Partagez | 
 

 Où est mon amant ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Akura..
avatar
Messages : 150
Localisation : Principalement vers Mizuki

MessageSujet: Re: Où est mon amant ? Sam 11 Avr - 13:38

Après être sorti de la maison, Akura déambula dans les rue. Il n'avait aucun but précis et ce contentait de parler seul tout en jouant avec l'alliance de Mizuki. Certains villageois, encore debout à cette heure tardive, l'évitaient le croyant fou. Il retourna au centre de la ville, à l'endroit exact où il avait failli se faire piéger par les sirènes un peu plus tôt. Il sauta de nouveau sur le mur et s'assit en regardant l'eau s'engouffrer vers les profondeurs abyssales. Le calme environnant l'apaisant légèrement jusqu'à ce qu'il entende de nouveau la voix envoûtante des Sirènes.

??? : -Akura, mon amour....
Akura : -La ferme ! Ce n'est pas toi ! Tu n'es qu'illusion dans ma tête !
??? : -C'est ainsi que tu parles de moi... Tu me blesses... Tu me manques tant...
Akura : -La ferme j'ai dit !

Il jeta une pierre dans le trou qu'il agrandit par magie; une grande vague se forma à l'impact et se fracassa sur le mur, lui éclaboussant les pieds. Des larmes coulèrent le long de ses joues, même s'il savait que ce n'était qu'une illusion, il aurait donné n'importe quoi pour entendre de nouveau la voix de son mari... Quelqu'un se matérialisa devant lui, le même homme qui avait provoqué les deux hybrides un peu plus tôt... Il était toujours encapuchonné et deux ailes grises sortaient de son dos... Il essuya les larmes du Chat avant de mettre sa main sur sa joue pour lui relever la tête.
Le Neko vit alors le visage du pupille avec un sourire à craquer.

??? : -Comment peux tu dire que ce n'est pas moi...

Il repoussa l'homme mais ce dernier ne broncha pas.

Akura : -Tu n'es qu'un imposteur ! Jamais Mimi ne ferrait tout ça !
??? : -Un imposteur...

Il sauta sur le Neko et prit d'assaut sa bouche, posant ses mains sur son corps exactement au mêmes endroits que la Chouette. Akura succomba et ne put résister, il en avait tellement envie depuis plusieurs mois maintenant qu'il s'en moquait de savoir si c'était une copie ou le vrai.. Il se laissa faire et sans même qu'il ne s'en rende compte, il était déjà à moitié plongé dans l'eau...
Paradoxe arriva une fois de plus sous forme spectrale et empêcha l'inévitable. Il rassembla son énergie pour se matérialiser physiquement et chargea sur l'inconnu.
Ce dernier lâcha prise et s'envola juste au dessus du gouffre. Le Chaman prit le Neko qui avait perdu connaissance et le ramena sur la terre ferme.

??? : -Comment peux tu te mouvoir malgré mon sortilège ?!
Paradoxe : -Ainsi c'est bien toi l'auteur de tout ça... Ryuki avait raison, tu n'es pas le pupille sinon tu ne m'aurais pas épargner 'accidentellement'. Que veux tu à ce pauvre Akura ? Ne vois tu pas qu'il est déjà assez malheureux comme ça ?
??? : -Le malheur des gens est source de mon pouvoir... je ne peux qu'aimer ce genre de personne... Nous nous reverrons bientôt jeune loup... Demain nous entamerons l'acte final de cette pièce..

Il disparut aussitôt et Paradoxe put reprendre sa forme astrale pour ne pas gâcher d’énergie. Il attendit que le Neko reprenne conscience, chose qui arriva quelqu'un minutes plus tard. Quand il vit le Chaman, il prit aussitôt une mine dépitée.

Akura : -Pourquoi m'as tu encore sauvé ? Je t'ai dit que je voulais être seul !
Paradoxe : -Ce n'était pas Mizuki...
Akura : -Je le sais bien mais je m'en moque ! Si ce n'est pas lui le responsable alors je veux bien mourir ici et maintenant, je m'en fiche !

Fou de rage par ces paroles, le Chaman reprit forme physique et gifla Akura avec toute ses forces. Pris au dépourvu, le matou ne sut quoi dire.

Paradoxe : -Si je fais ça, c'est parce que je ne veux pas perdre un ami ! Tu n'es qu'un crétin, un crétin fini ! Tu crois que Mizuki ne t'aime plus ? Tu crois qu'il va réagir comment quand il apprendra que tu seras mort parce qu'il n'était pas là ? Il sera rongé par la culpabilité et se tuera à son tour, par ta faute, c'est ça que tu veux ? C'est ça que tu souhaite en faisant ton égoïste en permanence ? J'espère que tu as honte de toi, honte d'agir comme ça. C'est vrai que maintenant que j'y pense, tu ne mérites pas la main du pupille de Mathaël.

Sa projection astrale faiblit d'une seul coup, il avait utilisé beaucoup trop d'énergie pour sauver encore une fois le Neko...

Paradoxe : -Fais chier, j'ai plus de temps. Penses à tout ça et si tu veux vraiment mourir, je ne t'y empêcherai pas la prochaine fois.

Il disparut, laissant Akura de nouveau seul. Il avait une main sur la joue qui était devenu rouge à cause de la baffe et ne bougeait plus. Il était choqué par les paroles que venait de lui dire le Chaman, qui changeaient radicalement de toute la compassion qui l'avait rendu abruti dans le palais de Mathaël... Il regarda la lune en soupirant.

Akura : -Il a raison... Tu dois avoir honte de moi Mizuki...


Ron ron fais le chaton...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe..
avatar
Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: Où est mon amant ? Lun 13 Avr - 0:16

(décidément mon personnage frappe dont bien souvent le pauvre chat !)

Après la petite mésaventure au centre ville, paradoxe du rejoindre son corps au près des trois apôtres. 
Les pauvres étaient d'ailleurs bien incapable de bouger ! Le loup garou tenta de les soulever pour les ramener a l’hôtel malheureusement ils était beaucoup trop lourds ! 
Le chaman se mis donc a réfléchir, il ne pouvait pas les laisser ainsi, il étaient trop vulnérable dans leur états ... 

il réutilisa donc le même sortilège que la vieille pour passer la nuits, dans un grotte profondément sous terre sous la protection de Yam . Cette fois-ci le chan fit un petit effort pour que cela ressemble plus a un foyer... Avec des lits, une cheminé pour Yam et un peu de déco, enfin du mieux qu'il le pouvait en tout cas ..... 

Paradoxe : _ au fait ryuki tu avais raisons, il s'agit bien d'un imposteur ...
Le chaman raconta alors se qui s'est passer a ses compagnons


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo ArabaïAA
avatar
Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: Où est mon amant ? Lun 13 Avr - 10:50

Le voile de la nuit étendait son emprise sur toute la région. Les lampadaire s'allumait au rythme des employés, qui montaient les échelles, et embrasait la ficelle des reverbaire avec leur bougie. Les étoiles brillaient dans le ciel... Mais malgré, ce sublime décors, le Bookman se sentait mal. Sa fierté en avait prit un coup. Le sort était toujours actif, et si ça continuait, Yko devrait ramper pour continuer à avancer...

             Comme la nuit commençait à bien avancer, Paradoxe emmena les Apôtres sous terre, dans une petite cave aménagé pour la nuit. Celle-ci était décoré sobrement, avec un lit simple et un lit double, une petite cheminé pour l'esprit Yam. Ce dernier devait procurer la protection de la terre pour passer unepaisible. Enfin paisible.... Si un certain Apôtre ne s'en mêlait pas non plus...

Ryuki, s'approchant d'Yko: Regarde notre petit nid d'amour!
Yko: Même pas en rêve, j'ai déjà mon Homme!
Ryuki: Connais-tu au moins les harem? Excellente idée tu en conviendras.
Paradoxe: Bas les patte sur mon Bookman!
Ryuki: Oh mais ne t'inquiète pas, je te conprenaid dans mon harem!

           Avant que les esprit ne s'échauffe trop, Paradoxe calma le jeu, et fit revenir le sujet de conversation sur la mission qui les occupait tous pour le moment:

Paradoxe: Au fait Ryuki tu avais raisons, il s'agit bien d'un imposteur...
Yko: Oh non...
Kyo: Non dis pas ça...
Paradoxe: Pourquoi?
Yko: Il ne faut pas oublier qu'il a un ego sur-dimensionné...


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MizukiPP
avatar
Messages : 143
Localisation : Au palais de Mathaël à Celestia..

MessageSujet: Re: Où est mon amant ? Lun 13 Avr - 13:42

(faut bien que quelqu'un le fasse et vu que tu allais le voir... bah c'était toi 8D)

Les deux hybrides étaient frustrés à un point inimaginable, se faire humilier une fois de plus par Mizuki (vu qu'ils ne savent pas que c'est un imposteur) était un affront qu'ils ne pouvaient laisser passer. Ils s'aidèrent mutuellement pour se relever et s'assirent tant bien que mal sur le trottoir. Izanami laissait éclater sa rage tandis que Izanagi se contenait. Elle fulminait à ne plus en finir et son frère fut obligé de la calmer.

Izanami : -Je maudis ce pigeon, je le déteste, je le hais, je vais lui arracher une par une les plumes avant de lui faire manger !
Izanagi : -Calmez vous ma sœur, nous aurons notre vengeance en temps voulu.
Izanami : -Je le tuerai de mes propres mains !
Izanagi : -Ma sœur, soyez stratégique. Tuons le ensemble dans cette mission et si nous y arrivons, nous aurons enfin ce que nous cherchons depuis si longtemps....

Les yeux de la femmes d'illuminèrent, elle comprit de suite où il voulait en venir. Elle se tut et un sourire prit place sur son visage.

