AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dure Dure la vie d'étudiant .

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Kyo Arabaï
A
A
avatar

Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: Dure Dure la vie d'étudiant .    Lun 16 Nov - 10:42

Lorsque la directrice eut fini son discours, les élèves et l'ensemble de l'équipe enseignante entrèrent dans les bus affrété au voyage. Au vu du nombre, ils était environ une demi-douzaine. Et oui, cela faisait un sacré convoi pour emmener tout ce petit monde en voyage... Avant que le groupe sous la surveillance de Kyo monte dans le car, Mme Obrian vint s'adresser à quelques élèves, surtout pour leur adresser une place précise dans le véhicule. D'ailleurs pour vérifier que ses instructions allait être respecté, elle allait monté avec eux.

       Du coup, Ryuki se retrouva au coté de Miyabi. Bien qu'il fut heureux dans un premier temps, pensant qu'il allait pouvoir avoir un nouvel amant, il déchanta vite en voyant la froideur de son camarade... A défaut d'être vers Noa et Raytöku, cette directrice aurait pu au moins le mettre vers un fille! C'était la moindre des chose! La colère de l'universitaire amusa beaucoup son professeur d'ailleurs. Raytöku se retrouva vers Miki, et Niki, séparé de sa soeur, fut placé vers Rey, une fille qu'elle ne semblait pas vraiment apprécié... Et enfin Noa, qui eut sa place réservé vers Kyo. Intérieurement, et sans le savoir vraiment, il fut heureux d'entendre cela.

Yko: Enfin! Pour une fois qu'elle prend de bonne décision! Voilà un trajet qui va dérouler vite!

          Une fois cela fait, que tout le monde fut installé, le bus se mit en branle, et roula. Pour le trajet, et pensant qu'il allait être seul, notre professeur avait prévu de lire un livre. Le portrait de Dorian Gray d'oscar Wilde. Bien qu'il l'avait lu plus d'une dizaine de fois, il ne pouvait s'empêcher de le lire encore et encore sans s'ennuyer. Voir la décadence d'un homme, à la base pur, jusqu'à ce qu'il s'abaisser au pire des crime, le meurtre... Mais pour le moment, il ne sorti pas l'ouvrage, parlant avec son élève de tout et de rien.

           Lui-même et Yko était satisfait de pouvoir parler au jeune Irlandais. En sa présence, il était apaisé, et ressentait un réel bien être en sa présence... Cependant, la conversation fut de courte durée puisque Noa s'endormit sans ménagement sur l'épaule de son professeur. Cela ne le gêna nullement, et fut plutôt amusé de ce fait.

Kyo, en pensées: Décidément, il a toujours le mal des transports...

            Mais... Comment pouvait-il savoir cela? Ils n'avait jamais voyagé avec son élève... Enfin bref, il préféra ne pas y penser. Pour évité que le jeune ait froid, Kyo,essayant de bouger le moins possible, il prit son manteau, et le mit sur Noa, comme une couverture. Une fois qu'il avait fait cela, il passa sa main de libre sur la joue de son jeune élève, dans un geste intime et déposa un baiser sur son front...
 
            Toutefois, il rougit lorsqu'il s'aperçut de ses actions. Il regarda autour de lui, et vit que personne ne l'avait remarqué. Pourquoi se comportait-il d'une telle manière avec son élève... C'était indécent! Pourtant, dans un premier temps, ces gestes lui avaient semblé légitimes... Yko déteignait beaucoup trop sur lui en ce moment...

            Alors, Kyo reprit son livre, et se plongea dedans, attendant la fin du trajet... Ce dernier se passa sans accros, et tous arrivèrent finalement dans ce qu'il semblait être un camping. Ce dernier ce trouvait au milieu d'une forêt. Plusieurs bâtiments étaient présent. Tous étaient des dortoirs, d'une vingtaine de lits superposé. Il y en avait un dernier, plus petit pouvant accueillir environ dix personnes.

            Une fois un pieds à terre, tout le monde s'empressa de prendre leurs affaires et de découvrir ce tout nouvel endroit...


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyabi
A
A
avatar

Messages : 239
Localisation : En voyage, toujours sur les routes

MessageSujet: Re: Dure Dure la vie d'étudiant .    Lun 16 Nov - 14:22

(Oui j'ai mentionné Kotaro plusieur fois dans mes messages et merci Miki d'avoir pensé a lui, mais je vous rassure il ne sera la que par mes messages. Mon frère ne vient pas sur ce rp. Et désolé de répondre si peu souvent je manque de temps en ce moment.)

Miyabi, regarda d'un œil méfiant la directrice, pourquoi il devait se coltiner Ryuki, tout le monde savait que sa nature d'incube le laissait froid. Mais a quoi il pensait la, ca devait être la fatigue de ses dernières semaines qui le faisait divaguer. Il était donc a l'arrière en train de rêvasser en regardant la route alors que son amie de toujours Kotaro été en train de discuter avec une belle brune dont il ne se souvenait plus le nom. Il enviait son ami pour ce talent qu'il avait avec les gens, parlé facilement sans éprouver aucune gêne. C'est sur c'est pas le jeune anglais qui pourrait en faire autant, il été avare de mot et d'une timidité a toute épreuve. C'est pour ca que très jeune il était plus attirer par construire des machines que de vrai relation avec les gens qui l'entouré. Face a une machine tout été plus facile pas besoin de mot, juste un travail a faire et une personne qui est incapable de porter de jugement, elle est juste toute dédié a sa tache.

Il s'était endormit, il se mis a rêver d'une panthère qui pris la forme d'une petite fille et se mis a lui parlé très vite "Réveille toi Miyabi, ce n'est pas toi, tu es un apôtre de Gabriel pas un vulgaire collégien réveille toi avant qu'il soit trop tard." Gabriel ce nom lui disait quelques chose, un pacte, ca semblait si loin, il devait encore rêver de Dark Cloud un jeu vidéo qui avait profondément marqué l'enfance du jeune Springfield. 

Il ce réveilla juste au moment où le bus s'arrêta pour les déposer a bon port. Il sortit le visage encore endormi, il découvrait cette endroit en même temps que les autres. La première pensé qu'il eut c'est que c'était trop vert normal me diriez pour un camping mais bon. Sans ordinateur portable pendant plusieurs jours ça promettait d'être dur, heureusement qu'il avait son portable pour rester connecté au monde extérieur.

Il pris ses affaires et comme on aurait put s'y attendre il partageait son dortoir avec Ryuki, Noa et Raytoku, il avait entendu les rumeurs a leurs sujet, il espérait que ce n'était que des rumeurs sinon il était mal barré. Il aurai préférer être avec Kotaro mais bon je pense pas que le jeune anglais eut voix au chapitre concernant la répartition des élèves. Il rangeait ses habit dans le tiroir qui lui était attribué puis il s'allongea sur le lit en prenant un livre de Robbin Hobb l'assassin royal, il aimait tout particulièrement cette saga, bien qu'il été un habitué des jeux vidéos ca soif de lecture était plus grande encore que sa passion pour les jeux mais ca c'était une autre histoire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe
.
.
avatar

Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: Dure Dure la vie d'étudiant .    Lun 16 Nov - 17:29

Durant trajet en bus j'avais fait de drôles de rêves. Notamment de serpents , de jungle et aussi d'un bébé . 

De plus à mon réveil à la place des bourdonnements d'oreilles j'entendais des pleurs de bébé . cela devenait insupportable . Est ce que je devenait fous ? 

Une fois arrivé à destination je découvrais avec mes camarades notre nouveau lieu de résidence . Je me suis par ailleurs retrouver dans la même chambre de raytoku ryuki et miyabi . Bien que maintenant je connaissais deux de mes camarades en profondeur (si je puis dire) il est vrai que je n'avais jamais prix la peine de sympathiser avec le garçon en robotique ... 
Il faut dire que je ne saurais dire pourquoi mais je ressentait comme une méfiance inné à son égart. Pourtant il n'avait pas l'air bien méchant ... 

Alors je prix mon courage à deux main et alla lui parler Sans arrière pensées . (si je vous assure ! ) 

Alors après avoir ranger mes affaires je s'approchait de lui. Il était plongé dans un bouquins et j'allais très certainement le déranger mais temps pis . 

Moi : _ miyabi c'est sa ? On a pas encore vraiment eu l'occasion de beaucoup se parler . Moi c'est Para ... Heu ... Noa ! (Sa va pas mieu moi j'allais dire paradoxe ! ) Tu viens d'où ? 


Tandis que nous fassions tout les deux plus ample connaissance  le courant se coupa brusquement . plus aucune lumière ni réseau. Seul les appareil à batterie fonctionnait encore . Mais le plus étrange c'est qu'il régnait un silence de mort.


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raytöku
.
.
avatar

Messages : 132
Localisation : Tokyo

MessageSujet: Re: Dure Dure la vie d'étudiant .    Lun 16 Nov - 19:18

Le camping se trouvait dans un endroit reculé de la forêt, plutôt étrange pour une sortie scolaire... Mais Raytöku ne s'en préoccupa pas d'avantage, il prit sa console et se mit à jouer dès qu'il  fut installé dans son lit. En effet, il partageait sa chambre avec Noa, Miyabi et  Ryuki. Depuis ce qu'il s'était passé dans les douches communes, le jeune brun n'avait pas parlé avec l'un de ces deux camarades. Donc, il tenta de taper la causette avec Miyabi, qui paraissait distant.
Raytöku, sur un ton neutre.:- Alors comme ça, tu es Miyabi ?
Miyabi, en faisant un sourire forcé.:- Euh... Oui ! Et toi tu es Raytöku ?
Raytöku, pensant.:- Comme si tu ne le savais pas ! *Puis souriant de même.* Oui, c'est moi. 

Alors les deux nouveaux amis se mirent à parler jeux vidéos, ce qui étonna fort le brun puisque celui-ci ne connaissait pas grand monde qui aimait autant jouer. Noa se joigna à la conversation, laissant Ryuki de côté. 
Soudain, un silence s'imposa entre les quatre jeunes hommes, aucun d'eux ne savaient quoi dire. Le brun regardait les autres l'air perplexe. Noa se tordait sur lui-même, essayant de ne pas montrer son mal face à cette scène.

Par chance, le professeur Arabaï les appela tous à se réunir dans la salle principale. Là, ils retrouvèrent les autres et purent profiter de ce moment pour faire plus ample connaissance avec les autres. Kyo, quant à lui, se mit à parler à voix haute. 
Kyo:- Bienvenue chers élèves, maintenant que nous sommes arrivés, j'espère que vous avez trouvé de quoi faire dans vos appartements. (Il visait particulièrement les trois coquins des douches.) Nous avons convenu, avec nous autres vos professeurs, un programme pour ce séjour. Le voici. Lisez-le avec respect et contentez-vous de suivre ce qu'il y est marqué au niveau des règles...

Raytöku prit le bout de papier et pouffa de colère quand il lut la règle suivante : "Pas de relations trop prononcées entre les élèves."
Ryuki le dévisageait, Kyo se prêta à son jeu. Une boule se forma dans la gorge du brun, il ne sut pourquoi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miki
A
A
avatar

Messages : 512
Localisation : Aucune idée, je suis perdue

MessageSujet: Re: Dure Dure la vie d'étudiant .    Lun 16 Nov - 20:38

Peu après que Rey eut fini sa mystérieuse discussion à l'arrière du bus avec la directrice, elle se rassit sagement aux côtés de la petite allemande qui ne lui adressa pas un mot, mais brûlait d'envie de lui demander ce qui s'était passé, et le plus drôle dans tout cela était que la grande tige n'ouvrit plus la bouche du trajet, à la plus grande surprise de sa camarade... 
Le petit groupe arriva finalement au camping, assez sombre et désert étrangement, ce qui refroidit très vite Antje qui rêvait de piscines, minigolf, buffets géants et structures gonflables. 

Antje *soupirant*: Comment c'est tout pourri en fait... 
Aleit: Chhht, sois plus discrète! 

Chacun pris place dans leurs quartiers respectifs, naturellement les trois jeunes filles se partageaient le même dortoir, elles étaient les seules femelles avec la directrice de ce groupe! 
Aleit surveillait discrètement Rey qui rangeait ses affaires sans rien dire, attendant une réaction de sa part. Mais rien. L'islandaise avait comme effacé les précédentes chamailleries qu'elle avait eu avec les jumelles. la blondinette ressenti comme une drôle de sensation... Comme si elle pouvait ressentir les émotions des autres, comme si elle pouvait voir les auras autour d'elle...
Inquiète de ce sentiment qui lui sentait pourtant si familier, elle se tourna instinctivement vers sa sœur et remarqua une aura rose fluo flotter autour d'elle, respirant la joie et la bonne humeur. Elle observa ensuite ses mains et son corps et découvrit avec stupeur une aura violette en elle, symbolisant une sorte de mystère et froideur. Enfin elle observa Rey où une aura noire l'entourait, aussi noire que ses cheveux d'ébène, pourtant à l'intérieur, un mélange de rouge et de bleu virevoltait dans son cœur. 
Elle vit également cette lueur rouge sur son palpitant... 

Antje: Aleit? Tu m'inquiète depuis le début du trajet, tu es sûre d'aller bien? 
Aleit: Je...Je ne sais pas... 
Antje: Repose toi un peu je vais chercher monsieur Arabaï pour qu'il te file un truc! 

En un coup de vent la gamine sorti de la chambre laissant sa jumelle et sa colocataire seules, dans le silence le plus complet. 
Après avoir fini de tout ranger, la brunette jeta un coup d’œil par-dessus son épaule.

Rey: Qu'est-ce que tu espère? On ne peux pas empêcher de voir les auras...
Aleit: Ce n'étais pas la peine de me faire ce reproche si c'était pour enfin l'ouvrir...

L'islandaise soupira, un vent glacé sorti de sa bouche et ses yeux gris transperçaient le cœur et l'âme de la fillette qui eut un mal fou à garder son sang-froid. 

Rey: Je faisait trop de bruit, elle m'a réprimandé y'a rien de mal non? 
Aleit: Arrête un peu grande courge! Tu crois que je vais gober ça? 
Rey: T'avais pas l'air aussi concernée sur mon état tout à l'heure! 
Aleit: Je...Maintenant oui, et alors?! 
Rey: Arrête de faire ta fausse samaritaine Niki!! Tu crois que ça te ressemble d'en être une?! 

Un blanc flotta dans la pièce, Niki se raidit alors que Rey venait de se rendre compte de l'erreur qu'elle venait de dire. Hésitante et curieuse, la blondinette questionna sérieusement son interlocutrice qui n'osait même plus la regarder dans les yeux. 

Aleit: Comment tu viens de m'appeler à l'instant...? 
Rey *tournant la tête*: ...Je vais y aller. 
Aleit: Non! Reviens ic! REVIENS!! 

Trop tard, la brunette venait de s'enfuir lâchement tandis que qu'Antje arrivait à grands pas.


Un gâteau? C'est bien!
Un gâteau à la fraise? C'est mieux!
Tu veux que j'abrège tes souffrances? Aucun soucis!
-Miki Nadeshiko-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyabi
A
A
avatar

Messages : 239
Localisation : En voyage, toujours sur les routes

MessageSujet: Re: Dure Dure la vie d'étudiant .    Lun 16 Nov - 21:41

Miyabi était ravie d'avoir trouvé en Noa et en Raytoku d'autre amateur de jeux vidéo, il leur parlait d'un nouveau jeu créer par Blizzard Overwatch, un genre de fps et de moba vraiment hautement addictive, le regard ennuyé de Ryuki qui semblais dire c'est bon ta fini de dire des conneries, coupa court a leur discussion. Il essayer de changer de sujet pour dissoudre cette sensation de gêne quand le courant fut coupé. Il manquait plus que ca déjà qu'il aimait pas faire du camping il fallait que le seul vestige de civilisation, ici l'électricité leur soi retirer. Il fut convoquer par Monsieur Arabai, personnellement il commencé as apprécier le professeur, avec son air policé et ses habitudes d'un autre temps était attachant. Mais il n'était pas censé être deux, l'esprit de Miyabi eut comme un bug, il se frotta les yeux comme si il s'endormait alors qu'il en était rien, il avait vraiment de curieuse pensé, ce soir. 

Il se mis a lire le pseudo règlement, il sourit quand il vit certain point qui visé particulièrement c'est trois colocs. Il s'intéressé pas au programme ça sera surement balade pour découvrir d'important espace d'une beauté incomparable enfin tout était question de point de vue. Il préférer mille fois la ville que même un lieu paradisiaque rempli de belle cascade et de piou piou les petits oiseaux. Après il en convenait certaine ville était vraiment nulle est ridiculement petite mais bon il en fallait pour tout les goûts. 

Il se rendit dans la chambre vue qu'il savait vraiment pas quoi faire pour passer le temps, il prit son bouquin puis pris sa lampe de poche, il avait prévue que ce genre d'accident pouvait ce passer ainsi, prévenir c'est guérir non ? La tête sur l'oreiller les yeux sur le bouquin, il continua de lire pendant que ses trois camarades faisait on ne sais quoi. Noa vint le prévenir qu'il était l'heure du repas, il éteignit sa lampe puis sortit a l'extérieur. Une grande table était dressé avec une lampe assez forte éclairer le tout, pour une fois c'était les professeurs qui était de service. Il prit une place a coté de Raytoku, son ventre commençait a crier famine.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyo Arabaï
A
A
avatar

Messages : 778
Localisation : Dans la bibliothèque...

MessageSujet: Re: Dure Dure la vie d'étudiant .    Mar 17 Nov - 9:46

La vie dans le campement s'organisait. Tous avaient pris leur appartement, avaient installé leurs affaires et avaient pour le moment quartier libre. L'équipe enseignante, ou plutôt Kyo, avait réuni une grande partie des élèves pour leur donner l'emploie du temps de la semaine, avec les activités future, mais aussi une liste de règle dont certaines visaient plus particulièrement des élèves...

           "Pas de relations trop prononcées entre les élèves." Était la plus représentative de ces dernières... Raytöku ne sembla pas apprécié cet ordre, mais Kyo ne la prit en considération. Après tout, il n'était pas ici pour faire plaisir à ses élèves, mais plutôt pour faire ses cours et faire respecter les règles. Sur ces mots, tous purent partir. Leur temps était libre jusqu'au dîner...

           Notre professeur profita de ce petit moment pour regarder le planning de cette semaine. Les activités proposées étaient certes variées, mais sans doute pas adapté pour tous. Il soupira un grand coups. Il allait sans doute devoir être sur les talons de ses trois élèves pour qu'il participe comme il se devait...

Kyo: Il va falloir que je les ait encore à l'oeil...
Yko: Crois moi, c'est pas ce qu'il va être le plus désagréable!

Kyo: Je te crois volontiers...
Yko: Eh! Quand pourrais-je venir à la surface?
Kyo: Tu sais la réponse... Sans doute jamais...
Yko: De quoi?! Non mais ça va pas?!

         Ce fut ce moment qu'un puissant mal de tête prit Kyo... Cela lui était arrivé d'avoir mal, mais pas autant... Yko semblait déterminé à vouloir venir... Pourtant il en était hors de question! C'est ce moment précis qu'un autre professeur arriva:

Prof: Hey Kyo! Pourrais-tu m'aider pour rassembler tous les élèves? Ça va être l'heure de dîner... Tu vas bien?
Kyo, serrant le dents: Oui, c'est bon, ne t'inquiète pas. J'arrive.
Yko: Allez! Laisse-moi! Je veux parler directement avec tes élèves! Surtout avec un d'ailleurs. Même s'il a remarqué ma présence il ne m'entend pas complètement.
Kyo, intérieurement: Laisse tomber...

            L'homme à la chevelure de blé suivit son collègue. Il fit le tour du campement, appelant tout le monde pour le repas. Tous les élèves arrivèrent, leur ventre gargouillant de plus belle en sentant le fumet de la nourriture. Raytöku et Ryuki vinrent assez tôt, suivie de près par Noa et Miyabi. Alors que tous allaient se placer, la jeune Antje vint vers Kyo.

Antje: Monsieur Arabaï! Dites, auriez vous quelque chose pour ma soeur, elle ne va pas bien.
Kyo: Qu'est-ce qu'elle a? Elle a mal, de la fièvre? Est-elle fatiguer?
Antje: Venez la voir, ce sera mieux.
Kyo: Bien.
Yko, harcelant son frère: Allez! Je veux être libre! Tu me laisses? Tu me laisses? Dis, tu me laisses? Tu me lai...

         Le professeur parti prendre une trousse de premier soin, dans une armoire fermé à clé dans un coin de la pièce. Un fois cela fait, il se dirigea vers les campement des filles... Mais en passant devant une fenêtre, il vit la jeune Rey, fille de la directrice, partir à toute vitesse du bâtiment et s'engouffrer dans les profondeurs de la forêt.

Kyo: Oh... Bon sang!

          Il posa la boite de médicament, et commença à partir pour rattraper la jeune fille. Mais vu la superficie du terrain boisé, il demanda avant un coup de main à quelques élèves...


Le savoir est a manier avec précaution, car il peut se retourner contre celui qui le manie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryuki Etsuya
A
A
avatar

Messages : 192
Localisation : Dans les bas fond...

MessageSujet: Re: Dure Dure la vie d'étudiant .    Mar 17 Nov - 10:30

Ryuki avait le sourire au lèvre depuis qu'il avait lu les règle ériger par le professeur. Il pensait vraiment qu'un simple bout de papier pourrait l'empêcher de faire des choses? Il était bien naïf... Kyo était vraiment d'un autre temps... Et peut-être un peu coincé non? Mais c'est cela qui devait faire son charme.

          Enfin, bref... L'Universitaire se trouvait dans une chambre à deux lits superposé. Il partageait la pièce avec Raytöku, Noa, mais aussi Miyabi. Ce jeune homme qui repoussait les avances des hommes, se retrouvait maintenant avec eux... Etait-ce son Karma? Ses trois compère partirent dans une conversation sur les jeux vidéo et autre chose de la sorte. Ryuki ne s'invita pas dans la conversation, il en savait très peu sur le sujet, bien qu'il aimait joué, mais n'en voulait pas en apprendre plus...

          Une ou deux heure passa ainsi, tandis qu'il s'amusait à observer ses camarades. Il s'imaginait plusieurs chose, trouvant d'ailleurs de bonnes idée pour pimenter leurs ébats. Il faudra vraiment qu'ils les tentent bientôt! Une voix le fit sortir de sa rêverie. Le professeur Arabaï appelait de nouveau tout le monde, mais cette fois pour le dîner. Ryuki senti son ventre gargouiller, il avait une faim de loup... Il se leva de son lit, et parti pour manger. Raytöku le suivit de près, tandis que Noa attendit Miyabi.

         Très vite, ils arrivèrent dans le réfectoire. Ils prirent des places cote-à-cote, attendant le début des hostilités. Cependant, un chose changea le plan de départ. Un événement avait du se passer, puisque Kyo, la mine grave demanda l'aide de quelque personne. Malgré sa faim, Ryuki se leva.

Ryuki: J'arrive. *murmurant à Kyo, d'une voix perverse* Mais je n'ai pas mangé, je risque de mordre, cher professeur...
Kyo: Soit... 
Yko, moqueur: Les petiotes, ça doit être ta spécialité non?

            Qui venait de parler? L'étudiant regarda l'homme en face de lui. Ca avait été la même voix, mais ses lèvres n'avaient pas bougé... Kyo, rejoint par d'autre personne, raconta le problème. Ainsi, il fallait retrouver une pauvre gamine dans la forêt?


Pour moi tes désirs ne seront pas un mystère, car je suis la somme de ceux de la terre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miki
A
A
avatar

Messages : 512
Localisation : Aucune idée, je suis perdue

MessageSujet: Re: Dure Dure la vie d'étudiant .    Mar 17 Nov - 15:00

Kyo poursuivait depuis quelques minutes Rey qui s'était engouffrée dans les profondeurs des bois. Pendant ce temps interminable Antje était restée aux côtés de sa sœur qui avait la tête rentrée entre ses jambes, tenue en boule. La cadette prit le médicament que leur professeur avait posé sur la table et le dilua dans un verre d'eau qu'elle avait ramené de la salle de bain, touillant le contenu avec une cuillère. 
En le tendant, elle lui parla. 

Antje: Il est parti retrouver Rey, vous avez encore eu une dispute? 
Aleit *buvant le contenu*: Antje, j'ai la très forte impression qu'elle en sait plus que nous...
Antje: Que veux-tu dire? 
Aleit: Ce monde... N'est pas le nôtre. Les prénoms que nous portons sont factices et l'histoire que nous traînons derrière nous est une pure invention, j'en suis certaine... Et la directrice, elle est aussi louche que Rey, je suis sûre que quelque chose cloche...

La cadette ne répondit rien. Ce que lui disait Aleit était vraiment ce qu'un fou aurait pu sortir mais elle savait qu'elle disait toujours la vérité aux autres, quitte à les blesser, elle n'a pas sa langue dans sa poche. 
Antje souriait avec bienveillance, pour une fois c'était elle qui réconfortait l'autre. 

Antje: C'est bien la première fois que je te vois aussi attachée a quelqu'un d'autre que moi. Tu n'as pas aimé qu'elle ne t'adresse plus la parole, tu l'aime beaucoup n'est-ce pas? 
Aleit: ...
Antje: T'inquiète pas, elle t'aime aussi. Elle va revenir, j'en suis certaine! 

---------------------------------------------------------

Pendant ce temps Kyo était encore dans les fins-fonds de la forêt, s'enfonçant de plus en plus il ne vit bientôt plus le campement. 

Kyo *soupirant*: Me voilà bien, et les autres sont encore là-bas...
Yko: Tu as vraiment agis comme un idiot! 
Kyo: Ah la ferme toi! 

Alors que tous leurs espoirs étaient partis, l'islandaise apparu soudainement, sautant d'une branche d'arbre, elle fixait de ses yeux gris le professeur, enfin soulagé de la revoir. 
En revanche celle-ci ne manifestait pas la même joie...

Rey: Vous êtes bien trop loin des autres professeur... Je vais pouvoir m'occuper de vous. 

C'est alors que la grande brune se métamorphosa en une créature terrible. 
Ses oreilles s'allongèrent et devinrent pointus, sa peau se teint en un bleu pâle, des cornes de bélier poussèrent sur son crâne, une queue de démon, des dents pointues et des griffes tranchantes. 
Effrayé de cette chose surnaturelle, une douleur dans son crâne le prit aussitôt, comme si on cherchait à lui dire que ce n'était pas la première fois qu'il voyait ce genre de choses... 
Une voix sorti des fourrées, la directrice apparu à son tour, les cheveux teints en violet et les yeux jaunes bien plus perçants. Des oreilles de renard en sortait et neuf queues firent leur apparition. 

Marina: Bien joué ma petite Rey, tu as réussi à l'éloigner des autres. 
Kyo *effrayé*: Qu...Quoi...? 
Marina: Il semble qu'il n'ait pas encore retrouvé la mémoire, débarrasse-toi de lui en vitesse je vais m'occuper des autres au campement. 
Kyo: Qu'allez-vous faire des enfants?! 

La créature kitsuné reprit son apparence humaine et adressa un immense sourire au professeur. 

Marina: Je vais faire mon devoir de dirigeante!

Elle disparut dans un portail de fumée, laissant Rey et Kyo seuls. 
L'islandaise ne fit rien se contentant juste d'observer l'homme. 

Rey: Kyo, Yko vous ne le savez pas encore mais vous n'êtes pas humains. Vous êtes des apôtres dans les rangs de Gabriel l'empereur noir. Quand à moi je ne suis qu'une démone au service de Naho, ex-déesse du pays de Fantasia qui vient de se volatiliser sous vos yeux... 
Yko: Pourquoi tu nous raconte ça? 
Rey: Parce que je trouve cela cruel d'être tué sans en connaître la raison, surtout que vos capacités de bookman ne sont pas réveillées... 

La démone se mit en garde, invoqua deux poignards dans ses mains et arbora un visage triste. Elle ne souhaitait pas tuer, encore moins des proches de Niki. 

Rey: Adieu, je n'ai pas le choix je regrette.


Un gâteau? C'est bien!
Un gâteau à la fraise? C'est mieux!
Tu veux que j'abrège tes souffrances? Aucun soucis!
-Miki Nadeshiko-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe
.
.
avatar

Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: Dure Dure la vie d'étudiant .    Mar 17 Nov - 15:59

Miyabi raytoku et moi parlions donc de jeu vidéo . personnellement ce n'était pas un sujet que je maîtrisait bien . Même si j'en ai essayé quelque un .... Deux en faire.... Diablo et heroes of might and magic. À y'a les professeurs Layton aussi .... 
Peux après la coupure de courant je parti au toilette . Une fois que j'eu finis ma petite affaires (la nature appel pas question de la faire attendre ) je fut prix d'un violent maux de tête ainsi qu'au oreilles et aux dents . C'était horrible comme sensation j'avais l'impression qu'on me déchiquetait les gencives . j'entendais aussi un raffut incroyable comme si tout les bruit du bâtiment était amplifier . De plus dans ma tête résonnait des pleurs de bébé. 
Kotaro passais par la par hasard et étrangement il su me calmer  je ne savais pas comment il avait fait . 

(Attention à partir de maintenant vous pouvez retrouver une partit de votre mémoires petit à petit et la capacité propre à votre race . à petit dose uniquement . mais vous ne retrouverez vos armes pouvoirs et mémoires complète que lorsque vous aurrer récupérer vos objet ceux si sont resté au lycée dans le bureau de la directrice) 

Puis vint l'heure de manger. Mais Kyo m'appela avec mes camarades pour retrouver rey dans la forêt . 
C'est bizarre mais j'avais l'impression d'entendre des hurlements de loup et des bruit d'animaux au galop autour de moi . curieusement j'avais l'impression d'être le seul à les remarqué donc je pensais que c'était dans ma tête. La forêt semblait inquiétante et les arbres grinçaient anormalement....à un moment je perdit les autres de vu et me retrouva seul dans les bois

En plus des bruit d'animaux que je percevais autour de moi je pu entendre des bruits de pats derrière moi . en me retournant je vis un élève que je ne connaissais pas . il arborait une mine sombre et cachait quelque chose dans son dos. 

Moi : _ dis moi le campement c'est par ou ? Heho ? Mec t'es sur que sa va ?  

Je m'approchait de lui lorsque d'un geste brusque il tenta de m'assener un coup de couteau dans le visage . je ne sais par quel miracle mais je réussi à l'esquiver. Seul ma joie fu entailler . je tombais à quatre pattes à terre et pu voir à mon reflet dans une flac d'eau que se type m'avais fait un demi sourire de l'ange . il tenta un autre assault mais je lui donna un coup de pieds qui le fit reculer et vint s'empaler sur une branche . 

Sa mort était accidentel et sa avais beau être de la légitime défense mais je me mis à paniquer. De plus j'entendais des loup qui hurlait à la mort se rapprocher . je tenta de m'enfuir et fu vite encerclé  . je me réfugia donc en grimpa à un arbre .


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raytöku
.
.
avatar

Messages : 132
Localisation : Tokyo

MessageSujet: Re: Dure Dure la vie d'étudiant .    Mar 17 Nov - 20:05

Le professeur rejoignit les autres, mais sans la jeune fille... Par mystère, le professeur Arabaï se mit en position avant, se tenant la tête. Il disait avoir un mal de crâne pas possible. De plus, sa mine était grave. Raytöku qui était resté à l'arrière, scrutait ses camarades et son professeur. Là, il fut pris d'une sensation si forte qu'il ne pouvait la contourner. Personne ne le remarqua, heureusement !

Mais quelque chose l'intriguait encore plus, où était Paradoxe ? Enfin Noa. Pourquoi ce nom lui était-il venu ? Alors, il se tourna pour chercher Noa, il ne se trouvait pas avec eux. 

Kyo:- Vous devriez retournez dans vos chambres. 
Ryuki:- Et pour Rey ?
Kyo:- Je... Retournez aux dortoirs ! *Sur un ton plus sévère.*

Ils exécutèrent sans broncher, enfin presque. Aucun d'eux ne comprenait l'attitude de Kyo. Et Raytöku qui était encore plus perturbé par ces visions qui lui revenaient. 
Alors que le prof se dirigea vers les bâtiments, le groupe des jeunes retournèrent chercher Noa. Celui-ci était introuvable depuis tout à l'heure, ce qui inquiétait les autres. 
Ils marchèrent dans la forêt, jusqu'à entendre des bruits étranges venant de pas loin. Ils se mirent à courir à toute jambe pour retrouver leur ami.
Comme ils le pensaient, il était là, dans un arbre. Encerclé par des... Bonne question ! 
L'obscurité empêché la distinction des créatures voulant la peau de Noa. 

Les souvenirs fusionnèrent parmi les jeunes. Là, ils étaient déterminés à découvrir ce que cachait le professeur et encore plus, ce qui s'était passé dans la forêt. Et, où était Rey ? 
Comment aider Noa ? Les questions devaient être résolues et au plus vite !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miki
A
A
avatar

Messages : 512
Localisation : Aucune idée, je suis perdue

MessageSujet: Re: Dure Dure la vie d'étudiant .    Mar 17 Nov - 23:23

Lorsque le professeur Arabaï rentra au campement, Aleit l'avait aperçu par la fenêtre de sa chambre avec sa sœur. Sans en attendre plus, elles descendaient au plus vite, le rejoignant immédiatement pour demander des renseignements, d'abord où était Rey, où étaient les garçons et pourquoi tirait-il cette tête affreuse? 

Kyo: Ne vous occupez pas de ça, rentrez tout de suite! 
Antje: Laissez-nous vous aider! Nous sommes de précieuses alliées en cas de besoin je vous le jure! 
Aleit: Et il est hors de question que je laisse cette bande de fous se risquer dans cette forêt, et encore plus cette grande courge de... *marmonnant des insultes*...Rey.  
Yko: Ce sont des gosses mais elles ont du cran. 

Elles n'attendirent même pas une réponse que les jumelles se précipitèrent à l'intérieur du bois en courant. Aussi vite qu'elles le pouvaient, les deux blondinettes étaient de vraies athlètes sous leur air chétif: excellentes à la course et cachant de véritables talents en gymnastique et sports de groupe, elles étaient classées dans les meilleures, surtout Antje qui compensait sa faible intelligence pour sa force. 
A leur grand étonnement elles trouvèrent le reste du groupe encerclés par d'autres camarades de classes. 
Cependant ceux-ci étaient largement d'être normaux, ils avaient l'apparence parfaite de zombis pour un film d'apocalypse et avaient en leur main des petites armes comme des couteaux et des ciseaux. 

Noa *apercevant les jumelles*: Qu...Qu'est-ce que vous faites là? 
Raytöku: Ne restez pas ici, allez prévenir les profs! 
Antje: Quoi?! C'est hors de question! 

Et d'une puissance inconnue, la petite allemande pris le premier garçon en face d'elle et l'asséna d'un incroyable coup dans le ventre qui le fit reculer de plusieurs mètres, attirant l'attention des autres. 
Celle-ci n'en revenait pas, autant que les autres d'ailleurs! 

Antje: OUAH PURÉE!! ALEIT T'AS VU ?! 
Aleit *surprise*: Je savais que tu avais de la force mais à ce point là... 
Antje: Les mecs faut qu'on se débarrasse de ces types! Qui est avec moi pour une bonne baston générale?!
Les garçons: OUAIS!!! 

Alors plus personne ne tergiversais, chacun se mit à la baston, découvrant des forces très puissantes et étonnantes, ils avaient le sentiment d'être encore plus balèzes... 
Aleit regardait la bataille avec soupir, ce n'était jamais son dada les grosses batailles de brutes entre cow-boys dans un saloon. Mais autre chose attirait son attention, Rey se déplaça de branches en branches vers le campement, un ait inquiet et déterminé, des poignards en main et affublée d'une apparence de démon. 

Aleit: Toi!! Redescend tout de suite! Qu'est-ce que c'est que ce déguisement horrible? 
Rey: J'ai pas le temps de jouer minipouss, pas cette fois-ci. Votre prof m'a échappé des mains et s'est enfuis... 
Aleit: Toi non plus tu ne m'échappera pas! 

Elle se mit à courser la démone, laissant sa cadette s'occuper des zombis avec les autres.


Un gâteau? C'est bien!
Un gâteau à la fraise? C'est mieux!
Tu veux que j'abrège tes souffrances? Aucun soucis!
-Miki Nadeshiko-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe
.
.
avatar

Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: Dure Dure la vie d'étudiant .    Mer 18 Nov - 17:33

Tandis que j'étais perché dans un arbre encerclé par des camarades zombifié.  Sans mauvais jeu de mots sa sentais le sapin me concernant. 
Puis je vis mes camarades débarqué nottament les jumelles qui firent une entré théâtral avec toute leurs acrobatie . tous s'engagérent dans une bagarre contre les goules. Certains faisait preuve d'une force hors du commun . 
De mon côté je ressentit de violente douleurs dans mon corps . celles-ci me fit perdre l'équilibre et tomber de mon perchoir. Durant ma chute je sentit mon corps entier se transformer . mes ongles se changeaient en griffes une queue recouverte de fourrures poussa sur mon postérieure et une rage de dents me fit souffrir. Je ne sais pas comment mais je retombai sur mes pieds sans douleurs. Je constatait que mes dents était garnis de crocs et mes oreilles avais changé et semblais animal. 
Alors que je m'engageais moi aussi dans le combat j'entendis Niki appelé quelqu'un. Je vis cette fille sauter d'arbre en arbre ... Comment elle s'appelait déjà ? ... À oui rey . Donc avec Niki je grimpait au arbre et sautant de branche en branche la poursuivait tentant de l'appeler .

Moi : _ rey ? Mais ou tu vas comme sa ? Mais attend nous ! 

Alors elle fis volte face et c'est la que je pu constater son aspects démoniaques . elle tenta de m'asséner à coup de poignard que je pu parrer avec mes griffes et sauta sur une branche un peu plus loin pour mettre de la distance entre nous deux . 

Moi : _ bordel mais c'est quoi ton problème ?


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miki
A
A
avatar

Messages : 512
Localisation : Aucune idée, je suis perdue

MessageSujet: Re: Dure Dure la vie d'étudiant .    Mer 18 Nov - 23:22

Aleit et Noa se retrouvaient à présent avec Rey, sous forme démoniaque, entre le campement et la bataille de ghouls, ils étaient au centre de tout cela. L'islandaise se sentait inquiète, regardait autour d'elle comme si elle guettait quelqu'un où quelque chose. 

Paradoxe: Bordel mais c'est quoi ton problème? 
Aleit: Dis quelque chose bon dieu! 

Elle respirait fort, fixait le rouquin et la blondinette tour à tour de ses yeux gris. On pouvait clairement voir de l'hésitation dans ses perles. Elle serrait ses poignards entre ses mains, devait-elle les attaquer une seconde fois où fuir comme avant? 
Sans doute préférait-elle la deuxième option, fuir comme toujours mais elle ne fit pas un pas. 
Noa avança, elle se mit en garde. 

Paradoxe: Parle. Que se passe-t-il dans cette putain de classe? 
Rey *hésitante*: Ne m'approche pas, s'il te plaît... 
Aleit: Rey, je vois bien que quelque chose ne va pas chez toi, tu es inquiète et je le vois! 

Ce fut la goutte de trop pour la démone qui renonça définitivement. Ses poignards tombèrent de ses griffes, le bruit du métal au sol résonnait, elle n'avait plus envie de se battre. 
Sa frange noire cachait ses yeux et ses genoux s'écrasèrent au sol, dans un souffle elle murmura. 

Rey: J'en ai assez de jouer les méchantes... Je ne veux plus continuer à vivre ainsi... 
Paradoxe: Que veux-tu dire? 
Rey: Je suis une démone au service de Naho, elle veut se venger de Fantasia et de tout Black Rose et pour ce faire elle veut anéantir les deux empereurs en commençant par leurs apôtres, surtout toi Niki depuis que tu l'a exorcisé dans ta jeunesse... 

Les deux jeunes eurent une vibration dans leur crâne. Black Rose, ce nom leur revenait, ils se souvenaient enfin de leur monde et de ce qu'ils étaient réellement, ils se sentaient soulagés. 

Paradoxe: Où est-elle passée? 
Rey: Elle se dirige vers le campement pour tuer tout le monde. Récupérez vos objets totem dans son bureau et vous retrouverez vos capacités et pouvoirs d'autrefois... 
Paradoxe: Parfait, j'y cours. 
Rey: Ce ne sera pas si facile, c'est une demie-déesse et tu n'as pas tout gardé, ramène les autres et qui sait, peut être réussirez-vous à rentrer chez vous...?
Paradoxe *souriant*: Merci Rey. 

Le chaman se dirigea vers la bagarre de ghoules pour récupérez ses compagnons et affronter Naho. Ils devaient rentrer chez eux au plus vite avant que tout ne parte en vrille. 
Aleit resta avec Rey qui n'avait pas bougé, toujours aussi mortifiée. Le fait d'avoir tout avoué devant la rongeait de l'intérieur et même si c'était mieux ainsi, elle avait peur de son futur. 
La blondinette s'agenouilla en face d'elle et lui releva la tête pour lui parler droit dans les yeux, droit dans ses yeux presque vides. Sans qu'elle n'ait besoin de lui demander quoi-que-ce-soit elle parla d'elle-même.

Rey: C'est foutu pour moi. Quand elle va l'apprendre elle m'enverra chez Mathaël et il va me dépecer en place publique devant des centaines d'anges qui voudront ma tête sur un pieu...
Aleit: Pourquoi était-tu de son côté dans ce cas? 
Rey: J'ai pas eu le choix. J'étais une gamine orpheline dans les bas-fonds de Rubis, dans les ruelles sales et puant le viol et la mort à Rubis. Elle cherchait des serviteurs dans sa quête, elle m'a trouvé et m'a emmené avec elle. En échange de ma loyauté elle m'a offert de quoi manger, des vêtements et un toit... Je sais de quoi elle est capable, quand elle est furieuse elle est pire que n'importe lequel des démons...

Aleit ne s'appelait plus ainsi, elle était Niki à présent. Elle se rapprocha de la brunette en lui passant une main sur la joue tout en lui parlant avec des mots calmes et simples pour ne pas l'affoler. 

Niki: Il n'en sera rien. Je serais là pour te protéger. Rey, deviens mon familier et je te jure de te garder à l’œil pour le restant de mes jours en tant que d'alliée...
Rey *étonnée*: ...
Niki: Et en tant que compagne. 

Trop surprise pour dire n'importe quoi, ce fut cette fois Niki qui cloua le bec de la grande tige. Elle lui vola son sourire taquin et le mit à son tour sur son visage. 
Lentement Rey se leva du sol et de la poussière et attrapa la fillette pour la serrer dans ses bras. Bientôt leurs lèvres s’effleurèrent pour s'échanger un baiser passionné, Niki était sur la pointe des pieds alors que Rey se baissait passablement. 
Une fois fini, la démone la reprit dans ses bras et murmurait en caressant les cheveux blonds de sa petite amie:

Rey: J'ai cru rêver, toi me dire ça... 
Niki *riant*: Tu rêvera d'autres choses crois moi. 

Elles restèrent un moment ainsi avant de rejoindre Paradoxe.


Un gâteau? C'est bien!
Un gâteau à la fraise? C'est mieux!
Tu veux que j'abrège tes souffrances? Aucun soucis!
-Miki Nadeshiko-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raytöku
.
.
avatar

Messages : 132
Localisation : Tokyo

MessageSujet: Re: Dure Dure la vie d'étudiant .    Jeu 19 Nov - 19:52

Noa avait affronté la petite Rey, qui avait révélée des informations des plus importantes : ils étaient en danger et devait trouver cette Naho. le groupe se mirent en place pour vaincre les élèves zombie, mais Noa se transforma en loup ! Étrangement, Raytöku n'en fut pas choqué, au contraire, il était rassuré...

Mais une fois qu'il eut retrouvé sa forme humaine, il déclara de vive voix : Je ne suis pas Noa, je suis Paradoxe ! Ça y est, je m'en souviens.
Raytöku et les autres l'observaient avec recul, que racontait-il ? Le Loup s'avança et pris les mains du brun, tout en pensant à regarder ses compagnons.
Paradoxe:- Nous ne sommes pas des simples étudiants. Nous sommes des créatures, mêlant magie et pouvoirs. Je vous assure, c'est la vérité. Et nous devons nous dépêcher de trouver Noha pour retrouver nos pouvoirs !

Tous ne dirent rien, en vérité, un mal de crâne submergea le brun. Il plaça sa main sur son crâne et se souvint alors de tout : il était arrivé dans le monde de Black Rose, avait fait la connaissance de Ryuki, Kyo. Puis, il avait eut une relation assez "spéciale" avec son maître. De plus, il se souvint avoir des pouvoirs, vu qu'il était un ange déchu. 
Il sortit de ses pensées et regarda droit dans les yeux son ami qui l'implorait de le croire. Le brun sourit.
Raytöku:- Je te crois Paradoxe. Je me souviens ! *Regardant les autres* Vous vous en souvenez non ? 

Les autres hochèrent la tête. 
Paradoxe:- Super ! Maintenant, il faut aller prévenir Kyo et défoncer cette Naho.
Tous en cœur:- OUAIS !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miyabi
A
A
avatar

Messages : 239
Localisation : En voyage, toujours sur les routes

MessageSujet: Re: Dure Dure la vie d'étudiant .    Lun 23 Nov - 19:40

Miyabi avait suivit Paradoxe pendant sa folle élancé contre le démon Rey, il ne pouvait pas sauter d'arbre en arbre comme eut mais il avait peur de personne en ce qui concerné la course a pied, grâce a son ouïe de mara il entendit les paroles de la démons qui semblait baisser les bras et se rendre. A la force de l'amour, cela ferai une jolie histoire a conter au coin du feu. Mais pour l'heure ils étaient très loin d'être tiré d'affaire même si il avait retrouvé ses capacité de mara primitif, donc son bras gauche c'était de nouveau changé en bras de démon. Mais il avait pas retrouvé toute ses capacités, il devait retrouver Kotaro et Kyo, il était en danger. 

Il n'attendit pas que Noa et Raytoku galvanise la foule pour vaincre les élèves zombies et détruire Naho, il se rendit sur les lieux le premier. Faut dire qu'il avait une sacré détente, il ne pouvait peut être pas volé sans Xerxès mais il pouvait toujours courir plus vite que n'importe quel humain. Il n'était pas en outre choqué de voir ce qu'il croyait être son passé s'effacé au profit de ses souvenirs de black rose, il avait toujours su au fond de lui qu'il n'appartenait pas a ce monde, il en avait juste la confirmation maintenant.

Il retrouva très vite Kotaro grâce a son aura d'un vert flamboyant il était au prise avec trois goules, il s'était changé a moitié, Il avait des oreilles de loup noir et une queue au bas de son dos et les doigts qui se terminer en griffes mortelles. Il était en train de faire un vrai massacre les trois adolescent avait la tête tranché ils ne bougeaient plus. Ses souvenirs lui était revenu et il fut heureux de voir un visage familier. Ensemble il courut au centre du campement la où se trouvait Kyo au prise avec une goule, Miyabi se fit un plaisir de l'en dépêtre et de défoncé la créature a coup de chaussure. Le bookman sourit soulager devant cette aide bienvenue, il se souvenait de tout, il sourit chaleureusement en leur faisant une accolade amical.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paradoxe
.
.
avatar

Messages : 652
Localisation : dans le jardin du palais de gabriel

MessageSujet: Re: Dure Dure la vie d'étudiant .    Mar 8 Déc - 21:06

(oter moi d'un doute kotaro n'a pas un pelage blanc ?) 

Après l'émouvant échange de baiser entre niki et rey le groupe commenceais petit a petits  a se réunir. De plus Noa commençeais a se souvenir petit a petit de black rose, il n'avait également de cesse d'entendre des pleurs de bébé. 
En voyant Kotaro le chaman lui sauta litérallement dessus. (c'est pas comme si ils avait tout les deux un lien particulier) . Il fit également un accaulade amical a ses vieux amis de black rose. Enfin d'un élans de réflexes il embrassa Kyo . C'est durant se baiser qu'il réussis a se souvenir , sa rencontre avec Yko, son mariage, Zeira. 
D'un seul soup tout semblais clair dans sa tête. Cependant il se retira rapidement en repensant a ses actions les plus récentes. il mis sa main devant sa bouche comme si il avait fait une énorme bêtise. 

Paradoxe : _ meeeeeerrrrrde !

il se mit a devenir rouge pivoine en constatant qu'il avait tromper son fiancé.


les songes sont les portes d'un monde au contours floues
si l'imagination en est la clef
encore faut t'il trouver la serrure


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dure Dure la vie d'étudiant .    

Revenir en haut Aller en bas
 
Dure Dure la vie d'étudiant .
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Procédure d’annulation et de dissolution
» 1ère liste dure (d'un joueur mou) pour démarrer les tournois
» [Royaume de Gayô]La dictature ne dure jamais !
» [PV] Plus dure sera la chute.. {Ika}
» La dure vie d'un humain de compagnie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. ::  :: Etats Unis :: New york-
Sauter vers: