paix harmonie et calme, nous avons besoin de ceux là, je ne dois les tuer. Je suis paix...

          Cela faisait d'ailleurs bien rire l'Apôtre, le sang froid du Chaman allait peut-être voler en éclat. Cependant, le groupe avait besoin de Bernie et de Yanosh pour cette fameuse relique... Kyo reprit le contrôle de son corps, et intensifia son aura pour qu'elle soit calme et apaisante pour ses compagnons... Mais s'il savait que les effets seraient limitée au vu des personnes qu'ils avaient devant eux.

Kyo: Bien, nous cherchons la relique de Schinde,pour Darakothar qui semble toujours vivant, où est-elle?
Bernie: Oh mais bienvenue à vous! Que puis-je faire pour vous.
Kyo: La relique de Schinde... Il nous la faudrait.
Yanosh: Vous êtes venu pour elle?
Paradoxe: Non non, on vous en parle depuis une heure, mais on voudrait du beurre.
Bernie: Dans ce cas, je vais vous en chercher!
Paradoxe: Oui... Non mais! C'était du second degré!
Yanosh: Au sens propre ou au figuré?
Kyo: Au sens propre figurez-vous.

          Ils attendirent quelques minutes, le temps que Bernie revienne avec sa commission. Okita, lui, baignait dans sa colère, et en plus de son mal de crâne, et voyant que cela n'avançait pas décida de prendre les choses en main. Il attrapa Bernie par le col et lui dit d'une voix menaçant:

Okita: Décidez-vous à nous dire où se trouve cet artéfact, sinon c'est moi-même qui m'en chargerait, en détruisant votre monastère après vous êtes passé sur le corps!
Yanosh: Mais! Je ne cèderais pas à vos avances!
Paradoxe et Kyo: De quoi?
Bernie: Vous cherchez la relique de Schinde? Mais fallait le dire tout de suite! Comme cet objet est magique, vous l'avons enterré!
Kyo: Enterré? Mais pourquoi?
Bernie: Et bien, il est avec tous nos autre objet magique sous terre, on sait jamais, ça peut Péter!
Okita: Et où est-il exactement?
Yanosh: Quelque part dans le jardin...
Yko: J'adore leur précision...
Bernie: Mais si vous le déterrer, ça peut tout faire péter!
Kyo: Mais non! C'est juste un arme... Mais pourquoi ne pas la garder si le Dragon revenait?
Bernie: Mais... Ça pouvait tout faire péter!

        Kyo soupira... Même sa patience commençait à être entamé... Enfin bref. Ils avaient peut être la localisation de cette relique... Enfin localisation, c'était vite dit... Il leur fallait quand même fouillé sous terre pour la trouver... Avant, une autre idée traversa l'esprit de Kyo. Le livre qu'il avait récupéré dans la bibliothèque, celui qu'il n'avait pu décrypter, celui en dragonnique ancien... Il le confia alors à Okita, et se retourna vers Paradoxe, prêt à chercher l'objet.


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe
.
.
avatar

Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: Au delà du voile...   Sam 4 Avr - 19:20

Pendant que kyo confia a okita un grimoire, ce fut a paradoxe de trouver les artéfacts dans le jardins . Quand il s'agit de près ou de loin a un jardins rien ne peut rivaliser avec le chaman !

Paradoxe s'asseya en tailleur sussitant les ineterrogations de son ami.
Kyo : _ que fait tu ? Tu ne cherche pas ? 
Paradoxe : _ Patiente regarde et admire !

Le chaman ferma les yeux et se mit alors en transe se concentrant sur l'élément terre . Ainsi il pu voir a travers elle, il ressentait chaque plante, chaque animal ou insecte fouisseurs présent et constata qu'il y avait de nombreux objet enterré ici. il pouvait connaitre leur emplacement exacte et apprécier vaguement leur forme mais il était incapable de savoir avec certitude de quoi il s'agissait. Comme le loup garou ignorait a quoi ressemblait ressemblait les artéfacts que cherchait kyo il décida de tous les faire remonter.

Au départs de nombreuse pierre émergèrent et atteignirent la surface, ensuite des objet un peu plus surprenant, un cerceuil, de vieille chaussures, des os, quelque bijoux sussitant l'interet du dragons tout les objets qui avait été égarer ici et avaler par le sol. Puis les objets les plus en profondeurs atteingnirent efn la surface, ils s'agissaient artéfactsen tout genre, des amulettes, des anneaux, des armes, des bijous, des pierreris des vêtement jusqu'a finalement réussir a enfin extraire l'objet de la recherche des aventuriers.

Yanosh : _ c'est une catastrophe sa vas tout pété !
bernie : _ sa vas prendre une éternité de tout réenterrées !

les deux moine firent perdre patience le chaman qui céda a ses pulsions meurtrières.
Deux pieux de terre sortir du sol et pointèrent ver la carotide des moines , heureusement paradoxe a pu se reprendre et stopper son attaque a quelque millimètres de la gorge des moines.