Izanami : -Mon frère, vous êtes pire que moi. Dire que vous me faisiez la morale tout à l'heure sur comment se tenir en tant qu'apôtre...
Izanagi (souriant à son tour) : -Être ambitieux n'est pas un défaut n'est-ce pas ?
Izanami : -Vous êtes machiavélique.
Izanagi : -Je ne suis que votre copie ma sœur...

Ils rirent de bon cœur et se détendirent pour de bon mais leur joie fut de courte durée car une ombre crée par le réverbère fondit sur eux. Ils relevèrent la tête et virent le vrai Mizuki complètement découvert, dans sa tenue habituelle. Sa présence était inexistante, comme s'il n'était pas vivant, comme s'il n'était pas la. Ses pas ne faisaient aucun bruit, les battements de son cœur était silencieux, sa respiration également, son aura avait disparu; c'était comme s'il était mort. Ils les regarda froidement avant d'avoir un petit rire sarcastique.

Mizuki : -Alors comment ça on veut me tuer et prendre ma place ? Ce n'est vraiment pas aimable venant de deux camarades apôtres...

Izanami voulut l'attaquer de front mais se ramassa encore une fois par terre, oubliant le sort qui les affectait.

Izanami : -Maudit Pigeon ! Libère nous de ce maléfice que je te fasse la peau !
Mizuki : -Quel maléfice ?
Izanami : -Ne fais pas l'innocent !
Mizuki : -Même si je savais de quoi tu parles, je ne te libérerais pas, je ne suis pas fou pour laisser en liberté quelqu'un qui veut me tuer...
Izanami : -Grrrrrr, je te hais !
Izanagi : -Père ne pardonnera jamais tes actes.
Mizuki : -Mes actes ? Que dire des vôtres alors ?
Izanagi : -Nous n'avons tuer personne, nous.
Mizuki : -Hum je vois... Il est plus doué que je ne le pensais... Sur ce vous m'avez bien diverti, que cette nuit vous soit merveilleuse !
Izanagi : -Atte....

Il avait déjà disparu aussi vite qu'il était arrivé. Les deux hybrides jurèrent de nouveau et cette fois ci, le doute s'était installer dans leurs esprits.... Pendant ce temps Mizuki avait sentit la présence d'Akura et s'était installer prêt du centre de la ville pour l'observer. Il le regarda contempler les étoiles en silence, se perdant dans ses pensées.

Akura : -Il a raison... Tu dois avoir honte de moi Mizuki...
Mizuki (chuchotant pour lui même) : -C'est moi qui ait honte de te laisser dans cet état...

L'Ange se rendit compte qu'il avait parlé trop fort et que l'ouïe du Neko était assez développé... Akura se tourna dans sa direction et fixa l'arbre dans lequel il était caché. Voulant en avoir le cœur net, le matou grimpa dans l'arbre pour voir s'il n'avait pas rêvé. La Chouette se dépêcha d'utiliser un sort de camouflage, le rendant invisible parmi le feuillage... Son amant se posa à quelques millimètres de lui, reniflant les air. Il abandonna au bout d'un moment.

Akura : -Je deviens fou au point d'entendre sa voix maintenant... Je ferrais mieux de trouver un endroit où passer la nuit...


Ma race s'est sacrifiée pour ce monde pourri, ce n'étaient que des idiots.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryuki EtsuyaAA
avatar
Messages : 192
Localisation : Dans les bas fond...

MessageSujet: Re: Où est mon amant ? Lun 13 Avr - 14:28

Ryuki fut emmené sous terre par le sortilège de Paradoxe. Il se retrouva alors dans une pièce accommodé d'un peu de décoration, et d'une cheminé où se complaisait un petit esprit. L'intérieur n'était pas vraiment à son goût, mais bon, il avait vu pire... L'endroit était éclairé par le seul feu de la cheminé, créant ainsi un lumière quelque peu tamisé... Une magnifique ambiance au yeux de l'Incube se créa ainsi... Et il se rapprocha insidieusement du Bookman.

        Mais ses avances furent stoppé, comme il s'y attendait... Mais si son Apôtre se donnait directement à lui, il ne vaudrait plus la peine de s'y intéresser... Soudain, Paradoxe changea de sujet, et en revint au meurtre. Il affirma sans détour que la théorie de l'Incube était la bonne. Mizuki n'avait jamais provoqué ces meurtres... Alors un grand sourire de satisfaction apparut sur son visage...

Yko: Oh non...
Kyo: Ne dit pas ça...
Paradoxe: Pourquoi?
Yko: Il ne faut pas oublier qu'il avait un ego surdimensionné...
Ryuki: Ah ah! J'avais bien raison! J'espère que tu ne m'en veux pas mon choux... Dire que je t'ai dépassé en terme de stratégie! Même si nos niveaux ne se vaux plus, je te veux toujours... Ton petit minois m'intéresse.
Kyo: Il est crevant quant il est dans cet état...
Yko, repoussant l'Incube: Ne t'approche pas! N'y pense même pas!
Ryuki: Oh... Ça y est, je l'ai vexé...
Yko: Je vais me le faire...
Kyo: Calme toi... 
Ryuki: Je n'attends que ça!

           Paradoxe s'interposa de nouveau... Il ne tenait pas à ce que son amant en vienne au main, et surtout, il ne voulait pas qu'il réponde à la provocation de l'Incube. Soudain, même sous terre, il ressentir la colère provenant d'une aura d'un Apôtre de la Lumière.

Yko: Ah. Nos amis Hybrides auraient-ils quelques problèmes?
Ryuki: N'empêche, j'avais raison...


Pour moi tes désirs ne seront pas un mystère, car je suis la somme de ceux de la terre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe..
avatar
Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: Où est mon amant ? Mar 14 Avr - 0:10

la situation était tout de même pour le moins cocasse ! 
paradoxe qui n'était pas d'un très haut niveau devait maintenant veiller sur trois apôtres dont son protecteur ... avouez que c'est risible 

Le chaman du tout de même décoller l'incube du bookman.  il créa donc un autre lit juste pour ryuki et fit aparaitres un mur entre les deux apotres. Il invoqua égalepment un nuage pès a déversé une pluie glacé au cas ryuki tente une ouvel approche au près de yko . 
En plus de veiller sur eux il devait également faire la nounou ( attention si vous êtes pas sage sa va être une claque sur le cul un supo et au lit sans manger ! .... hum hors sujet ....)

fenris : _ dis moi paradoxe, vu que notre belle incube se languis d'être seul puis-je lui tenir compagnie ? 
Paradoxe : _ hum .... pourquoi pas ...

c'est alors que l'arme de paradoxe pris sa forme humaine, celle d'une belle jeune femmes aux formes voluptueuse, au cheveux chatains ondulé et au yeux noisettes . A la surprise général elle était vétus d'une tenus d'infirmière ....

Fenris s'approcha alors de ryuki brandissant un termomètre rectal avec un large sourrire sadique : 
mon pauvre monsieur vous êtes souffrant il va falloir prendre votre température ... Twisted Evil

...

pendant ce temps paradoxe rejoigna son fillancer puis fit sortir de sa manche une de ses fidèles vipère. Paradoxe avait bien sentit la vague de colère qui provenait de la surface et il voulait savoir se qui se passait. La vipère se mit alors a changer d'apparence, a présent elle était plus fine, et plus longue et les écaille d'un magnifique vers émeraude, a présent ce n'était plus une vipère mais un mamba vert. Ainsi ayant pris l'apparence d'un serpent typique du coin elle serait plus discrète. 

Le reptile regagna alors la surface et assista a la petite conversation du pupille, le vrai avec les deux assasins, Paradoxe pu y assister en voyant avec les yeux de son familier. 

Paradoxe : _  he bien ! il ya de la fraternité parmis les juste sa fait chaud au coeur !

le serpents retourna dans la grotte. au près de son propiètaire. Puis paradoxe, s'allongea dans le lit au près de son amants. IL l'embrassa tendrement et se blottit contre lui.


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akura..
avatar
Messages : 150
Localisation : Principalement vers Mizuki

MessageSujet: Re: Où est mon amant ? Mer 15 Avr - 1:39

Akura était persuadé qu'il avait bel et bien entendu son amant mais après vérification, il en déduisit que ce n'était que son esprit qui lui jouait encore une fois des tours. Il se posa sur le mur qui délimitait le maelström et brisa la chaîne qui servait à accrocher l'alliance de Mizuki autour de son cou. Il la fixa un long moment dans le silence complet avant de serrer le poing, de le lever en l'air et de la balancer à l'eau.

Akura : -Il est temps de faire mon deuil mon grand... Tu ne le reverras plus, il ne veut plus de moi. Paradoxe a raison, il faut que je me ressaisisse...

Il tourna les talons et sauta de l'autre côté pour se promener dans la ville. Il essayait de se débarrasser de toute les pensées parasites qu'il abritait mais c'était en vain. Il mit plusieurs minutes avant de ressentir la colère des deux apôtres de lumière. Intrigué, il décida d'aller les voir et quand il arriva, il les vit assis sur le trottoirs. Il s'approcha d'eux mais il sentit qu'on l'observait, il se tourna dans la direction et vit le serpent. Il comprit de suite que ce n'était ni plus ni moins qu'un espion du chaman. Il prit sa forme féline et se posa devant le mamba.

Akura : -Tu diras merci de ma part à ton maître. Pas la peine de plus les observer, tu n'apprendras rien de plus et tu risques ta vie.

L'ancienne vipère le comprit et s'en alla retourner vers le jeune loup-garou. Akura reprit sa route vers les deux hybrides, qui semblait-il, ne s'étaient pas calmé. Il atterrit devant eux avec toute sa souplesse féline et reprit forme humaine.

Akura : -On dirait deux mendiants furieux de s'être fait insulté par un riche passant.
Izanami : -Ta saleté de mari est venu nous narguer avant de nous laisser dans la merde !
Izanagi : -Ma sœur, un peu de politesse...
Akura : -Mon mari ? Mizuki ?
Izanami : -T'as peut-être un autre mari ?
Akura (catégorique) : -Ce n'est plus mon mari.

La colère des deux hybrides redescendue d'un seul coup, choqués par ce qu'ils venaient d'entendre. Par respect, ils décidèrent de ne pas poser plus de questions. Izanagi soupira avant de lever péniblement la tête vers la lune.

Izanagi : -Peux-tu au moins nous aider à nous relever ? Nous en sommes incapable seul...
Akura : -Comment ça se fait ?
Izanagi : -Mizuki, ou plutôt le responsable de tous ce raffut, nous a lancé un maléfice, rendant nos corps lourds comme du plombs...
Akura : -Ah. Ce n'est pas un problème, regardez.

Il canalisa sa magie sur les deux apôtres et utilisa la seule magie qu'il connaissait parfaitement -l'amplification-, pour augmenter artificiellement la puissance de leurs muscles. Ils purent de nouveau se mouvoir, cependant le Neko les avertit.

Akura : -C'est temporaire et ça me coûte de l'énergie à chaque mouvement que vous faites, donc soyez gentil et restez tranquille le temps qu'on trouve comment annuler tout ça.

Ils acquiescèrent tous les deux puis ils prirent avec le matou le chemin de l'hôtel où ils logeaient déjà. Ils s'installèrent sur leur lit respectif tandis qu'Akura dormait sur le bord de la fenêtre sous sa forme animale.

La nuit s'annonçait calme et sans remous mais ce ne fut pas vraiment le cas... Ils furent réveillé sur les coups de quatre heures du matin par plusieurs bruits d'explosions. En regardant par la fenêtre, ils virent deux personnes se battant dans les airs avec une férocité effrayante. Il était difficile de distingué clairement de qui il s'agissait tant ils allaient vite. Ils finirent leurs danse mortelle aérienne et se posèrent sur la place principale de la ville. Les faux jumeaux ainsi qu'Akura se mirent immédiatement en route pour voir de quoi il en retentissait...

(Si vous avez pas compris, c'est Mizuki qui se bat avec l'imposteur. Vous pouvez voir aussi ce qui se passe entre eux mais le Pupille devra disparaître aussitôt que vous avez la possibilité de le voir. L'imposteur quant à lui, vous pouvez le combattre si vous voulez ^^ [Sachant que c'est un copie de Mizuki]. Le tuer pas par contre ! Je veux laisser ça à Akura !)


Ron ron fais le chaton...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo ArabaïAA
avatar
Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: Où est mon amant ? Mer 15 Avr - 13:49

L'ancienne vipère était revenu dans la grotte, chargé de nouvelles informations. Elle avait pu assister à la conversation entre Akura et les Jumeaux. Bien qu'elle ne possédait d'oreille, elle avait pu entendre toute leur conversation grâce aux vibrations de l'air. Ainsi, elle pu mettre au courant tout le monde, sur les avancés des Apôtres de la Lumière.

Ryuki: Ils sont eux aussi touché pas ce sort alors...
Kyo: Oui, mais plus pour le moment. La bénédiction d'Akura les a soustrait à ce maléfice, même s'il est limité, cela leur donne un avantage sur nous.
Ryuki: Mais soit pas pessimiste.
Kyo: Je suis réaliste, pas pessimiste.
Yko: Pour le coup, je suis d'accord avec l'Incube.
Paradoxe: Que faisons-nous alors?
Kyo: Reposons-nous, je doute que quelque chose se passe cette nuit. La pleine lune n'est que demain.

             Le Bookman se leva, laissa place à Yko pour la nuit. Avant d'aller dormir, et voyant que Fenris se dirigeait vers Ryuki, il mit en place une barrière opaque autour du lit de l'Incube afin que Niki, Paradoxe et lui-même ne soit en rien dérangé...

             Tandis que chacun était dans les bras de Morphée. Mais ils furent vite réveillé par de puissantes vibrations provenant de la surface. Plusieurs vagues de magie attirèrent alors leur attention, et Paradoxe les firent revenir sur la terre ferme. Le combat était un peu plus loin, et ils entreprirent d'aller le rejoindre. Tandis que Paradoxe courrait, les Apôtres faisaient de leur mieux pour avoir une vitesse convenable, et surtout de ne pas s'étaler pas terre...


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryuki EtsuyaAA
avatar
Messages : 192
Localisation : Dans les bas fond...

MessageSujet: Re: Où est mon amant ? Mer 15 Avr - 14:46

Alors que Ryuki s'apprêtait à dormir un peu, il eut l'agréable surprise de voir Fenris venir jusqu'à sa couche. Elle arborait une tenue d'infirmière légère, mettant en avant ses atouts naturels.

Fenris s'approcha alors de ryuki brandissant un termomètre rectal avec un large sourrire sadique : 
mon pauvre monsieur vous êtes souffrant il va falloir prendre votre température ...
Ryuki, arborant un sourire lubrique: Oh Oui... Je souffre, venez m'aider infirmière... Je sens que j'ai de la fièvre...
Fenris: Il va falloir que j'ausculte tout ça alors...
Ryuki: Venez donc, jouons au docteur...

...

        Les deux amants furent alors stoppé en pleine action par des vibrations venant de la surface. Comme Paradoxe allait les faire revenir en haut, Fenris retourna auprès de son manieur, mais elle pu entendre l'Incube lui susurrer à l'oreille.

Ryuki, avec une voix sensuelle.: J'espère que vous reviendrez me voir infirmière... Je me sans encore fiévreux.

         Une fois sur la terre ferme, le groupe se dirigea tant bien que mal sur les lieux de la bataille. Deux hommes encapuchonné se livraient bataille. Cependant, lorsqu'ils arrivèrent l'un des deux se téléporta pour être hors de vu. Malheureusement, Ryuki ne put voir son aura pour le reconnaître...

         D'une des rues alentour, sortirent les Jumeaux Hybrides ainsi qu'Akura. Apparemment, l'homme qui se tenait immobile et qui avait combat l'autre inconnu les intéressait aussi... Ryuki, malgré le sort toujours actif, invoqua son arme, au cas où il devait se défendre.

Mystra: Oh Ryuki! Vous avez toujours une bonne poigne!
Ryuki: Je te remercie ma belle. Il est tant de savoir ce qu'il se passe vraiment ici!


Pour moi tes désirs ne seront pas un mystère, car je suis la somme de ceux de la terre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akura..
avatar
Messages : 150
Localisation : Principalement vers Mizuki

MessageSujet: Re: Où est mon amant ? Mer 15 Avr - 16:16

Akura courait à perdre haleine dans les rues pour arriver le plus vite possible vers le lieu du combat. Il grimaça en voyant la lenteur des deux hybrides qui, malgré la bénédiction du Neko, avançaient aussi vite que des tortues. Agacé de traîner deux boulets, il se mit à grommeler.

Akura : -Vous êtes lents, bougez vous !
Izanagi : -On est au maximum et puis ne nous as tu pas dit d'économiser nos mouvements ?
Akura : -Débrouillez vous, je pars devant !

Il accéléra le pas et fonça tel un éclair vers la place principale, il arriva juste après le petit groupe des apôtres de Gabriel et comme tout le monde, il n'eut pas le temps de voir la deuxième personne. Cependant, une étrange sensation lui envahit le ventre, son instinct lui disait qu'il connaissait cette personne. Sa première pensée fut pour Mizuki mais il la chassa de son crâne et se concentra de nouveau sur l'homme restant. Les faux jumeaux arrivèrent peu de temps après, à bout de force, tenant à peine debout. 
Le Neko reprit forme humaine et fut le premier à s'activer. Il marcha d'un pas lent mais assuré vers l'homme encapuchonné qui ne laissait apparaître que son sourire.

??? : -Te revoilà mon cher et tendre Akura...
Akura : -Arrête ta comédie, tu ne me charmeras plus aussi facilement même si tu possèdes les traits de Mizuki.
??? : -Oh... Pourtant je sens en toi un ardent désir de vengeance.. Veux tu venger ton amant pour avoir usurper son identité ?
Akura : -Foutaise, je veux juste te faire payer pour avoir jouer avec moi. Pour m'avoir trompé, pour avoir jouer avec mon désespoir et ma tristesse.
??? (souriant encore plus) : -Voyons voir ça...

Il enleva le châle qui le dissimulait et ce fut la surprise général. C'était bien une copie de Mizuki à l'identique, les mêmes traits, les même ailes, les mêmes postures corporelles; même son aura était quasi identique quoiqu'un peu plus sombre. 
Ses plumes changèrent de couleurs et de forme pour devenir celle d'un corbeau. Deux cornes poussèrent sur son front et une petite queue de diablotin sortit de son dos. Cette forme rappela étrangement celle que son amant arborait lors de son combat contre la comtesse Bathory... Le doute était de nouveau semé dans l'esprit du Chat... Profitant de ce moment de stupeur, l'homme fondit sur Akura pour l'embrasser avec une certaine férocité. Le Neko le repoussa mais n'arriva pas à se débarrasser de cette étreinte.

Akura : -Hors de ma vue ! Tu n'es pas l'homme que j'ai aimé !
??? : -Pourtant je suis bien Mizuki crois moi... Et ton corps semble trahir tes paroles... Tu m'aimes toujours autant...
Akura : -C'est faux ! Il m'a trahit puis lâchement abandonné ! Je ne peux aimer une personne comme lui !
??? : -Ne m'as tu pas dis un jour que tu m'accepterais, peu importe ce que je suis ? Ne m'as tu pas défendu contre Père, clamant mon innocence ? Ne m'aime tu pas à un point où tu serrais prêt à donner ta vie pour la mienne ? Tu m'as déjà dit tout ça et tu le sais...
Akura : -C'est faux...
??? : -Foutaises ! Tu ne peux me résister car tu m'aimes tout comme je t'aime...
Akura : -Ce n'est pas....

Il le coupa en l'embrassant encore une fois avec fougue. Cette fois ci, Akura ne put résister et se laissa aller une fois de plus, rendant de plus belle son baiser. L'homme déploya ses ailes et s'envola avec le Neko dans ses bras. Paradoxe hurla depuis la terre ferme.

Paradoxe : -Akura ! Ne te laisse pas avoir aussi facilement ! Il te manipule encore une fois, reprends tes esprits ! Akura, je t'en prie fais quelque chose !

Le Chat ne l'entendait presque pas, il était sous l'emprise non pas d'un maléfice mais de l'amour. Qui qu'il soit, cette homme avait raison, il aimait encore bien trop Mizuki pour résister à la tentation. Un ruban de Fenris fila droit sur eux et obligea Akura de se séparer de l'homme. Il retomba avec souplesse sur ses jambes, avant de se mettre à genoux et de prendra la tête dans ses mains. Il pleurait à ne plus en finir, incapable de se contenir. Le Chaman voulut aller vers lui pour le consoler mais il fut stoppé net par le clone de la Chouette.

??? : -Ça fait déjà deux fois que tu te mets en travers de mon chemin. Je ne te pensais pas aussi gênant...
Paradoxe : -Je ne te laisserai pas jouer avec Akura comme bon te semble !
??? : -Tu m'agaces, couché le chien.

Il posa un doigts sur le Chaman et celui ci fut complètement écrasé contre le sol par une force invisible. Yko enragea et voulut attaquer l'homme sauf que ce dernier ne bougea pas d'un poil et se contenta d'augmenter encore plus le poids du corps de tous les apôtres. Ils se retrouvèrent cloués au sol, incapable de bouger ne serrait-ce que le petit doigts.

??? : -Maintenant que nous sommes tranquilles, nous pouvons discuter mon tendre Akura....


Ron ron fais le chaton...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe..
avatar
Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: Où est mon amant ? Mer 15 Avr - 23:32

Pendant que foudre espionnait les assasins de mathaels, un petit détail chagrinais le chaman .... l'alliance du neko avait disparus....
le chaman succomba a morphés dans les bras de son bien aimé. Malheureusement il fut réveiller en sursaut par des bruits d'explosions.
le groupe regagna la surface pour aller voir se qui se passait et découvrit un combats entre deux individus qui se déplaceaient telle des éclairs argenté. L'un d'eu disparus dès leur arrivé. Puis se fut au tour d'akura d'entré en scène. Une fois plus il succomba a l'imposteur et si paradoxe n'aurait pas réagis dieux sait se qu'i serait arrivé al'époux de mizuki. 
l'étrange personnage eu pour réponse d'appliquer sur l'homme au sourrire d'ange le même sors dont étaient victime les apôtres.  

??? : -Ça fait déjà deux fois que tu te mets en travers de mon chemin. Je ne te pensais pas aussi gênant...
Paradoxe : -Je ne te laisserai pas jouer avec Akura comme bon te semble !
??? : -Tu m'agaces, couché le chien.
paradoxe : _ couché le chiens ? non mais pour qui il se prend ?

pendant que l'étranger se tourna vers akura paradoxe quitta son corps physique pour échaper a sa situation de lourdeur.

??? : -Maintenant que nous sommes tranquilles, nous pouvons discuter mon tendre Akura....

le faux ange gris se pris en plein dans le dos une potion explosive que paradoxe lui a envoyer grace a ses pouvoirs télékinésique. 

Paradoxe lui faisant une grimace et lui tirant la langue: _ tu sais se qu'il te dis le chiens ? Va donc garnir des oreiller l'emplumé !
????? : _ grrrr décidément tu es pire qu'une vermine 

Paradoxe sous sa forme d'esprit claqua des doigts et akura se fit avalé par le sol pour finalement ressortir derrière le corps du chaman, les rubans de fenris empechait le faux mizuki d'atteindre le neko 

???? : _ tu pense vraiment que tu peux me tenir tête ? 
paradoxe : _ Moi ? surment pas non je suis case pied mais pas stupide ! ... eu en revanche ....

le chaman fit sortir les esprits des apôtres de gabriel hors de leur corps pour qu'ils affronte le faut pupille. 

Paradoxe a yko : _ je ne sais pas combien de temps je vais pouvoir tenir .... 
kyo : _ prends donc mes potions de mana .....

Le chaman amena les fioles a lui pour les versé dans sa bouche puis il disparus pour apparaître au près des assasins de mathael 

Izanami : _ qu'est ce que tu fait ? tu es venus nous nargué ? 
Paradoxe : _ moi ? non ... as aujourd'hui en tout cas, j'ai besoins de votre aide !
izanagi : _ et pourquoi aiderions nous un serviteur de gabriel ? 
paradoxe : _ pour t'a gouverne je ne suis pas au service de gabriel premièrement ! et deuxième je vais vous offrir l'occasion et la possibilité de vous venger de celui qui vous cloue au sol depuis hiere .

un sourire sadique se dessina sur le visage des faux jumeaux

(EDIT : Je me suis permis de modifier pour l'alliance, j'avais prévu autre chose, désolé j'ai oublié de le précisé :/)


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akura..
avatar
Messages : 150
Localisation : Principalement vers Mizuki

MessageSujet: Re: Où est mon amant ? Ven 17 Avr - 10:56

Akura était de nouveau effondré, incapable de se lever. Quoiqu'il dise ou fasse, tout finissait par ramener ses pensées à Mizuki, déclenchant un flux d'émotion incontrôlable. Il enleva l'alliance de son doigt et la serra entre ses doigts. Alors qu'il s'apprêtait à la lancer au loin elle aussi, Paradoxe l'en empêcha. Alors qu'il avait finit de libérer les apôtres de leurs enveloppes physique, il était venu réconforter son ami.

Paradoxe : -Ne fais pas une seconde fois la même erreur.
Akura : -Laisse moi... Je veux l'oublier... Oublier toute cette douleur et cette incompréhension... Oublier qu'il est entré furtivement dans ma vie...
Paradoxe : -Ça ne sert à rien d'oublier, il faut apprendre de ces erreurs pour ne pas recommencer.

Il sauta dans les bras du chaman et pleura encore une fois. Cette fois ci, il ne se retenait pas et laissais exploser tout ce qu'il avait cumulé seul dans son coin depuis plusieurs mois.

Akura : -Tout ce que je veux c'est l'aimer... C'est lui apporter le réconfort qu'il n'a jamais eu... Sentir les frissons de sa peau quand je le touche, son souffle chaud dans mon cou, sentir que nos cœurs battent à l'unissons. Je ne veux pas oublier la douceur et la chaleur qu'apporte son étreinte... Je me sens si bien, si vivant quand il est à mon côté... C'est comme si je n'étais pas complet sans lui...
Paradoxe (tapotant le dos) : -Et oui, l'amour est cruelle mon grand... Mais accroche toi, tout espoirs n'est pas perdu. Le véritable Mizuki est ici, je l'ai vu à travers les yeux de Foudre. Il y a sûrement une raison à son absence.
Akura : -Il est ici ?
Paradoxe : -Oui.

Les yeux d'Akura s'illuminèrent; non pas d'espoir mais de folie. Une idée des plus stupide germa dans son esprit. Si ce que le Chaman venait de dire était vrai, il voulait mettre sa vie en danger pour voir la réaction de la Chouette. Au moins il sera fixé, soit il mourra et ça signifiera qu'il n'a plus aucune importance pour le pupille et sera délivré à jamais de cette souffrance; soit il sera sauvé in extremis et retrouvera son mari...

Akura : -Mais oui... C'est aussi simple que ça...
Paradoxe : -Quoi donc ?
Akura : -Mais oui !

Pris d'une crise de fou rire, le Neko prit sa forme de combat hybride, entre l'animal et l'humain avant de sauter sur l'imposteur. Prit par surprise, l'homme se prit de plein fouet Akura et se retrouva au sol, une griffe sous la gorge. La victime se contenta de sourire.

??? : -Tes yeux reflètent la mort et la folie, que c'est magnifique...
Akura : -Alors défends toi si tu ne veux pas que ma folie te mène à la tombe.
??? : -Avec plaisir mon cher et tendre...
Akura : -Arrête de m'appeler comme ça !

Il donna un violent coup de poing dans la direction de son visage mais au moment de l'impact, c'est le sol qu'il frappa. L'inconnu avait réussit à se libérer et s'était enfui au loin. Yko et Riyuki en profita pour l'attaquer par surprise mais il les évita avec aisance. Les faux jumeaux tentèrent leur chance également mais ce fut peine perdu.

??? : -Bandes de crétins, quand allez vous m'écouter et croire que je suis le véritable Mizuki ?
Izanami : -Et bien prouve le nous, maudit pigeon !
??? : -Vraiment ? Dans ce cas....

Le visage qui était ancré sur la lune changea d'expression et semblait rigolé. L'atmosphère changea radicalement, devenant plus sombre et dangereuse. L'environnement se mit à changer et des formes cauchemardesques apparurent partout. Des rires et des pleurs prirent la place du silence nocturne et une aura terriblement ténébreuse émanait maintenant de l'homme. Comprenant ce qu'il se passait et prit légèrement de panique, Akura voulut le stopper mais il fut vite envoyé au loin.

Akura : -Il créer une dimension tout comme Mizuki le ferrait...
Izanagi : -Et il ne semble pas rigoler du tout, sa puissance est égale à la sienne; je ne donne pas cher de nos peaux si on l'arrête pas maintenant.
Izanami : -Mon frère, avez vous une idée ?
Izanagi (à Yko et Riyuki) : -Ça ne m'enchante pas de vous demander ça mais il va falloir coopérer, l'ennemi est plus puissant que prévu...
Yko : -Si nous n'avons pas d'autre choix...
Riyuki : -Alors nous devons accepter...
??? : -Bande d'idiots... Vous ne comprenez toujours pas...

Akura quant à lui était déjà remis sur patte et chargeait de nouveau, décidé à aller jusqu'au bout de son idée.

Spoil de la fin :
 


Ron ron fais le chaton...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryuki EtsuyaAA
avatar
Messages : 192
Localisation : Dans les bas fond...

MessageSujet: Re: Où est mon amant ? Ven 17 Avr - 18:42

Ryuki avait été libéré de son corps grâce à Paradoxe. Bien que cela faisait la deuxième fois qu'il se retrouvait dans cet état, cela lui faisait encore tout drôle. Cependant, il ne s'attarda pas sur la question, et reporta son attention sur l'homme encapuchonné. Ryuki reprit tant bien que bien son arme en main, et se mit en garde. Il était prêt à en découdre!

Lorsqu'il apprit d'un "pacte" officieux avait été signé entre les Apôtres de Mathaël et de Gabriel, il n'était pas particulièrement pour, mais au moins il verrait les Jumeaux en action. Et ce point là était intéressant, d'autant plus qu'ils n'étaient pas désagréable à regarder. 

Les premiers assauts furent mener, Kyo, lui restait à l'arrière en tant que magicien, tandis que les autres, armes au poing, se lançait contre l'étranger. Cependant, tous leur coups furent parer, dévié ou évité. Mais qui était-il bon sang! Cela commençait à sérieusement agacé l'Incube...

Soudain, une occasion se présenta à lui. L'homme ailé, un peu en hauteur, se débattait contre Akura, tentant de le repousser tout en ne lui faisant aucun mal. Cependant, cela faisait une grande ouverture pour attaquer. Mais il n'était pas le seul sur le coup. Izanagi avait lui aussi repéré cette faille.

L'Hybride s'élança alors dans les airs, mais Ryuki décida d'en faire autrement. En effet, il sauta lui aussi peu de temps après l'Apôtre, et prit alors appuie sur le dos d'Izanagi pour s'élancer plus haut pour atteindre l'ennemie. 

Ryuki: Merci l'ami!
Izanagi, se réceptionnant à terre: Tss...

Ryuki, tenant son arme fermement, fonça sur la silhouette sombre. Cependant, à sa plus grande surprise, ce dernier esquiva et lui porta même un coup. L'Incube tenta de parer, mais se prit quand même l'attaque. Alors qu'il ne s'attendait à recevoir aucun dommage sous forme d'esprit, il reçut une belle entaille au flan, et retomba lourdement sur terre...


Pour moi tes désirs ne seront pas un mystère, car je suis la somme de ceux de la terre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo ArabaïAA
avatar
Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: Où est mon amant ? Ven 17 Avr - 18:57

Kyo, se retrouvant de nouveau sous forme d'esprit, se tenait à l'écart du combat. Le corps à corps n'avait jamais été son point fort, même s'il pratiquait de la musculation pour augmenter son endurance. En copiant Paradoxe, il pu utiliser la télékinésie pour briser ses pierres sanguines. Toutefois, il n'allait pas recommencer de si tôt. Il ne pensait pas que cette faculté pouvait utilisé autant d'énergie... Pourtant Paradoxe l'utilisait comme si de rien n'était... Faculté innée?

          Dans tous les cas, l'alliance signé avec les Apôtres de la lumière ne l'enchantai guère... Mais il fallait faire des concessions dans la vie. Alors, il lança une bénédiction sur ses "alliés" ainsi que sur Paradoxe et Ryuki pour augmenter leur pouvoir. Un fois cela fait, il utilisa sa mare de sang pour attaquer l'inconnu. Le Bookman façonnait l'hémoglobine en dague, pics, flèches... Mais rien n'y faisait, il arrivait toujours à les esquiver.

           Quel était donc la puissance de cet Homme? Quel était elle donc pour pouvoir évité les assauts de plusieurs Apôtres? Toutefois, Kyo vit quelque chose. Leurs attaques n'étaient aucunement coordonnées... Il n'y avait qu'a voir Ryuki qui s'était amuser à intercepter Izanagi... Comment pouvaient-ils espérer battre cet Homme encapuchonné, alors qu'ils se mettaient des bâtons dans les roues?

           Avant de dire quelque chose, il vit Ryuki tombé, blesser aux cotes... Cela était mauvais... La blessure n'attaquait non pas le corps, mais directement l'âme... S'ils étaient détruit sous cette forme, c'était la fin... Kyo, s'adressa alors à tous:

Kyo: On n'y arrivera pas ainsi! Même si cela vous dérange au plus haut point tachez de coordonné quelque peu vos attaques! Sinon, c'est la mort assurer!

          Il ne laissa pas les autres le temps de répondre, qu'il relança une nouvelle attaque...


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe..
avatar
Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: Où est mon amant ? Sam 18 Avr - 0:06

(pas de soucis pour l'alliance mais pouh lala c'est compliqué j'y comprend plus rien ! deux message plus tôt tu avais dis que le vrai pupille avait disparus et que c'est la copie qu'on affronte. Et ya un autre point que je ne comprend plus c'est le jour ou la nuit et si c'est la nuit est ce que c'est la pleine lune ou pas encore ? )

pendant leur affrontement les apôtres sentir leur esprits commencer a disparaître et se rapprocher de leur enveloppe physique.  Tous se retournèrent machinalement interloqué vers paradoxe. 
le chaman se tenait la tête car il était pris de violentes migraines.  De plus on pouvait voir a son enveloppe physique que du sang commençait a couler de son nez ses yeux sa bouche et ses oreilles. 
c'était la première fois que le loup garous maintenait autant de monde hors de leurs corps et surtout aussi longtemps et les effets secondaires ne tardaient pas a se faire ressentir sur son son propre corps. si le combats s'éternisait il risquait de mourrir d'épuisement 
Kyo s'inquiétait sérieusement de l'états de son protéger mais lui vint tout de même en aide. il lui fit avaler une deuxième potion de mana et lui donna un peu de son énergie d’apôtre pour l'aider dans sa tache . 

les ames purent reprendre leur combats et la blessure de ryuki disparue aussitôt, a des faut d’être capable de soigner le corps paradoxe savait soigner l'esprit. 

Après avoir repris du poil de la bête paradoxe se décida a rejoindre akura dans le face a face 
Paradoxe : _ puisque tu tient tant que ça a te battre autant t'aider !


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MizukiPP
avatar
Messages : 143
Localisation : Au palais de Mathaël à Celestia..

MessageSujet: Re: Où est mon amant ? Sam 18 Avr - 0:33

(Y'a rien de compliqué en vrai ^^ Déjà au niveau temporelle, on est la nuit de la veille de la pleine lune. Enfaite je reste assez flou pcq j'ai pas envie de vous spoil la fin mais je vais être obligé T_T Je met sous spoil pour ceux qui veulent pas savoir maintenant Razz

Attention !:
 

Bien que l'idée de coopérer avec les apôtres du mal ne leur plaisait pas, Izanagi n'avait pas vu d'autre solution... Au fond de lui, il espérait presque qu'ils refusent et les laisse régler ce problème seuls, de leur côté. Malheureusement la réponse fut positive et ils se mirent à attaquer conjointement l'homme. Cependant, on voyait encore les marques de la rivalité entre les deux camps et leurs attaques étaient tous sauf coordonnées, même un enfant pouvait les esquiver... Kyo sembla être le seul à avoir du bon sens et commença à servir de chef pendant la bataille, il donnait ses ordres et ces derniers semblaient être à peu prêt respectés...
Un petit problème fit surface, il était vraiment  difficile pour Riyuki de travailler main dans la main avec Izanagi sans lui lancer de petit pics... L'hybride fut le plus malin des deux en l'ignorant et, au bout de dix minutes, ils réussirent enfin à mettre de côté leurs différents et touchèrent l'inconnu sur le flan droit. Au lieu de se fâcher, un sourire radieux illumina son visage.

??? : -Passons aux choses sérieuses maintenant que vous vous battez pour de bon...

La terre se mit à trembler et une estrade poussa littéralement du sol. Dessus se tenait un piano avec un pantin inanimé. Les maisons qui entourait la place se transformèrent en gradin, fermant complètement l'endroit. Des yeux et des sourires attendaient de l'action, fixant le centre de la scène. Désormais, tous avait l'impression d'être dans une arène et de jouer les comédiens. Le mannequin, positionné devant les touches s'articula et appuya pour faire entendre la première note. Une drôle de sensations raisonna dans l'âme des apôtres. Ils regagnèrent leur corps et purent de nouveau se mouvoir comme bon leur semble. Paradoxe soupira de soulagement de savoir qu'il pouvait relâcher sa magie.

Kyo : -Voila qui est plus agréable...
Izanagi : -Ne nous emballons pas trop vite... Il y a sûrement une raison à tout ça...
??? : -Dansez mes marionnettes...

Le musicien entama son morceau et ce fut la panique totale.... Ils se retrouvèrent complètement hypnotisés et se mirent à danser au rythme de la mélodie. Seul Akura n'était pas affecté par le sortilège et il savait très bien pourquoi....

Akura : -Cette musique....
??? : -Oh oui, tu la connais bien mon cher et tendre....
Akura : -Comment...
??? : -C'est celle que tu as apprise par cœur pour me faire plaisir et me la jouer au clair de lune, n'est-ce pas ?
Akura : -Je la joue pour Mizuki, pas pour toi !
??? : -Entêté à ce que je vois... Laisse moi rajouter un peu de mélodrame veux tu....

Il se posa sur la piano, repliant une jambe et faisant valser de droite à gauche son doigt tel un métronome. Le pianiste suivant le mouvement, augmentant le tempo en même temps. Les apôtres se mirent à bouger encore plus rapidement, dansant frénétiquement sans pouvoir s'arrêter.

Kyo : -Qu....qu'est ce qui nous arrive ? Nous n'avons plus le contrôle de nos corps...
Paradoxe : -Et... je ne peux pas sortir mon esprit de mon corps...
??? : -Maintenant, trouvez vous un partenaire, nous allons entamer une valse... Macabre !

Ils obéirent sans pouvoir résister et se mirent par paire. Ryuki rejoint Kyo, Izanagi sa sœur et Paradoxe se retrouva avec Fenris, qui elle aussi, ne pouvait résister à l'appel. Un petit orchestre apparut derrière le piano et entama une valse comme prévu... Lorsque le premier temps de la valse fut passer, ils se mirent à s'attaquer mutuellement sous le regard amusé de l'homme. Akura quant à lui tentait de faire quelque chose mais il fut emprisonné dans un bocal comme un vulgaire poisson rouge....


Ma race s'est sacrifiée pour ce monde pourri, ce n'étaient que des idiots.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo ArabaïAA
avatar
Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: Où est mon amant ? Sam 18 Avr - 8:59

Le fait de se retrouver dans une sorte d'arène ne lui plut absolument pas... Il avait l'impression d'être un acteur pour une scène quelconque... D'autre part, lorsque les premières notes lui parvinrent, il senti son corps s'engourdir. Puis, il bougea de lui même. Devenir une simple marionnette dans les mains de cet inconnue l'agaça aux plus haut point.

           Le Bookman, obligé de danser, se retrouva avec comme partenaire... Ryuki! Eh ben oui... Comme si malheurs n'arrivait jamais seul...Pendant ce premier temps de valse, qui lui sembla durer une éternité, il du supporter ses sous-entendu et son rentre dedans. S'il avait eut le contrôle de son corps, l'Incube aurait valser très loin de là.

           Soudain, la musique changea, avec un rythme plus soutenu. Les notes semblaient toujours autant l'hypnotiser, cependant, de petite voix se firent entendre dans ça tête... Elle lui procurèrent un mal de crâne infernal, en plus de lui souffler des idées qui pouvait lui sembler alléchante. 

???: Allez, vas-y bats-toi contre lui! ... C'est un de tes ennemis ne l’oubli pas! ... Ta mémoire te jouerait-elle des des tours? As tu déjà enfouis ce qu'il a fait à ton protégé? ... Ressasses ses souvenirs... Penses à ce que Paradoxe avait dû penser pendant qu'il le martyrisait et que tu n'étais pas là pour le protéger! ... Venges-toi!

            Elles n'avait qu'un seul but, aiguisé son envie de combat! Ryuki, de son coté, avait déjà dégainé son arme. Kyo tentait tant bien que mal de résister, mais plus il le faisait, plus les voix étaient nombreuse et plus son mal de crâne s’amplifie... Alors que quand il se laissait aller, ses douleurs le laissaient tranquilles


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryuki EtsuyaAA
avatar
Messages : 192
Localisation : Dans les bas fond...

MessageSujet: Re: Où est mon amant ? Sam 18 Avr - 9:51

Ryuki se retrouva alors fasse à Kyo, afin d'effectuer cette danse macabre. Bien qu'il avait une certaine liberté pour effectuer ses gestes de combat, il détestait le fait qu'on joue avec ses envies. Être sous la domination de l'autre l'ennuyait au plus haut point... Cependant, il semblait qu'il ne pouvait faire autrement que d'attaquer son ami. Ce dernier semblait avoir une migraine. Tentait-il de passer outre le sort pour pouvoir agir à sa guise?

           Dans tous les cas, la musique démoniaque amplifiait l'envie de combat de l'Incube, si bien qu'il invoqua son épée.

Mystra: Contente de vous revoir Sir Ryuki!


            Cependant contrairement à son habitude, Ryuki ne répondit rien, et commença à attaquer le Bookman. Ce dernier, tenta tant bien que mal de se défendre, mais l'arme taillada plusieurs fois sa peau:

Ryuki: Eh bien alors? Bats-toi sérieusement Kyo! Ou sinon tu ne survivras pas!

             Il avait dit ça, non pas sous l'effet du sort de manipulation, mais bien pour que Kyo se reprenne. Si ça continuait ainsi, il allait vraiment y passer. Il fallait absolument que le Bookman réagisse et pare les attaque pour qu'il ait une chance de survivre... 

            Après deux ou trois autres attaque. L'Apôtre à la chevelure de blé sembla se décidé, et brisa ses pierres de sang. Il allait enfin se battre sérieusement et l'Incube aussi. Il transforma son épée en fouet et se mit en garde. Les deux Apôtre étaient désormais bien parti pour combattre sérieusement.


Pour moi tes désirs ne seront pas un mystère, car je suis la somme de ceux de la terre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akura..
avatar
Messages : 150
Localisation : Principalement vers Mizuki

MessageSujet: Re: Où est mon amant ? Lun 20 Avr - 0:57

Depuis son bocal de verre, Akura observait la scène, totalement impuissant. La situation avait dérapé à une allure phénoménale. En à peine dix minutes, ils s'étaient tous retrouvé dans un espèce de théâtre improvisé et s'entretuaie sous le regard amusé et sadique de l'homme encapuchonné. Ce dernier s'était d'ailleurs levé de nouveau et mimait une valse avec un cavalier invisible. Les apôtres se battaient de plus en plus violemment au fur et à mesure de l'avancé de la musique. Le Neko craignit le pire en pensant à l'acte finale de la valse...

Akura : -Relâche les !

L'homme s'arrêta et avança paisiblement vers lui. Une fois devant lui, il posa un genoux à terre en tendant la main.

??? : -M'accorderiez vous cette danse mon cher et tendre ?

Akura frappa la main tendu toutes griffes sorties, ce qui eut pour effet de taillader profondément la peau. L'instant d'après elle s'était régénérée et aucune cicatrice ne furent visibles. Cette fois ci le sourire qui prônait sur son visage se dégrada pour laisser place à un visage emprunt de colère. En un mouvement rapide et fluide, il se saisit d'Akura par le cou et le souleva de terre.

??? : -Il semblerait que tu ne sois pas d'humeur joueuse ce soir. Quel dommage, j'aurais aimé m'amusé un peu plus avec toi...
Akura (aillant du mal à respirer) : -Tue moi et laisse les partir.
??? : -Te tuer ? Hahahaha c'est la meilleurs ! Qu'aurais-je à y gagner si je te tuais ? Rien. Par contre si je tuais tes amis... Gabriel serrait bien désavantagé de perdre deux apôtres...
Riyuki (criant au loin entre deux parades) : -Nous tuer ? Tu ne fais que te servir de nous pour nous entretuer ! Tu n'es qu'un bon à rien.

Un long silence pesa dans l'atmosphère. Apparemment cette remarque n'avait pas vraiment plus au bourreau... Il balança Akura par terre et s'approcha de celui qui avait osé le provoquer. La musique s'arrêta et les apôtres firent de même. Ils se retrouvèrent immobilisé, incapable de bouger, ne serrait que les lèvres. Il empoigna les joues de l'incube avec force et le fixa droit dans les yeux sans cacher sa colère.

??? : -Vous êtes dans ma dimension ici, avec mes règles et mes lois. Aussi longtemps que cette lune serra dans le ciel, vous ne pourrez vous échapper. Vous tuer me prendrais quelques secondes mais ce serrait d'un ennui... Je voulais me divertir mais vous gâchez tous...

Il le relâcha avec dédain, s'arrêta un moment et fixa le ciel. Il eut un petit rictus nerveux.

??? : -Bon, et si nous accueillions notre invité ? Il a l'air de vouloir venir se joindre à la fête.

Il retourna vers Akura et le souleva de nouveau par la gorge. Des gargouillis se firent entendre, signe d'une mort imminente. Alors qu'il serrait encore plus son étreinte, écrasant la trachée, son bras fut sectionner de façon net. Un petit portail de téléportation se trouvait juste à côté. Le Neko tomba par terre et cracha du sang avant d'essayer de reprendre son souffle. L'homme regarda de façon nonchalante le moignon qu'il lui restait, ramassa son bras et se le 'recolla'. Il dirigea son regard vers le haut des gradins.

??? : -Qu'attends tu pour venir ? Ta présence n'est plus un mystère désormais.

Un vent matinal souffla, le soleil commençait à se lever très légèrement, colorant le ciel d'un bleu léger. Après quelques instant de silence, le véritable pupille apparut devant Akura qui était au sol. Il le prit dans ses bras, les yeux larmoyants. Le Neko essayait de parler mais les dégâts qu'il avait subi étaient bien trop importants.

Mizuki : -Repose toi, ne parle pas...

Il passa une main sur ses yeux qui se fermèrent aussitôt. Il l'enveloppa dans un cocon de lumière réparatrice avant de se lever et faire face à l'agresseur...


Ron ron fais le chaton...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MizukiPP
avatar
Messages : 143
Localisation : Au palais de Mathaël à Celestia..

MessageSujet: Re: Où est mon amant ? Lun 20 Avr - 1:41

Depuis le début, Mizuki assistait à la scène en serrant les dents. Il ne devait et surtout ne pouvait pas se montrer maintenant quoiqu'il arrive. Il regardait le 'combat' -si on pouvait appeler ça comme ça étant donné qu'il est à sens unique- et fulminait contre lui même. Son sang ne fit qu'un tour quand il vit que son double s'attaquait directement à Akura. Il dût prendre énormément sur lui pour ne pas intervenir mais ce fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase. Il invoqua un petit portail de téléportation devant lui et frappa avec son épée de toute ses forces.
Son coup fut un succès et le bras de sa cible était désormais sectionné. Il en profita pour se téléporter vers Akura et le plonger dans un coma artificiel. Il se retourna vers l'agresseur, tout en gardant une expression neutre. Son aura, sa présence et ses bruits de son corps étaient toujours camouflés.

