Partagez | 
 

 Une cage dorée pour un Dragon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Okita..
avatar
Messages : 773
Localisation : Dans une plaine lugubre

MessageSujet: Une cage dorée pour un Dragon Dim 26 Avr - 16:27

Une journée comme les autres, longue, paisible, sans aucune action. Voilà comment débute ce long périple. Tout commence lors d'un entrainement banal de Calypso et Aaron. Lors des combats, Okita sentait que quelque chose n'allait pas. Sa tête lui faisait mal et un mauvais pressentiment lui saisissait les tripes. Lorsque ce fut terminé, il partit se laver comme toujours et durant la toilette il eut une douleurs intense au niveau du dos et de la tête, l'obligeant à appeler de l'aide. Ce fut Calypso qui le découvrit, recroquevillé à même le sol, sa main droite serrant son torse au niveau du cœur. Dix minutes s'écoulèrent et tout redevint à la normal.
Quelque peu inquiet de ce qui lui arrivait, Okita voulut voir Kyo au plus vite afin qu'il regarde si son état physique était correct. Les jumeaux protestèrent de longues heures, me suppliant de ne pas y aller seul. Ils avaient en réalité une peur bleu qu'il lui arrive quelque chose durant le trajet. A force d'arguments et de concessions il réussit à leur faire entendre raison. Il envoya une missive au château afin de prévenir de son arrivé, expliquant rapidement les raisons de son passage; et partit se préparer.
Aussitôt prêt, il se mit en route pour Sasori où l'empereur du mal ainsi que ses Apôtres logeaient à ce moment. Lorsqu'il repris sa forme originelle; Okita entendit une petite voix dans sa tête. Il ne comprenait pas ce qu'elle disait mais il l'entendait. Pensant à une mauvaise farce, il bloqua mon esprit mais rien n'y faisait, elle murmurait toujours la même chose...
Alors qu'il passait la frontière, la douleur revint de plus belle et cette fois ci la voix hurlait à ne plus en finir. C'est alors que les battements de ses ailes commencèrent à faiblir, il avait de plus en plus de mal à actionner ses muscles pour les faire bouger et il perdait de l'altitude à une vitesse folle.

Okita : -J'aurais dû écouter les enfants et accepter qu'ils m'accompagnent même pour un si petit voyage...

Sa vue commença à se brouiller et il perdit finalement connaissance, se crashant de tout mon poids sur le sol. Plusieurs heures s'écoulèrent et quand il reprit connaissance, il étais entouré de plusieurs dizaines.... d'humain aux allures étranges ? Il se releva avec difficulté et sentit quelque d'anormal. Pris de panique Okita tourna la tête vers son dos et ce qu'il vit le terrifia. Il n'avait plus d'ailes, son corps s'était allongé et il avait quatre petites pattes affreuses. Il ressemblait à un énorme lézard. La couleur des écailles n'avait pas changé mais de longs poils noire longeaient son dos. Ses cornes s'était agrandis et avaient pris désormais comme des bois de cerfs. Complétement perdu et affolé par ce changement si soudain, il jeta des regards accusateur et meurtrier à la foule.

Okita : -Vous les humains, où suis-je et que m'avez vous fais ?!

Bien sûr, personne ne l'entendait et ne e comprenait, il n'était qu'une distraction comme une autre. Quelque peu énervé par cette situation, il poussa un grondement sourd en soufflant quelques flammèches par ses narines. C'est alors qu'un homme habillé encore plus étrangement que les autres s'avança et s'agenouilla devant lui. Il mit le front au sol.

??? : -Ô grand Dragon que vous êtes, pardonnez nous pour notre manque d'hospitalité et de respect. Calmez votre fureur et pardonnez nous.
Okita : -Si on m'explique ce que je fiche ici et où je suis, je me calmerai peut-être.
??? : -Vous êtes au temple Kinkakuji à l'ouest de Kyoto.
Okita : -Tu m'entends ?
??? : -En toute modestie, ma haute spiritualité me permet d'entendre la voie des Dieux.
Okita : -Nous sommes donc dans le monde moderne ?
??? : -Si c'est comme cela que vous appelez notre monde, oui

Une grande partie du mystère s'était levé mais il restait à savoir pourquoi il était là et ce qu'il lui arrivait. Il examina les environ et vit qu'il était au milieu d'une grande cours de sable blanc fin. Les hommes devant lui étaient des prêtres travaillant ici et celui à qui il pouvait parler était le chef supérieur, responsable du lieu. Après une longue réflexion, il descendit son crâne au niveau de l'homme et le fixa de ses yeux saphirs, lui ordonnant de le regarder.

Okita : -Quel est ton nom ?

Takano : -Je me prénomme Takano et je suis le dirigeant de ce temple.
Okita : -Très bien Takano, j'ignore pourquoi je suis ici mais je risque d'avoir besoin de votre aide.
Takano : -Je vous aiderai avec plaisir, que puis-je faire pour vous ?
Okita : -J'aurais besoin que vous m’hébergiez un moment.
Takano (choqué) : -Mais ce serrait avec plaisir... Cependant...
Okita : -Cependant ?
Takano : -Pardonnez moi mais votre apparence est bien trop grande pour que nous puissions vous dissimuler.
Okita : -Ah, ça.

Il soupira et reprit une forme humaine sous leurs yeux médusés. Même son corps d'homme avait changé. Ses cheveux étaient beaucoup plus longs, ses traits plus fin, ses cornes et sa peau écailleuse avaient disparu; seule sa musculature restait la même. Takano fit un mouvement rapide de sa main et deux hommes arrivèrent les bras chargés de vêtement. La plupart étaient des traditionnels Yukata du pays. Le Dragon en choisit un noir geais et les deux serviteurs commencèrent à s'agiter. Le chef supérieur s'égosilla en criant.

Takano : -Misérable ! Ne le touchez pas ! Comment osez vous approchez un Dieu ! Comment osez vous penser pouvoir le toucher ?!

Les deux hommes déposèrent le kimino au sol devant Okita et mirent leur front au sol, s'excusant à ne plus en finir. Quand ils eurent finit, il ramassa les vêtement et les enfila. Étrangement, ils lui allait comme un gant... Ils mirent un genoux à terre et baissèrent les yeux quand Okita reporta son attention sur le foule. Il éprouva une certaine satisfaction de voir ces personnes agir de la sorte.

Okita : -Relevez vous.
Takano : -Comme vous le désirez...
Okita : -Okita, je m'appelle Okita.
Takano : -Comme vous le désirez Okita-sama.

Takano le dirigea à travers le temple et lui fit une visite guidée, lui expliquant le fonctionnement de l'endroit. Le Dragon remarqua que l'homme ne lui adressait jamais la parole en premier et attendait qu'Okita lui en donne l'autorisation. Ils finirent le tour du lieu devant une porte rouge avec un visage d'Oni au dessus du portique.

Takano : -Voici la pièce dans laquelle vous allez loger, j'espère qu'elle vous conviendra Okita-sama.

Il enfonça une clef et débloqua le mécanisme d'ouverture. Une immense pièce rouge et dorée fit son apparition devant les yeux éblouis d'Okita. Son attention fut directement captée par les dorures et par l'étrange sensation qui émanait de l'endroit. Son sens de l'avarice ne pouvait le tromper, il s'approcha et posa une main dessus.

Okita : -Pas de doute, c'est de l'or pur... Et ce rouge....
Takano : -Cette pièce est un sanctuaire que nous n'utilisons que lors de grande occasion. On dit que ces murs ont été construit par un Dieu Dragon, mélangeant sa richesse au sang de ses ennemis... Expliquant les teintes si particulière de cet endroit...

Okita ne l'écoutait déjà plus, il lui fit un signe pour être seul. Takano se tut sur le champ et partit aussitôt, refermant derrière lui. Okita se mit en tailleur et ferma les yeux. Il réfléchit alors à tout ce qui venait de se passer... Il espérait surtout que Kyo reçoive sa missive et qu'il s'inquiète de sa disparition.


Cliquer sur la signature vous redirige sur mon AMV Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo ArabaïAA
avatar
Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: Une cage dorée pour un Dragon Dim 26 Avr - 18:55

De son coté, Kyo prenait une petite pose dans la cour du Palais. Ce lieux, auparavant morne et sans vie, était devenu un havre de paix pour la végétation, les insectes et les petits oiseaux depuis que Paradoxe vivait ici. Vraiment, il avait fait du beau travail! Le Bookman n'aurait jamais pensé que tant d'espèce puisse vivre en harmonie sans avoir besoin de s'entre tuer... Cela changeait du quotidien de l'Apôtre.

         Pour le moment, le Loup-garou était absent, et Kyo était assis au milieu des fleur, sur une petite table de métal, à boire un thé avec 13 morceaux de sucres. D'ailleurs, il venait de se faire réprimander parce qu'il en prenait autant... Mais la remarque était passé au dessus de lui... Alors que tout était calme, la tranquillité du Bookman fut interrompu par l'arrivé d'un serviteur. Il tenait un plateau d'argent, avec au centre une lettre, et un coupe papier à coté...

          Kyo ouvrit alors la petite enveloppe et découvrit une missive venant de Finalo. Le sceau signalait qu'il s'agissait d'Okita. Il était rare que le Bookman reçoive une lettre officiel venant de lui. C'est ce qui éveilla ses premiers soupçons... Son ami lui demandait une entrevue pour que l'Apôtre vérifie son état physique. En effet, depuis quelque temps, de violentes douleurs l'assaillaient...

           L'Apôtre à la chevelure de blé renvoya le messager, et parti pour recevoir Okita. Cependant, de longues minutes passèrent, et rien à l'horizon... Pourtant, le Dragon noir devait savoir où se trouvait les serviteur de Gabriel à l'heure actuelle... Une bonne passa, puis deux... et toujours personne. Okita était pourtant prompt à la ponctualité.

           Un mauvais pressentiment naquit à l'intérieur de Kyo, et pour tenter de se rassurer, il sonda les environs... Il reconnu alors l'aura du roi de Finalo, mais ce n'était que des résidu dû à son passage. Puis, d'un seul coup, la piste s'arrêtait. Cela ne disait rien qui vaille au Bookman... Du coup, il se téléporta sur la zone où il avait ressentit pour la dernière fois Okita.

            Kyo se retrouva alors dans une région de steppe. Devant lui, se trouvait un cratère, signe que quelque chose s'était crashé ici. L'aura du Dragon noir était bien présent ici. Mais quelque chose d'autre planait dans l'air... Des particules de magie, que l'Apôtre n'avait encore jamais rencontré... Il regarda encore attentivement les environs, et remarqua un petit portail de téléportation. Le Bookman s'approcha alors, il s'agissait d'un portail reliant le Monde moderne à celui de Black Rose. Pourtant, ce n'était pas Okita qui l'avait ouvert...

            Devant cet étrange chose, Kyo voulut en savoir plus sur cet objet. En y regardant de plus près, il vit qu'il menait plus précisément à Kyoto. Toutefois, il remarqua qu'une étrange barrière avait été érigée toute autour de la ville... Celle-ci neutralisait toute magie. Ce fait était plus que fâcheux... Kyo voulut la défaire, mais ne connaissant aucunement la magie utilisée, il ne put comprendre sa façon de fonctionner... Mais quelle était donc cette magie?

            Devant ce fait, Kyo dû prendre une résolution. Il avait dû arriver quelque chose à Oktia, et cela il en était certain. Mais sans magie, dans le Monde moderne, il n'était qu'un simple humain, incapable de détecter la présence du Dragon. Autrement dit, il aurait chercher une aiguille dans une meule de foin... Du coup, il prit la résolution de demander de l'aide à ses collègue. Toutefois, le seul présent pour le moment, était Ryuki... De sa magie, il garda ouvert le portail.

            Le Bookman soupira, mit sa fierté, et sa gène de coté, et se téléporta de nouveau au Palais, et chercha l'Incube...


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryuki EtsuyaAA
avatar
Messages : 192
Localisation : Dans les bas fond...