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okita
.
.
avatar

Messages : 773
Localisation : Dans une plaine lugubre

MessageSujet: Re: Au delà du voile...   Dim 5 Avr - 3:17

Okita était assez amusé par les réactions du Chaman, c'était la première fois qu'il le voyait sortir de ses gonds de la sorte. Il pouffait de rire mais fut interrompu par Kyo qui lui ballourda dans les bras le manuscrit draconique qu'il gardait avec lui depuis un moment. Sa curiosité piqué à vif, il ne put s'empêcher de l'ouvrir pour lire les premières pages. Manque de chance pour lui, à peine avait il posé les yeux sur les premiers mots que sa migraine revint de plus belle. Sa tête lui faisait tellement mal qu'il ne voyait plus les lignes ni même les traits des mots. Il était pas loin de retomber dans les vapes quand Kyo arriva derrière lui pour le soutenir.

Okita : -Merci Kyo... Il semblerait que mon mal de crâne ne veut pas me laisser tranquille...
Kyo : -Il semblerait en effet... Mais je doute que ce soit un simple mal de crâne, me permettez vous d'entrer dans votre esprit pour vous examiner ?
Okita : -Tant que tu ne t'attardes pas sur certains de mes souvenirs, ça me va...
Kyo : -Je ne me permettrai pas une telle chose...

D'un signal invisible, le Bookman entama son introspection sous le regards des autres. Paradoxe avait gardé les pieux sous la carotides des moines afin de garantir leur silence pendant cette opération délicate. Il ne fallait pas que l'apôtre à la chevelure de blé abîme l'esprit du Dragon... Après plusieurs minutes où l'on entendait même pas une mouche volée, Kyo reprit la parole.

Kyo : -J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle.
Okita : -La mauvaise.
Kyo : -Je ne peux rien faire pour votre mal.
Okita : -La bonne ?
Kyo : -C'est que je sais d'où il provient. Vous êtes victime de ce qu'on appelle grossièrement une 'restriction de mémoire'. On a scellé ou effacé une partie de votre mémoire et à chaque fois que vous voulez vous souvenir de ces souvenir précis, une migraine insupportable se déclenche.
Okita (soupirant) : -Ce qui nous amène à une conclusion simple : je connais Darakothar ou du moins son histoire... ça se déclenche quand je pense à ça...
Kyo : -Je le pense aussi.

Ils soupirèrent tous les deux, peu avancé dans l'histoire. Le Bookman demanda quand même à son ami s'il était capable de déchiffrer le grimoire. Okita hocha la tête d'un signe affirmatif.

Okita : -Bien sûr, la vielle langue Draconique ne m'ait pas étrangère. Le problème reste ce mal de tête...
Kyo : -Je vois, et ne pourriez vous pas m'enseignez rapidement cette langue afin que je me débrouille ?
Okita (secouant la tête) : -Ça prendrait plusieurs mois même avec tes capacités mentales très développées, c'est beaucoup plus complexe qu'on ne peut le croire...
Kyo : -Humm... voilà qui est délicat comme situation.

Okita se proposa pour aller chercher la relique. Kyo protesta, disant que ça pouvait être dangereux pour un Dragon noir étant donné que cet objet pouvait tuer Darakothar... Cependant le reptile insista lourdement et l'apôtre finit par céder. Tous le monde comprit rapidement pourquoi quand ils le virent en train de ramasser la moindre chose brillante par terre que le Chaman avait remonté de terre.

Bernie : -Au voleur !
Yanosh : -C'est à nous ! Voleur !

Okita lança un regard meurtrier et étira son ombre pour en faire deux pics qui rejoignirent les deux pieux de Paradoxe sous la gorges des moines. La seules différence est qu'il les planta de telle sorte qu'un très léger filet de sang coulait sur leur peau du cou.

Okita : -On va appeler ça du dédommagement, d'accord ? Si j'entends encore un de vous protester, je jure de le décapiter dans la seconde qui suit. Je n'ai plus de patience là, estimez vous déjà heureux d'être encore en vie.

On entendit rien d'autre que le ravalement de salive des deux religieux. Satisfait de lui il continua d'avancer lentement, empilant sur lui bague, collier, bracelet, brassière, chevalière qui se trouvaient sur son chemin. Il finit par arriver devant la fameuse relique qui d'ailleurs brillait à un point qu'on ne pouvait en distinguer clairement les formes. Okita se pencha et l'attrapa avec prudence. Quand il la toucha, la luminosité de l'objet augmenta brusquement et une brutale explosion s'enclencha.