??? : -Il était temps que tu arrives, je m'impatientais et tu sais combien je n'aime pas ça...
Mizuki : -Il est temps que tu retournes d'où tu viennes.
??? : -Et tu crois que je vais gentiment réintégrer ton corps parce que tu me le demandes ?
Mizuki : -Tu as causé bien assez de mal ici. Je ne te laisserai pas faire ce que tu veux.
??? : -Et tu comptes m'arrêter cette nuit ? Si c'est le cas, dépêche toi, d'ici une petite heure ça sera trop tard...
Mizuki : -Je le sais que trop bien.

Il invoqua son épée elfique et se mit en garde. Il enleva également son camouflage et laissa éclater tout ce qu'il maintenait prisonnier. Tous comprirent que son visage inexpressif n'était qu'un masque cachant son envie de combattre et d'en finir. Il chargea droit sur son adversaire, directement à pleine puissance. La musique reprit son cours optant pour une mélodie beaucoup plus rythmée et brutale. Les apôtres recommencèrent à se battre entre eux tandis que les deux Mizuki se battaient entre eux. Izanagi profita de pouvoir se mouvoir de nouveau pour poser des questions auquel l'Ange répondait dès qu'il le pouvait.

Izanagi : -C'est quoi ce bordel ? Tu vas t’expliquer un peu le Pigeon !
Izanami (parant un coup de son frère) : -Et vite, j'en ai marre de cette histoire !

Tous furent du même avis que les deux hybrides. La Chouette repoussa son ennemi à plusieurs mètres avant de soupirer.

Mizuki : -Cet homme, c'est moi.
Izanagi : -Sois plus précis bordel !
Mizuki : -C'est l'incarnation de ma part obscure, il s'est libéré pendant un entrainement et cherche à devenir indépendant de moi. Si on ne le stoppe pas avant le lever du jour, c'en est finit de cette ville et de vous aussi. A la prochaine pleine lune, demain, il atteindra le summum de sa puissance et pourra même m'écraser avec aisance. Alors débrouillez vous mais libérez vous de son hypnose et aidez moi !

Cet explication rapide jeta un froid dans le groupe. Seul le rire du deuxième Mizuki rompit le silence.

Mizuki D (pour double) : -Ils ne me croyaient pas quand je leur disais que j'étais Mizuki...
Mizuki : -Tu n'es pas moi mais qu'une partie de moi.
Mizuki D : -Plus pour longtemps. A la fin de cette musique, le jour se lèvera, les apôtres seront morts et tu seras considéré comme le coupable. Que dira le peuple quand il apprendra que le bon pupille de Mathaël a tué son mari, deux de ses camarades, deux apôtres de Gabriel et un pauvre loup-garou... Je ne donne pas cher de ta peau.
Mizuki : -Ne t'inquiète pas, le peuple ne saura rien de tout ça. Je t'arrêterai.
Mizuki D : -Alors viens ! Viens et tue moi si tu le peux !

Les échanges reprirent de plus belles tandis que les apôtres tentaient de trouver une solution pour se libérer de l'hypnose infernale de la musique jouée.


Ma race s'est sacrifiée pour ce monde pourri, ce n'étaient que des idiots.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo ArabaïAA
avatar
Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: Où est mon amant ? Lun 20 Avr - 21:13

L'arrêt de la musique, avait aussi signer la fin des combat, mais aussi leur "liberté de mouvement". La tension monta d'un cran, surtout lorsque que l'inconnu s'approcha, l'aura emplit de colère vers Ryuki. Kyo, malgré toute sa volonté, ne réussi pas à bouger le moindre de ses muscles. L'étranger avait saisi Ryuki, et planté son regard dans le sien. L'Incube ne démordait pas de son sourire satisfait.

           Alors, l'ennemi le relâcha, et arriva finalement Mizuki, sortant des ténèbres dans lesquels il avait observé toute la scène. Après avoir transporté son amant de coté, et l'avoir mit dans un cocon protecteur, l'Ange gris se retourna vers l'inconnu, le transperçant de son regard. Un combat s'entama entre eux, et la musique repris alors de plus belle, ainsi que la danse macabre l'accompagnant.

          Cette valse, où les partenaires lançaient et évitaient les assauts, était ponctué par les questions des Apôtres et les réponse que donnaient Mizuki. L'affaire s'éclaircissait petit à petit. Cependant, si ce que disait le Pupille était vrai, il fallait vraiment que les Apôtres trouvent une solution et vite. Pour le moment, l'Ange gris et son double était à force égale, mais ce que cela le resterait longtemps?

          Soudain, une idée vint à Kyo. Il essaya de contrôler ses pulsions meurtrières, tandis que le mal de tête repris, ainsi que le chuchotement des voix. Il tenta t'en bien que mal de ne pas y tenir compte, et commençait à reculer devant les assauts de Ryuki.

Ryuki: Ne me déçoit pas Kyo!

           Le Bookman reculait toujours, tentant de diriger ainsi l'Incube. Il fallait profiter que le double de Mizuki soit occupé avec le vrai pour tenter quelque chose. Toutefois, à mesure que l'Apôtre à la chevelure de blé, résistait à la musique, son corps s'engourdissait petit à petit. Il allait devoir précipiter les choses, puisqu'en effet, il parvenait de moins en moins à éviter les attaques de Ryuki.

           Alors que Kyo se trouvait devant de mur où jouait l'orchestre, il utilisa son sang comme tremplin et s'élança dans les airs. Il fut suivit bientôt de Ryuki, qui arriva à sa hauteur... Toutefois, ils n'étaient pas assez haut pour atteindre les musiciens... Alors, le Bookman créa un épais pic en direction de Ryuki... Il ne tentait pas de le tuer, mais bien de lui faire un ouverture. Mais allait-il le comprendre?


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryuki EtsuyaAA
avatar
Messages : 192
Localisation : Dans les bas fond...

MessageSujet: Re: Où est mon amant ? Lun 20 Avr - 21:26

Le combat avait repris de plus belle. Le rythme de la musique s'était accéléré, les tambours se faisaient plus prononcé, tandis que le reste plongeait dans le grave. Tout semblait indiquer que l'action allait se joué maintenant... 

Ryuki continuait à batailler avec Kyo, qui semblait de nouveau prit de migraine et de vertige. Mais que faisait-il donc? S'il ne se battait pas sérieusement, il allait finir avec une lame dans le corps. Une chose lui mit la puce à l'oreille. L'Apôtre à la chevelure blonde n'attaquait plus, mais faisait plus qu'esquiver. De plus, il semblait vouloir mener l'Incube à un endroit précis. Mais dans quel but? Kyo avait-il construit un piège pour lui?

Mais cela importait peu, Ryuki continuait à lancer des assauts régulier, à l'aide de Mystra, et il gagnait de plus en plus de terrain sur le Bookman. Si bien qu'il lui entailla la joue, le bras en plusieurs endroit... 

Ryuki: Si tu meurs avant que j'ai eut le temps de t'essayer, je m'occuperais moi-même de toi en Enfers, mon cher!
Kyo: Ne m'enterrez pas trop vite!

Soudain, Kyo, à l'aide de sa magie, s'élança dans les airs, et l'Incube le suivit de près. Il tenta alors de lancer une attaque, mais aperçut un pieux se diriger du sol vers lui:

Kyo: Montrez moi qu'il y a un peu d'intelligence en vous, Sir Ryuki!
Ryuk, avec un sourire: Tu va la sentir voir mon intelligence!

Ryuki utilisa son attaque pour coupé la pointe du pic, et en fit une surface lisse. L'Incube prit alors appuie sur lui pour gagner plusieurs mètres et arriva à la hauteur des musicien. Il transforma en arme en fouet, et de plusieurs coups puissants, il détruisit les pantins servant d'orchestre.

La musique s'arrêta, et les autres combattant s'arrêtèrent aussi, enfin délivré de cette valse. Alors tous les regard se tournèrent vers le double de Mizuki, toutes armes sorties...


Pour moi tes désirs ne seront pas un mystère, car je suis la somme de ceux de la terre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe..
avatar
Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: Où est mon amant ? Lun 20 Avr - 23:44

Paradoxe s'était retrouver avec fenris comme partenaire de danse .

Paradoxe : _ Pourquoi une valse et pas un tengo ? c'est plus classe les tengo !
fenris : _ ou du french cancan, la corégraphie serait parfaite pour boter un princier coccyx ! 

paradoxe eu a peine le temps d'imaginer tout le monde danser du french cancan qu'il se retrouva bliger de se battre contre son arme favorite sous l'effet d sortilège du faux mizuki.... ou du vrai selon les points les point de vu ...
Le chaman se trouvais en facheuse position, face a une arme indestructible. Mais tachait de résister tant bien que mal. Tout en observant la scène avec le vrai qui fit son entrés et se battant contre le faux ainsi que kyo et ryuki qui détruisait l'orchestre. Puis il vint une idée au chaman en se rappelant de sa qu'avait dit mizuki D 

??? : -Vous êtes dans ma dimension ici, avec mes règles et mes lois. Aussi longtemps que cette lune serra dans le ciel, vous ne pourrez vous échapper. Vous tuer me prendrais quelques secondes mais ce serrait d'un ennui... Je voulais me divertir mais vous gâchez tous...


Le loup garous commença par attraper en plein vol l'un des rubans de fenris pour ensuite encastrer la femme ans un mur. et l'ensevlir vivante afin de l'immobiliser un cour instant. 
Il profita de se cour moment de répit pour invoquer un orage . 
Le vent se leva et se mit a souffler intensément, puis les nuage se rassemblèrent au dessus d'émeraube obscurisisant le ciel. A présent la lune était masqué par un gigantesque cumulus noir formant un orage près a éclater. Au moins il n'aurait plus a voir le minois hilare du gris.


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MizukiPP
avatar
Messages : 143
Localisation : Au palais de Mathaël à Celestia..

MessageSujet: Re: Où est mon amant ? Jeu 23 Avr - 20:12

Alors que la Chouette se battait contre son double, il vit avec satisfaction que les autres avaient réussi à se libérer de la valse maudite. Paradoxe invoqua même un grand nuage au dessus du théâtre, empêchant les rayons de la lune de pénétrer. Cela eut pour effet de diminuer légèrement sa puissance mais il ne fut pas le plus affecté des deux. Son double faiblit d'un seul coup et semblait réellement mécontent. Il se débarrassa des assaut de Mizuki et fixa le chaman avec une irrépressible envie de le tuer. Alors qu'il fonçait droit sur lui, le Pupille s'interposa le sourire aux lèvres et d'un mouvement souple du poignet, désarma le diablotin avant de lui mettre l'épée sous la gorge.

Mizuki : -Idiot, tu ne crois quand même pas que je ne connais pas mes propres faiblesses ? Quand je suis enragé, mes réflexes deviennent vraiment mauvais et un simple humain bien entraîné pourrait me désarmer.
Mizuki D : -Je refuse de m'avouer vaincu.
Mizuki : -Pourtant tout est finit. Tu vas retourner en moi et être sage à l'avenir.
Mizuki D : -NON !

Il donna un grand coup avec son bras sur le plat de l'épée pour s'en dégager et la saisit à pleine main avant de se la diriger vers le cœur. Pris par surpris, le pupille n'eut pas le temps de rediriger la lame et il savait très bien que son double ne devait pas mourir, sinon lui aussi allait y passer... Fort heureusement Izanagi intervint et immobilisa le second Ange au sol. Mizuki rengaina son arme et se mit accroupi à côté de son doppelganger.

Mizuki : -Pourquoi cherches tu à te battre contre toi même ? Il faut s'accepter avec ses qualités et ses défauts, il ne sert à rien de vouloir être parfait...
Mizuki D : -C'est toi qui dit ça...
Mizuki (souriant) : -Oui je sais, ça sonne faux dans ma bouche.
Mizuki D (soupirant) : -Au moins une chose sur laquelle nous nous accordons... Je suppose que c'est finit pour moi...
Mizuki : -Oui mais tu ne meurs pas, tu es moi tout comme je suis toi. Nous ne sommes qu'un.

Pour le faire disparaître, il s'approcha de son visage et l'embrassa sous le regard ahuri de tout le monde. Il se mit à briller d'une lumière noire avant de se dissiper lentement. Le théâtre improvisé disparut lui aussi et la place principale reprit sa forme habituelle. Quand il se releva, il vit que tout le monde le regardait.

Mizuki : -Quoi ? J'ai toujours voulu savoir ce que ça faisait de m'embrasser moi même !
Izanami : -Répugnant maudit pigeon...

L'Ange sourit et déplia ses ailes dans le but de partir mais il fut retenu par Paradoxe qui lui accrochait fermement le bras.

Mizuki : -Ce n'est pas parce que je t'ai sauvé que tu dois me remercier, lâche moi.
Paradoxe : -Je m'en fiche que tu m'aies sauvé ! Je veux que tu arrêtes de martyriser ce pauvre Akura. Il est fou de toi, au sens propre du terme. Alors ravales ta foutue fierté et retourne vers lui.
Mizuki : -Tu sais à qui tu parles ?
Paradoxe : -Je m'en fout que tu sois pupille ou vulgaire paysan, on ne joue pas avec les sentiments de quelqu'un comme tu le fais, retourne vers Akura, réveille le et excuse toi.
Mizuki : -Espèce de...

Il sentit que tous les regards étaient braqués sur lui, soutenant les dires du Chaman. Tout le monde était contre lui et il en avait bien conscience... Il soupira, se débarrassa de l'étreinte du loup et retourna vers son amant. Il se mit assis à côté du cocon protecteur qu'il avait mit autour de lui et ravala sa salive. Il attendit que son sort de soin finisse de faire effet avant de libéré son amant. Quand ce dernier rouvrit les yeux, il ne croyait pas ce qu'il voyait.

Akura : -Mimi... C'est bien toi... ?
Mizuki : -Oui.
Akura : -Ce n'est pas encore une illusion ?
Mizuki : -Non.

La suite ne surprit personne sauf l'Ange. Akura se leva avec rapidité, et gifla tout griffes sorties son mari, laissant une belle trace sanglante sur son visage. La chouette ne tourna pas la tête, il n'osait même plus regarder le Neko droit dans les yeux.

Akura : -Alors pourquoi ?! Pourquoi es tu parti espèce d'enfoiré ?! Je t'ai attendu des mois et des mois, j'ai espéré, j'ai pleuré, j'ai hurlé à la mort pour toi et tu débarques comme une fleurs comme si de rien n'était ?! Tu te fous de moi ?!
Mizuki : -...
Akura : -Dis moi pourquoi, explique moi bordel ! J'en peux plus ! Dis moi ce que tu veux que je sache si je dois faire mon deuil pour de bon ou pas. Tu veux me quitter ? Dis le moi clairement plutôt que de disparaître comme ça. Crétin, idiot, imbécile !
Mizuki : -Je...
Akura : -La ferme !

Un long silence plana puis le Neko se jeta dans les bras de l'Ange qui ne bougeait toujours pas. Il inspira un grand coup, se droguant de cette odeur qui lui manquait depuis tant de mois.

Akura : -Je veux pas te quitter ni te perdre...
Mizuki : -Moi non plus...
Akura : -Alors pourquoi m'avoir infligé ça...
Mizuki : -Le combat contre la comtesse m'a ouvert les yeux, je me suis rendu compte que j'était bien trop faible pour te protéger... J'ai voulu partir m’entraîner et revenir une fois que je serai digne de toi...
Akura : -Crétin... Je t'ai épousé en connaissant les risques; tu es mon mari pour le meilleur comme pour le pire...
Mizuki : -Pardonne moi...

Les retrouvailles furent longues et émouvantes mais les autres attendirent patiemment la fin. Ses larmes se mélangeaient avec le sang qui coulait sur sa joue, il voulut se soigner mais Akura l'en empêcha.

Akura : -Tu vas garder cette marque jusqu'à ce qu'elle cicatrise. Tu le mérites largement.
Mizuki : -Comme tu veux...
Akura : -Va falloir te faire pardonner et ça va pas être facile, crois moi.
Mizuki : -Et si je te rends ça, tu me pardonnes ?

Il tendit sa main vers le chat et l'ouvrit. Dedans, il y avait son alliance qu'il avait voulu balancer au loin il y a peu de temps.

Mizuki : -Je ne pouvais pas te laisser la jeter comme ça...
Akura : -Et en plus de ça, tu me surveillais depuis le début ?
Mizuki : -Oui.
Akura (vexé) : -Fais en ce que tu veux, c'est ton alliance, pas la mienne.
Mizuki (souriant) : -Je t'aime.

Il déposa un chaste baiser sur la joue du chat avant de se relever. Les faux jumeaux s'avancèrent vers lui.

Izanagi : -Pas si vite, ce n'est pas finit.
Izanami : -Tu vas nous accompagner gentiment au palais et t'expliquer devant Père.
Mizuki : -Evidemment, je n'ai pas le choix...


Ma race s'est sacrifiée pour ce monde pourri, ce n'étaient que des idiots.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe..
avatar
Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: Où est mon amant ? Sam 25 Avr - 23:35

L'alliance improviser entre les apôtre de Gabriel et les apôtres de mathael purent enfin arriver a bout du clone de mizuki. pas trop tot !
Une fois paradoxe s'était attirer les foudre de l'adversaire (pour changer) faut croire qu'être détesté des "puissants" est un talent iné !

Heureusement mizuki lui sauva la vie une fois de plus je crois ... a croire que sa devient une habitude.

D'ailleurs quand mizuki embrassa son double pour le faire (quel dommage la lumière nous a empecher de voir si c'était avec la langue !)
Le cette  poussa le chaman a réfléchir

Paradoxe en pleine reflxions : _ vu qu'il a embrasser quelqu'un d'autre que akura c'est considéré comme tromper, mais que se quelqu'un d'autre est lui même est'ce vraiment considérer comme un adultère voila ... voila qui prêtes a réfléchir ....

Puis quand l'ange voulu partir paradoxe le retenus en le forçant a retourner voir akura. D'ailleurs en voyant le ton sur lequels il parlait au prince fenris manqua de s'évanouir en débitant que son impulsivité le perdra et que la il vas se faire trucider !
coup de chance les autres étaient de l'avis du loup garou. (C'est quand meme chouette d'avoir raison et du soutiens)  et l'ange retourna voir son mari pour d'émouvante retrouvailles ... enfin c'était sans compter sur les faux jumeaux qui viennnent ramener leurs fraise ! 


Izanagi : -Pas si vite, ce n'est pas finit.
Izanami : -Tu vas nous accompagner gentiment au palais et t'expliquer devant Père.
Mizuki : -Evidemment, je n'ai pas le choix...

Paradoxe : _ roooh ! mais c'est pas possible ! vous gachez tout ! 


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Où est mon amant ?

Revenir en haut Aller en bas
 

Où est mon amant ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Un amant, un ami....
» la femme le mari et l'amant
» Amant et Maitresse (pv MacKayla Lane)
» Daniella Cooper • Un mari pour le chic, un amant pour le choc et un vieux pour le chèque.
» Petite histoire aux grandes aventures :D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. ::  :: Emeraude :: Aude.-