MessageSujet: Re: Une cage dorée pour un Dragon Dim 26 Avr - 19:35

Ryuki se trouvait dans la salle d'entraînement. Les derniers jours avait été ennuyé... Aucune mission à l'horizon, et il avait dépensé pas mal de son temps dans ses établissements préféré. Même s'il ne payait rien, il préférait pour le moment s'entraîner. Mystra à la main, il découpait son aucun problème les pauvres mannequins de bois, dont la seul destiné était d'être découpé en morceaux, et sans doute de finir dans la cheminé...

           Ces petits combats dégourdissait l'Apôtre, mais ne lui apportait pas grand chose... Le mieux aurait été de s'entraîner avec d'autre... Cependant, Miyabi s'était absenté, prétextant des ennuis avec son frère, Shun était cloîtré dans son laboratoire, etc... Paradoxe devait se trouver dans le coin, mais Ryuki avait la flemme d'aller le chercher. Du coup, il ne restait plus que Kyo. Un combat contre un mage pouvait être fort enrichissant.

            Alors qu'il pensait à cela, le Bookman fit son apparition dans la pièce. Il posa vivement son regard sur l'Incube, avant d'aller vers lui d'un pas pressé.

Ryuki: Quel coïncidence! Je pensais moi-même à toi! Hanterais-je donc tes rêves les plus érotiques?
Kyo: Sir Ryuki, l'heure n'est pas à l'humour!
Ryuki: Si on a plus le droit de rigoler...
Yko: Si surtout ça ne tournerait plus autour de nous.
Ryuki: Pauvre chou... Si tu veux je peux te réconforter.
Kyo: S'il vous plais, Sir Ryuki, veuillez m'écouter.
Ryuki, fronçant les sourcils: Arrêtes tes courtoisies, et va au but! Que ce passe-t-il?
Kyo: Un ami est en danger, et je suis venu pour demander de me prêter main forte.
Ryuki: Qui donc est en danger?
Kyo: Il s'agit de Sir Okita.
Ryuki: Okita... Okita... C'est le roi de Finalo, non?
Kyo: C'est exact.
Ryuki: Yes! Je le savais! -voyant Kyo le regarder bizarrement- Mais bien sûr que oui j'accompagne mon petit Bookman préféré. Qui serait-je si je ne le faisait pas?
Yko: Pas de coup en douce à Kyoto!
Ryuki: Tu me connais voyons... Et c'est dans le Monde moderne? Intéressant...

           Sur ces mots, le duo sorti de la salle d'entrainement. L'Apôtre à la chevelure d'or expliqua en détail les faits. La disparition, la magie inconnu, le portail, et la barrière sur la ville. Ainsi, s'ils y vont, aucune magie ne pourra être utilisé... Avant d'y aller, Kyo fit deux messages: un pour Paradoxe, pour expliquer où il était, et la situation, et un pour Aaron et Calypso, leur disant qu'il gardait leur père en observation, et qu'aucune visite n'est effective pour le moment. Kyo voulait éviter d'affoler les deux enfants. Ainsi, Ryuki apprit que le roi de Finalo avait deux enfants adoptifs, sans doute ses raisons de vivre depuis la tragédie...

           Après ces quelque précautions, les deux Apôtres se rendirent sur les lieux. Le portail était toujours ouvert, et ils s'apprêtaient à y aller...


Pour moi tes désirs ne seront pas un mystère, car je suis la somme de ceux de la terre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo ArabaïAA
avatar
Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: Une cage dorée pour un Dragon Dim 26 Avr - 20:09

Ryuki avait accepté de l'aider. Cela soulagea le Bookman, mais combien cela allait-il lui couter? Kyo repoussa cette idée loin de lui. Il y avait plus important pour le moment. Yko, de son coté, se méfiait de ce que pouvait faire l'Incube... Une fois en bas, il ne pourrait pas utilisé la magie, et il va sans dire que Ryuki avait une plus grande puissance physique que lui. Sur le moment, le Bookman se maudit de ne pas avoir plus entrainé ses capacités physique.

           Après un petit moment de silence, ils entrèrent alors dans le portail. Une longue descente s'en suivit, et la pression devint si forte que le Bookman perdit connaissance...

            Lorsque Kyo se réveilla, il se trouva dans une petite ruelle, assez mal éclairé... Il était allongé dans un vieux fauteuil laissé à l'abandon. Au loin, lui venait les tumultes de la ville. Les bruits de clacson et la circulation grondaient toute autour de lui... Sa tête lui faisait mal. Quelle descente vertigineuse! La vue du Bookman était un peu brouillé, mais il vit que Ryuki n'était pas vers lui... Que s'était-il donc passé durant la téléportation?

             L'Apôtre tenta de se levé, mais vacilla à plusieurs reprise avant de reprendre son équilibre contre un mur. Le fait de ne plus sentir sa magie le rendait un peu nerveux... Il n'aimait pas se sentir si faible... Soudain, il remarqua un petit détail, mais qui avait son importance. Il était nu! Nu comme un ver! Pudique, Kyo prit un bout de carton, et cacha son intimité. Mais qu'est-ce qui se passe ici?!

             Alors, à sa droite, il entendit un bruit. Des pas régulier venait dans sa direction... Le Bookman tenta de se cacher, et regarda qui venait vers lui... Il s'agissait d'un homme, d'environ sa taille et tout de noir vêtu... Alors, sans réfléchir, et avec impulsivité, Kyo sauta sur l'inconnu, et réussi à lui briser le cou. Il voulait ses vêtements afin d'être enfin présentable. Cependant, il aurait du regarder les vêtements, ils n'étaient pas très discret... Toutefois, il ne pouvait pas faire le difficile et s'habilla.

              Il revêtit alors un long pantalon noir, prit les bottes à plateforme. Dans un premier temps, il eut un peu de mal à marcher avec, mais il s'y fit rapidement... Ensuite, il prit la chemise à jabot de dentelle, et s'habilla du long manteau noir de toile. Il s'équipa aussi des quelque bijou du cadavre: une bague armure, une boucle d'oreille, un chapeau haut de forme et une canne. En ce monde, il semblait venir du XIX° siècle, de la bourgeoisie anglaise... Au moins, il adorait ce style! Soudain, il remarqua que ses poches étaient pleines. Il y avait un portefeuille, peu garni, mais de quoi se payer une nuit, mais aussi un petit pistolet. C'était une bonne prise! Mais quand il vérifia le chargeur, celui-ci était vide... Manque de chance...

Kyo: Bon, je suis plus présentable. Nous pouvons y retourner Yko... Yko?... Yko!

               Aucune réponse... Il ne semblait y avoir aucune trace de lui dans son esprit... Mais que c'était-il passé? Encore une question sans réponse... Kyo soupira un grand coup, puis sortit de la ruelle. Il retrouva dans une grande avenue. Il fallait qu'il trouve Okita, mais aussi Ryuki!



                Du coté d'Yko, se dernier se retrouva dans les toilettes d'un bâtiment... Lorsqu'il ouvrit les yeux, il mit plusieurs minutes pour se repéré... Kyoto... Il était à Kyoto... Puis il remarqua qu'il contrôlait son corps, et que Kyo n'était pas là. Qu'avait-il encore fait?! Le Bookman soupira un grand coup et récapitula le tout. En gros, il était nu, sans magie, sans Kyo ni Ryuki, dans un bâtiment inconnu... Bref, il était dans la mouise...

               Soudain, la porte s'ouvrit, et un jeune homme entra. Il était vêtu d'un cosplay de Hugues de Trinity Blood... En prêtre quoi... L'inconnu s'arrêta à la vue d'Yko nu... Il bafouilla quelques excuses, avant de tenter de partir, toutefois, l'Apôtre ne le laissa pas partir:

Yko: Hop hop hop, mon grand! Je suis désoler, mais ta vessie sera ta meurtrière finalement!

              Yko l'attrapa par derrière, et s'ils s'enfermèrent dans une des cabines... Alors, le Bookman en profita pour étrangler le pauvre bougre... L'Apôtre ne s'attarda pas sur son sort et lui piqua ses vêtements. Il laissa juste la perruque blonde, puisqu'il la possédait naturellement! Il prit aussi le sabre, dépourvu de garde. Même s'il n'était pas effilé, c'est toujours ça de prit.

              Il sorti alors de la cabine, laissant la le cadavre. Il se regarda dans le miroir, réajusta sa tenu puis sorti. Il remarqua alors qu'il se trouvait en plein dans une convention... Avant de se faire repérer, il sortit d'un pas rapide... Il y avait beaucoup de chose à faire...


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryuki EtsuyaAA
avatar
Messages : 192
Localisation : Dans les bas fond...

MessageSujet: Re: Une cage dorée pour un Dragon Dim 26 Avr - 20:22

Après la chute de Ryuki, celui-la se réveilla dans une ruelle de Kyoto.Elle semblait malfamé, au vue de la petite lanterne rouge à son entrée... Apparemment, même dans ce monde, la luxure lui colle à la peau! Il remarque qu'il était seul. Kyo s'était-il faufilé? Il ne le pensait pas... Quelque chose s'était passé avec cette barrière...

              Il remarqua alors, dans un second temps, qu'il était complètement nu... Mais d'un coté il s'en fichait. Il avait l'habitude. Mais il se dit qu'il na passerait pas discret ici. Alors, une personne passa devant lui. Il était habillé de cuir noir et regarda de haut l'Incube:

???: Alors? On ne peut pas attendre pour prendre son pied? Tu préfères t'y prendre à l'avance?
Ryuki: Je ne peux surtout pas attendre pour te tuer!

              L'Apôtre sauta alors au cou de l'inconnu. Une petite bagarre s'en suivit, mais l'Incube réussi à se défaire de son ennemi. Alors, il lui prit aussi ses vêtements! Des bottes renforcé en cuire noir, un pantalon taille basse, laissant voir son "V", de la même matière, un haut en toile moulant, laissant apercevoir ses abdominaux, et un manteau de cuir noir à double rangée de boutons, ainsi qu'une casquette assorti. A Black Rose, il aurait pu ressemblé un militaire, mais dans le Monde moderne, cette tenue était associée à des plaisir plutôt... violent. Comme en témoigne la cravache, et le fouet à sa ceinture...

               Même s'il aimait le contact du cuir, Ryuki se dit qu'il ne passerait pas discret dans cette tenue... Encore que... Mais au moins, il pourrait faire une surprise à son Bookman!


Pour moi tes désirs ne seront pas un mystère, car je suis la somme de ceux de la terre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
étincelle..
avatar
Messages : 38

MessageSujet: Re: Une cage dorée pour un Dragon Dim 26 Avr - 21:07

Dans la bibliothèque de kyo, Étincelle était entrait par la fenêtre et pris sa taille humaine il avait décider de se chercher un métier seul problème il ne savait pas quoi faire voulant demander à kyo s'il n'aurait pas un idée sur le sujet.

Étincelle: KYO,KYO! Tu es là?

Aucune réponse surement sortir Étincelle en attendant regardait les livres du bookman. Il avait une sacré collection et il y en avait un qui retenait son attention Sort et magie divers 2 par Brian Green


Étincelle: Intéressant!


Feuilletant le livre il vit tous sortes de sortilèges de changeforme que la plupart des fées arrivait facilement à faire alors il passa les pages vit un sortilèges pour attirer la chance, un autre pour convoquer un démon du nom de Celsius et un pour répondre à une question qu'on se pose

Étincelle: Je vais essayer ça comme ça je ne dérangerait pas Kyo pour rien. Alors
J'en appelle au être supérieur
Je vous prie de répondre a ma faveur
L'inconnu pèse dans mon cœur
Montrer moi la voie 
Qui me mènera à mon futur moi

Pendant un instant étincelle ferma les yeux aveuglait par la lumière il se retrouva dans un cratère 

Étincelle: D'accord j'aurais pas du changer certaine phrase je suis ou

Regardant autour de soi Étincelle vit un portail un autre effets du sort. Bon allons-y, il traversa le portail et fut pris de panique lorsqu'il s'aperçu qu'il ne portait plus rien sur lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe..
avatar
Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: Une cage dorée pour un Dragon Dim 26 Avr - 23:53

Paradoxe qui était partit chercher du purin d'ortie pour le jardin s'empressait de retourner dans la cour pour rejoindre kyo , il se faisait une joie de faire visiter son oeuvre a son fiancé et son ami. en chemins a cause de sa maladresse il s'éclaboussa un peu de purin, faisant ainsi dégager une odeur nauséabonde au loup garous. 
Seulement voila en arrivant au salon de jardin, le bookman n'était plus la ... pourtant la tasse était encore chaude remplie et trop sucré comme d'habitude. Au même moment il reçus un message télépathique au près de kyo expliquant la situation, la disparitions d'okita, le portail vers le monde moderne, et un barrière anti-magie. 
Il voulu le rejoindre grâce a son alliance mais au lieu d'être téléporter au près de kyo il se trouva face au fameux portail. c'est surment la barrière anti magie qui l'a empêcher d’être près de kyo et yko l'anneau la amener le plus près qu'il le pouvait. 
Le chaman franchi le portail sans réfléchir et quelque secondes après il se sentit submergé au sens littérale, il était tomber dans un bassins (au moins maintenant au lieu de sentir le purin il sentait le chiens mouillé ya de l'améliorations). En regagnant le rebords et après avoir enlever la carpe koïe qui était rester dans ses cheveux il remarqua qu'il se trouvait dans une sorte de parc, une bambouserais. A en juger par la flore local, apars le bambous il pouvais en conclure qu'il devais entre au japon (corete du japon, cognasier du japon, érable du japon, ..., tout est dans le nom !) Il remarqua au loin des immeuble, se qui le laissai penser qu'il était a proximité de la ville. Tandis qu'il était en pleine réflexions un petit courant d'aire froid le sortit de ses penser. Ainsi il remarqua qu'il était completement nu . Non pas qu'il sois pudique mais sans ses pouvoirs élémentaires pour se réchauffer, des vêtements se revelerais être un choix judicieux. Autre fais important ses yeux était jaune ambre et ses oreilles et sa queue de loup ainsi que ses griffes et ses crocs étaient visible et il étais incapable de les cammoufler comme il le fait en temps normal (signe qu'il devrait investire dans un chapeau). Il invoqua fenris pour que ses rubans forme de quoi le vetire, seulement voila, même invoquer son arme lui était impossible.

Alors qu'il était en train de réfléchir il fut pris de violent maux de tête le faisant se plier en deux a terre. 
Il entendis derrière lui des bruits de pas et en se retournant pendant qu'il souffrait il vit se qui semblait être des chasseurs.

????? : _ qu'est ce que c'est se truc ? 
???? : _ je ne sais pas mais sa peux valoir cher dans un cirque, un zoo ou même un labo, une bête de foire pareille, on devrais le capturer ! 

les deux chasseurs chargèrent leur fusils puis se fut le trou noir pour paradoxe 

....

quand il se réveilla il était toujours au même endroit mais recouvert de sang, tandis qu'il retrouva ses esprits deux petites goutte de sang tomber sur sa joue lui fit lever au ciel, et il vit avec horreurs les cadavres des deux chasseurs atrocement mutilé, a moitié dévorer, et empaler sur les tiges de bambous.  
en réfléchissant un peu paradoxe compris se qui s'est passer, en l'absence de magie, le sors de kyo destiné a inibé sa folie meurtrière et sa sauvagerie s'était dissipé . 

le temps de digére l'info, il se lava dans le bassins et dépouilla les deux cadavres et récupéra le vêtement le moins en lambeaux, il s'agissait de tenus de chasse au motifs militaires, rien de très sexy, il resta pieds nus tout de même et récupéra également les affaires des chasseurs, sois les deux couteaux de chasses ainsi que de quoi manger.


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MizukiPP
avatar
Messages : 143
Localisation : Au palais de Mathaël à Celestia..

MessageSujet: Re: Une cage dorée pour un Dragon Lun 27 Avr - 2:34

Au palais de Mathaël, tout semblait calme et serein. Les affrontements entre les deux camps avaient cessé et plus aucuns mystères étranges et ésotériques bouleversaient Black Rose. C'était donc dans une rare période de repos total que Mizuki décida de se dégourdir les ailes en parcourant les cieux sans but précis. En plus de ça, ça lui permettait de mémoriser de nouveaux endroits pour pouvoir s'y téléporter en cas de besoin... Alors qu'il s'approchait de Finalo, il sentit un ramassis de plusieurs auras qui ne lui étaient pas inconnus... Le soleil se couchait et il devait rentrer au plus vite au palais. Cependant, sa curiosité le rattrapa et il alla voir la source. Il se retrouva devant un portail de téléportation avec plusieurs traces d'aura aux alentours.
Il se pencha pour voir ce qu'il y avait derrière et ce qu'il vit l'émerveilla. De grands immeubles, des lumière partout, des étranges véhicules qui roulaient rapidement sur des routes différentes de Black Rose... Il comprit que c'était le fameux monde moderne dont Mathaël lui avait mainte fois parlé. Il n'y était encore jamais allé, ou du moins pas seuls et sans ordre précis... Le portail commençait à vaciller et à se fermer; sa curiosité l'emporta et envoya un message télépathique à Akura.

Mizuki : -Je pars dans le monde moderne ! Merci de prévenir Père, je reviens vite !

Il sauta la tête la première dedans sans attendre la moindre réponse et fut embarqué dans un tourbillon lumineux avant de se retrouver assis dans une petite pièce insalubre. Contrairement aux autres il n'avait pas perdu connaissance mais sa tête tournait violemment. Il mit plusieurs minutes avant de comprendre qu'il avait atterrit dans des toilettes. Les murs étaient couverts de tags et de traces beaucoup plus douteuse... Une forte odeur d'urine lui envahit les narines, l'obligeant à se mettre une main devant la bouche pour ne pas vomir. Quand il se rendit compte qu'il était nu sur le WC, il se releva rapidement avec une mine de dégoût; c'était bien loin de ce qu'il imaginait. Autre chose surprenante, il avait gardé ses ailes d'ange, ce qui risquait de poser un problème... Il ouvrit la porte et vit que c'était des toilettes publics.
Quelqu'un entra et le vit entièrement dévêtu, la tête dépassant de la porte. L'homme se mit à rire en le voyant. De toute évidence, il n'était pas sobre....

Homme : -Hey mec, tu fais quoi à poil dans les chiottes ? T'es en bad trip ?
Mizuki : -Heu... Pardon mais je ne comprends pas trop là...
Homme : -Oh allez ne fais l'innocent ! T'as pris quoi ? C'est d'la bonne ?
Mizuki : -Je n'ai rien pris du tout monsieur ! Je suis arrivé ici je ne sais comment et sans mes vêtements...
Homme : -Ça arrive à tout le monde, t'inquiète pas ! Bouge pas d'ici, je reviens !
Mizuki (marmonnant pour lui même) : -Comme si je pouvais bouger d'ici alors que je suis nu...

Il attendit cinq petites minutes et le même homme revint avec un étrange sous-vêtement dans les mains. Il le balança à l'Ange qui le rattrapa au vol.

Homme : -T'as encore de bon réflexe pour un mec déchiré !
Mizuki : -Merci mais... c'est quoi ?
Homme (surpris) : -C'est un boxer...
Mizuki : -Et ça se met comment ?
Homme : -Tu veux quand même pas que je te le mette sur les couilles non plus ?!
Mizuki : -Ah, c'est donc un sous-vêtement...
Homme : -Evidemment, tu connais pas ça ?
Mizuki : -On a pas ce genre de chose d'où je viens...
Homme : -Je sais pas d'où tu sors mais..... WAHOUUUUU

Il venait de voir les ailes de l'Ange au moment où ce dernier se baissait pour enfiler le boxer. Mizuki paniqua un peu et voulut se servir de sa magie pour le faire taire mais rien du tout... Il serra les dents et hésita à en venir au poing...

Homme : -Mais fallait le dire que tu bosses ici mec !
Mizuki : -Pardon ?
Homme : -Tu ne fais pas parti des chippendales embauchés par la boite pour cette soirée ?
Mizuki (profitant de l'occasion) : -Si si et je me suis un peu perdu vu que je connais pas l'endroit...
Homme : -Allez suis moi, je vais te remmener sur la scène ! Au passage, je n'ai jamais vu d'aussi belle ailes, tu as dû les payer chères !

L'Ange ne répondit rien et se contenta de faire comprendre à l'homme de le guide. Il ouvrit la porte principale des toilettes, monta des escaliers et ouvrit une autre porte. Une musique beaucoup trop forte agressa les oreilles de la Chouette et il grimaça. Ils arrivèrent dans une pièce remplis de personnes pour la plupart alcoolisée, trémoussant leur corps de façon bien étrange en hurlant devant une estrade sur laquelle des homme dansaient torse nu et en boxer. Ils avaient soit une paire d'ailes dans le dos ou des cornes de diablotins sur la tête... Une énorme affiche prônait derrière eux avec écris dessus 'Soirée spéciale Anges et Démons, côtoyer le paradis en enfers !'
Ces imitations grossières offusquèrent Mizuki. 'Pitoyable réplique des mes belles ailes. Et ils osent appeler ça un corps musclé ? Bandes de freluquets.' A peine avait il posé un pied dans la salle qu'il sentit plusieurs regards le fixer. Des murmures commencèrent à circuler dans la salle puis la musique se coupa. Des projecteurs éblouir Mizuki et une voix robotique se fit entendre.

??? : -Et pour le clou du spectacle, voici L'HOMME qui vous fera rêvé Mesdames ! Admirez son corps, son jolie minois d'européen, ses cheveux argentés et ses ailes d'une qualité incroyable ! Un homme directement sorti d'un manga populaire ! Un concours est organisé pour toute celle qui désire passer un moment privé avec lui... La participation est de 650 Yen (à peu près 5€) !

Des hurlements hystériques se firent entendre dans la salle, signe d'un grand enthousiaste. Un autre homme arriva et l'attrapa par le bras, la mine grave.

Patron : -Ecoute, je suis le patron de cette boîte, je sais pas d'où tu sors ni qui tu es mais tu vas danser pour moi ce soir. Tu vas nous rapporter une fortune.
Mizuki : -Pourquoi j'accepterais ?
Patron : -Parce que tu n'as pas le choix, tu toucheras 30% des gains et une femme dans ton lit, ce n'est pas merveilleux ?
Mizuki : -Aucun des deux ne m'intéressent, je veux juste des vêtements et partir d'ici.
Patron : -Et bien tu t'en achèteras demain avec ta paie de ce soir ! Allez danse et fais les rêver !

L'Ange soupira, il n'avait pas d'autre option pour le moment et vu qu'il était privé de toute magie... Il devait obéir et se contenter de danser pour le moment. Il monta sur scène et commença son show...


Ma race s'est sacrifiée pour ce monde pourri, ce n'étaient que des idiots.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okita..
avatar
Messages : 773
Localisation : Dans une plaine lugubre

MessageSujet: Re: Une cage dorée pour un Dragon Lun 27 Avr - 3:04

Durant sa méditation, Okita fut perturbé par un serviteur qui frappa à la porte. Il sortit de sa trans et lui donna l'autorisation de rentrer. L'homme entra et s'assit sur ses chevilles, se penchant en signe de respect. Le Dragon lui fit signe pour lui faire comprendre qu'il pouvait parler.

??? : -Bonjour Okita-Sama, je m’appelle Shiro et je suis ce qu'on pourrait appeler votre valet pour la durée de votre séjours. Je suis là pour m'assurer que vous ne manquez de rien et que tout vos désirs soient satisfaits le plus rapidement possible.
Okita : -Tu tombes à point nommé... J'aurais un petite requêtes à formuler.
Shiro : -Je vous écoute.
Okita : -Je voudrais manger, j'ai une faim monstrueuse.
Shiro : -Je vous ferrai apporter un repas décent dans l'heure qui arrive.
Okita : -Parfait.
Shiro : -Il vous faut autre chose ?
Okita : -Ça sera tout, merci.

L'homme s'inclina de nouveau et repartit aussi vite qu'il était arrivé. Okita se leva pour se dégourdir les jambes et fit le tour de la gigantesque pièce dans laquelle il se trouvait. Un odeur de sang lui chatouillait les narines depuis le début et il était curieux de savoir d'où ça pouvait provenir. Il se rappela alors de la légende que Takano lui avait raconter à propos des murs de cette endroit... C'est vraiment de l'or alors pourquoi pas du sang aussi... Une porte qu'il n'avait pas remarqué jusque là attira son attention. Il s'en approcha et essaya de l'ouvrir mais ce fut en vain. Il voulut la défoncer mais elle ne bouge pas d'un millimètre et se retrouva sur les fesses au sol. Une petite voix fluette ainsi qu'un rire, bien connus d'Okita raisonnèrent derrière lui. Son cœur faillit lâcher quand il se retourna pour voir d'où elle provenait. Une jeune demoiselle ressemblant traits pour trait à Anju se dressait devant lui, riant aux éclats. Sa mâchoires faillit se décrochez tant la surprise était grande.

??? : -Voyons monsieur, vous ne devriez ouvrir la bouche comme ça, c'est impoli !
Okita : -An...An...Anju ?
??? : -Ah non, vous faîtes erreur, je m'appelle Seiko, je suis la filles adoptive de Takano.
Okita : -Évidemment suis-je bête...

Il venait de comprendre qu'il avait en face de lui le double de son monde de sa défunte femme. Il reprit ses esprits et se releva. Il avait été tellement absorbé par cet environnement qu'il n'avait même pas sentit approché cette femme... Cependant sa présence ne le dérangeait pas, c'était même plutôt apaisant... Il était à l'aise avec cette femme et la discussion se mit rapidement en place; ils s'assirent l'un en face de l'autre et parlèrent.
Elle lui expliqua qu'elle avait été abandonné par un couple de touriste au pied du temple et qu'elle a été recueillit par Takano alors qu'elle était bébé. Quand elle commença à questionner Okita sur sa vie, la porte s'ouvrit de nouveau avec Shiro qui semblait mécontent. Il lança un regard accusateur à Seiko mais ne dit rien. La jeune femme sourit et se releva avant de s'approcher de l'oreille d'Okita.

Seiko : -Vous ne devriez pas rester ici Okita, vous n'êtes pas en sécurité.
Okita : -Comment ça ?

Elle lui répondit par un clin d'oeil avant de partir en trottinant vers la sortie. Elle fut intercepté par Shiro qui lui murmura quelques choses qu'il put entendre grâce à son ouïe développée.

Shiro : -Qu'est ce que tu fiches ici petite trainée ? Que lui as tu dis ?

La jeune femme sourit encore une fois et regarda Okita avant de répondre à voix haute.

Seiko : -Je lui disais juste que les cheveux longs lui allaient merveilleusement bien...

Le Dragon fut surpris par cette réponse, cela signifiait qu'elle le connaissait avec des cheveux courts ? Il chassa de son esprit cette idée, s'y penchant dessus plus tard... Elle s'en alla tout aussi joyeuse tandis que Shiro avait reprit son masque de neutralité. Il fit un mouvement de la main et plusieurs dizaines d'homme arrivèrent, les bras chargés de nourriture qu'ils déposèrent au pied d'Okita. Il y avait des dizaines et des dizaines de plats différents. Le Dragon ricana pour lui même.

Okita : -J'aime leur définition de repas 'décent'....

Il attaqua les plats dès qu'il fut de nouveau seul, chassant de sa tête tout autre pensée.


Cliquer sur la signature vous redirige sur mon AMV Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo ArabaïAA
avatar
Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: Une cage dorée pour un Dragon Lun 27 Avr - 9:18

De son coté, Kyo continuait à marcher dans l'avenu. Beaucoup de personne se retournait sur son chemin, admirant ou trouvant étrange son accoutrement...Mais il n'y faisait pas attention. Il se concentrait sur les personnes qu'il devait retrouver. Cependant, sa faculté à reconnaitre les aura était perturbé et donc inutilisable. Cela exaspéra le Bookman. il ne pouvait compté que sur la chance...

           Il ressassait la disparition d'Okita, ainsi que cette barrière... La magie utilisé ne venait pas de Black Rose, ça il en était sûr! Mais... Si elle venait d'ici? Cependant, la magie, tel que Kyo l'entend, est très rare ici. Mais apparemment, quelqu’un a bien réussi à l'utilisé, et à forcé la téléportation d'Okita en ces lieux. Mais la barrière avait dû être lancé aussi. Le lanceur de sort aurait prévue l'arrivée de personne qui serait venu récupéré le roi de Finalo? Tant de questions...

           Mais surtout, où sont les autres? Yko avait peut-être reçut un corps, et Ryuki devait être dans le coin, mais où? Le Bookman s'adossa à un mur et soupira un coup... Il était pratiquement ruiné, il avait juste de quoi passé une nuit dans un hôtel, et bas de gamme. Soudain, une idée lui vint. Les humains adorait ce qu'il appelait les tours de magie, alors pourquoi pas leur donné cela. Contre rémunération bien sûr.

           Kyo se trouvait près d'une ruelle, un grand carton trônait la en guise de table, et il y avait dessus quatre gobelet, avec deux incisions sur les bords. Il n'avait besoin que de ça! En déplaçant le carton, quatre balle en mousse tombèrent... Apparemment, cet objet était à un autre magicien de rue. Mais comme il n'était pas là, Kyo pouvait s'en servir comme il le voulait...

            Il prépara vite fait sa "table", à l'abri des regards, en mettant une balle sous chaque gobelet. Ainsi, avec la languette découpé dans chaque gobelet, Kyo pouvait faire, ou non tombé la balle. Ainsi, et pendant plusieurs heures, il réussi à prendre de l'argent aux passants, qui voulaient tenter leur chance. Ils pensaient vraiment arriver à trouver la balle, mais ils se faisaient toujours avoir, et leur argent revenait au Bookman.

            Il récupéra ainsi assez d'argent, et quitta sa place. Il avait de quoi dormir et manger pendant deux à trois jours, ainsi qu'un peu d'argent pour des munitions, impeccable! Il reprit alors sa marche, traversant plusieurs rues. Il tentait toujours de localisé les auras, mais sans succès...

            Alors, il entendit une rumeur. Deux jeune femmes parlaient de deux bars qui avaient recruté de nouveaux personnels, fort à leur goût. Leur description fit tiqué Kyo. L'un possédait de grandes ailes d'ange plus que réaliste, tandis que l'autre se complaisait dans le sadisme. Le Bookman se dit qu'il n'avait rien à perdre, et partit vers le second pour voir s'il s'agissait de Ryuki.

 
            Du coté d'Yko, se dernier tentait de se frayer un chemin. Tant de personne voulait le prendre en photo "tellement son costume était beau". Cependant, il n'avait pas que ça à faire! Ce faire tirer le portrait une ou deux fois passait encore, mais il ne pouvait pas faire 10m sans une demande. Cela l'énervait un chouia... Du coup, pour calmer ses nerfs, lorsqu'une personne prenait la pose avec lui, il en profitait pour voler deux ou trois babioles. Un téléphone par-ci, une bague par là, et même un portefeuille. Bon, cela allait pas lui ramener grand chose, mais pas grave...

            Enfin, il sorti de la convention, et parti d'un pas rapide dans une direction quelconque... Il arriva alors en plein dans le centre ville. Des gratte-ciel se succédait aux autre, et à leur mur, se trouvait de grands écrans géants. Certains étaient de la pub pour des produits scalènes, d'autre retransmettant les informations. D'ailleurs, un grand titre attira l'oeil d'Yko. Deux hommes avaient été retrouvés, empalés, et mutilés, à moitiés nu, dans une bambouseraie.

             Les trace de griffures montraient qu'il devait y avoir une bêtes sauvage dans les environs. Et selon les spécialistes, il devait s'agir d'un grand loup. La curiosité du Bookman fut piqué au vif, et il décida d'aller voir cette bambouseraie. Mais encore fallait-il la trouver, le sens d'orientation de l'Apôtre n'était pas vraiment développé...


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryuki EtsuyaAA
avatar
Messages : 192
Localisation : Dans les bas fond...

MessageSujet: Re: Une cage dorée pour un Dragon Lun 27 Avr - 10:03

Ryuki, lui adorait sa tenu. Pour une fois qu'il était bien tombé! Le contact du cuir, ainsi que son bruissement à chaque mouvement lui rappelait de bons souvenirs. L'Incube était venu à plusieurs reprise sur terre, en effet, les humains avait pas mal de lubie en terme de sexe... Et Ryuki se plaisait à les réaliser... Il y avait tant d'idée dans l'esprit fertile de ses humains, que ce soit en adultère ou en pratique.

             Comme le disait l'Apôtre, c'était la bonne époque. Soudain, une porte s'ouvrit, celle de l'entrée de artiste, et une personne interpella l'Incube:

???: Eh oh! Toi! Oui toi! Quel est ton nom? Arrives!
Ryuki: Je me nomme Ryuki. Qui le demande?
Takashi: Je sus Takashi, le patron de ce bar, et il me semble que tu as déjà plusieurs minutes de retard. J'ai du modifier ton arrivé! 
Ryuki: Il faut garder le pour la fin.
Takashi: Tu as intérêt à être bon. Même si tu as une bonne réputation, tout reste à faire!
Ryuki: Ne remettez pas en doute mes capacités...

            Ryuki entra alors dans le petit établissement. Il y avait déjà une pièce principale, servant de discothèque. Beaucoup de personne se trémoussait sur une musique de mauvais goût, et 10 fois trop forte... Le patron emmena Ryuki à l'arrière. Ils suivirent un long couloir, avec plusieurs portes sur les cotés. Des gémissements sortait de ses embrasures, et une odeur de sexe et de plaisir partagé flottait en ces lieux.

             Alors, Takashi ouvrit la dernière porte, et dévoila au yeux de l'Apôtre une sorte de salon. La pièce était plutôt grande, et des dizaine de personne se trouvait ici. D'autre homme, en même tenu que lui, s'occupait déjà de plusieurs couple... Voici donc le royaume attribué à Ryuki. Un sourire apparut sur son visage. Takashi lui dit un dernier:

Takashi: Ces personnes en veulent pour leur argent. Alors arrange toi pour les emmené au septième ciel voir plus. Les pourboires sont pour toi, je ne veux pas en entendre parler.
Ryuki: Parfait...

             Le patron sorti de la salle, et Ryuki entra. Plusieurs paire d'yeux se posèrent sur lui. Apparemment, beaucoup le trouvaient à leur goût. l'Incube prit sa cravache et avança dans la pièce... Les clients avait payé, et il fallait les satisfaire... De quelque manière que se soit... De quoi donner de la créativité à l'Apôtre...

             Plusieurs passèrent dans ce sanctuaire dédié aux plaisirs. L'Incube avait déjà régalé plusieurs de ses partenaires, hommes ou femmes, et les pourboire affluaient. Il devenait un des préféré de la maison. Alors qu'il tournait autour des participants, cherchant sa prochaine conquête, une nouvelle personne entra dans la pièce. Ryuki la reconnu immédiatement. Il ne s'attendait pas à le voir ici...

            Kyo, son Bookman préféré, se tenait là, dans cette pièce. Un grand blond, dans une tenue venu d'un autre âge. Le Bookman était un anachronisme ambiant, avec ses habitudes vestimentaires, mais aussi avec son langage. On n'en faisait plus des comme lui... C'est ce qui proférait son caractère spécial et irremplaçable. Il aurait tellement voulu le posséder... L'Incube n'aurait jamais pensé le voir ici. Alors, il s'approcha de lui, prit Kyo par une partie de sa chemise et l’entraîna dans un coin de la pièce. Ainsi, sans même faire d'effort, le Bookman était venu à lui...


Pour moi tes désirs ne seront pas un mystère, car je suis la somme de ceux de la terre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe..
avatar
Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: Une cage dorée pour un Dragon Lun 27 Avr - 18:26

(Effectivement tu peux te changer en loup mais aucune magie de Chaman !)

Paradoxe déambulait dans les rue ne manquant pas de se faire remarquer a cause de sa tenus de chasseurs, il évitait le plus possible la foule car sa dentition et ses griffe le démangeais grandement. Alors qu'il arpentait une ruelle sombre qui semblais peu fréquenter . Puis en regardant au hasard par les fenêtre il tomba sur l'intérieur d'une maison close. Il y reconnus Ryuki dans une tenus de sado maso ainsi que un grand homme séduisant aux cheveux blonds il s'agissait de kyo. mais le chaman ênsa immédiatement qu'il s'agissait de yko. Il n'eut pas le temps de chercher a différencier du quel des deux il s'agissait tellement il eu le cœur briser en voyant la scène. Sans s'attarder plus que quelque seconde il se mit a courrir a toute vitesse en direction des bois bordant la ville , les larme au yeux, puis il quitta ses vêtements et pris son apparence de loup au pellage de braise et aux yeux ambres. (si j'ai bien compris il me semble que je le peu ...) puis il se percha du haut d'une falaise et se mit a hurler a la mort.
Puis le fauve se mit en quête de quoi manger. Attirer par une odeur de nourriture il se dirigea vers une sorte de monastère a l'écart de la ville d’où provenait le doux parfum.
 lorsqu'il fut a proximité, il remarqua des hommes armé ainsi qu'une odeur de dragons, mais un peu spécial elle ne ressemblait pas a ceux de black rose. Guider par son instinct sauvage il ne rentra dans le bâtiment en revanche en contournant l'édifice il remarqua un moine un peu a l'écart vers a l'avoir a l'ancienne en train de nettoyer du linge.
Le loups s'attaqua alors a l'homme il l'attrapa par la gorge tranchant de ses crocs sa jugulaire l’empêchant de crié et le faisant mourir sur le coup. le sang avait a présent donner a l'eau une teinte rubis . Il traina le corps quelque mètres plus loin pour dévoré sa proie avant d’abandonner la charogne . 

quand paradoxe retrouva ses esprits il était dans une grotte nu, le corps a nouveau maculé de sang.

(si sa ne dérange personne cette fois pour changer je vais être en mode psychopathe, mais je vais tout de même tacher de rester dans le vif du sujets)


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo ArabaïAA
avatar
Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: Une cage dorée pour un Dragon Mar 28 Avr - 9:06

Du coté d'Yko, il avait enfin réussi à rejoindre la bambouseraie. Après plusieurs tentatives infructueuses, il s'était résolue à demander son chemin au passant, monnayant parfois des photos. Pourquoi ne s'était-il pas mieux préparé à s'orienter! Voila où il en était maintenant... Obligé de demander son chemin aux passants... Il se retrouva alors en périphérie de la ville, et son tumulte commençait à disparaître.

           Mais il y était finalement! Enfin, presque... Parce qu'une escouade de policier empêchait les personne de s'approcher de trop près de la scène de crime. Même s'il était assez loin, Yko put quand même discerner les cadavres des deux chasseur. Il semblait empalé sur des bambous... Autour d'eux, toute un équipe d'humain tout de blanc vêtu s'affairait à récolter des choses à terre où sur les cadavres. 

            Comme l'indiquait la journaliste qu'avait vu le Bookman, le meurtre avait été violent et sans pitié. Yko ne savait pourquoi il s'entêtait sur cette affaire, mais il y avait trop de coïncidence... Un groupe de Black Rose était venu ici, et il avait laissé le portail ouvert, il n'aurait donc pas été étonnant que Paradoxe le rejoigne... Surtout s'il avait reçu la missive de Kyo.

             Toutefois, Si Paradoxe était bien ici, son apparence serait différente de celle d'un humain. En effet, avec la barrière magique, tous les attributs animaux revenaient... Mais une autre chose inquiétait l'Apôtre... Au moment où son amant était devenu un Loup-garou, il lui avait imposé un sceau pour éviter que la bête ne prenne le dessus. Mais comme la magie était inhibée ici, il ne faisait plus effet...

              Le Bookman devait retrouver son homme à tout prix! Soudain, le silence se fit dans la foule, et un faible bruit d'un hurlement de loup se fit alors entendre. Une fois celui-ci fini, les murmures reprirent de plus belle. Et si la créature qui avait attaqué ses hommes était toujours dans les parages de la ville? N'y tenant plus, Yko sorti de la bambouseraie, et quitta aussi la ville.

              Ce hurlement devait provenir de Paradoxe, il ne faisait aucun doute! Mais si c'était pas lui... Il allait se retrouver face à une créature impitoyable... Et avec pour seul arme un sabre même pas aiguisé... Il allait pas aller bien loin...Mais il se dit qu'il allait faire comme toutes les autres fois, il improviserait le moment venu. Yko se plaça sur une petite colline. Le soleil commençait à disparaître à l'horizon. Alors, le Bookman commença à appeler Paradoxe de toutes ses force. Il espérait vraiment qu'il entendrait sa voix...


            Du coté de Kyo, il avait enfin trouvé l'établissement où travaillerait peut-être Ryuki. Il s'agissait d'un bâtiment à un étage, à enseigne rouge, où il inscrit explicitement les objectif de la maison. Au fin fond d'une ruelle, on ne pouvait venir ici que de son plein gré...

            De nombreux couple, en tenu plus dérangeante les une que les autres, de dépêchait pour entrer dans l'établissement. En voyant ce triste spectacle, Kyo soupira un grand coup. Même dans ses habits il semblait plus normal qu'eux. Soudain, il senti qu'une main se posa sur ses fesses, avant de les malaxer goulument. Le Bookman se retourna et vit un femme, habillé d'un corset et d'un pantalon moulant en cuir noir. Elle affichait un large sourire, avant de se rapprocher de l'Apôtre:

???: Tu sais que tu es un beau gosse toi. Aller, vient avec moi, on va passer une nuit inoubliable...
Kyo: Je crois que vous vous m’éprennez madame...
???: Pourquoi? T'es gay? C'est pas grave, j'ai un ami qui te plaira! Rejoints nous vite...

         Kyo la regarda partir, bouche bée... Mais pour qui elle se prenait? Venir l'accoster de la sorte, pour proposé une nuit ensemble, comme ça, sans faire connaissance? Mais où allait le monde ici? Dans tous les cas, Ryuki allait devait lui payer ça. C'est bien la dernière fois qu'il viendra le chercher dans des lieux si malfamé.

         Finalement, le Bookman poussa la porte du bar. Il y pénétra, et ses oreilles furent agresser par une musique plus que douteuse. Kyo lança un regard à la salle, et ne put voir Ryuki. Où était-il? Il n'avait quand même pas fait tout ce chemin jusqu'ici pour rien? En désespoir de cause, il se dirigea vers le bar, comptant interroger le barman.

Barman: Bah alors mon grand? Ta petite ami t'a posé un lapin?
Kyo: En vérité, je recherche quelqu'un prénommé Ryuki.
Barman: Connaisseur à ce que je vois... C'est la porte au fond du couloir là-bas
Kyo: Merci mon brave.

             Ainsi, l'Apôtre suivi la direction indiqué par son guide. Il passa dans un long couloir, rempli de porte, d'où sortait des bruits peu catholique. Gémissements, cris, coups de fouet... Bon sang, Ryuki aurait pas pu se trouver un emplois de serveur? Enfin, il se retrouva devant la dernière porte, celle qui devait le séparer de l'Incube... Il la poussa, et se retrouva alors dans une sorte de salon. Plusieurs canapés étaient installé, où s'entassait plusieurs personnes partageant leur baiser. Les mur était recouvert de tentures rouges, tandis que la luminosité était à son minimum. 

              Après quelques secondes dans cette pièce, il réussi enfin à voir Ryuki. L'Incube était dans une tenu SM, en cuir évidemment. Et sa tenue était agrémentée d'accessoires tels un fouet et une cravache. L'Apôtre à la chevelure ébène l'avait aussi remarqué, et s'approchait du Bookman d'un pas félin. Une fois à sa hauteur, Ryuki l'attrapa et l'emmena dans une pièce adjacente, dont la porte était dissimulé par les tentures.

              Kyo pénétra dans la petite pièce, éclairé juste par une petite lumière blanche... Être dans une salle, seul, avec l'Incube ne l'enchantait pas vraiment, mais s'était sans doute le meilleurs endroit pour parler sérieusement dans ce bâtiment.

Kyo: Bon, Sir Ryuki, nous devrions y aller au plus vite... Puis-je vous rappeler qu'un de mes amis est en danger, et nous devons sans doute retrouver Yko en même temps...

               Cependant, Ryuki ne répondit rien, observant seulement le Bookman de son regard rouge sang. L'Apôtre à la chevelure de blé, lui, se sentait de plus en plus gêné...


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryuki EtsuyaAA
avatar
Messages : 192
Localisation : Dans les bas fond...

MessageSujet: Re: Une cage dorée pour un Dragon Mar 28 Avr - 10:18

-18 (même si rien ne se passe vraiment... Mais comme c'est entre deux homme =))

Les deux Apôtres se retrouvèrent donc dans la même pièce. Kyo, lui se trouvait au centre, tandis que Ryuki, lui appuyait son dos contre la porte.

Kyo: Bon, Sir Ryuki, nous devrions y aller au plus vite... Puis-je vous rappeler qu'un de mes amis est en danger, et que nous devons sans doute retrouver Yko en même temps...

L'Incube ne répondit rien, regardant seulement Kyo. D'ailleurs, ce dernier, voyant l'insistance de son collègue, se mit à rougir de gêne. Ryuki eut alors un sourire carnassier. Il ferma la porte à clé, et commença à s'approcher du Bookman. Lui, avait entendit le bruit de la serrure:

Kyo: Que faites-vous Sir Ryuki? Nous devons nous hâter. Je -

Kyo n'eut pas le temps de finir sa phrase que Ryuki lui attrapa les poignets, et le plaqua au mur. Le chapeau haut de forme tomba de sa tête, et il lâcha sa canne sculpté. Une certaine incompréhension se lisait dans le regard du Bookman.

Kyo: Mais, qu'est-ce que vous...
Ryuki: Chut... Profitons de ce moment, pour une fois que nous sommes seul...
Kyo: Lâchez-moi.

Voyant que Ryuki n'avait aucune envie d'obéir à ses ordres, le Bookman tira sur ses poignets, et il réussi à se défaire de l'étreinte de Ryuki. Puis il poussa de toutes ses force. L'Apôtre à la chevelure d'ébène se retrouva alors au centre de la pièce, tandis que Kyo, contre le mur se frottait les poignet.

Kyo: Je vous prie donc de cesser ces bassesses. Nous ne sommes pas ici pour cela, je me permette de vous le rappeler.
Ryuki: N'oublis pas que ici, tu es en quelque sorte dans mon royaume. Sans magie, tu ne peux rien contre moi.

Le Bookman fronça les sourcils. Il se dit qu'il n'aurait jamais dû venir ici... Ryuki, lui continuait à sourire. Il savait qu'il avait l'avantage en ces lieux... Et il ne tarderait pas à le montrer... L'Incube s'élança de nouveau contre le Bookman. Cependant, ce dernier savait à quoi s'attendre, et tenta de résister au coup. Toutefois, il possédait moins de force, donc tout ce qu'il put faire, s'était de se laisser guider, tout en essayant de ne pas se laisser prendre au piège.

Mais ce dernier se fermait inéluctablement sur lui. Alors que les deux Apôtres s'approchaient d'un lit, Ryuki fit un croche-pied à Kyo, et le fit alors tomber sur le matelas. D'un geste souple et connaisseur, l'Incube menotta les poignets du Bookman au sommier. Ce dernier avait les yeux écarquillé il ne pensait pas se retrouver dans une telle situation. Il essaya de tirer sur ses liens, mais le métal meurtrissait sa chaire, faisant couler son sang. l'Incube se mit alors à califourchon sur Kyo.

Ryuki: Viens, allons découvrir le 7° ciel. Je vais te faire des choses que tu ne pourras oublier. Pour moi tes désirs ne seront pas un mystère, car je suis la somme de ceux de la terre.
Kyo: Relâches-moi!

Pour toute réponse, Ryuki caressa la joue du Bookman. Puis, il rapprocha son visage vers celui de sa victime. Kyo était devenu d'un rouge pivoine, et tentait de détourner sa tête. Cependant, Ryuki la maintenant entre ses mains. Alors, leurs lèvres se rencontrèrent, et l'Apôtre à la chevelure de blé ne pouvait que se laisser faire... l'Incube franchit la barrière des lèvres et vint titiller la langue de Kyo... Ce dernier rougissait de plus en plus, priant pour que cela s'arrête rapidement.

Alors, Ryuki releva la tête et regarda l'air embarrassé de son ami. Il était tellement chou ainsi! Soudain, une idée lui vint:

Ryuki: Ne me dit pas que tu ne t'ai toujours pas habituer aux baisers entre hommes?
Kyo:...
Ryuki: Tu ne fais pas attention quand c'est ton frère et Paradoxe qui le font... Où plutôt, tu te fermes aux sensations. Je suis donc ton premier! Quel classe...
Kyo: Laisses-moi...
Ryuki: Ça ne fait que commencer mon cher...

L'Incube embrassa alors de nouveau Kyo, mais d'un baiser encore plus profond et plus long que le précédent...Enfin, la bouche de Ryuki bougea, et se ficha dans le creux du cou du Bookman. Tandis qu'il commença à le lécher, il plaça une de ses main sous la chemise de Kyo, et commença des aller et retour sur son torse, pinçant les tétons devenu dure de l'Apôtre à la chevelure d'or. 

Kyo, lui, tentait de bouger pour se défaire des attentions de Ryuki, mais tout ce qu'il put faire, c'était de se blesser encore plus, et encourager l'Incube de continuer... Ce dernier, fit d'ailleurs un suçon dans le cou de Kyo. Le Bookman, lui, se mordait la lèvre inférieur afin de ne laisser aucun son sortir de sa gorge pour ne pas l'encourager. 

Lorsque celui-ci eut finit avec le cou du pauvre Kyo, il se releva. Il libéra Kyo de ses entraves, et collecta dans un même élan, un peu de son sang sur ses doigts avant de le lécher. Le Bookman, lui, malgré sa libération, ne bougeait pas, restant rouge comme une pivoine.

Ryuki: Ne prend pas cette mine là, je sais que tu me reviendras pour en avoir plus... C'était juste un avant gout, bien entendu... D'ailleurs, ton sang ne ment pas... Aller, dépêches-toi si tu veux sauver ton ami Okita. Je t'attendrais à l'entrée.

Alors, il déverrouilla la porte, sortit une cigarette, et attendit Kyo à l'entrée de l'établissement. Il semblait fière de ce qu'il venait de faire...


Pour moi tes désirs ne seront pas un mystère, car je suis la somme de ceux de la terre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe..
avatar
Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: Une cage dorée pour un Dragon Mar 28 Avr - 14:37

(oui oui je sais)

en se réveillant paradoxe entendait Yko qui l'appelait.

Paradoxe intérieure : _ il peut toujours s’égosiller il ferait mieux de retourner près de ryuki, il semblait si bien ! (sachant qu'il ne savait pas pas que c'était kyo qu'il avait vu plus tôt) 

Ne voulant pas faire un carnage en plein jours il préféra s'éloigner en sauta d'arbre en arbre pour ne pas laisser de trace au sol, a la lisière de la forêt vers un bâtiment abandonné alors qu'il était sur le toit il pu observé un homme en train de distribuer une sorte de farine a des personnes qui semblait tout sauf amicale et qui avait même l'air malade ....

une fois l'homme seul, paradoxe en profita pour lui sauter dessus depuis le toit assommant ainsi le dealeur de tout son poids. Le loup profita que l'étranger sois dans les vapes pour lui voler ses vêtements.
A présent il était vétut d'un jean noir, et d'un sweat blanc a capuche classique. il avait également un blazer en cuir noir lui tomba juste un peu plus bas que les genoux.
Il avait également des mitaine et se mit du vernis a ongle noir pour camoufler ses griffes.
Le dealeur se réveilla alors difficilement et paradoxe l’assomma a nouveau d'un coup sur la tête.
dans les poche de la veste il trouva des lunettes de soleil , parfaite pour cacher ses yeux jaunes, ainsi que de drole de paquet de farines, qu'il laissa a l'homme qui avais dépouiller. Ainsi il mit sa capuche pour cacher ses oreilles et retourna en ville. Déambulant dans les rue sans but précis.
en chemins il croisa la route de ryuki etb de kyo (a moins que se ne sois yko ... bref)

Paradoxe a lui même : _ encore lui ? décidément il ne va pas me lâcher !

Les deux apôtre reconnue le loups aisément, il n'ya que lui pour se balader pieds nus, et son sourrire d'ange n'arrange rien niveau discrétion, ce dernier fit mine de ne pas les entendre .... mais quand ryuki se trouva a sa hauteur et l'attrapa par l'épaule, le coeur du loups s'accéléra, il serein le poing et lui décrocha un violent coup dans la figure. L'incube se trouva au sol en se tenant la machoir complétement surpris par la réaction du chaman. si il arrivait facilement a maitriser son confrère le loup garou, lui était loin d'être aussi docile et faible physiquement.
Paradoxe les regarda les deux en leur jetant des regards noir avant de tracer sa route et de disparaitre dans la foule. 
Kyo eu juste le temps de voir les yeux jaunes de son protéger et compris qu'il n'était pas dans son état normal .


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo ArabaïAA
avatar
Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: Une cage dorée pour un Dragon Mar 28 Avr - 16:22

Kyo était allongé dans le lit, les grands ouverts, fixant le plafond. Comment avait-il pu laisser les chose tourner comme ça. Comment avait-il pu laisser la situation dériver ainsi? Il se maudissait lui même de sa propre faiblesse... Après un moment, il se releva. Il se rhabilla, et devint ainsi plus présentable. Il reprit son chapeau, ainsi que sa canne. D'ailleurs, il la tenait maintenant d'un main ferme...

            Il sorti alors de la petite pièce, ainsi que de l'établissement la tête basse et d'un pas rapide. Finalement, il ouvrit la porte menant au dehors, et l'air frais vint frapper sont visage. Le Bookman prit une grande bouffé d'oxygène à l'odeur de cigarette. Ryuki regarda son ami, un sourire aux lèvres. Ses réactions étaient toujours prévisible. L'Incube écrasa sa cigarette et se planta devant Kyo.

Ryuki: Bien on y va?
Kyo: Je te signale qu'on est en retard à cause de toi!
Ryuki: Ton haut de forme est de travers, laisse moi te le-
Kyo: Ne me touche pas! Je peux le faire moi même.

           Le Bookman remit en place son chapeau, puis reparti sans attendre l'Incube. Ce dernier lui suivait de près, apparemment amusé. Soudain, les deux Apôtre reconnurent une de leur ancienne connaissance. Paradoxe marchait dans la rue, d'une marche déterminé. Ryuki lui attrapa alors le bras:

Ryuki: Où vas-tu comme ça mon petit? Tu ne dis plus bonjours?

            Pour seul réponse, Ryuki reçut un violent coup au visage. Il tomba alors, tout en se tenant la mâchoire

Paradoxe: Ne me touche pas! Reste donc avec Yko, vu que vous avez l'air de tant vous amuser!

            Kyo regarda alors L'Incube. Deux chose lui vinrent à l'esprit, déjà, le Loup-garou avait vu les deux Apôtres ensemble, mauvais point. Et il semblait qu'il prenait Kyo pour Yko. D'où le fait qu'il soit en colère... Oh ban sang... Ca allait encore faire des histoire entre le couple marié.

            Paradoxe continua alors sa route. Le Bookman voulu le suivre, puis revint vers Ryuki et lui proposa sa main pour le relever

Ryuki: Maintenant, tu veux que je te touche?
Kyo: Dépêches-toi avant que je change d'avis!

            L'Incube se releva alors, et il tentèrent de retrouver le Loup-garou... Ses pupille jaunes ne disaient rien qui vaille à Kyo...

...

            De son coté, Yko était revenu dans la ville... Sa "chasse" avait été infructueuse. Aucune trace de la créature, et encore moins de Paradoxe. Le Bookman déambulait dans la ville... La nuit commençait à étendre son voile sur la ville. Yko regardait le sol. Il n'avait pas l'habitude de rentrer bredouille.

            Soudain, il releva la tête, et aperçu une personne sans chaussures. Cependant, avec sa capuche et ses lunettes noir, difficile à dire s'il s'agissait de Paradoxe. Cependant Yko tenta sa chance, et agrippa son bras.

Yko: Paradoxe? C'est toi?
Paradoxe: Mais vous allez me lâcher maintenant?! J'ai déjà dit à Yko de rester avec Ryuki!

             Alors, de l'incompréhension passèrent dans le regard du Bookman.

Yko: Mais je suis Yko. -relevant la chevelure pour montrer sa boucle d'oreille rouge sang- Tu vois?

              Arriva enfin les deux Apôtres, un peu essoufflé parce qu'ils venaient de courir. Paradoxe, lui regardait à tour de rôle les Bookmans...


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
étincelle..
avatar
Messages : 38

MessageSujet: Re: Une cage dorée pour un Dragon Mar 28 Avr - 21:11

Étincelle: Ce monde est horrible comment font les gens d'ici sans magie?

Depuis qu'il était arriver Étincelle c'était retrouver nu comme un ver en utilisant la magie pour retrouver ses vêtements il fut surpris de rester ainsi pourtant le soleil n'était pas encore coucher il du prendre des vêtements qu'il trouva dans une poubelle ses ailes dépassait légèrement il faudrait vraiment qu'une personne fasse attention pour le remarquer mais ce qui le dérangeait le plus c'était l'odeur. Il fallait un endroit ou il pourrait s'installait en parlant au passant dans la rue il lui indiquèrent un immeuble ou les clochard avait l'habitude de squatter le prenant surement pour l'un des leurs.

Filant jusqu'à cette endroit ou il trouva plusieurs personnes il s'installa dans un coin un mec s'approcha

????: Salue moi c'est Hikari, fais pas attention au autre il ont l'air bourru comme ça mais ils sont sympa t'a l'air jeune et déjà dans la rue si t'a besoin d'aide appelle moi petit ah sinon fait attention à toi il parait qu'il y a un psychopathe en liberté.

Étincelle fatiguer commençait enfin a dormir bien qu'il avait peur sans magie autant dire qu'il allait bientôt mourir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MizukiPP
avatar
Messages : 143
Localisation : Au palais de Mathaël à Celestia..

MessageSujet: Re: Une cage dorée pour un Dragon Mer 29 Avr - 1:15

Mizuki dansa donc toute la nuit pour le compte d'un inconnu à son plus grand regret. Pour le moment, il n'aimait vraiment pas ce monde... Tous les vices de Black Rose y étaient comme cultivés et développés, tous le contraire de ce que désire Mathaël... Un bonne parties des femmes et quelques hommes criaient, hurlaient, cherchant à monter sur scène pour approcher un peu plus de 'cette beauté' comme ils disaient. Les videurs les repoussaient du mieux qu'ils le pouvaient, tentant d'éviter une émeute. D'un certain point de vue, l'Ange était heureux de voir qu'il était le centre d'attention et savourait cet instant avec un plaisir malsain...
Au plein milieu du show, une des strip-teaseuse s'avança vers l'Ange. Elle était vêtu des deux petits cornes rouges de diablotin, d'un string, deux petits caches téton ainsi qu'une paire de bottines, le tout en cuir noir. Un sourire sadique prônait son visage. Mizuki la reconnu de suite mais l'ignora pour ne pas créer d'ennuis.
La femme s'approcha de lui et se pendit à son cou, mettant une main sur ses pectoraux. Elle fixa la foule et lécha le cou de la Chouette par provocation. Toutes les personnes dans la salle se mirent à la siffler, l'insultant de traînée (ce qui n'est pas faux). Mizuki la repoussa et demanda au gardes de la virer de la scène, chose qu'ils firent rapidement. Ils la raccompagnèrent vers le coin où elle était sensé "travailler". La soirée se déroula et le spectacle se termina sur les coups de 4h du matin.
La boite de nuit se vida petit à petit des gens, permettant un peu de répits à l'Ange. Il profita du moment pour commander un verre au bar et s'asseoir en face du patron qui était très occupé à compter les liasses de billets qu'il venait d'empocher.

Patron : -Tu as fais du bon boulot mon gars ! Tiens, voilà ta paie !

Il lui jeta une enveloppe dans laquelle se trouvait 3500 Yens. La Chouette la prit avant de regarder le contenu avec scepticisme.

Mizuki : -Ça suffit à me payer des vêtements ?
Patron : -Bien plus qu'il n'en faut. Comment tu t’appelles ?
Mizuki : -Mizuki
Patron (étonné) : -Tu as un prénom Japonnais mais tu ne l'es pas ? Étrange...
Mizuki : -Ce n'est pas important... Je dois vous laisser, merci pour l'argent.
Patron : -Pas si vite ! N'oublies pas que tu dois honorer la gagnante du concours, elle t'attends dans la salle privé au dessus.
Mizuki (froid) : -Les femmes ne m'intéressent pas et je suis déjà marié.
Patron : -Tu n'es pas obligé de coucher avec voyons... Tu ne partiras pas d'ici tant que tu ne l'auras pas vu.
Mizuki : -Très bien...

Il suivit un videur qui le guida vers un escalier qui semblait monter vers une pièce unique. Il abandonna l'Ange au pied de la porte et l'ouvrit. Mizuki soupira et rentra dedans avant de refermer derrière lui. Il traversa un couloir avant d'arriver dans une chambre luxueuse. Une femme l'attendait, presque nu sur le lit. Il grinça des dents en la voyant.

Mizuki : -Qu'est-ce que tu fiches ici la sangsue ?
Shana : -Mais quel accueil ! Tu pourrais être plus aimable avec la 'gagnante' du concours...
Mizuki : -Gagnante mon œil... Où est ta pauvre victime ?

La vampire tourna la tête vers la salle de bain et fit signe à l'Ange. Il s'approcha et vit une femme baignant dans son propre sang, des éclats de verre plantés partout dans le corps.

Mizuki : -Que ce soit ici ou dans Black Rose, tu es vraiment une vermine à éradiquer...
Shana : -Et c'est l'homme qui a fait son chippendale pendant toute une soirée qui me dit ça...
Mizuki : -Son quoi ?

Shana soupira et se leva. Elle caressa du bout des doigts la joue de l'Ange en souriant.

Shana : -Tu es perdu dans un monde que tu ne connais pas, ne joue pas au plus malin avec moi... Tu n'es pas en position de force...

Il lui repoussa violemment la main avant de tourner les talons.

Mizuki : -Sauf que tu es comme moi, ta magie a disparue, tu n'es qu'une femme faible ici... Ne me met pas de bâtons dans les roues où je te tuerai.

Il quitta la pièce et sortit pour de bon de la discothèque afin de trouver un endroit décent où passer la nuit...


Ma race s'est sacrifiée pour ce monde pourri, ce n'étaient que des idiots.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Okita..
avatar
Messages : 773
Localisation : Dans une plaine lugubre

MessageSujet: Re: Une cage dorée pour un Dragon Mer 29 Avr - 1:30

Okita dévora tous les plateaux repas qu'on lui avait apporté. Cela prit plus d'une heure mais Shiro attendait patiemment la faim de son dîner derrière la porte... Quand il eut finit, il se tapota le ventre, souriant niaisement avec satisfaction. Son valet le débarrassa et le laissa seul pour toute la soirée. Okita soupira et partit à la recherche d'un lit... La pièce était tellement grande et avec tellement de porte qu'il mit du temps à trouver la chambre. L'endroit était plutôt sobre comparé au luxe du reste... Il s'allongea et s'endormit aussitôt sans demander son reste.
Son sommeil fut mouvementé et agité par plusieurs cauchemars. Le plus étonnant était que tous se passaient dans le temple, et plus précisément dans l'aile dans laquelle il dormait. A chaque fois la mystérieuse porte qu'il avait essayé de défoncer un peu plus tôt revenait comme un symbole récurrent... Il fut réveillé en sursaut avec une étrange sensation d'être épié... Il vit par la fenêtre une petite tête qu'il reconnu aussitôt.

Okita : -Mais... Qu'est-ce que Seiko fiches ici ? Elle me regardais dormir ?

Décidément cette femme perturbait et intriguait vraiment Okita mais il était bien trop fatigué pour réfléchir à quoique ce soit. Ses yeux se firent lourd et l'envie de dormir incontrôlable. Le marchand de sable s'empara de son esprit pour toute la nuit...


Cliquer sur la signature vous redirige sur mon AMV Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe..
avatar
Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: Une cage dorée pour un Dragon Mer 29 Avr - 8:35

Paradoxe se fit interpellé une fois de plus dans la rue .

Yko:_ Paradoxe? C'est toi?
Paradoxe: Mais vous allez me lâcher maintenant?! J'ai déjà dit à Yko de rester avec Ryuki!

             Alors, de l'incompréhension passèrent dans le regard du Bookman.

Yko: Mais je suis Yko. -relevant la chevelure pour montrer sa boucle d'oreille rouge sang- Tu vois?

              Arriva enfin les deux Apôtres, un peu essoufflé parce qu'ils venaient de courir. Paradoxe, lui regardait à tour de rôle les Bookmans...

il souleva ensuite une mèche blonde de kyo pour voir sa boucle d'oreille, celle-ci était bleus.

Ils se mit a réfléchir longuement tout en regardant a tour de role les deux bookmans: _ Kyo .... Yko .... Kyo ... Yko ....Mais quand vous pouiver faire un clone sans magie ?

Kyo : _ Nous l’ignorons nous même c'est ainsi depuis notre arrivé ....

Paradoxe compris qu'il avait une terrible méprise puis pris yko dans ces bras : _ je suis désolé quand j'ai vu kyo dansles bras de ryuki j'ai cru que ....

Yko : _ mais non , mais non ... attend tu a dis kyo dansles bras de ryuki ? (puis il jeta un regard moqueur a son frère )

Kyo : _ a ne commence pas !

Ryuki : _ en attendant c'est moi qui en ai fait les frais ...

Kyo : _ sa t'apprendra a toucher n’importe qui


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo ArabaïAA
avatar
Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: Une cage dorée pour un Dragon Mer 29 Avr - 9:00

Le groupe venait enfin de se retrouver. Yko tenait Paradoxe dans ses bras. Ce dernier s'était rendu compte de sa méprise entre les deux frères. Mais il est vrai que les reconnaître n'était pas chose facile, surtout quand on ne sait pas qu'ils ont chacun leur propre corps. D'ailleurs, ce point-ci était un véritable mystère... Kyo espérait que ses soupçon ne soit pas bon. Car sans magie, impossible qu'ils puissent avoir le même corps. Mais alors, l'un d'eux possède un simili corps voué à disparaître...

           Enfin, Kyo sortit de ses pensées quand le regard moqueur de son frère se posa sur lui. Le Bookman voulait que l'histoire avec Ryuki ne se sache pas... Mais c'était peine perdu... Il ne manquait plus que cette rumeur aille jusqu'aux oreille de Shana. L'Apôtre à la chevelure de blé préférait ne pas y penser...

Ryuki: En attendant c'est moi qui en ai fait les frais ...
Kyo: Ça t'apprendra a toucher n’importe qui. La prochaine fois tu te retiendras.
Ryuki, se rapprochant du Bookman: Mais comment résister à ta beauté?

          Alors que l'Incube était proche de Kyo, beaucoup trop à son gout, il plaça sa canne pile sur l'entrejambe de Ryuki.

Kyo: Un pas ou un mot de plus...
Yko: Ce serait quand même bête de perdre son organe préféré, non?
Ryuki: Certes... Mais, mais j'ai encore mes doigts!

         Kyo lança un regard réprobateur à l'Incube, lui disant qu'a la prochaine allusion, il aurait droit à son coup de bâton... La nuit commençait à s'installer, et la lune, le premier quart, et haut dans le ciel.

Kyo: Bien, allons trouver une... des chambres pour la nuit.


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ShanaPP
avatar
Messages : 1584
Localisation : Quelque part dans Black Rose

MessageSujet: Re: Une cage dorée pour un Dragon Mer 29 Avr - 15:43

La pupille eut un moment de réflexion avant de se lever, et attraper un grand manteau pour se couvrir et d'attraper une valise sans en connaitre le contenu et de suivre le pupille en toute discrétion ( ou pas ). La pupille de Gabriel pouvait faire beaucoup de choses mais pas sans ces pouvoirs, alors elle fit le bon ou mauvais choix de suivre Mizuki pour pouvoir s'en sortir. La vampire le suivit dans des habits des plus inconfortables, ces bottes de cuirs à talon haut lui faisaient aussi très mal, de vraies tortures. 

La pupille regardant le pupille de loin: Qu'est ce que je vais bien pouvoir lui dire!? Je peux pas lui dire que je suis faible! que faire!? 

La pupille à la chevelure saphir voulut partir alors elle se retourna et se cogna à un groupe de délinquant qui semblait pas très gentils. 

L'un des délinquants faisant un sourire pervers en voyant la pupille assise au sol: Humm!.... Qu'avons nous là? .... C'est la première fois que je rencontre une minette aussi jolie et appétissante. 

Shana se relevant en criant: Non mais vous pouvez faire attention bande de... 

La pupille les regarda de haut en bas en se disant qu'ils étaient trop musclé pour qu'elle puisse les battre surtout sans magie. 

Shana se retourna pour partir mais l'un des délinquants lui attrapa le poignée: Tu vas quand même pas partir comme ça? Viens t'amuser avec nous ma chérie, nous somme pas méchant.... 

Shana essayant de se défaire de l'emprise du délinquant: Lâchez moi bande d'insolent! Vous vous rendez compte que vous pouvez mourir pour m'avoir touché!!? 

L'un des délinquants en rigolant: Les lois sont contre le meurtre voyons! Et nous nous occuperons de toi avec la plus grande délicatesse, je peux te l'assurer ma jolie.... 

Le délinquant s'approcha pour embrasser la pupille mais celle-ci le gifla ce qui énerva l'homme qui l'a colla furieusement contre un mur. 

Shana criant: Arrêtez !! Aidez moi!!


Si tu compte t'enfuir, cours vite.
Et si tu compte mentir, consume-toi.
Ne regarde que moi.
Ne souris qu'à moi.
Comme une poupée soumise par un fil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shana-cross.skyrock.com/
MizukiPP
avatar
Messages : 143
Localisation : Au palais de Mathaël à Celestia..

MessageSujet: Re: Une cage dorée pour un Dragon Mer 29 Avr - 16:39

(vous savez que les tétons qui se durcissent et qu'on joue avec, on voit ça que dans le mangas ? Ce vieux cliché me désespère xD)

Mizuki s'était donc échappé de la discothèque avec un certain soulagement. Il espérait au fond de lui que ce genre d'endroit n'était pas représentatif de ce monde... Le peu de personne qu'il croisait dans la rue le dévisageait, se demandant ce qu'un homme avec une paire d'aile d'Ange faisait presque nu dans la rue...
Il se mit à la recherche d'une boutique de vêtements mais à cette heure de la nuit, ce n'était pas vraiment chose aisée. Heureusement pour lui, il trouva un magasin qui ne fermait jamais ses portes. C'était une petite supérette qui vendait aussi bien de l'alimentaires que des vêtements bons marchés. Il y entra, prit une chemise, un pantalon, des bandages ainsi qu'un couteau de cuisine avant de passer à ce qui semblait être à la caisse. Au moment de payer, il fut un peu pris au dépourvus. La femme lui annonça le prix mais il fut incapable de se débrouiller pour trouver la monnaie nécessaire. S’énervant il lui tendit l'enveloppe de billet, lui disant de prendre le nécessaire. Il se moquait de savoir si elle allait le voler ou non, il voulait juste partir d'ici et explorer aux alentours.
Quand il sortit de la boutique, il entendit des cris.

??? : -Arrêtez !! Aidez moi!!

Il reconnut la voix de Shana et soupira. Il savait qu'elle le suivait depuis le début mais avait choisi de l'ignorer. Il hésita un long moment avant d'aller voir la provenance des cris et d'intervenir. Il sourit en voyant que c'était un grand homme baraqué qui maltraitait la Vampire. Il soupira, s'avança et tapote sur l'épaule de l'homme.

Mizuki : -A votre place j'éviterai.
Homme : -Et pourquoi ? Tu veux te la faire aussi ? Tu attendras un peu.
Mizuki : -Non, c'est juste que vous savez pas où elle a traîné...
Shana : -Espèce de.... Aide moi au lieu de papoter !
Mizuki : -Rien ne m'y oblige.
Shana : -Va crever, maudit pigeon !
Homme : -Vous commencez à me casser les oreilles...
Mizuki : -Du calme mon grand, repose la et ça ira pour toi.
Homme : -Va te faire !

Il balança Shana contre un mur avant de se retourner contre Mizuki et le charger. Même s'il n'avait pas de magie, l'Ange avait un corps robuste et était avant tout entraîné en tant que guerrier. Il n'eut aucun mal à esquiver l'homme puis à riposter. Il lui donna un petit cou derrière la nuque ce qui le fit tomber sur le sol de tout son poids. Shana quant à elle se relevait en se massant les poignets.

Shana : -Tu l'as tué ?
Mizuki : -Juste assommé.

Il tourna les talons et repartit sans plus attendre. La pupille se mit à courir pour le rattraper ce qui l'agaça légèrement.

Shana : -Mais me laisse pas seule !
Mizuki : -Je ne souhaite pas ta compagnie.
Shana : -Moi non plus mais nous n'avons pas le choix.
Mizuki : -TU n'as pas le choix.
Shana : -Certes... Dans ce cas passons un marché, tu me laisse t'accompagner en échange de quoi je t'explique le fonctionnement de ce monde, ça marche ?

La Chouette mit plusieurs minutes avant de donner sa réponse. Il finit par accepter, se rendant compte qu'il ne pouvait rien faire seul ici. La Vampire était satisfaite et prit les devant en le trainant par le bras. Elle le dirigea vers un hôtel bon marché mais potable et réserva une chambre. L'hôtesse d'accueil les regarda avec un petit sourire en coin qui sous entendait beaucoup de chose.

Mizuki : -Je vous arrête tout de suite, je ne veux pas approcher cette femme sous aucun prétexte.
Hôtesse : -Cela ne regarde que vous... Vous aurez la chambre 210, vous désirez un petit déjeuner demain ?
Shana : -Oui.
Hôtesse : -Très bien, ça nous fait un total de 4600 Yens. Vous me réglez comment ?
Shana (se tournant vers le pupille) : -T'as de l'argent ?

Il ne lui répondit rien et lui balança l'enveloppe avec son restant d'argent. Elle paya la nuit, prit la clef et se dirigea vers le deuxième étage. Mizuki la suivait de loin, essayant de garder le plus possible de distance. Une fois dans la chambre, il soupira et resta debout à l'entré tandis que Shana sauta sur le lit, heureuse d'être enfin dans un endroit confortable.

Shana : -Soit pas coincé et détends toi bordel ! Je vais pas te tuer ici, ça serrait d'un ennui...
Mizuki : -Tu ne le pourrais même pas...
Shana : -Certes...

Il posa ses achats sur une chaise et se dirigea vers la salle de bain. Il la verrouilla, verifiant bien à plusieurs reprises qu'elle ne pouvait entrer... Il prit une longue douche chaude avant de sortir juste vêtu de sa serviette. Il retourna vers son sac de course, prit les bandages, ses vêtements et les balança à côté de la Vampire.

Mizuki : -J'ai besoin de toi.
Shana : -Pour ?
Mizuki : -Bander mes ailes dans le dos, je ne peux pas rester comme ça dans ce monde.
Shana : -Tu me demandes de l'aide ? Je ne rêve pas ?
Mizuki : -Tais toi et aide moi. Sers bien mais pas trop.

Elle ricana avant de se saisir de la bande. Il replia le plus possible ses ailes, les collant le plus prêt possible de son dos et la pupille enroula le tissus autour de son torse. La sensation n'était vraiment pas agréable mais il n'avait pas le choix.... Quand elle eut finit, il s'habilla avec la chemise qu'il venait d'acheter et se regarda dans le miroir. Il fallait vraiment bien observer pour voir qu'il était un ange..

Shana : -T'as vraiment des goûts douteux, faudrait que je t’emmène faire les boutiques demain...
Mizuki : -Je suis pas la pour le shopping...
Shana : -Rabat-joie...

Il se dirigea vers la table et vit un dépliant qui attira son attention. Il s'en saisit et le lut.

"Venez célébrer nos dieux le Samedi 26 avril au temple Kinkakuji. Comme chaque année un festivals se déroulera aux alentour du temple. Cette année risque d'être bien plus promettante que les autres, peut-être auriez vous l'occasion d'obtenir conseil d'un sage Dragon...'

Son attention fut attiré par la dernière partie 'un sage Dragon'. Était-ce Okita ? Il voulait en avoir le coeur net. Il regarda le calendrier et vit que nous étions le 24 avril... Plus que deux jours à attendre.


Ma race s'est sacrifiée pour ce monde pourri, ce n'étaient que des idiots.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo ArabaïAA
avatar
Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: Une cage dorée pour un Dragon Ven 1 Mai - 9:28

Le groupe arriva alors devant un hôtel qui semblait bon marché, mais avec une qualité respectable. Ils entrèrent alors, et le réceptionniste posa sur eux un regard surpris. Après tout, le groupe possédait des tenu pour le moins atypique. L'un était en tenu SM, l'autre en cosplay, l'un se cachait derrière de grande lunette noir et un bonnet et le dernier était habiller à la mode du XIX° siècle.

           Seul Kyo s'approcha de l'entré afin de réserver les chambres. De leur coté, Paradoxe et Yko partirent dans la salle à manger pour commander des repas. D'ailleurs le ventre des Bookman commençaient à crier famine... Ryuki, lui, se fichant complètement du regard des autres, s'approcha de l'Apôtre à la chevelure de blé et se pendit à son cou. Ce dernier le repoussa, ne supportant plus son contact, et lança un regard meurtrier au réceptionniste qui se méprenait sur leur relation.

Réceptionniste: Deux chambres à lit double?
Kyo: Trois!
Réceptionniste: Très bien, tenez.

         Après avoir payé avec le peu d'argent qu'ils avaient, le duo reçut trois clé, aux numéros successifs. En gros, même dans leur chambre, ils allaient encore être cote à cote. Alors, pour tenter d'échapper à l'Incube, Kyo se dirigea vers une porte de derrière menant dehors. Mais malheureusement pour lui, L'Apôtre à la chevelure ébène le suivit.

          Une fois dehors, ce dernier alluma une cigarette, et Kyo se mit dos au mur. Un peu plus loin, des junkies fumaient des joints dont la fumée, puissante, titillait les narines du Bookman. Ryuki se lança alors dans un monologue, que Kyo n'écouta absolument pas.

...

           De leur coté, Paradoxe et Yko avait une table, et avait déjà réservé de quoi manger pour tout le monde. Cependant, l'absence des deux Apôtres commençait à se faire remarquer.

Yko: Bordel... Je vais voir ce qu'il mijote encore!
Paradoxe: Tu penses que Ryuki aurait...
Yko: Qui sait... Mais ne t'en fais pas, je vais pas les rejoindre, sauf si tu veux un plan à trois/quatre. 
Paradoxe, lançant un objet sur son amant: Tu as intérêt à revenir vite, et as rien faire de préjudiciable!
Yko, rattrapant l'objet: Tu me connais!
Paradoxe: Justement.

           Le Bookman avait vu son frère partir par derrière, et il décida de commencer à rechercher par là. Il ouvrit la porte de dehors, et tomba sur les deux Apôtres. Ryuki continuait son monologue, et Kyo regardait le sol sans dire mot. Alors, Yko sentit l'odeur de drogue, et il se retourna vers son frère.

Yko: Kyo. Kyo! Tu m'entend?
Kyo:...
Ryuki: Mais qu'est-ce que tu lui veux?
Yko, se tournant vers Ryuki: Est-ce qu'il a fumer un truc?! N'importe quoi, mais je dois le savoir!
Ryuki: Il a même pas voulue d'une cigarette... Mais pourquoi tu-
Yko: Il y avait des personne fumant?
Ryuki: Eh bien... Il y avait moi et un groupe là-bas. Mais tu vas me dire à la fin ce que tu as?
Kyo, relevant la tête brusquement comme s'il venait de se réveiller: Les coccinelles sont des coléoptères!
Yko: Et merd*!
Ryuki: Quoi?!
Yko: Il est stone...

          En effet, sans sa magie, Kyo ne filtre plus son sang des toxines pouvant le parcourir, et étant très sensible, un rien peut le rendre saoul, ou encore complétement drogué. Ainsi, sans magie, un peu de fumer peut avoir de grande conséquence sur lui.

Ryuki: Et dire que j'aurais pu en profiter...
Kyo: Et c'est en 1798, que l'on rajouta un cous à cous!
Yko: Mais tais-toi...

          Ryuki et Yko ramenèrent le Bookman dans la grande salle à manger, et il le plaça sur une chaise.

Paradoxe: Mais qu'est-ce qu'il a?
Yko: Chercher pas, il est trop sensible aux drogues...
Kyo: Et pourquoi l'ornithorynque est classé parmi les mammifères alors qu'il pond des oeufs?
Paradoxe: Ah oui... Quand même...

           Heureusement pour tout le groupe, Kyo commençait à refaire surface. Il était sensible, mais éliminait quand même assez vite. Le Bookman repris peu à peu ses esprits, et tout le monde se reconcentra sur la mission que les avait amené ici...


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe..
avatar
Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: Une cage dorée pour un Dragon Ven 1 Mai - 10:20

Pendant que yko était repartit chercher son frère et ryuki paradoxe était aller vérifier un truc dehors qui avait retenus son attention après voir laisser un message . Il avait repérer une odeur familière en chemin. malheureusement avec ses lunettes de soleil en pleine il voyait diffcilement, et il ne pouvait pas enlever celles,ci a cause de ses yeux jaune qui brillait dans le noir, les rendant encore plus voyant. Il ramassa donc une branche d'arbre bar terres et s'en servi comme canne d'aveugle pour ne pas se cogner aux murs ou au lampadaires. Ainsi il pu remonter la trace olfactive et se retrouva dans un immeuble insalubre ou des sdf avais élus domiciles, parmis les mendiants il pu reconnaitre son amis étincelle. 

Paradoxe : _ tiens donc il me semblais bien que je connaissais cette od... ce visage !
Etincelle : _ Paradoxe je suis content de voir !  mais qu'est ce que tu fais ici ? 
Paradoxe : _ je te retourne la question ... viens avec moi kyo et ryuki sont ici a l'hotel je te ramène 

la fée suivit alors le loup garou jusqu'a l'hotel, en chemin ils croisèrent la route d'une bande racaille qui les avait repérer comme futur victimes de raquette. Ils se mirent en cercle autour du duo .

???? _ donné tous se que vous avez et ils ne vous sera fait aucuns mal 
???? en rigolant : _ enfin ... pas trop 
Paradoxe : _ vous pouvez toujours courir !

un premier homme s'approcha alors du chaman pour l'attaquer, le loup lui asséna un violant cou de griffe a la figure. l'home était a genous en hurlant de douleurs se tenant son visage ensanglanter ses yeux avait peut être été toucher. 

Paradoxe : _ J'ai été généreux je ne me suis contenter que de le défigurer, je n'aurais pas cette clémence avec le prochain ! 

Malheureusement paradoxe n'avais pas remarquer qu'étincelle avais été prix en otage. de plus les le groupe avais remarquer ses ailes, voila qui complique la situation ... 

Paradoxe : _ pourquoi faut il toujours que la situation se complique ? 

Le chaman retira ses lunettes de soleil et son bonnet pour mieux voir et être plus a laisse, prix son apparence hybride entre le loup et l'humains, il éventra d'un coup de griffes le second homme, le troisime, lui se retrouva procheté si violement contre le mur qu'il en mourru sur le cou. un autre il brissa le cou d'un autre et pour finir il attrapa le dernier par le cou avec sa machoire le souleva et le fit retomber de tout son poids sur le sol. 

après s'être rhabiller ils purent rejoindre l'hotels en repérant de loins mizuki et shana dans un autre établissement ... il faudra le dire aux autres
 En rentrant il pu d'ailleurs voir kyo complètement drogué.


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une cage dorée pour un Dragon

Revenir en haut Aller en bas
 

Une cage dorée pour un Dragon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» crotti et mimi les p'tites souris
» Les peuples
» Cage dorée, les quartiers de l'Oda [rp libre]
» Dragnir EcailleNoire, un démon qui se prenait pour un Dragon.
» Les pupilles du staff (forme de parrainage)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. ::  :: Japon :: Kyoto-