Bernie : -Et voilà ça a tout fait péter !
Yanosh : -On vous avait prévenu !
Bernie : -On nous écoute jamais !
Paradoxe (agacé) : -Comment peut-on écouter deux malades comme vous ?
Yanosh : -C'est vrai que je suis peu enrhumé ces temps ci...
Bernie : -Moi aussi... Et j'ai mal à mes petons.
Yko : -Je me demande un truc... Comment peuvent ils se plaindre sachant qu'Okita les menaçait s'ils parlaient ?

Les trois hommes se regardèrent avec interrogation avant de remarquer que les ombres du Dragon avait disparu de dessous de la gorge. Pris de panique, Kyo se mit à hurler.

Kyo : -Sir Okita !!!! Vous êtes toujours vivant ???
Okita (toussant) : -Oui oui, je vais bien, ne paniquez pas.

La fumée se dissipa et une grosse boule noire apparut. Cette dernière se rétracta au pied du reptile qui semblait essoufflé. Il avait retiré son ombre de la carotide des moines pour l’agrandir et s'en enveloppé afin de se protéger.

Okita : -Et bien... Heureusement que j'ai de bons réflexes...

Kyo arriva en courant vers lui, soucieux de son état. Son corps était indemne à l'exception de sa main avec laquelle il avait touché l'objet. Elle était brûlé à vif au troisième degré. Le Bookman s'empressa de le soigner avant de s'approcher à son tour de la relique. C'est son grand étonnement qu'il put s'en saisir sans que rien ne se passe.

Kyo : -Il semblerait qu'elle ne réagisse qu'au contact des Dragons...

(je te laisse la décrire vu que je sais pas quoi mettre !)


Cliquer sur la signature vous redirige sur mon AMV Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo Arabaï
A
A
avatar

Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: Au delà du voile...   Dim 5 Avr - 9:17

Le nombre d'objet amasser par les moines et puis enterrer était impressionnant... Qui aurait cru que ces deux ecclésiastiques complétement fous à lier auraient autant d'artéfacts à leur disposition. Kyo les regarda, et jaugea leur potentiel magique. Deux ou trois était intéressant mais la plupart était devenu inutilisable en l'état. Il aurait fallut les raviver, chose pas très difficile. Il ramassa alors deux anneaux, et laissa bien entendu le reste à Okita. Toute les pierres précieuse, qui parfois étaient magiques, et autres armes étaient pour le Dragon, en guise de compensation pour tout le mal qu'il avait subi.

           Les deux anneaux qu'il récupéra étaient diamétralement opposé, l'un semblait sculpté dans du Jade et représentait du lierre qui s'enroulait autour du doigt. Elle semblait augmenter la magie naturelle. Une fois celle-ci ravivé, elle serait à destination de Paradoxe. L'autre, était une bague armure, englobant complétement un doigt de la main, et représentait des phalange de squelette. Comment ces moines étaient arrivé à posséder un catalyseur à la nécromancie? Qu'importe, le Bookman l'emportait avec lui.

          Alors que Kyo reportait son regard sur Okita qui ramassait les dernier artefact, il tomba alors sur un qui brillait intensément. Alors que les doigts du Dragon se posait sur l'objet, une détonation retentit. Ne voyant plus de signe de vie de son ami, Kyo se précipita vers lui. Il vit alors un globe d'ombre, puis sa silhouette apparut. Au premier abords, Okita ne semblait pas avoir de dommage physique, mais sa main était complètement calciné... La peau était noircie, et des bout d'os apparaissaient.

          L'Apôtre lui porta les premiers secours, et insuffla un peu de sa magie. Le membre se reforma alors, ne laissant apparaître aucune cicatrice, comme si rien ne s'était passer! Kyo se pencha alors et ramassa l'objet responsable de l'explosion. Lorsqu'il le toucha rien ne se produisit... Il semblait réagir qu'au Dragon. Un bon point pour Kyo.

           L'artefact qu'il avait en main ressemblait à une dague, la anse était sculpté en un motif d'écaille de reptile, tandis que la garde était constitué d'une paire d'aile de Dragon. Sur la lame, qui semblait effilé, était inscrit des runes. Cela semblait bien être l'objet de leur venu ici. Toutefois, Kyo pensa qu'une dague, c'était vraiment une petite arme contre un Dragon, une épée ou autre aurait été plus adapté...

           Alors, sous les yeux surpris du groupe, l'arme changea de forme pour devenir une épée longue. Kyo compris immédiatement:

Kyo: Intéressant! L'arme change en fonction du souhait du porteur, s'il veux une épée à deux mains -l'arme se métamorphe- elle en devient une. Pratique!

           Puis, après deux ou trois test, où l'arme devint un arc, un fléau d'arme,etc... Kyo lui fit prendre l'aspect d'un bâton. Alors, elle se changea, tout le baton fut sculpté en motif d'écaille, qui se finissait pas un magnifique tête de Dragon (forcement) tenant dans sa gueule une sphère rouge.

            Le Bookman décida de le garder comme cela. Maintenant qu'ils avaient la relique entre leurs mains, il ne leur restait plus qu'à affronter le Dragon. Sur le papier, plutôt facile. Mais allait-il l'être en réalité? Dans tous les cas, il fallait essayer, le groupe n'avait pas supporté les moines pour rien!

Kyo: Bien. Maintenant allons-y. Je propose d'aller chercher Darakothar là où se trouvait son ancienne antre. Elle se trouve au Nord d'ici, un pont traversant une crevasse devrait nous y mener.
Bernie: Vous nous quittez déjà? Mais vous venez juste d'arriver!
Yanosh: Ils vont s'occuper des Trolls.
Bernie: Oh oui! C'est vrai qu'ils pullulent ses derniers temps. Bon moi je retourne à ma broderie!
Okita: Oui oui oui... C'est ça. Dégagez donc de là.

           Le repartie alors, retournant dans les marécages, en direction du Nord.
           
(Ps: Pour vaincre Darakothar, il faudra le faire dans son antre, sinon il reviendra éternellement ^^)


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe
.
.
avatar

Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: Au delà du voile...   Dim 5 Avr - 19:26

Durant la route pour le nord, le groupe tomba par hasard sur un autre village, étant trop dangereux de dormir dans les marécage avec darakothar qui rode, le trio décida des installer pour la nuit dans un hotel. 
Okita marmonant dans sa barbe : _ espérons que les habitant y seront plus accueillant cette fois ...

....

kyo avait laisser sa place a son frère comme a caque soir, paradoxe lui était partit se laver alors qui pris son bain fenris se manifesta 
fenris : _ dis moi paradoxe est ce que exceptionnellement je peut m'absenter ...
paradoxe : _ heu ... oui si tu veux tant que tu reviens ! 
fenris : _ pas de soucis merci beaucoup !

fenris pris alors sa forme humaine et partit de la chambre ...

-18
pendant ce temps yko remaqua qu'une épaisse vapeur s'échappait de la salle de bain  quand il alla voir se qui se passe il vit son amant dans son bain, il constata également que le chaman en utilisant son pouvoir du feu mélé a celui de l'au avait transformer la pièce en sauna 
yko s'approcha de son amants : _ c'ést toi qui a fait sa ? 
paradoxe se redressa juste asser pour voler un baisser a son mari : _ je cherchais un moyen subtil de t'inviter a venir me rejoindre ....

puis le loup garou continuant d'embrasser langoureusement l'homme qu'il aime dénoua en même temps les lacets et la ceinture de la robe de nécromancien que portait yko. Le vêtement tomba a terre dévoilant le corps du bookmans a paradoxe . Yko ne se fit pas prié pour rejoindre paradoxe dans la baignoire. 

du coté de fenris, la femme se baladait dans le couloirs et entra dans la chabre d'okita. Le dragons était en pleine méditation dans l'obscure pièce.

Fenris souriante : _ oups pardon je me suis trompé de chambre , halala le hasard et ses farces ! 

okita n'eut pas le temps de répondre que la belle jeune femme entra dans la pièce, puis elle s'approcha du roi de finalo posant ses mains sur ses épaules . 
dis moi tu es vraiment tendu, ce sont les deux moines qui t'on mis dans cette états ? 
okita : _ ne me parle plus jamais de ces deux idiots, si je les revoit je crois bien que les égorges ! 
fenris : _ si tu veux j'ai appris a masser a force de voir paradoxe le faire .... 
le dragons réfléchit quelque instants ... (une femme s'invite dans sa chambre pour lui proposer un massage ... sa cache quelque chose )
Lui qui avait prévus de voler d'autre bijous il décida tout de même de faire une crois sur ce projets . Il enleva son hauts et s'allongea sur le lits sur le ventre . 
Fenris le mis a califourchon sur lui et commença le massage, malgré la méfiance naturel du dragons, il fut bien obligé de se laisser aller au effets relaxant que lui procurait fenris. 
Au moment ou fenris sentit que okia avait "baisser sa garde" elle commença a lui mordiller l'oreille. Le roi de finalo réagis au quart de tour , se retourna pour être face a l'arme de paradoxe, et la repoussa
Okita : _  qu'est ce que tu fais ? 
fenris: _ je n'est jamais essayer avec un dragons noir, je me demande bien se qu'ils valent ....
puis malgré okita qui le repoussa, fenris qui avais une grande force physique réussis finalement a embrasser le dragons


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au delà du voile...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au delà du voile...
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Au delà des mots...
» Char à voile grot pour gorkamorka
» le retour de la marine à voile
» Le Roi au-delà de la mer
» Ondulant sous le vent... [1st entraînement, Nuage de Voile]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. ::  :: Geai :: Sasori.-
Sauter vers: